Un peu de recul sur la pandémie

Bonjour à tous,

Attention ce post va choquer bon nombre de personnes... Ce qui suit a été écrit par Jean Marc Dupuis dans sa news letter !!!

Confinement : la révolte des aînés

Chère lectrice, cher lecteur,

Selon le dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 93 % des personnes décédées du coronavirus avaient plus de 65 ans et 81 % avaient un ou plusieurs gros problèmes de santé préalable (comorbidité).[1]

La moyenne d’âge des décès est de 81 ans.

Le pays tout entier est mobilisé pour stopper la contagion et épargner des vies. Beaucoup de personnes jeunes, en pleine santé, s’inquiètent d’attraper le coronavirus bien que les risques d’en mourir ou de garder des séquelles soient infimes.

Mais qu’en pensent les premiers concernés, c’est-à-dire les séniors ? Sont-ils favorables aux mesures de confinement prises pour les protéger ? Trouvent-ils normal que l’économie mondiale soit à l’arrêt pour prolonger leurs jours ?

On sait qu’une grande majorité s’est révoltée lorsqu’il a été question de les maintenir en confinement obligatoire jusqu’à la fin de l’année.

Le Pr Axel Kahn de la Ligue contre le cancer témoigne avoir reçu une avalanche “d’appels désespérés” suite à ces annonces (heureusement annulées entre temps) :

“Les personnes se demandaient si elles allaient rester assignées à résidence jusqu’à la fin de leurs jours, sans possibilité de voir le ciel autrement que par la fenêtre.  J’ai alerté Emmanuel Macron sur ce que cela pouvait engendrer : une forte colère, un sentiment de révolte, voire une perte de goût à la vie, avec, au final, un risque que ces personnes rejettent ces mesures et ne participent pas à leur propre protection. Sans parler du caractère illégal d’une mesure qui aurait discriminé 18 millions de personnes, induit des contrôles policiers pour vérifier leur âge… Absurde. Le confinement prolongé des personnes âgées, ce n’est pas tenable.

“ Nous savons, en tant que médecins, que pour aider les gens, il ne faut jamais rompre avec eux. Il faut les accompagner en leur proposant ce qu’ils sont capables d’accepter, ce à quoi ils peuvent adhérer. Ce que nous disons aux personnes âgées ou à celles atteintes d’un cancer, c’est de gérer leur déconfinement de manière spécifique : éviter les réunions familiales, voir les petits-enfants sans les embrasser… En revanche, il faut qu’elles puissent aller prendre l’air, se promener, en portant un masque.”

En Suisse, les personnes âgées ont également dit leur révolte dans les journaux. Bien que plus vulnérables au coronavirus, le confinement ne leur convient pas [2]:

“Mon père est mort dans un établissement médico-social après avoir vécu deux ans attaché à une chaise. Est-ce vraiment cela qu’on veut pour nos vieux ? A titre personnel, je préfère perdre une ou deux années de vie et continuer à voir mes petits-enfants – j’en ai 11 – que me murer dans la solitude”, témoigne Eric Denzler, 85 ans.

« Bien sûr que je continue à sortir ! Les personnes âgées ont plus de risque de mourir de peur et d’isolement que du Covid-19. Je suis attristée par la panique qui saisit certains de mes amis âgés. C’est ce stress qui va finir par les tuer”, s’inquiète Jeannette Meier, 75 ans.

« J’ai 77 ans, j’ai une belle retraite, une vie sociale très riche et, avec mon épouse, on s’occupe beaucoup de nos petits-enfants. Tout est en suspens… Même si on est âgé, on devrait avoir le droit de décider si on veut prendre un risque ou non. Si je tombais malade, je serais désolé, mais j’accepterais mon sort, car c’est dans l’ordre des choses », déclare Olivier Guinet.

Leur attitude est appuyée par l’analyse de David Le Breton, professeur de sociologie à l’Université de Strasbourg, qui estime que “l’enfermement (même volontaire) peut avoir des conséquences dramatiques”[3]. C’est ce que le personnel soignant des EHPAD appelle le syndrôme du “glissement”, les personnes âgées qui ne reçoivent plus de visites se laissent lentement mourir de solitude et de désespoir.

Rappelons toutefois que l’objectif du confinement est d’éviter l’engorgement des hôpitaux.

La question donc n’est pas de savoir si les personnes âgées acceptent le risque d’attraper le coronavirus, mais plutôt : sont-elles prêtes à mourir seules chez elles, sans bénéficier des coûteux soins prodigués en milieu hospitalier, qui occupent des lits en salle de réanimation ? Et ont-elles un moyen de dire : “écoutez, je prends mes responsabilités, ne mobilisez pas tous les moyens nécessaires pour me sauver si je tombe malade ?”

C’est le grand dilemme de cette crise. Personne, bien sûr, n’ose mettre ce sujet sur la table, et le discuter.

On préfère se taire, faire semblant de rien, pour ne fâcher personne.
L’enfer est pavé de bonnes intentions

Au-delà du problème des seniors en bonne santé qui ne souhaitent pas rester confinés jusqu’à la fin, se pose la question, encore bien plus douloureuse, de toutes les personnes malades qui meurent actuellement dans le plus grand isolement.

On parle de “sauver des vies” mais on peut aussi gâcher toute une vie en privant une personne de la présence de ses proches au moment du grand passage.

“Il est saisissant que, du plus profond de leur surconfinement forcé, ce soit en définitive les personnes âgées qui, en ce temps, fassent retentir pour toute la société le cri de la dignité humaine blessée”, affirme Mgr Matthieu Rougé. [4]

“La vie, c’est aussi les autres”, a déclaré un autre philosophe, Alain Finkielkraut. Pour la personne qui meure comme pour celles qui l’accompagnent et doivent la laisser partir, ce n’est pas un caprice que de vouloir tenir la main, serrer dans ses bras la personne une dernière fois, “recueillir son dernier souffle” comme on disait autrefois.

Ce souffle peut être infiniment précieux. Combien d’aveux, de pardons, de promesses, de réconciliations, ont-elles eu lieu sur un lit de mort ?

Combien plus difficile est le deuil sans ces dernières paroles, sans avoir pu se dire adieu correctement ? En effet, après avoir perdu un proche, on a besoin de comprendre ce qu’on a bien fait, mal fait, ce qui aurait dû être fait. Ce processus est encore plus  douloureux, lorsqu’il nous a été interdit de partager les derniers moments du mourant.

La cérémonie des obsèques elle-même est pratiquement devenue impossible. Pas moyen de partager les pleurs, d’apporter ni de recevoir du réconfort, de se prendre dans les bras, car cela est désormais incompatible avec les “gestes barrières” obligatoires.

