Allemagne. Reprise économique lente, difficile

Allemagne. Reprise économique lente, difficile et menacée d’une 2e vague .


Trois mois après les premières mesures de distanciation sociale, l’Allemagne redémarre peu à peu son économie. Alors que le pays connaît la plus grande récession de son histoire fédérale, le gouvernement peut cependant se vanter d’avoir limité les dégâts après avoir été touché de plein fouet par la pandémie.

Avec près de 180 000 personnes infectées et environ 8 400 morts, l’Allemagne a en effet réussi à gérer la première vague de nouveau coronavirus sans que ses hôpitaux soient surchargés, et en traitant même des patients venus de zones plus durement touchées, comme la France ou l’Italie du Nord. Cependant, malgré des milliards d’euros injectés dans tous les secteurs de l’économie allemande, ceux-ci sont durement touchés par la crise.

Déjà, on note une embellie du côté de la consommation, qui reprend doucement : l’institut d’études de marché GfK prédit en effet un bond de 4 % d’ici le mois de juin. Reste que même si les commerces ont pu rouvrir depuis plusieurs semaines, cette timide reprise est loin d’être suffisante pour pallier aux mois d’inactivité. De plus, des changements bien plus profonds pourraient affecter l’économie allemande et changer les habitudes de consommation. Aline, professeure de 45 ans, qui auparavant appréciait fréquenter les petites boutiques de la capitale allemande, confie : "Avant la crise, je sortais souvent, sans avoir besoin de quelque chose, et revenais avec des babioles, avec le recul je me rends compte que c’étaient des choses pas franchement utiles, alors que maintenant, cette envie m’est passée. Pour mes finances, c’est plutôt positif, mais si tout le monde a eu cette prise de conscience, si les habitudes de consommation de tous changent, alors il y a plein de petits commerces qui ne survivront pas".
Frontières partiellement rouvertes

Les commerces ne sont pas les seuls affectés : l’immobilisation de l’ensemble de la population a aussi entraîné une baisse de fréquentation record des transports ferroviaires et aériens. Après des semaines de bras de fer, le gouvernement allemand et la direction de Lufthansa avaient conclu lundi un accord sur un paquet d’un montant de 9 milliards d’euros pour sauver Lufthansa (Berlin devant acquérir, temporairement, 20 % du capital de l’entreprise). Finalement, hier, le conseil de surveillance de la première compagnie aérienne du Vieux Continent a suspendu l’approbation du plan de sauvetage, faute d’accord avec la Commission européenne. Il doute de "l’impact économique" de la cession de certains créneaux de décollage et d’atterrissage dans ses hubs de Munich et de Francfort, demandée par Bruxelles pour rétablir l’équilibre avec ses concurrents. Le feuilleton continue donc pour la compagnie qui, en avril, n’a transporté que 3 000 passagers, contre plus de 350 000 mensuellement avant la pandémie. 700 de ses appareils sur 760 sont actuellement cloués au sol. Dans l’espoir de permettre une reprise d’activité dans le secteur du tourisme, l’Allemagne a partiellement rouvert ses frontières et prévoit de lever les avertissements contre les voyages à l’étranger avant l’été.
Présidence de l’UE

Côté emploi, l’Allemagne enregistre une hausse record du nombre de chômeurs, de plus de 13 % pour le mois d’avril, soit plus de 300 000 nouveaux sans emploi, entraînant une hausse à 5,8 % du taux de chômage. Plus de 10 millions de salariés ont été mis au chômage partiel depuis le mois de mars.

Alors que Berlin a jusqu’ici réussi à gérer tant bien que mal la crise sans précédent qui affecte le pays et l’ensemble de ses partenaires économiques, cette reprise se révèle toutefois lente, difficile, et tributaire de la résurgence de l’épidémie. Mais l’Allemagne, qui s’apprête à prendre la présidence tournante du conseil de l’Union européenne en juillet, aura de fait la possibilité de coordonner la réponse apportée à la crise et de mettre en œuvre un plan de sauvetage à l’échelle européenne qui ne saurait lui être que bénéfique.
https://www.ladepeche.fr/2020/05/28/all … 906712.php  .jean luc  ;)

Nouvelle discussion