Les leçons de la crise au Costa Rica

Bonjour à tous,

Alors que nos vies comprennent toujours une certaine part d’incertitude, la situation semble commencer à évoluer au Costa Rica et au niveau mondial.
Nous avons dû faire preuve de courage, de ténacité voire d’ingéniosité dans de multiples domaines, que ce soit dans notre façon de travailler, de se retrouver seul ou en famille, d’occuper ses enfants, mais aussi de canaliser son stress et ses émotions face à cette crise sanitaire qui a bouleversé notre quotidien.
Nous voulions justement avoir votre retour d’expérience sur ces derniers mois inédits au Costa Rica.

Que retiendrez-vous de cette période si particulière ?

Ce moment hors du temps vous a-t-il permis de faire des découvertes sur vous-même ou sur vos proches ?

Cette période vous a-t-elle amené à effectuer des changements dans votre mode de vie, que vous souhaiteriez conserver à l’avenir ? Lesquels ?

Comment vous projetez-vous face à l'avenir au Costa Rica ? Ces dernières semaines vous ont-elles fait revoir vos priorités ou certains projets de vie ?

Merci pour votre contribution et prenez bien soin de vous,

Loïc

Le Costa Rica, qualifié de « bon élève dans la gestion de l’épidémie » par Courrier International le 4 mai 2020, a en effet bien géré la crise liée au Covid-19 grâce à une réponse rapide du gouvernement et un respect des mesures de la part de la population locale. Son économie, durement touchée par le ralentissement des échanges internationaux, a cependant un fort potentiel de reprise.

Le 6 mars dernier, le Costa Rica rejoint la liste des pays confrontés à la pandémie de Covid-19 en constatant l’existence d’un premier cas sur son territoire. Très rapidement, le gouvernement prend des mesures strictes afin de contenir la diffusion de la maladie : dès le 16 mars, l’Etat d’Urgence Nationale est déclaré et le Ministre de l’Education annonce la suspension des cours dans toutes les écoles publiques du pays pour un mois. Le 18 mars, les frontières internationales du pays sont fermées, excepté pour les costariciens et résidents souhaitant regagner leur domicile.

Face à l’augmentation – contrôlée – des cas (158 cas au 23 mars), le gouvernement annonce de nouvelles mesures pour protéger la population : fermeture totale des plages et des lieux de culte, restriction véhiculaire nocturne, et forte incitation à ne pas se déplacer, notamment pendant la Semaine Sainte (deuxième semaine d’avril), moment phare du tourisme national dans l’année.

Le confinement total ne sera pas mis en place car l’épidémie se voit peu à peu maitrisée, la croissance du nombre du cas atteignant un pic le 16 avril (16 nouveaux cas).

Pour soutenir les travailleurs mis au chômage ou subissant des baisses de salaire, le gouvernement annonce le lancement d’un plan social, le « Plan Proteger », impliquant une distribution d’indemnités pendant 3 mois pour les familles les plus fragilisées. Par ailleurs, le système de santé costaricien, disposant d’une couverture universelle appelée CCSS, met en place de nombreux tests et une bonne prise en charge des patients atteints du virus.

En tant que Chambre de Commerce et d’Industrie France Costa Rica, nous nous sommes efforcés, depuis nos postes en télétravail, de maintenir nos affiliés - en majorité des PME locales - informés sur les mesures annoncées et l’impact économique de la crise, notamment via une rubrique dédiée au Covid-19 sur notre site web. Nous avons également mis en place un webinaire de conseil juridique hebdomadaire gratuit, en partenariat avec le cabinet d’avocat Clare Facio Legal. Nous souhaitons maintenir le contact avec nos entreprises membres, afin que celles-ci se sentent accompagnées pendant cette période difficile.

Le tourisme, secteur d’importance majeure au Costa Rica, s’est vu particulièrement affecté par la crise. Cependant, l’espoir d’une réouverture des frontières le 30 juin prochain fait tenir les entreprises qui ont, en attendant, adopté des mesures pour réduire leurs frais, comme par exemple le passage de leur personnel à 50 % ou 25 % temporairement.

Début juin, le pays comptait 1 084 cas identifiés et « seulement » 10 morts. Un bilan particulièrement positif au regard de la situation des pays voisins.

Grâce à de nombreux atouts comme sa nature luxuriante (tourisme), sa stabilité politique et institutionnelle, et son niveau d’éducation élevé, le Costa Rica a de bonnes perspectives de récupération économique.

La CCI France Costa Rica est là pour informer les futurs investisseurs francophones et les guider dans une éventuelle expatriation.

Pour plus d’infos : www.ccifrance-costarica.org & Facebook CCI France Costa Rica

Nouvelle discussion