Que sommes-nous en train de sauver, donc ? Quel genre de vies allons-nous avoir si, en plus de la perspective commune de la maladie et de la mort, nous devons nous préparer à vivre ces épreuves sans pouvoir être entourés, sans contact, sans cérémonies ?

Il faut se contenter d’un rituel symbolique, un “ersatz”, par exemple allumer une bougie, dire bonjour à une photo, planter une graine pour la faire germer. Mais est-ce suffisant ? On ne peut même plus acheter des fleurs puisque les fleuristes sont fermés !

« Cette dame de quatre-vingt-dix-neuf ans n’est pas morte physiologiquement du Covid mais elle s’est laissé mourir du chagrin d’être ainsi confinée. Ces autres victimes du Covid, personne n’en parle », expliquait un prêtre des Hauts-de-Seine. [5]
Des souffrances que les mots ne peuvent pas décrire

Toutes ces réflexions s’ajoutent pour nous faire prendre conscience qu’une terrible tragédie est en train d’avoir lieu sous nos yeux.

Le coronavirus semble n’être que le déclencheur, le révélateur, d’un manque de capacité de réflexion, de sagesse, de préparation, à tous les niveaux (gouvernements, OMS, systèmes de santé débordés), avec des médias et des réseaux sociaux qui jettent en permanence du carburant sur les consciences déjà surchauffées, alimentant la psychose tandis que des banlieues s’embrasent.

Tout cela produit une masse de souffrance que les mots ne peuvent pas décrire. La douleur extrême est muette. Les personnes les plus frappées par les drames liés au coronavirus ne sont pas sur des plateaux télés, à la radio, ni en train de diffuser des messages incendiaires sur Twitter.

Elles sont seules. Silencieuses. Des larmes coulent sur leurs joues. Personne ne les entend, ne les écoute. Et pourtant, ce sont elles qui méritent le plus notre attention, notre affection, notre compassion.

Elles ne sont pas forcément à l’autre bout du pays. Elles peuvent être près de chez nous, et tout ce dont elles auraient besoin est d’une présence, d’une écoute, même silencieuse. Qui d’entre nous pourra les leur apporter ?

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

Voici le recensement des décès en France par tranche d'age depuis le début de la pandémie :
https://www.liberation.fr/direct/elemen … ue_112144/

La paranoïa a touché les personnes actifs qui se sont confinées et ce qui a entrainé une croissance de -8% estimée pour cette année, un minimum de  41 milliard de déficit pour la sécu et une dette d'état qui est monté à 2400 milliards d'Euro (toujours en progression)...

Voilà ma question rhétorique : quand est ce que l'age d'or de la génération de nos aïeux va t-elle s'arrêter ???

Pour un soutien de famille en France, il est impensable de laisser des dettes à ses enfants... Quand on analyse tous les chiffres, il s’avère que si on ramène la dette public au nombre de français (2400 milliards / 70 millions), chaque français doit au créancier la somme d'environ 35 milles euros...

Donc revenons à nos chiffres de décès de comorbidité suite au Covid19, on voit que plus des 3/4 des morts ont plus de 70 ans... Quand on sait que la moyenne d'age de vie est de 80 ans pour les hommes et 85 ans pour les femmes.

Au final, est on tous confiné pour sauver nos ainés d'une mort qui finirait par arriver peu de temps après ???

Je cautionne votre pensée Nook369, et j'imagine que si vos parents avaient cet âge correspondant aux 3/4 de cette population vous vous poseriez à mon avis la question différemment, l'équation arrivant de ttes façons au même résultat.

Peut être que si je vous dis que ma belle mère qui a 86 ans en rémission de 2 cancers s'est confinée chez elle depuis le mois de janvier ça vous parlerait mieux...

Mes parents ne sont pas aussi vieux, mais ils se disent qu'ils ont vécu des scénarios plus dur et que si ça devait être leur tour, c'est que ça devait être écrit !!! Donc de leur coté, ils continuent à vivre chez eux sans forcément avoir changé leurs habitudes dans le nivernais... Le potager s'est juste agrandi de quelques dizaines de m²...

Donc ils sont bien dans la cible, je n'ai fait que remonter les chiffres, et de dire simplement que l'on vit au dessus de nos moyens !!!

Posez vous juste la question de savoir si vous voulez vivre alité jusqu'à 105 ans ou si vous voulez vivre debout jusqu'à 85 ans ?

Même les philosophes s'y mettent...

https://www.letemps.ch/societe/andre-co … ir-voulons

Extrait :
Moi qui suis un anxieux, je n’ai pas peur de mourir de ce virus. Ça m’effraie beaucoup moins que la maladie d’Alzheimer! Et si je le contracte, j’ai encore 95% de chances d’en réchapper. Pourquoi aurais-je peur? Ce qui m’inquiète, ce n’est pas ma santé, c’est le sort des jeunes. Avec la récession économique qui découle du confinement, ce sont les jeunes qui vont payer le plus lourd tribut, que ce soit sous forme de chômage ou d’endettement. Sacrifier les jeunes à la santé des vieux, c’est une aberration. Cela me donne envie de pleurer.

Allez au tour d'un démographe anthropologue...

https://www.lexpress.fr/actualite/idees … 24472.html

En parlant en mon nom et celui de ma famille, je souhaiterai qu'il y a ait un projet de loi qui permette aux personnes comme ma grand mère à l'agonie physique (elle a toute sa tête) depuis plus de 3 ans de pouvoir partir en paix par aide médicale...

Cette pandémie doit permettre de faire évoluer les mentalités et situations qu'il y a encore 50 ans était inimaginable....

Nook369 :

Allez au tour d'un démographe anthropologue...

https://www.lexpress.fr/actualite/idees … 24472.html

Dommage pour votre lien il faut être abonné pour le voir.

C'est au tour d'un naturopathe maintenant...

Extrait :
"Agacée que jour après  jour un peu plus et en plein cœur de cette crise sanitaire, les médias  ne donnent pas d'explications sur le fonctionnement de notre système immunitaire .

Sans cesse, on nous exhorte à chercher à l'extérieur la protection qui nous sauverait : achetez des masques, achetez des gels hydroalcooliques (sans préciser que ces gels ne devraient pas être utilisés durant plusieurs jours d'affiles car, à base d’éthanol, ils vont supprimer la première barrière immunitaire naturelle de notre corps : les bactéries et le film lipidique de notre peau qui fait barrière aux virus... [ C'est d'ailleurs à cause de l'usage excessif de produits antibactériens ces dernières années, et d'une incompréhension du rôle des bactéries dans notre immunité, que nos organismes deviennent d'année en année plus sensibles aux agressions extérieures]. Plus on utilise ces gels hydroalcooliques, plus on rend perméable et sensible notre épiderme aux virus... Privilégeons des savons classiques) !

