Se déplacer à Séville
shutterstock.com
Actualisé le mois dernier

Alors que la capitale de l'Andalousie possède une histoire longue et ancienne qui remonte au huitième siècle avant notre ère, son système de transport en commun est tout sauf vieux et grinçant. Avec un service de tramway dans le centre-ville, un réseau de métro, des pistes cyclables, une flotte de taxis et un vaste réseau de bus desservant tous les quartiers, Séville est une ville très facile à vivre.

Se rendre au travail à Séville

Lorsque la ville se met au travail, les pics de congestion en semaine se situent entre 7h30 et 9h00, puis entre 14h00 et 15h00 et 15 heures et encore entre 18 heures et 20 heures dans la soirée.

Voiture : le matin, pour aller au travail en voiture, ajoutez 12 minutes de plus à votre temps de déplacement et pour chaque tranche d’une demi-heure passée dans votre véhicule contre 10 minutes supplémentaires en soirée, toujours par tranche d’une demi-heure passée dans votre véhicule.

Métro : c’est un moyen relativement peu stressant pour se rendre au travail à Séville. Le réseau dessert la ville et sa région métropolitaine et regroupe 22 stations réparties sur trois zones d’une ligne. Plus de lignes sont prévues pour l'avenir.

Actuellement, les tickets coûtent :

  • 2,70 euros pour un aller-retour dans une zone,
  • 3,20 euros pour un aller-retour dans deux zones
  • 3,60 euros pour un aller-retour traversant les trois zones

Les abonnements au métro sévillan :

Par exemple, la carte journalière offre un nombre illimité de voyages pour 4,50 euros,

La carte Travelcard Plus 45 permet 45 voyages du même type pendant une période maximale de 30 jours à compter de la date d’achat. Les tarifs : une zone coûte 30 euros, deux zones coûtent 42 euros et trois zones coûtent 50 euros.

Bus : c’est un moyen rapide et efficace de se déplacer dans Séville en sachant que les bus disposent de voies spéciales.

Les tickets coûtent 1,40 euro par aller simple, mais vous ferez des économies en optant pour une carte rechargeable de 30 jours ou une carte d'étudiant.

Des informations détaillées sur les prix, les itinéraires et les horaires sont disponibles sur le site officiel du TUSSAM (Transports urbains de Séville, SAM).

Tram : le tramway de la ville ne compte qu'une seule ligne qui dessert le centre-ville, avec 5 arrêts (y compris les terminus) entre la Plaza Nueva et San Bernardo. Compter 1,40 euro pour un aller simple.

Vélo : Séville est une ville relativement plate et propice au vélo. Elle compte environ 180 kilomètres de pistes cyclables goudronnées et séparées de la circulation automobile par des bordures surélevées et des clôtures.

Outre ce réseau de vélos en expansion constante, SEVici, un service public de location propose 2 500 deux roues répartis dans 250 stations à travers la ville. Il vous en coûtera 13,33 euros pour l’abonnement (à court et à long terme) puis 1,03 euro pour la première heure et 2,04 euros par heure pour la deuxième heure et au-delà. Bonne nouvelle, les 30 premières minutes sont gratuites !

Se déplacer pour les loisirs à Séville

Le réseau de transports en commun de Séville fonctionne les week-ends et les routes sont moins encombrées. Néanmoins, si vous souhaitez vous détendre en centre-ville, laissez votre voiture derrière vous, cette zone étant facilement accessible à pied.

Accès aux transports publics de Séville pour les personnes à mobilité réduite

Séville est une ville accessible aux fauteuils roulants : les bus disposent d’une rampe d’accès et le réseau de métro est totalement adapté aux personnes à mobilité réduite.

Les gares sont conçues sans obstacles ni barrières et disposent d'ascenseurs qui relient la rue aux quais et aux couloirs. La distance entre le train et la plate-forme est le minimum requis pour les fauteuils roulants et des sièges sont réservés dans tous les trains pour les personnes à mobilité réduite.

Parmi les autres caractéristiques d’accessibilité, citons les zones de stationnement réservées aux personnes à mobilité réduite et les distributeurs de billets accessibles, également en braille.

En ce qui concerne les tramways, les sols sont bas par rapport à la piste et les wagons sont équipés de quatre places assises prioritaires et de deux places pour fauteuils roulants, vélos et poussettes.

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.