reseau social
Shutterstock.com
Actualisé il y a 12 mois

Comment avoir des amis japonais ? Quitter son pays pour s'expatrier au Japon est une aventure passionnante, qui peut cependant générer des inquiétudes. Passé le temps au travail, ou à l'université, quels moments restent-ils pour faire des rencontres et se socialiser ?

Chaque pays traîne sont lot d'idées préconçues. S'il est vrai que l'on dégage parfois des tendances, il serait hasardeux de prendre ces idées pour des réalités. C'est le cas du Japon. Pays insulaire, longtemps replié sur lui-même par le passé, le Japon conserve cette image de pays lointain, inaccessible. Les Japonais, eux, seraient perçus comme distants et froids, peu enclins au bavardage.

Bien entendu, les faits sont bien moins tranchés. La réalité serait plutôt que les Japonais ont les mêmes interrogations que les expatriés : comment construire son cercle social ? Dans ce pays où l'on peut encore faire tout son cursus scolaire (université comprise) en non-mixité, construire des relations, et, pour certains, des relations avec le sexe opposé, n'est pas chose aisée. Heureusement, il existe des solutions et pratiques simples, pour se faire des connaissances.

Rejoindre un club, une association étudiante

Si vous êtes à Tokyo et que vous étudiez à l'université, rejoignez un club/cercles étudiant. Ces saakuru (cercles) et kurabu (clubs) sont créés et gérés par les étudiants. Du dessin à la photographie, en passant par l'histoire, les échecs, la cuisine, le tourisme et le sport'¦ tous les thèmes ou presque sont abordés. Vous pourriez même créer votre propre cercle, si vous constatez qu'il n'apparaît pas dans la liste des clubs de votre université : renseignez-vous auprès de votre établissement pour en savoir plus. A titre d'exemple, la Todai, l'université Aoyama Gakuinj, ou encore, Waseda, ont développé leur réseau de clubs.

Les associations étudiantes sont certainement le meilleur moyen de créer, développer, et entretenir votre réseau. Les Japonais fréquentent les mêmes universités que vous ; tout comme vous, ils aspirent à vivre de belles années étudiantes, et s'engagent dans les clubs pour se divertir, relâcher le stress, et faire des rencontres.

Pratiquer un art, une activité sportive

Heureusement, les clubs sont présents partout ; nul besoin d'aller à l'université pour en trouver. Ici, on vise, plus largement les clubs de sports, clubs culturels, associations de quartier etc. L'idée est la même : en se regroupant autour d'une activité commune, en partageant notre passion avec l'autre, il est plus facile de se faire des amis.

Car subsiste cette question, avant la rencontre : de quoi parler ? Ici, le sujet est déjà trouvé, puisque vous partagez au moins un, sinon plusieurs centres d'intérêt avec les autres membres de votre association.

De plus, s'inscrire dans ces clubs vous permet de « vivre votre Japon quotidien ». En côtoyant les Japonais jusque dans leurs activités récréatives et leurs passions, vous multipliez vos chances de faire des connaissances, voire, de nouer de véritables amitiés.

Rendez-vous dans votre mairie pour connaître la liste des clubs et associations de quartier.

S'inscrire à un groupe Meetup

Autre moyen de développer son cercle social : les groupes Meetup. Il existe beaucoup de groupes Meetup, abordant des thématiques variées : culture du Japon, dessin, cuisine, manga, rencontres internationales etc. Le bar international Bonjour Tokyo, par exemple, organise de nombreux évènements : rencontres franco-japonaises, soirées karaoké, jeux-vidéo etc. Fréquenter ce type de bar est un bon moyen de rencontrer des Japonais, qui ont les mêmes intentions que vous : se faire des amis.

Bon à savoir :

Le point commun de ces différents lieux de rencontre : chacun s'articule au tour d'un thème précis. Que vous vous inscriviez à un club de boxe, que vous fréquentiez les soirées karaoke ou que vous participiez à la randonnée du dimanche, vous faites une activité précise, et une activité de groupe. Vous avez une base préétablie sur laquelle vous pouvez rebondir aisément, pour échanger.

Et qui dit échange, dit pratique de la langue. Parler japonais vous ouvrira bien plus de portes, les Japonais pourront plus facilement se détendre, parler naturellement avec vous. Ne vous limitez pas à l'anglais, encore peu ou mal maîtrisé par nombre de Japonais.

Le Japon ordinaire, celui des clubs de quartier, des supérettes bon marché et des sorties au parc le dimanche se découvre en pratiquant le japonais. Ne faites donc pas l'impasse sur l'apprentissage de la langue.

Évitez de vous cantonner à votre cercle d'expatriés. Il est rassurant et ordinaire de se rapprocher de personnes qui parlent la même langue que nous. Il n'est d'ailleurs pas ici question d'arrêter tout contact votre réseau. Il s'agit de gérer votre temps, de sorte à ne pas vous retrouver exclusivement dans des cercles anglophones, francophones etc. Ne sortez pas toujours avec des gens parlant la même langue que vous. De prime abord, confortable, cette situation tend à vous isoler dans une bulle, rendant plus difficiles les relations avec les Japonais. Japonais qui pourront être intimidés, et ne pas oser briser votre « cercle d'expatriés ». N'hésitez donc pas à brasser vos relations.

La pratique d'une activité commune reste le moyen le plus simple et le plus direct pour nouer des relations, voire, de véritables amitiés. N'oubliez pas que les Japonais sont comme vous. Se faire des amis est une entreprise parfois périlleuse. Mais nul doute qu'avec une passion commune et un peu d'enthousiasme, vous parveniez à créer votre cercle social.

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.