Puis, on commence à nous parler d'une solution qui, elle aussi viendrait de l'extérieur : un futur traitement médicamenteux ou un vaccin dont les évaluations d'autorisation de mise sur le marché seront sûrement bâclées pour cause " d'urgence "...
À quel MOMENT, a-t-on expliqué à la population que tout le monde possède la capacité de renforcer son système immunitaire de manière naturelle en quelques jours (jeûne), ou en quelques semaines ? Ce qui permettrait, certes non pas d'éviter la propagation du virus, mais de renforcer nos défenses face à celui-ci et donc de diminuer la proportion de cas graves, de guérir beaucoup plus vite chez soi.

Pourquoi ne pas faire intervenir sur les plateaux des chaînes d'information, qui consacrent 95% de leur temps à ce sujet depuis plusieurs semaines, des professionnels de la santé qui parlent de prévention, comme des nutritionnistes, des naturopathes, des phytothérapeutes, qui pourraient réaliser un immense travail d'information et de prévention auprès du public et ainsi soulager les médecins qui eux, sont sur le front ?

Pourquoi ne pas dire aux gens que manger de la mer**, des produits industriels, transformés, raffinés, est la première chose qui détruit nos défenses immunitaires ?

Que l'efficacité de notre système immunitaire dépend étroitement de la qualité de notre flore intestinale (et donc la qualité de ce que l'on mange) ?

Que donc les légumes et fruits vivants, crus, locaux, de saison, sont ce qu'il y a de mieux pour renforcer rapidement nos réservent minérales, nécessaires à l'immunité ?

Pourquoi ne pas expliquer que le jeûne renforce le système immunitaire en 3 jours seulement ?

Pourquoi ne pas parler des bienfaits de la douche froide qui en quelques jours augmente le taux de certains lymphocytes T ?

Pourquoi ne pas expliquer que des plantes comme l'echinacea, l'astragale, le sureau, le cynorrhodon, sous leurs formes concentrées, augmentent les défenses immunitaires en quelques semaines ? (on aurait donc eu le temps depuis l'apparition du virus...)

Pourquoi ne pas parler de l'efficacité des huiles essentielles anti-virales ? Ainsi que de la vit C à haute dose et les oligo-éléments minéraux comme le zinc et le sélénium.

Pourquoi ne pas parler de l'importance de l'activité physique, et des études récentes qui prouvent l'efficacité rapide du yoga dans le renforcement du système immunitaire ?

Pourquoi ne pas expliquer que la peur est immuno-dépressive ? (c'est pourtant la seule émotion véhiculée en ce moment par les médias principaux... ) un niveau anxiogène qui vous affaibli au quotidien... Faites un jeûnes des médias🙏

Pourquoi ne pas expliquer aux gens qu'ils ont, en eux, un potentiel de défense et de guérison infiniment plus puissant que tous les médicaments du monde, et qui peut être actionné rapidement ? Notre CORPS  est une véritable machine de guérison

En cette période où nous disposons enfin de temps, il serait temps de s'intéresser à notre propre fonctionnement, se réapproprier notre pouvoir personnel, pour prendre en main notre santé, et notre avenir."...

https://2.bp.blogspot.com/-Wdwn_EG656o/W3J7M01QDUI/AAAAAAAADpc/Hk5po7F3wB89Z2g90POeNGnEPHzXlnTOgCLcBGAs/s1600/Philippulus.jpg


Là, chapeau bas, surtout pour le jeûne et le simple usage du savon bien mieux toléré que les gels hydro-alcooliques qui n'ont jamais eu leur place chez moi.
C'est vrai que bien des journalistes et commentateurs, ainsi que les affabulateurs publicitaires devraient être recyclés sous terre par exemple dans nos anciennes mines de charbon ( plus simple que de les suspendre baillonnés à une branche tel le barde Assurancetourix ) ; des économies en ces temps où chaque € dépensé et non remplacé par un travail journalier compte d'autant plus, et où  l'absurdité des bon nombre de nos comportements consuméristes saute aux yeux même des plus bigleux d'entre nous !

S'abstenir au moins en partie de ce trop plein d'infos " { ils ]consacrent 95% de leur temps à ce sujet depuis plusieurs semaines," serait salutaire pour le " moral des troupes " comme  pour ce que devrait être la possibilité de recherche d'un équilibre souhaitable pour chaque individu, non plus contaminé à priori par le virus mais surtout par l'intox tous azimut ( gouvernements, pub, médecins en mal de " reconnaissance ", charlatans, voyants, philosophes bidons, écrivains d'écrits vains, apprentis sorciers herboristes, religieux d'apocalyp-stick, etc ).

[at]Nook369 De ce je comprend de vos écrits, sachant que chacun d'entre nous à la solution en son propre organisme, il aurait donc fallut laisser toutes les personnes fortes vivre et les faibles mourir, soit on a les anticorps développés soit on ne les a pas, une sélection naturelle sommes toutes, on pourrait en faire tout autant sur toutes les autres pathologies finalement et stopper définitivement notre système de santé tellement décrié par certains et jalousé par d'autres, où, pourquoi ne pas appliquer le même fonctionnement que dans cette vieille série "l'âge de cristal", ou me semble t'il tout le monde était envoyé au casse-pipe à 30 ans  :dumbom:  :lol:

Non vous ne comprenez pas... Pourquoi les européens seraient privilégiés en vivant au dessus de leur moyen alors que d'autres peuples ou d'autres nations n'ont pas cette capacité ou chance ?

On parle de liberté, d'équité, et de droit pour tous...

Mais le plus important, qu'est ce que l'on laisse à nos enfants ???

Pour en revenir à ma vie familiale, ma belle mère s'est confinée toute seule avant l'ensemble parce que c'est son choix et elle l'assume. Mieux encore, elle ne compte pas sur la médecine pour survivre au Covid19 et elle n'engendre pas de surcout car elle est responsable...

Bonsoir à tous,

Beaucoup de commentaires sensibles, abjects et éclairés dans cette discussion. Pas de jugement de ma part.

Quelques + et les -:
+ Face à une situation inédite, la liberté d'expression résiste et c'est tant mieux, merci Expat.com.

- Le Coronavirus me paraît un mini-événement face aux autres maladies mortelles (Ebola, Peste, Palu, Mondialisation).

