Coronavirus en République Dominicaine

Bonjour Joachin01.
Décidément la vie c'est comme avec les chemins de fer. Un train peut en cacher un autre.
Je vous souhaite tout le meilleur pour la suite.
Cordialement

PhilI a écrit:

l y a trois mois beaucoup se plaignaient que google était très invasif, on en a la preuve maintenant.
A quoi peuvent servir ces chiffres?

Google a écrit:

Google utilise les données de localisation provenant de plusieurs milliards de téléphones portables pour mesurer la portée et l'impact des mesures de confinement dans 131 pays. Le géant américain garantit que l'anonymat est respecté.

Il es clair que on à un peu de peine à y croire...un jour ou l'autre l'attrait de revendre ces données qui sont sans aucun doute stockées referont surface dans un but plus ou moins mercantile.

[Des pressions aux États-Unis

L'initiative ne provient pourtant pas directement de Google, ce sont les Etats-Unis qui ont fait pression sur les géants du web. Une cinquantaine de scientifiques ont signé la semaine dernière une lettre ouverte aux GAFA, pour qu'ils contribuent à la gestion de crise

Mais la récolte de données dans 131 pays soulève tout de même des questions.


A quelle vitesse une épidémie se propage-t-elle dans un pays ?

Sachant qu'une pandémie risquait de se produire dans un futur proche, la BBC a simulé en 2017 la propagation d'un virus dangereux grâce aux données de géolocalisation de presque 30'000 volontaires., le documentaire "Contagion" livre les résultats de cette expérience britannique.

Désolé, il faut un VPN pour voir le docu..

Je ne fais que relayer des infos sans prendre parti, suis trop occupé avec ceux qui sont vraiment dans la mouise.

Bien à vous, santé et bonheur.

J'ai voulu savoir pourquoi la mortalité est 10 fois moindre en Allemagne qu'en France.
Les données google me disent que les français appliquent 34% mieux les consignes que les allemands qui sortent plus. Eh oui, une corrélation inverse.
Par contre en Allemagne ça dépiste beaucoup plus et ils ont deux fois plus de lits de soins intensifs qu'en France.
En Corée on savait où allaient les personnes à risques, avec un gros dépistage on savait cerner cette population. Toujours en Corée les hypocondriaques qui veulent se faire tester, si c'est négatif ils ne sont pas remboursés et paient 103€.
Savoir ce que font les gens pour voir s'il faut augmenter la répression pourquoi pas. Dépister et pister les personnes à risques c'est mieux pour moi d'un point de vue épidémie.

Comment en avril 2012,un livre de Sylvia Browne prévoyait cette épidémie en 2020,et reviendrait dans 10 ans???

Joachin01 ----(Espérons que cette calamité dont nous traversons tous nous rapprochera d'avantage au niveau moral ! )
L'homme a la mémoire courte et encore que quand il analyse ses mémoires çà ne résulte pas nécessairement en empathie et en altruisme.
Beaucoup voit dans çà comme une punition de Dieu et si il ne l’attrape pas c'est qu'ils sont de par leur comportement dans les bonnes grâce de Dieu. Donc si tu l'a attraper tu l'as mériter. Tant que l'analyse est la il n'y aura jamais de rapprochement.
(ECu03 Face à la maladie, la peur a-t-elle un sens? )
La peur de mourir au sens logique n'a pas de sens, tout le monde va mourir un jour a quoi bon avoir peur de quelque chose qui est innée a l'homme . Peur : de la réalité de la finalité de la vie ou abnégation de la réalité de la vie . Peurs de perdre sa maison de perdre ses amis ,peur ,peur ,peur, au fait la mort c'est la fin de la peur. Et non je ne suis pas suicidaire ne dit on pas que vivre c'est mourir a chaque seconde de l'instant passé. Comment peut on vivre si on vit dans nos peurs, nos peurs qui ne sont en fait que les pensées issus de notre mémoire du passé .

Wow... un concentré de discours de la méthode sur la métaphysique. - Cela me fait penser que les scientifiques, philosophes et lettrés devraient avoir moins peur de la mort que moi qui suis le commun des mortels. - Je ne répliquerai plus à ce sujet à tentacules infinies car, si la peur ne change pas le destin et, si je n'utilise pas la peur pour éviter de sortir à l'extérieur: j'en mourrai ? De ces deux pensées diamétrales, qui vient avant: l’œuf ou la poule ?

Personnellement, je pense que ces deux extrémités de pensée sont ex æquo dont l'une fait appelle à l'éthique morale et l'autre aux droits d'un être humain à la primauté et suprématie de la survie.

Bonne nuit de dimanche !

