Actualisé il y a 9 ans

Travailler à Tunis n'est pas un pari impossible. Trouvez dans cet article l'essentiel à savoir pour travailler en toute sécurité à Tunis. Vous y trouverez aussi les bonnes adresses pour décrocher un emploi décent et rémunérateur.

La ville de Tunis, la capitale de la Tunisie, est située au fond du Golfe de Tunis, sur les rives de la Méditerranée. L'agglomération compte près de deux millions d'habitants, dont environ 30.000 expatriés européens installés dans les quartiers résidentiels du grand Tunis. La ville est le plus important centre administratif, commercial et industriel du pays, et elle compte également de nombreux monuments culturels et historiques comme la Grande Mosquée al-Zaytuna ou encore le musée du Bardo. Il est donc tout à fait compréhensible que de plus en plus d'étrangers veuillent vivre dans ce cadre idyllique. Mais, comme partout dans le monde, il faut pouvoir trouver un travail avant de pouvoir s'y établir confortablement. Le mieux est de commencer par découvrir les secteurs qui recrutent à Tunis.

Les secteurs porteurs à Tunis

Les Tunisiens ont aujourd'hui de plus en plus accès aux études universitaires, et bon nombre d'entre eux peuvent même étudier en Europe. En conséquence, la main d'?uvre locale est de plus en plus qualifiée et cela entraîne une diminution du taux de recrutement d'expatriés. C'est notamment vrai dans les domaines de la comptabilité, des ressources humaines, de l'enseignement ou de la médecine. Néanmoins, quelques secteurs demeurent perméables aux étrangers. L'économie tunisienne dépend avant toute chose du tourisme qui est sa principale source de revenus. Les expatriés peuvent espérer trouver des postes de gérants ou de directeurs dans ce secteur, mais seulement auprès des grandes enseignes appartenant à des chaines hôtelières internationales. Les hôtels locaux préfèrent en effet recruter sur place, solidarité citoyenne et main d'?uvre bon marché obligent. Parmi les secteurs qui recrutent figurent l'informatique, l'aéronautique, la banque, l'énergie, l'agroalimentaire, les mines, l'industrie textile et la grande distribution. Le profil recherché est souvent celui d'expert, les postes intermédiaires étant presque tous destinés aux travailleurs locaux. Le secteur automobile est quant à lui en pleine crise puisque les constructeurs européens établis dans le pays ont récemment procédé à de nombreuses réductions de personnel. Bref, il y a de l'emploi à Tunis, mais il faut savoir le trouver. Le mieux est de bâtir sa propre entreprise dans le commerce et l'hôtellerie surtout et d'être son propre patron, si les moyens financiers s'y prêtent bien sûr. A noter qu'il n'est pas obligatoire de savoir parler arabe pour décrocher un poste puisque le français est la langue administrative officielle utilisée à Tunis.

Les conditions générales de travail à Tunis

Les salaires tunisiens sont très peu attractifs pour les expatriés car même les cadres des grandes entreprises ne touchent pas le quart de ce qu'ils gagneraient normalement en Europe. Le salaire minimum légal est en effet de 180 euros, et la majorité des Tunisiens touchent en moyenne 270 euros par mois. Par contre, ce gap financier est souvent comblé par l'existence de nombreux avantages en nature tels que voiture de fonction, logement, carburant, abonnement téléphonique, etc. Les étrangers qui veulent travailler à Tunis doivent d'abord être en possession d'un titre de séjour valide, puis requérir l'autorisation du Ministère de l'Emploi. C'est souvent l'employeur qui demande la régularisation du permis de travail des expatriés qu'il engage mais le processus peut être long et fastidieux. Sur le plan de l'emploi lui-même, chaque travailleur doit avoir un contrat de travail en bonne et due forme. Le nombre d'heures réglementaires de travail varie entre 40 et 48 et l'employé a droit à 10 jours de congé tous les 3 mois. Sur le plan social, l'âge de la retraite est légalement fixé à 60 ans. Le travailleur doit payer des cotisations et diverses primes d'assurance à hauteur de 9,18% de son revenu mensuel. L'employeur se charge quant à lui de payer la portion la plus élevée de ces cotisations sociales qui peut atteindre 16,57% du salaire de l'employé.

Les bonnes adresses pour trouver du travail à Tunis

Pour espérer trouver un bon poste à Tunis, il vaut mieux se trouver sur place pour bénéficier des bons tuyaux locaux, à moins de se familiariser avec les sites tunisiens de recherche d'emploi qui sont plutôt efficaces même s'ils ne sont pas très nombreux. Parmi les sites les plus fiables figurent notamment www.tuniemploi.com, www.emploi-tunisie.com, www.concours-emploi.com pour accéder à la fonction publique, www.tn-emploi.com, et www.tanitjobs.com. En-dehors de ces sites, il faut se tenir informé par le biais des journaux locaux et se bâtir un solide réseau d'amis car les offres d'emploi les plus intéressantes se transmettent souvent par le bouche-à-oreille à Tunis.

Nous faisons de notre mieux pour que les informations fournies dans nos guides soient précises et à jour. Si vous avez toutefois relevé des inexactitudes dans cet article, n'hésitez pas à nous le signaler en laissant un commentaire ci-dessous et nous y apporterons les modifications nécessaires.