- Le Coronavirus semble résister à l'immunisation naturelle: cfr les récents propos du Pfr Raoult.

+ L'Afrique résiste et Madagascar propose le Covid Organics produit par l'IRMA, qui intéresse Ghana, Sénégal et RDC. Je crie "VIVA AFRICA" comme je l'ai fait dernièrement lors de ma conférence de formation ERASMUS destinée à des étudiants africains vivant en Europe.

- Le problème démographique est vieux comme le monde: trop ou pas assez, et dans les crises, les solutions (finales ou non) ont été à raison jugées odieuses (surtout par ceux qui n'ont pas de problème de fin de mois).
Rappelons quand même que le Pakistan a pu être créé parce que les musulmans fuyant l'Inde au pas de course ont massacré vieux, femmes et enfants pour se sauver plus vite.  Je ne suis pas un partisan du génocide mais favorable à une euthanasie volontaire : pourquoi pas des "suicidorium" comme une version moderne du casse-pipe dont parle JacquesVB dans le poste précédent ou un projet de loi qui permette aux personnes comme la grand mère de Nook  de pouvoir partir en paix par aide médicale... Est-ce tellement idéologiquement inacceptable?

- Laisser mourir les vieux? En Afrique, non parce que le système est celui de l'époque de Zola où les enfants en prenaient soin. En occident, on délègue la gestion des vieux (*)  à l'état avec les dégâts que l'on peut voir tous les jours.

+ Une conscientisation des failles des systèmes économiques, politiques et sociaux  en cours au niveau planétaire coïncide avec le mouvement annonciateur des gilets jaunes. Je pense malheureusement que la leçon ne sera pas retenue.

+ Scandale! La France propose d'annuler la dette africaine!
Analyse:
Dette du continent Africain pour 1,216 milliards d'habitants = 275 milliards d'euro
Dette de la  Belgique pour 11 millions d'habitants = 460 milliards d'euros
Cherchez l'erreur.

Promis, la prochaine fois j'essayerai d'être moins diplomatiquement correct.

Veloma et Afriquement vôtre,
JP

(*)  Une de mes thèses: les états (France,...) s'occupent de ce qui ne les regarde pas et oublient leurs fonctions premières.  Ces états créent des abrutis assistés sociaux financés par une classe moyenne en faillite et plébiscitée par une élite de fonctionnaires méritant la guillotine (pas de suicidorium volontaire pour eux), la sanction gilet jaune suivra.

la différence entre les anciens en Afrique et en Europe, c'est que quand un ainé africain décède, il part avec la connaissance !!!

https://www.lefigaro.fr/sciences/corona … e-20200423

C'est un chiffre qui fait frémir : plus de 60.000 morts ont pu être évités grâce à la mise en place du confinement en France, selon une étude publiée mercredi 22 avril par les épidémiologistes de l'École des hautes études en santé publique (EHESP), rapporte LeMonde.fr.

Sans ce confinement, l'épidémie aurait poursuivi sa vague de contagion et infecté ainsi 23% de la population pendant cette période, entraînant une submersion de cas graves impossible à prendre en charge par les hôpitaux. Selon les projection de cette étude, près de 670.000 patients auraient alors nécessité une hospitalisation et au moins 140.000 cas graves auraient dû être traités, dont plus de 100.000 via des lits de réanimation. Pour la seule Ile-de-France, plus de 30.000 lits auraient été nécessaires. À titre de comparaison, «seuls» 7148 patients ont été hospitalisés en réanimation le 8 avril, lors du précédent pic de l'épidémie.

Toujours selon la modélisation de l'EHESP, 73.900 personnes seraient alors décédées dans les hôpitaux entre le 19 mars et le 19 avril si aucun confinement n'avait été mis en place, contre un peu plus de 12.200 décès réellement observés sur cette période. On peut dès lors considérées que 61 700 vies ont été ainsi « épargnées ». Parmi ces décès évités, environ 15.000 l'ont été en Ile-de-France et 7 700 dans le Grand Est, les deux régions les plus touchées par l'épidémie de Covid-19.

« Ces chiffres sont un minimum », indique au Monde Pascal Crépey, enseignant chercheur et professeur au département épidémiologie à l'EHESP. « Ils ne tiennent pas compte de tous les patients qui seraient morts faute de soins si les hôpitaux avaient été débordés », explique-t-il. En outre, les décès en maisons de retraite et à domicile n'ont pas non plus été inclus car ces données de mortalité sont encore trop approximatives. « Le bilan quotidien est sous-estimé, car le Covid, comme la grippe, a une influence sur la mortalité générale », estime encore l'épidémiologiste.

Woaw...

Dire que le tabac tue 75 000 personnes par an en France, 150 000 personnes décédées suite à un cancer en France, 130 000 personnes meurt d'un AVC par an en France...

Je ne parle pas des autres type de décès comme la grippe, la canicule, les fins de vies et autres accidents de la vie... Au global, en France chaque année, il y a 600 000 morts.

Franchement, je me demande bien comment ces mêmes hôpitaux faisaient avant ?

De plus, comme le Covid a en général une comorbidité, n'y a t-il pas également une minimisation des chiffres annoncés ???

Vous êtes assez suspicieux sur la dangereusité réelle de cette épidémie Nook369, certes ce n'est pas la seule qui tue ça on le sait bien, reste qu'elle est venue se greffer sur les chiffres annuels des décès, de dire que ça aurait pu être pire je le pense, maintenant d'autres décès vont survenir avec la mort de l'économie, j'entendais qu'en Espagne 40.000 restaurants allaient passer à la trappe, et ça ce n'est qu'une infime partie de ce qui va se passer à l'échelle internationale.

Je ne minimise aucune maladie... Seulement vu que depuis des décennies rien n'a été fait pour Ebola qui est largement plus grave et pourtant la population continue à vivre ou a survivre, je suis amené à me poser beaucoup de question en ce moment...

Maintenant, quand on sait que la population française est vieillissante, forcément le nombre moyen de 600 000 décès par an en France va surement augmenter...

Maintenant, les 40 000 restaurants hispaniques et plus au niveau international comme vous le dite, est ce que cela ne va pas être pire qu'une pandémie (sous tous les angles) ?

Au fur et à mesure que l'on avance dans l'histoire, c'est la première fois que l'on attend un tel niveau de population dans le monde, donc forcément, il y a plus de morts mais également plus de problèmes collatéraux (qui engendrent ce genre de pandémie par exemple).

