activites a Tokyo
alinasharoiko / Shutterstock.com
Actualisé il y a 2 semaines

En famille, en amis, en couple, en solo, il y a beaucoup à voir et à faire, à Tokyo. Petit tour d'horizon des activités tokyoïtes sympathiques.

En solo

On peut le regretter ou s’en accommoder : au Japon, le nombre de célibataires ne cesse d’augmenter. Les infrastructures s’adaptent, en proposant plus de place pour les personnes seules : dans les restaurants et autres fast-food, par exemple.

Le karaoké aussi propose des mini-box, pour qu’on puisse se lâcher, même en solo. On peut aussi aller au cinéma, ou au musée, pour une pause culturelle bienvenue. Toujours côté culture, citons les manga kissa, les cafés manga. Ces bibliothèques/cafés sont très appréciées : les prestations varient en fonction de l’établissement que vous choisissez. Box individuels avec ordinateur, connexion Internet, siège confortable, voire même, douches ! Il est possible, bien sûr, de venir juste quelques heures, le temps d’une pause lecture confortable.

Autre moyen de se défouler, en version plus sportive : le batting center. Ces lieux, perchés sur les toits de Tokyo, permettent de jouer au base-ball en one-and-one. Dans le même état d’esprit, citons les clubs de golf.

En couple

C’est certainement le vœu secret du gouvernement : plus de couples, pour plus de naissances. Les couples, eux, pensent plutôt à profiter d’agréables moment ensemble. Tokyo leur réserve de jolis spots, pour une ambiance romantique garantie.

Tradition et détente : le onsen et le ryokan

En couple, le onsen (source thermale) et le ryokan (auberge traditionnelle japonaise) prennent une couleur toute particulière. Ils sont, ainsi, réputés comme un « deeto supotto » (date spot ; lieu de rencontre) de premier choix.

Hauteur et romantisme : la grande roue d’Odaiba

Odaiba, l’île artificielle futuriste, est aussi un lieu idéal pour un rendez-vous. Du haut de sa grande roue, on voit toute l’étendue de l’île – attendez le coucher du soleil pour une ambiance romantique au possible. Le tour en grande roue durant une quinzaine de minutes, vous aurez tout le loisir de profiter d’une vue imprenable sur Odaiba.

Chant et séduction : le karaoke

Le karaoké, est, lui aussi, un must de l’activité en couple. La conception même du lieu – de petites salles – crée un cadre très intimiste. Lumière tamisées, musique. Option boissons à volonté, nourriture… Ne reste qu’à sortir son meilleur chant.

Sensations fortes et kawaii : Disneyland et Disney Sea

Si Disney Land évoque l’univers de l’enfance, à Tokyo, il est aussi un deeto supotto très connu. Les couples s’y donnent rendez-vous en semaine comme le week-end, pour une soirée ou une journée romantique et kawaii (mignon, mignonne). Mickey et ses amis jouissent d’une grande popularité au Japon, chez les enfants comme chez les plus grands.

Tokyo Disneyland est calqué sur les Disneyland classiques. Disney Sea, lui, est un parc d’attraction unique au monde, basé uniquement à Tokyo. Comme son nom l’indique, le thème de ce parc est la mer. Disney Sea sonne un peu plus « adulte » que Disneyland. Un soin tout particulier est accordé aux décors. De quoi émerveiller les amoureux.

En famille

Pas toujours simple de dénicher des activités pour petits et grands. C’est sans compter sur l’inventivité des infrastructures tokyoïtes.

Première escale à la Sunshine city, à Ikebukuro est. C’est là que la célèbre maison d’édition Shonen Jump a établi le « J-world Tokyo », parc d’attraction faisant évoluer tous les héros emblématiques du Jump. On évolue dans les décors de One piece, Dragon ball Z ou encore, de Naruto, Gintama. Spot pour prendre des photos, espace carnaval, résolution d’énigmes, nourriture, sous oublier l’indispensable boutique Jump, pour repartir avec les items de ses héros.

Juste à côté du J-world Tokyo, place à Namja Town, crée par la société de jeu vidéo Namco. Que les non-initiés se rassurent : ce parc à thème est plus orienté « nourriture » que « jeux vidéos ». Rien ou presque n’est lié à l’univers du gaming. A Namja Town, on est plutôt à la kermesse. Idéal pour ravir la famille, qui trouvera tout ce qui fait le sel d’une bonne fête foraine : jeux, attractions pour petits, sans oublier l’instant frayeur avec la maison hantée.

