Demande de transcription

A mon avis, comme la polygamie, la dot est une institution destinée à décliner, au moins dans les grandes villes et après de la jeunesse la plus moderne et ouverte sur le monde.
C'est vrai que tant qu'elle se limite à une marque de respect et reste de l'ordre du symbole, elle est sympathique, mais les sommes demandées par la famille sont parfois faramineuses et de nombreux camerounais renoncent à se marier à cause de cela.
Quant à l'achat d'une femme par la dot, on ne me fera pas croire que cette pratique n'existe pas ou n'existe plus.
En Europe, la dot était également très répandue (jusqu'au début du 20e siècle dans certains milieux), mais elle est tombée en désuétude. Et tant mieux ! D'ailleurs, c'était la famille de la mariée qui la fournissait pour aider le jeune ménage à s'établir.
Maintenant, pour revenir au Cameroun, tout dépend en effet du profil de l'épouse et de sa famille...

Tout à fait d accord.
Le but n est pas de supprimer les coutumes, comme certains ont pu le penser,  mais de ne pas se servir d elles comme une monnaie d échange dans certains cas
Mais bien sûr que ce n est pas généralise..
Il faut juste accepter que certaines familles ont décidé de passer outre cette coutume, sans pour autant rénier leur pays.
La dote est  apparemment souvent matérialisé  par de la nourriture , afin de respecter la couture... comme signe de bienvenue dans la famille.

Bonjour à tous, :)

J'espère que vous allez bien.

Le sujet est parti en hors-sujet, et même s'il reste très intéressant, sociologiquement parlant, je vous prie de rester concentré sur la demande de l'initiateur de la conversation.

Prenez soin de vous et passez une excellente journée ;)

Cordialement.

Loïc
Équipe expat.com

J'avais créé une discussion sur ce sujet si vous souhaitez poursuivre :

La dot au Cameroun

C'est vrai qu'on s'est éloigné du sujet. De toute manière, la question de la dot est déjà réglée pour commanderie54.

Patrice Mmm :

A mon avis, comme la polygamie, la dot est une institution destinée à décliner, au moins dans les grandes villes et après de la jeunesse la plus moderne et ouverte sur le monde.
C'est vrai que tant qu'elle se limite à une marque de respect et reste de l'ordre du symbole, elle est sympathique, mais les sommes demandées par la famille sont parfois faramineuses et de nombreux camerounais renoncent à se marier à cause de cela.
Quant à l'achat d'une femme par la dot, on ne me fera pas croire que cette pratique n'existe pas ou n'existe plus.
En Europe, la dot était également très répandue (jusqu'au début du 20e siècle dans certains milieux), mais elle est tombée en désuétude. Et tant mieux ! D'ailleurs, c'était la famille de la mariée qui la fournissait pour aider le jeune ménage à s'établir.
Maintenant, pour revenir au Cameroun, tout dépend en effet du profil de l'épouse et de sa famille...

DES FAMILLES VERREUSES IL EN EXISTE PARTOUT (riches ou pauvres) C'est pas pour autant que vous devez généraliser.

au moins vous avez reconnu que la dote nest pas "africaine" cest deja ça et je vous dis qu'encore à l'heure actuelle en Europe ya des familles qui pratiquent la dote renseignez vous!
et en france puisque nous y sommes ya beaucoup de choses (cultures traditions) auxquelles on est obligées de sadapter en tant qu'épouse qu'on ne comprend pas forcement c'est aussi ça la vie à 2 et encore plus de couple mixte !

le cas de commanderie54 est réglé mais il fallait que je réagisse a ce que vous avez dit !

cordialement

commanderie54 :

Tout à fait d accord.
Le but n est pas de supprimer les coutumes, comme certains ont pu le penser,  mais de ne pas se servir d elles comme une monnaie d échange dans certains cas
Mais bien sûr que ce n est pas généralise..
Il faut juste accepter que certaines familles ont décidé de passer outre cette coutume, sans pour autant rénier leur pays.
La dote est  apparemment souvent matérialisé  par de la nourriture , afin de respecter la couture... comme signe de bienvenue dans la famille.

encore heureuse, d'ailleurs même si vous le vouliez vous n'y arriveriez pas.

Nouvelle discussion