J'ai ouvert ce post pour qu'on sorte les yeux du guidon et que l'on regarde plus loin que notre petite personne... Par exemple, pour que mes 2 garçons vivent, je me porte volontaire pour me transformer en soleil vert si vous comprenez la métaphore !!!

Cependant, il y a un truc que j'ai appris sur dame nature, c'est qu'elle trouve toujours un moyen d'équilibrer les choses... Donc au lieu de que ça soit la nature qui agisse, pourquoi l'homme ne prend pas les devants et que l'on prenne les mesures nécessaires pour que nos enfants vivent comme on a vécu ?

JacquesVB. :

Maintenant d'autres décès vont survenir avec la mort de l'économie, j'entendais qu'en Espagne 40.000 restaurants allaient passer à la trappe, et ça ce n'est qu'une infime partie de ce qui va se passer à l'échelle internationale.

Ce doit être ce que l'on appelle communément les "dommages collatéraux".

Crusaders :
JacquesVB. :

Maintenant d'autres décès vont survenir avec la mort de l'économie, j'entendais qu'en Espagne 40.000 restaurants allaient passer à la trappe, et ça ce n'est qu'une infime partie de ce qui va se passer à l'échelle internationale.

Ce doit être ce que l'on appelle communément les "dommages collatéraux".

Effectivement :

"Selon le site Euractiv.fr plus de 436 millions d’entreprises (*) risquent de devoir cesser leurs activités en raison de la crise actuelle, selon l’Organisation internationale du travail. L’Europe serait la deuxième région la plus touchée après les Amériques.

Selon le troisième rapport de l’OIT sur les effets de la pandémie sur le marché du travail, environ 232 millions de commerces de gros et de détail, 111 millions d’entreprises dans l’industrie manufacturière, 51 millions dans l’hôtellerie et 42 millions dans les autres activités commerciales, dont l’immobilier, sont en difficulté."


(*) J'imagine qu'il s'agit de chiffres uniquement pour les 187 Etats Membres de l'OIT, les perspectives mondiales devraient être pires.

Nook369 :

J'ai ouvert ce post pour qu'on sorte les yeux du guidon et que l'on regarde plus loin que notre petite personne... Par exemple, pour que mes 2 garçons vivent, je me porte volontaire pour me transformer en soleil vert si vous comprenez la métaphore !!! ?

J'aimerais bien savoir ce que vous faites au jour le jour à Madagascar avec votre côté écologiste ? J'imagine que vous avez certainement un bon 4x4 polluant alimenté par un carburant à haute teneur en souffre importé par cargo encore plus nocif, que vous prenez vous et votre famille plusieurs fois par an l'avion bien polluant, que vous vous fournissez au score ou leader-price qui ont une belle emprunte carbone vu que tout y est importé, donc objectivement que faites-vous pour la green planète à transmettre à vos deux enfants ?

Aussi vous dites qu'il y a du monde, voir trop sur cette planète, si chaque parent ne s'en tenait qu'à un seul enfant, ne pensez-vous pas que ça réglerait déjà pas mal de problème au lieu de ne penser égoïstement qu'à sois, ce que tous font, et ce que tous décrient d'une certaine manière indirectement en disant que la planète va mal et la sera encore plus au fur et à mesure que cette population augmentera ?

je vais être un peu sec, mais le "vieux" c'est une "manne" économique. 300 000 emplois pour 5 million de retraités( d'ici 10 ans prévu 20 million) ...plus la super consommation de médicaments qui fait tourner les labos à fond , (juste une remarque, en ce momment ce qui évite la précipitation de la chute des cours de la bourse, c'est la formidable explosion des cours de l'industrie pharmaceutique) ....tout est bon dans le cochon ...le côut des retraites me direz-vous ? mais il y a arnaque en la matière, pas le temps de faire un exposé là dessus, mais j'invite chacun a prendre les chiffres ...

JacquesVB. :

J'aimerais bien savoir ce que vous faites au jour le jour à Madagascar avec votre côté écologiste ? J'imagine que vous avez certainement un bon 4x4 polluant alimenté par un carburant à haute teneur en souffre importé par cargo encore plus nocif, que vous prenez vous et votre famille plusieurs fois par an l'avion bien polluant, que vous vous fournissez au score ou leader-price qui ont une belle emprunte carbone vu que tout y est importé, donc objectivement que faites-vous pour la green planète à transmettre à vos deux enfants ?

Encore une fois, vous êtes à coté de la plaque... Je n'ai pas véhicule d'où mon soucis pour envoyer mon plus jeune fils à l'école B vu que je n'ai pas de nouvelle concernant les transports scolaires... Ma conjointe a une Suzuki Vitara automatique qui consomme 9l/100km et depuis 4 ans, la voiture n'a fait que 20 000 km... Ensuite contractuellement, nous avons 2 voyages en France par an, mais quitte à vous décevoir, on en prend qu'un juste pour les grands parents voient leurs petits enfants... En revanche, vous avez raison, on s'alimente au Score et leader price car c'est la seule alimentation qui nous prémunisse de la tourista hebdomadaire !!!

JacquesVB. :

Aussi vous dites qu'il y a du monde, voir trop sur cette planète, si chaque parent ne s'en tenait qu'à un seul enfant, ne pensez-vous pas que ça réglerait déjà pas mal de problème au lieu de ne penser égoïstement qu'à sois, ce que tous font, et ce que tous décrient d'une certaine manière indirectement en disant que la planète va mal et la sera encore plus au fur et à mesure que cette population augmentera ?

En effet, je suis d'accord, mais ceci aurait été bénéfique il y a une cinquantaine d'année, non ? Aujourd'hui, on a bouffé les ressources renouvelables au mois de juin...

Ps : je ne suis pas un écolo, j'ai pas les moyens de l'être...

Arraùl :

je vais être un peu sec, mais le "vieux" c'est une "manne" économique. 300 000 emplois pour 5 million de retraités( d'ici 10 ans prévu 20 million) ...plus la super consommation de médicaments qui fait tourner les labos à fond , (juste une remarque, en ce momment ce qui évite la précipitation de la chute des cours de la bourse, c'est la formidable explosion des cours de l'industrie pharmaceutique) ....tout est bon dans le cochon ...le côut des retraites me direz-vous ? mais il y a arnaque en la matière, pas le temps de faire un exposé là dessus, mais j'invite chacun a prendre les chiffres ...

Oui il y a des avantages et des inconvénients dans toutes les situations. Biensur qu'il y a des emplois
pour les personnes âgées de créé. Toujours dans mon cas personnel, à votre avis, ma grand mère qui souffre le martyr tous les jours de sa vie mais qui n'a pas assez d'argent pour payer son alitement, à votre avis qui finance ces emplois ?

