La vie des familles en Allemagne

Nombre d’Allemands n’ont des enfants que tard et l’Etat soutient les familles.                                                             

Allemagne. Un couple avec un ou deux enfants, voilà la famille allemande traditionnelle. Mais les types de famille se diversifient : Selon le rapport le plus récent sur les familles, il y avait en 2015 en Allemagne quelque 8 millions de familles avec des enfants mineurs. La majorité des parents sont mariés entre eux (5,5 millions), mais la communauté de vie non-maritale (843.000) n’est plus rare. A côté de la famille traditionnelle, il y a aussi un grand nombre de parents élevant seuls leurs enfants (1,6 million), la majorité étant des femmes (1,5 million) ; seuls 11 % des enfants de familles monoparentales vivent avec leur père. Le nombre de familles arc-en-ciel, avec des couples homosexuels, est encore comparativement faible en Allemagne mais a plus que doublé depuis 1996, passant de 3.000 à 7.000. Le nombre de familles composées de plusieurs générations vivant sous un même toit a, par contre, reculé depuis 1995, passant de 351.000 à 209.000.

La majorité des familles estime que leur situation économique actuelle est bonne ou très bonne. Selon le rapport, les revenus moyens (pondérés selon les besoins) par habitat ont augmenté de près de 23 % entre 2004 et 2014.   https://www.deutschland.de/sites/default/files/inline-images/GrafikDE%20Familien%20in%20D_DE%20%282%29.png  Une parentalité tardive

Les jeunes diplômés du supérieur, notamment, repoussent longtemps la création d’une famille. Ils souhaitent d’abord achever leurs études puis entamer une carrière. C’est la raison pour laquelle les mères ont en moyenne 30 ans lors de la naissance du premier enfant et les pères 35 ans. Cela explique le faible nombre d’enfants par famille. Car 53 % des familles en Allemagne n’ont qu’un enfant.
Le soutien de l’Etat aux familles

L’Allemagne a besoin de plus d’enfants. Derrière le Japon, c’est le pays ayant la population la plus âgée. Le taux de naissance, de 1,5 enfant par femme, est le plus élevé depuis la réunification allemande mais se situe toujours en-deçà de la moyenne européenne (1,58).

Cela explique le grand nombre d’aides de l’Etat aux familles. Les plus importantes sont les allocations familiales, les allocations parentales, les avantages fiscaux et les prestations aux femmes enceintes et aux familles dont les revenus ne sont pas suffisants pour satisfaire aux besoins fondamentaux des enfants. La scolarité gratuite vient s’ajouter à ces aides.

Les familles monoparentales comptent néanmoins parmi les groupes ayant le plus fort risque de paupérisation lorsque l’autre parent refuse de payer une pension alimentaire pour son enfant. https://www.youtube.com/watch?v=B3LagCVBKKc
Les parents entre la famille et le travail
Des enfants ou une carrière ? Hommes et femmes doivent pouvoir concilier les deux plus aisément. Depuis 2013, chaque enfant a droit à une place en crèche dès qu’il a atteint l’âge de 1 an. Les Länder ont beaucoup investi dans la prise en charge des tout-petits et des enfants scolarisés.

Depuis 2007, les pères et les mères peuvent prendre un congé parental rémunéré. L’Etat verse aux parents une allocation s’élevant à 65 % du salaire net pendant un maximum de 14 mois.
Modèles de rôle

Le père gagne l’argent, la mère garde les enfants à la maison.  Ces rôles sont aujourd’hui considérés comme dépassés mais existent toujours. 70 % des mères travaillent mais 40 % uniquement à temps partiel. Un changement se dessine : la jeune génération des pères souhaite passer plus de temps avec leurs enfants et contribuer à leur éducation. Actuellement, un père sur trois prend un congé parental de deux ou trois mois.

Saviez-vous que…

… les prénoms les plus donnés aux enfants en 2019 étaient Noah et Hanna ?

… la plupart des enfants nés en Allemagne naissent au mois de juillet ?

… à partir de 3 ans, 93 % des enfants sont inscrits dans une garderie ?

© www.deutschland.de

     jean luc  ;)

Nouvelle discussion