Mais Namja Town, c’est aussi, voire surtout, la nourriture. Et la nourriture parfois audacieuse : gyoza (raviolis) traditionnels où plus originaux (fourrés à au fromage, la mayonnaise, au sake…), glaces, gâteaux et autres douceurs…

Toujours à la Sunshine city, le Pokemon center est un passage obligé. En plus de la boutique, il dispose d’un espace de jeu toujours pris d’assaut par les enfants.

Après les jeux, on s’offre une promenade sur la plage d’Odaiba. Elle est une attraction à elle seule, enclave de sable et de mer au milieu de l’architecture urbaine. Y règne un « esprit vacances », pour des familles qui viennent s’y délasser et y tremper les orteils. Pas question d’aller plus loin : la baignade est interdite. Cela n’empêche pas de s’amuser : jeux de plage, détente à l’ombre du parasol. En juillet, la plage accueil un joli festival de lanternes.

A la recherche d’activités plus calmes ? Pensez aux musées.

A Shinjuku, le Musée du jouet est interactif : les enfants testent les jeux, et découvrent leurs secrets de fabrication. A Odaiba, ils jouent les apprentis scientifiques au Miraikan, le Musée de l’innovation et des sciences. Au Musée Edo-Tokyo, à Sumida, les petits découvrent l’histoire de leur pays. Une histoire qu’ils pourront raconter à la télévision : les locaux des grands studios : Fuji TV (à Odaiba), TV Asahi (à Roppingi Hills), et NHK (à Shibuya) ouvrent leurs portes pour une immersion dans le monde de la télévision.

Entre amis

Pour oublier le stress de la vie quotidienne, rien de mieux qu’une sortie entre amis.

Là encore, le karaoke figure en bonne place des activités à faire, avec les games center.

Plus original, certains optent pour la traversée de Shibuya ou d’Akihabara dans des bolides directement sortis du célèbre jeu vidéo Mariokart. Attention : les expatriés devront, au préalable, avoir leur permis de conduire traduit en japonais.

Retour à la fête, version nocturne, avec les izayaka : ces bars figurent au top des lieux de sorties. Les logements au Japon sont souvent trop petits pour accueillir du monde ; l’isolation rend également improbable toute idée de fête. De surcroît, dans la culture japonaise, on invite pas facilement quelqu’un dans son domicile. Les fêtes se font donc à l’extérieur, souvent, dans les izakaya. Ces bars disposent de différents espaces : des tables, au centre de la pièce, aux box semi-isolés. On y mange et on y boit (parfois beaucoup).

Envie de danser ? Direction les boîtes de nuit. Prisées par les jeunes, les boîtes de Tokyo figurent au top des endroits branchés. C’est à Shibuya que l’on retrouve nombre de boîtes branchées, comme l’Atom Tokyo, le WOMB, ou le Club Camelot. Les autres quartiers ne sont pas en reste, à l’instar de Roppingi qui accueille les tout aussi populaires Odeon Tokyo et 1 OAK Tokyo,

Pour un instant de détente plus en harmonie avec la nature, prenez de la hauteur. Tokyo offre des circuits de randonnées, où l’on se retrouve soudainement plongé en pleine nature. Le Mont Takao est connu du grand public. Très tôt, les randonneurs se lancent à l’ascension de la montagne. Une montagne accessible, même pour les moins sportifs. Il est également possible d’emprunter le téléphérique, pour profiter de la vue imprenable sur la nature de Takao.

Toujours côté nature : une promenade dans la vallée Todoroki, à Setagaya. Là encore, difficile de croire que l’on se trouve encore à Tokyo. Todokori a des allures de petites forêts, d’endroit préservé de la domestication par l’homme.

Tokyo regorge de richesses : du haut de ses nombreux observatoires, on admire les beautés de la ville. On se déconnecte dans ses jardins et forêts, pour mieux se recentrer sur soi. Seul, en famille, en couple ou entre amis, il y a mille et une manières de « vivre son Tokyo ».

 Liens utiles :

Attractions

Sunshine city
J-world Tokyo
Namja Town
Tokyo Disneyland et Disney sea

Nature

Mont Takao
Vallée Todokori

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.