Ensuite, n'est ce pas cette sur-médicamentation qui est à l'origine de tout nos maux ? D'un point de vu immunitaire, notre machine à guérir (notre corps) n'est plus sollicité car les apports de défense viennent de l'extérieur...

Puis, à votre avis, combien coute ces médicaments à la Sécurité Sociale et combien ça rapporte à la population française en retour d'investissement ? Tout est bon dans le cochon (Alsace), mais c'est mieux de tirer le lait du pis de la vache (Auvergne)...

Et enfin, ces personnes qui tout au long de leur vie on vécu l'age d'or vont laissées quoi à leurs descendances ?

En fonction des générations, on ne voit pas du tout les choses de la même façon...

Allez je peste encore contre ce que j'entends de pars et d'autres...

Aseptisons, javellisons, désinfectons tout ce qui nous entoure sol, mur et plafond... Éliminons toutes les formes de bactéries ou de virus qui existent depuis toujours !!! Jusqu'à ce qu'il y en ait une qui résiste et qui nous détruise à son tour...

Sans déconner, il y a quelques milliards de bactéries dans notre cavité buccale, des milliers de milliards de micro organisme dans nos boyaux, et j'en passe... A votre avis, si on commence par en élimer le plus possible qu'est ce qui va se passer ?

D'après ce que je comprends de ce que découvre les chercheurs qui en sont qu'au début, c'est que ces bactéries nourrissent notre corps à la fois dans le système digestif mais aussi pour le système immunitaire. Mieux encore, des neurones ont été découverts tout le long de nos boyaux...

Laissons faire la nature non de non...

Nook369 :

Allez je peste encore contre ce que j'entends de pars et d'autres...
...

Laissons faire la nature non de non...

1) La peste? C'est le cas de le dire! Mais actuellement, on dit "Allez je coronaviruse de part et d'autres...."

2) Laissons faire la nature non de non...

Ô rage ! ô désespoir ! ô vieillesse ennemie (*) !

De mes lectures d'adolescent,  j'ai le souvenir que Sherlok Holmes -à moins que ce ne soit Arsène Lupin- éduquait son corps  à résister aux maladies. C'est par ailleurs le principe utilisé par un vaccin qui renforce les défenses immunitaires.

Donc, parfaitement d'accord avec le Laissons faire la nature non de non... et pas seulement dans le domaine de la santé...

(*) Devise utilisée par les conseillers à la réforme des retraites en France

Nook369 :

Allez je peste encore contre ce que j'entends de pars et d'autres...

Aseptisons, javellisons, désinfectons tout ce qui nous entoure sol, mur et plafond... Éliminons toutes les formes de bactéries ou de virus qui existent depuis toujours !!! Jusqu'à ce qu'il y en ait une qui résiste et qui nous détruise à son tour...

Sans déconner, il y a quelques milliards de bactéries dans notre cavité buccale, des milliers de milliards de micro organisme dans nos boyaux, et j'en passe... A votre avis, si on commence par en élimer le plus possible qu'est ce qui va se passer ?

D'après ce que je comprends de ce que découvre les chercheurs qui en sont qu'au début, c'est que ces bactéries nourrissent notre corps à la fois dans le système digestif mais aussi pour le système immunitaire. Mieux encore, des neurones ont été découverts tout le long de nos boyaux...

Laissons faire la nature non de non...

Vous avez raison Nook369 laissons notre corps se battre contre tout ces intrus, et arrêtons définitivement les médicaments destructeurs imposés par les médecins qui travaillent avec les firmes pharmaceutiques, d'une part ça nous renforcera, d'autre la nature s'occupera des plus faibles, et hop plus de soucis démographique, il y aura enfin de la place pour tous 😂

Je suis quelque peu perplexe par les informations ou celles que l'on a pas des décès en générale en France...

https://www.insee.fr/fr/statistiques/23 … au-figure1
https://www.insee.fr/fr/statistiques/18 … re=1912926

Donc nous sommes 67 millions de français pour un 610 000 mort pour l'année 2019 avec ce dernier chiffre en augmentation continue depuis quelques temps, soit environ 1700 décès par jour.

Depuis le début mars, la France a eu un peu moins de 30 000 décès du au Covid19, soit sur 60 jours une moyenne approximative de 500 décès par jour.

http://www.francesoir.fr/societe-sante/ … nterieures

En comparaison avec les autres années alors que la population française vieillies, l'année 2020 dénombre moins de décès de manière général que celle des années précédentes...

C'est dingue quand on regarde les chiffres d'un peu plus prés non ? Ou comment foutre une économie au tas pour rien (désolé pour ce terme) !!! Ou comment déglinguer une démographie avec un babyboom probable en fin d'année !!!

Bonjour à tous,

J'ai dû enlever des messages de cette discussion parce que ça commençait à partir en vrille.

Je vous prie de rester courtois les uns envers les autres, le forum reste un endroit de débat, mais le débat ne doit pas entraîner de querelles.

En vous remerciant de votre compréhension.

Cordialement.

Loïc

OK les jeunes vont payer et nous les vieux nous n avons pas payer commencer le travaille a 13ans et demi travailler 14 a 15 heures par jours 15 jours de vacances par an  et pour la plus part de nous nous ne partions pas car pas les moyens mais il est vrai que pas de jeux n y télé n y internet alors votre romans les jeunes vont payer ça va ils ont qu a se mettre a vraiment bosser et relever le pays comme nous avons fait

Bonjour,

En effet, vous ne devez pas être tout jeune... A priori, les premiers congés payés de 15 jours sont sortis en 1936, et si vous avez commencé à travailler à 13 ans, cela correspond à environ un age de 97 ans au plus vieux possible...
https://www.cgtcdc.fr/index.php/article … nges-payes
Il me semble qu'à l'époque sauf erreur de ma part, on se contentait de ce que l'on avait et que c'était les enfants qui prenait en charge leurs ainés...
Puis vient la guerre, les 30 glorieuses, et le début des emprunts pour reconstruire le pays avec un plein emploi... Rien que l'achat d'un vélo coutait un bras à l'époque !!!
En gros, vous avez vécu l'age d'or et aujourd'hui, on se retrouve à vivre au dessus de nos moyens avec une dette publique française de 2 400 milliards d'Euro...

Tous les jeunes des années 2000 vous en remercie grandement !!! Et manque de pot, le plein emploi n'existe plus... Pire encore, votre retraite bien mérité, je vous l'accorde n'était pas calculé à l'époque pour qu'il y ait autant de centenaire aujourd'hui... Mais heureusement que nos ainés sont là pour aider les plus jeunes qui ne trouvent pas de boulot !!!

