l'économie dominicaine post covid

Bonjour à tous.

Où en est t'on un an après ?

https://www.diariolibre.com/economia/el … FC25363125

L'économie dominicaine reste très affectée par la pandémie. La vaccination était censée tout régler. Pour l'instant il n'en est rien. D'après l'article du journal, 40% de la population reste affectée par la crise actuelle. Il y a certaines régions plus touchées que d'autres, mais l'ensemble est une réelle catastrophe, alors même que l'on classe la République Dominicaine comme l'un des pays d'Amériques qui s'en sort le mieux.

Le précédent gouvernement, contrairement à d'autres, à pris des mesures drastiques pour réguler la pandémie, prenant des mesures de contrôle sanitaire strictes et semble t'il efficaces, mais également des mesures d'aides sociales comme l'ont été les aides " Quedate en casa ",  " Pa ti " , et " FASE ". La première aidait les travailleurs de l'économie informelle, octroyant 5000 pesos mensuel, la deuxième était destinée aux travailleurs indépendants avec 5000 pesos mensuel et la troisième aux salariés d'entreprises qui recevaient entre 5000 et 8500 pesos par mois.
Toutes ces aides avaient été rendues possible grace au FMI qui avait investi 650 millions de dollars.
Le nouveau gouvernement Abinader avait reconduit ces aides jusqu'au mois de décembre par le décret 358-20.
" Quedate en casa " a été reconduit jusqu'en avril 2021, date à laquelle cette aide cessera.
40% de la population salariée étant touchée par la crise actuellement, le gouvernement Abinader a décidé de poursuivre les aides en insistant d'avantage sur les logements les plus touchés par la crise.
Dès le mois de mai, le programme social " Supérate " va être mis en place, par, d'une part, la suppression de l'aide " Comer es primero " qui était de 825 pesos mensuel, et par la création d'autre part, de l'aide " La Doble " de 1650 pesos mensuel. Tout ceci avec la Tarjeta de solidaridad.
Je ne peux dire si ces aides seront suffisantes pour juguler la crise sociale qui me semble arriver, car dans certaines régions comme à Bavaro ou à la capitale, la situation économique et sociale est tout simplement catastrophique.
Jusqu'à présent, nous n'avons pas eu de gros déboires à déplorer. Il y a un an quand tout à commencé, je me souviens de ce que certains prédisaient, que cela allait dégénérer, que nous autres étrangers allions être des cibles potentielles, nantis que nous sommes, par rapport à la misère de certains.
Dans mon condominium, nous avons eus à subir 2 vols dans des résidences, mais vraiment rien de très grave en fait.
J'ai été surpris de la réactivité du gouvernement Medina à l'époque qui a pu trouver l'argent nécessaire pour aider les travailleurs privés d'emplois.
Aujourd'hui, je trouve les mesures du gouvernement Abinader un peu limites. L'avenir nous dira.
L'économie dominicaine se basant essentiellement sur le tourisme, il faut bien constater que pour l'instant celui ci n'est pas au rendez vous.
On reste sur notre faim, on ne sait pas de quoi demain sera fait. Wait and see !!!

Cordialement

Nouvelle discussion