Pierre Rep Dom a écrit:

Bonjour Joachin01.
Décidément la vie c'est comme avec les chemins de fer. Un train peut en cacher un autre.
Je vous souhaite tout le meilleur pour la suite.
Cordialement

Ohhhh, excusez-moi Pierre, je n'avais pas vu votre message étant donné que le mien et le vôtre se sont croisés sur deux pages différentes. Merci pour votre soutien moral dans l'affliction: au cœur vaillant, rien n'est impossible ! - Comme je sais que vous êtes le Toubib honorifique de nos compatriotes en RD, avez-vous des infos sur notre Dame Cathy Suite ? - On doit se serrer les coudes car, on est non seulement une communauté mais, une famille.

Merci et que Dieu vous préserve d'avantage !

THERET a écrit:

Comment en avril 2012,un livre de Sylvia Browne prévoyait cette épidémie en 2020,et reviendrait dans 10 ans???

Sylvia Browne était connue pour se tromper systématique, elle a au moins écrit une chose juste.
Je suis allé sur son site, dans la pub pour le bouquin audio à 25$ on parle du virus, dans le résumé du bouquin que je reproduis ci-dessous on en parle pas.
Dans Prophecy, Browne partage des idées réconfortantes sur des sujets tels que la course à la guérison du cancer, la guerre nucléaire, la possibilité de coloniser d'autres planètes, la paix au Moyen-Orient et des dizaines d'autres préoccupations concernant l'avenir.

Si on fait plein de prophéties, il y en a bien une qui va correspondre plus ou moins.
Elle a écrit ce bouquin en 2004 et en 2003 on avait arrêté de justesse l'épidémie du SRAS.
Tout des 15 ans le nombre de passagers avion double, tout les 15 ans le risque de pandémie double. Il ne faut pas être devin pour voir qu'on allait vers une pandémie.
Vu qu'il parait 250000 livres aux USA et 70000 en France, il est probable que d'autres auteurs en parlent. Aux USA ils avaient Sylvia Browne, nous on avait madame soleil.

Bonjour Joachim 01.
Je vous rassure, Cathy va très bien.
Cordialement

Joachim , Il y a des gens qui payent beaucoup trop cher pour des petites erreurs ou des injustices dont ils sont victime et dont ils ne sont pas vraiment responsables directement .
C’est une situation qui arrivent souvent a d’autres .
C’est difficile à accepter mentalement et à vivre .
Le seul remède, c’est de positiver .
Il faut rester stoïque !

Le témoignage du président du collège médical Dominicain sur la difficulté de faire hospitaliser un malade du Covid-19, mèdecin qui plus est!
https://listindiario.com/la-republica/2 … una-odisea
Il dit avoir du appeler plusieurs centres de santé avant de finalement trouver un lit!

Ce qui me fait réfléchir c'est qui faille transférer d'une province où il y a officiellement 19 cas à la capitale où il y a officiellement 723 cas.
Sur 100 cas, il y a 20 cas qui demande une surveillance médicale dont 5 cas en intensif. Y aurait il qu'un seul lit pour de l'intensif dans la province?
Un mort dans la province ça veut dire 200 à 400 cas dans la province et non 19.
Pas trop bon dans leur dépistage, pour avoir le nombre de cas je multiplie le nombre de morts par 200 si je tiens compte d'un taux de létalité de 2% et 400 si je tiens compte d'un taux de létalité de 1%. Ce taux de multiplication c'est pour ces jours ci, ça évolue avec le R0 et l'inquiétude des gens.
Sinon en regardant la courbe de temps de doublement du nombre d'infectés ils sont pas mauvais dans la maitrise de l'épidémie.
Les droites que l'ont voit c'est la durée en jours pour avoir un doublement d'infectés. Quand on est parallèle à la droite 10 days, on est bien parti.
Une quarantaire n'est pas visible franchement avant 2 semaines.
Pour changer de pays c'est dans select countries en bas.

oui l'info sur les navires  de  croisière  venus  en  Guadeloupe
est  exacte. ce sont  eux  qui  ont  apporté  ( dit-on )  les  plus
de malades  par covid-19
:sick

quelques info  sur notre forum  de  Guadeloupe
https://www.expat.com/forum/viewtopic.php?id=889466
.
Prenez  soin de vous