En gros, votre génération qui était dépendante de leurs enfants ont inversé la tendance et ont rendu leurs enfants dépendant de leurs ainés... Finalement, n'êtes vous pas responsable du fait que les jeunes soient des faignants ? Aujourd'hui, un retraité gagne mieux sa vie qu'un actif pour un travail équivalent d'actif d'époque à époque...

Il a suffit de 3 générations pour que chaque individu français ait une dette de 35 000 € aujourd'hui... Merci pour le travail effectué !!!

Le choc des générations...
Nous avons tous été jeune con , pour finir vieux con  :par:

Bien que plus près que Nook de la retraite sans pour cela avoir un âge vénérable, je peux entendre les arguments qu'il développe tout en essayant de ne pas tomber dans "Soleil Vert"...
Nous Humains nous pensons immortels... !
Ne disons nous pas "si un jour je meurs..." plutôt que "quand je vais mourir... !

Avec la progression de la médecine et le recul de l'âge du décès, la mort est sortie de notre quotidien, elle semble même incongrue...
Pour exemple... Ma mère est décédée l'an passée à l'âge de 79 ans... Les réactions ont été unanimes : "Elle était jeune pourtant" !
79 ans jeune ? Euhhh !!!  :unsure
Ok, sa mère est décédée à 97 ans et sa grand mère à 99 ans... elle avait donc le potentiel génétique d'une centenaire mais ses choix de vie, ses choix du quotidien et son manque de force de vie ont fait qu'elle n'a pas atteint le siècle !
Quand elle a été envoyée à la Réunion de Madagascar elle était déjà dans le comas grâce aux bons soins de l'hôpital Be de Nosy Be...
Le médecin du CHU de St Pierre m'a clairement posé la question : "que devons nous faire pour votre maman" ?
Ma réponse a été claire : "Pas d'acharnement thérapeutique !"
Il m'a donc proposé de l'enlever du service réanimation pour l'intégrer dans un service de soins palliatifs... ma mère est partie le lendemain soir... !
Ai je culpabilisé de la décision que j'ai prise, avec l'accord de ma sœur et celle de ma fille ? Pas un seul instant... pour moi la Dignité sera toujours supérieure à la "Durée" !

Bourrer ma mère de médicaments à haute dose, lui faire cureter en permanence ses escarres avec la souffrance que cela aurait engendré... il n'en était pas question... pour quoi faire ? Pour quel objectif ? La garder plus longtemps dans cette vie qui n'avait plus d'attrait pour elle depuis longtemps ?
Il n'en était pas question !

J'ai le souvenir de cette dame qui était hospitalisée dans le service de réanimation neurologique que mon mari avait intégré l'an passé dans ce même CHU et qui était dans la pièce d'à côté !
C'était une vieille chinoise de presque 90 ans... elle était dans ce service depuis 8 mois sans jamais s'être réveillée de son comas !
Se succédaient à son chevet ses enfants, un prêtre, des guérisseurs, des masseurs... sans aucun résultat semble t'il !
Je me disais... à 12 000 euros la journée (c'est le prix de l'hospitalisation dans ce service high teck dédié à 12 malades seulement)... cela n'est il pas absurde et quelque part inhumain... et surtout pour quel objectif... quelle issue ?

Ce ne sont pas nos vieux qui ont seuls creusé le trou de la sécu... ce sont les entreprises qui ne payent pas leur du ou en sont exemptées... pour une incitation à l'embauche dont les résultats sont encore à prouver !
Je pense aussi qu'il faudrait aussi instaurer un acharnement thérapeutique raisonné...
Est il raisonnable de maintenir en vie coûte que coûte... pas seulement les vieilles personnes, mais aussi les grands prématurés qui, s'ils survivent ne seront jamais autonomes, les très grands comas dépassés, les cancers finaux... tous ces êtres qui ne sont que souffrances et dont ces jours gagnés ne seront vécus que d'un lit d'hôpital... et je ne parle même pas de la souffrance des proches prisonniers de la maladie de ces êtres qu'ils aiment... quand ils ne finissent pas par les abandonner !!!

Voilà quelques réflexions issues de ce joli matin... dans ce monde qui n'aura rien appris de ce qu'il vient de vivre... !

Merci Lys

Tu as compris mon discours qui dit que finalement l'égoïsme et l'individualisme détruit notre système qui a la base est bien ficelé...

Voici 2 liens qui apportent une vision complète de la pandémie (Interview d'une généticienne)

Covid-19 : enfin comprendre ce qui nous arrive

Chère lectrice, cher lecteur,

Si vous avez 30 minutes de libre, je vous recommande vivement de regarder sur Youtube cette interview du Pr Henrion-Caude, généticienne de renommée mondiale et ancienne directrice de recherche à l’Inserm à l’Hôpital Necker :

Voici la première partie de l’interview : https://www.youtube.com/watch?v=3VLz2k-EwEU

Et la seconde partie : https://www.youtube.com/watch?v=JnzxcyrryYU
“Ce que j’ai lu de plus mauvais en terme de qualité scientifique sur ces vingt dernières années.”

Dans cette interview, le Pr Alexandra Henrion-Caude témoigne de “l’irrationalité totale” des explications officielles autour du coronavirus.

Cette femme qui a publié des articles scientifiques dans plus de cent revues différentes déclare :

“C’est ce que j’ai lu de plus mauvais en terme de qualité scientifique sur ces vingt dernières années.”
Les vrais symptômes du coronavirus

Le grand danger, explique-t-elle, est que ce coronavirus se répand à une vitesse fantastique.

Il reste contagieux une semaine après l’arrêt de tout symptômes, donc une semaine après que la personne ait complètement guéri.

Or, les Autorités sanitaires et les médias ne parlent que des symptômes grippaux comme fièvre et toux, fatigue, essoufflement, nausées, diarrhée, vomissement, qui sont déjà les signes d’une forme sévère.

Or, majoritairement, cette maladie, le Covid-19, se traduit par des signes très modérés voire aucun symptôme :

    courbatures fébriles,

    maux de tête,

    mal de gorge,

    douleurs thoraciques,

    douleurs au niveau des os,

    perte de goût, odorat, totale ou partielle

    signes ORL avec rhume un peu clair qui ressemblent à une allergie, mal à l’oreille.

    signes ophtalmologiques : yeux humides, gonflés, yeux rouges

    signes dermatologiques : décoloration et déformation au niveau des mains et des doigts de pied, plaques rouges, vésicules…

Tous ces symptômes doivent être connus et vous alerter si vous les présentez actuellement car, même si pour vous la maladie est bénigne, cela vous évitera de contaminer une personne fragile.
“On force les gens à détruire leur capital santé”

Or, au lieu d’informer la population pour bien repérer les signes d’une possible contamination et éviter la contagion, les Autorités de nombreux pays ont décidé de confiner la population.

Ceci alors que les trois pays qui ont agi avec les meilleurs résultats, Israël, Allemagne et Corée du Sud, ont fondé leur stratégie sur un diagnostic massif, la mise en quarantaine des malades et le port systématique de masques.

Résultat, là où on a confiné, “on a forcé les gens à détruire leur capital santé”, explique-t-elle.

Les diabétiques ont arrêté de bouger, ils ont plus mangé, le surpoids s’est aggravé dans toute la population puisque les Français ont gagné 2 kg en moyenne. On a créé un problème de santé publique collectif en empêchant les gens de faire du sport, de respirer.

Plus grave encore, sur le plan social et psychique, on assiste à une vague de détresse, de suicides et une hausse des internements en hôpital psychiatrique de personnes jeunes. A force d’affoler les populations et de diffuser des messages anxiogènes dans les médias, les Autorités ont provoqué une panique et une déstructuration complète de la société, en faisant croire aux gens qu’il était plus sûr pour eux de ne plus s’approcher les uns des autres, de ne plus se toucher.

Le contact humain n’est pas une option pour l’être humain : c’est une nécessité, autant pour le développement psycho-affectif de l’enfant que pour l’équilibre de l’adulte. Chacun vit dans sa vie personnelle des difficultés, des drames, et le réconfort est un besoin absolu.
Huiles essentielles, zinc, vaccin, 5G, chloroquine...

Plus impressionnant encore, le Pr Henrion-Caude ose parler clairement des pistes de traitements pour le Covid-19, y compris les sujets les plus inflammatoires comme les vaccins ou la 5G.

Rappelons que, ce matin encore, les Autorités françaises ont publié un nouveau document taxant de “dérives sectaires” toute information remettant en cause le discours anxiogène officiel sur le Covid-19, et les contraintes imposées à la population :

https://cache.media.eduscol.education.f … 280692.pdf

Toute personne inquiète, ou critique de la politique actuelle, est décrite comme un “prédicateur”, “gourou” ou “idéologue” à isoler, contre qui il faudrait mettre à l'abri la population.

Face à ces procédés qui commencent à évoquer les heures les plus sombres de l’Histoire de France, le Pr Henrion-Caude apporte l’expertise, la précision scientifique, la franchise et la transparence bien nécessaire aux citoyens, et tout cela dans un langage clair et facilement compréhensible.

Elle ose même parler de l’huile essentielle de ravintsara, du zinc, de la chloroquine et des effets de la 5G !!!!

Qu’elle soit chaleureusement remerciée de son courage. Je vous remets les liens vers les deux parties de son interview (elles durent quinze minutes chacune) :

https://www.youtube.com/watch?v=3VLz2k-EwEU

https://www.youtube.com/watch?v=JnzxcyrryYU

Bon visionnage et, à votre santé !

Jean-Marc Dupuis

Bon ben suite à cette interview, je pense qu'il est tant d'investir dans le Ravinstara...

Peut être est ce le début de la reforestation de Madagascar )))

Merci pour ces liens : passionnant !
Bon ben moi au final je pense que j'ai un peu eu tous les symptomes bénins du corona virus, loll !!! Youpie !!!

Nook369 :

En parlant en mon nom et celui de ma famille, je souhaiterai qu'il y a ait un projet de loi qui permette aux personnes comme ma grand mère à l'agonie physique (elle a toute sa tête) depuis plus de 3 ans de pouvoir partir en paix par aide médicale...

Cette pandémie doit permettre de faire évoluer les mentalités et situations qu'il y a encore 50 ans était inimaginable....

Tout le problème de l'euthanasie résumé en fait ne croyez vous pas ?

Bonjour à tous,

On va éviter de parler des sujets qui peuvent dévier sur des débats d'ordre politique, on se concentre sur la demande initiale de Nook369, s'il vous-plaît.

Merci beaucoup.

Cordialement.

Loïc

Robert Sergins :
Nook369 :

En parlant en mon nom et celui de ma famille, je souhaiterai qu'il y a ait un projet de loi qui permette aux personnes comme ma grand mère à l'agonie physique (elle a toute sa tête) depuis plus de 3 ans de pouvoir partir en paix par aide médicale...

Cette pandémie doit permettre de faire évoluer les mentalités et situations qu'il y a encore 50 ans était inimaginable....

Tout le problème de l'euthanasie résumé en fait ne croyez vous pas ?

J'ai encore 2 grands mères qui ont passées les 90 ans. Les deux ont un système cardiovasculaire en parfait état, donc il y a de grande chance pour qu'elles deviennent centenaires.

La plus âgée est en EHPAD a sa demande pour ne plus être un poids pour sa famille. Elle a toute sa tête mais son corps ne la porte plus, elle ne supporte plus son dentier, elle a mal partout, elle est incontinente, et elle refuse de nous voir quand elle n'est pas présentable... Tous les jours, elle pleure quand elle se réveille car comme elle dit : "encore une journée de souffrance". Elle est capable encore aujourd'hui de mettre une déculottée au scrabble. Son souhait ça serait de partir sereinement avec une assistance médicalisée. Alors oui peut être qu'il est temps de proposer aux personnes âgées cette possibilité pour ce genre de personne parfaitement consciente...

Mon autre grand mère refuse d'aller en EHPAD. Elle vit seule dans son appartement. Elle est équipée d'une montre avec appel d'urgence en cas de besoin. Elle est en pleine forme néanmoins elle trébuche régulièrement et se fait mal régulièrement sans rien se casser... Le problème c'est Alzheimer, elle commence à avoir les premiers signes de dégénérescence intellectuelle... Comme sa volonté n'est pas de partir, il n'y a pas lieu d'en parler...

Entre ces 2 cas bien distinct, ne pensez vous pas qu'au vu de la situation d'aujourd'hui, ne serait-il pas bon de réfléchir à des solutions humaines pour aides les familles mais aussi pour arrêter l'acharnement médical auprès des personnes qui en font la demande avec toute leur conscience ?

La situation d'aujourd'hui ne nous permet plus de dépenser à tout va pour le bien d'une personne qui ne le souhaite pas !!! La mort fait partie de la vie, respectons là...

Nouvelle discussion