En France , si j’ose dire , le pic est passé . (ca fait trois semaines que je suis rentré).
Toujours des querelles entre mandarins de la médecine .
Pas de masques , pas de tests , pas assez de respirateurs, pas de medicaments autorisés , (mourir autorisé) , faudra rendre des comptes …
135 € si vous prenez l’air .
Desorganisation complete , le 18 mars un cadre de la medecine disait que les masques servaient à rien , aujourdhui ils vont devenir obligatoires pour le deconfinement ...
Et le bon sens mis au pilori :
https://fr.yahoo.com/news/coronavirus-d … 05678.html
Ce qui ressort : c’est que la Repdom , comme certains départements  francais risque de ne pas etre touchée .
Prudence jusqu’au  ‘au vaccin .
Bientot ce sera : trop de masques , trop de tests , trop de médicaments  , trop de vaccins ... toujours pareil …

Les batailles de mandarins sont un écran de fumée pour masquer le ridicule des actions du gouvernement français. Ce matin je discutais avec une amie serbe, pas très glorieux les français dans les médias locaux, le coup de l'amende à 135€ fait bien rire.
Je lui ai dit qu'un hélicoptère surveillait les plages des cotes d'Armor pour piéger des promeneurs éventuels et pendant ce temps là le métro parisien est bondé au matin.
La réponse aux manque de moyens, l'hyper répression. Ouais pourquoi pas.
Les iles françaises sont touchées aussi, l'avion est un très bon vecteur.
La RD aussi est touchée mais son temps de doublement des cas est identique du bout de 15 jours à celui de la France au bout de 30 jours.
Prudence jusqu'au vaccin? Il arrivera peut être dans 18 mois. Le covid 19 en France pour l'instant c'est 162 morts pour un million d'habitants, oui 0,016%. Peu de bayésiens dans une population, pas de prise en compte du risque de façon graduée, c'est de l'insouscience à la peur. Quand la population tiendra compte de ce chiffre de 162/10^6, j'ai bien peur que ça repasse de la peur à l'insouscience sans demi mesure.
Vu de loin ce qui m'a le plus intéressé dans cette histoire c'est si les forces de l'ordre auraient suivi des consignes aussi dénuées de bon sens, c'est bon elles suivent aveuglément les ordres.

et le " backing " est déjà en test il y a un bon moment
.  . . comme en chine !
" merci "  l' élite de s' occuper de nous   :cool:    :sick

On parle de repousser le confinement , mais la réalité c’est que sans masques et sans tests , on pourra jamais deconfiner .

Pour les intellos :
MichelOnfray.com …  Nietsche   … la dengue et le covid 19 ressemblances ...
Le professeur
Qu’est-ce qu’un chef? (1)*
Nous sommes mi-mars. Dans les médias, on parle alors beaucoup du professeur Raoult.
C’est une grande passion française que, pour beaucoup, d’avoir un avis sur tout, y compris quand on n’a ni compétence ni travail à convoquer ou à mobiliser en la matière.
J’ai souvenir d’un intellectuel français aujourd’hui académicien qui fut capable en son temps de donner un avis sur un film qu’il n’avait pas vu... Il disait aussi, en mai 68, qu’il fallait "essayer des enfants"; il profère aujourd’hui sa haine de cette époque mais sans pour autant faire son autocritique ... Il y eut un temps un avis gastronomique publié par un critique sur un site Web alors que le restaurant n’était pas encore ouvert. C’est sans compter sur les journalistes qui tiennent chronique littéraire depuis des décennies et qui encensent ou démontent un livre juste parce qu’il faut détester ou vénérer son auteur pour de pitoyables raisons mondaines (la plupart du temps parisiennes) dans lesquelles le ressentiment, plus que l’oeuvre, joue un rôle majeur. Quand Bernanos écrit: "les ratés ne vous rateront pas", il affirme un vérité psychologique majeure...
Pour le professeur Raoult, c’est facile d’avoir un avis sur son travail: il suffit de juger son physique... La télévision raffole de ce genre de raccourci qu’on dira pour rire intellectuel. Cet homme a un curriculum vitae planétaire long comme deux bras, mais il donne surtout l’impression de sortir d’un album genre Astérix et les vikings, ce qui suffit à avoir un avis: pour les uns, c’est bien le signe qu’il est tout dans le paraître et qu’il n’y a donc rien à en tirer (et de lister sa mégalomanie, sa paranoïa, son caractère de cochon, son orgueil, son délire, ses coups de gueule, sa gestion de dictateur ), pour les autres, c’est bien la preuve qu’il n’a rien à voir avec les pisse-froids à la Légion d’honneur qui, costumés et cravatés, affirment à longueur d’écran avec une même componction que le virus ignore les frontières avant de porter à notre connaissance qu’il reconnaît tout de même celles de Schengen, que ce ne sera qu’une grippette avant de bramer partout qu’il s’agit d’une grave épidémie, que le masque ne sert à rien mais qu’il faut en fabriquer par millions.
Lui, il continue. En adepte du Nietzsche qui écrit dans Le Crépuscule des idoles: "Un oui, un non, une ligne droite", Didier Raoult tient un cap, le même qui lui vaut, sur la planète entière, le respect y compris de ses pairs -c’est dire. Quand même les envieux et les jaloux sont obligés de faire taire l’envie et la jalousie afin de tirer leur chapeau au grand homme, c’est qu’il faut bien se rendre à l’évidence: cet homme porte plus que lui, il est très exactement ce que Hegel appelle un grand homme: un homme qui fait l’Histoire en même temps que l’Histoire le fait.
Du fond de mon lit où je ruisselais de la fièvre d’une dengue, j’ai souvenir d’avoir entendu la voix pincée de l’un de ces Saint Jean bouche- d’or médiatiques (médecin sur les plateaux de télé et journaliste dans le bloc opératoire...) qui disait du professeur Raoult qu’il "travaillait loin de Paris". Tout était dit! D’ailleurs peut-on même parler de travail quand on est si loin de la capitale? A Marseille, ne sont-ce pas des menteurs? Des va de la gueule? De hâbleurs? De ces spécialistes de sardines qui bloquent le port? Marseille! Et puis quoi encore? Cet homme qu’on pouvait, en allant vite, prendre pour Johnny Hallyday dans les années soixante-dix, cet homme avait donc le front non pas d’être payé pour chercher sans trouver, comme à Paris, mais payé pour trouver après avoir cherché, et qui trouvait, comme dans ce désormais fameux navire amiral mondial français: l’Institut hospitalo-universitaire Méditerrané-Infection. Cet homme, donc, avait le front de prétendre soigner et guérir le coronavirus avec une combinaison de médicaments simples ayant l’avantage de coûter peu et d’être efficace. Mais, en même temps comme dirait l’autre, ce protocole présente l’inconvénient majeur, pour l’industrie pharmaceutique, de ne pas dégager des fortunes en jouant avec la santé des malades.
C’est une pièce tragique, comme chez Eschyle, Sophocle ou Euripide, qui se joue sous nos yeux: d’un côté faire fortune en sacrifiant la santé des gens, ce qui suppose que, connivent avec l’industrie pharmaceutique, le pouvoir opte pour la mort des gens comme une variable d’ajustement du marché qui, avec le temps, donc avec l’accumulation des cadavres, rend le produit médicamenteux désirable, donc rare et cher; de l’autre sauver les gens le plus possible, le plus vite possible, au moindre coût, mais de ce fait ne pas dégager les bénéfices planétaires escomptés par l’armée des mercenaires de l’industrie pharmaceutique.
On aura compris que, dans ce qui oppose le professeur Raoult à ses adversaires (le plus notable semblant monsieur Lévy, notoirement monsieur Buzyn à la ville...), c’est le triomphe d’une vieille opposition. Le vieux couple qui oppose le héros et le salaud; ou bien encore: le professeur qui hait la mort et aime la vie contre les administratifs de la santé qui aiment la mort et haïssent la vie; c’est l’antique opposition entre le lion à la crinière menaçante qui les conchie tous ou les pangolins dont on fait des soupes fétides.
Une étrange ligne de partage sépare les tenants du pouvoir, l’élite pour le dire dans un mot simple, et ceux qui subissent ce pouvoir. La fracture qui opposait les gilets-jaunes et leurs ennemis semble se superposer à la carte de ceux qui estiment que le professeur Raoult incarne un monde dans lequel on trouve la province, la campagne, la ruralité, la pauvreté, les ploucs, les paysans, les incultes, les sous- diplômés, etc.
En face se retrouvent les Parisiens, les académiciens à la Lambron, snob comme un lycéen de province alors qu’il a plus que trois fois dépassé l’âge, l’inénarrable Cohn-Bendit, que son passé de pédophile devrait éloigner définitivement de toute antenne mais qui, dans le style avachi et grossier qui est le sien depuis un demi-siècle, demande au professeur de "fermer sa gueule".
C’est du même monde que procède Patrick Cohen, journaliste multicartes du nationalisme maastrichtien et qui a récemment parlé d’une "giletjaunisation de la crise sanitaire" sur le plateau de "C’est à vous" (25 mars). C’est donc dans une émission du service public que Patrick Cohen a fustigé ceux qui avaient le tort de croire que cette crise était mal gérée par le pouvoir macronien...
C’est également Michel Cymes qui, après avoir annoncé qu’il en irait d’une simple grippette avec ce coronavirus, donne aujourd’hui des leçons dans un émission du service public où il est, nonobstant son impéritie, présenté comme référant en la matière... Le même Cymes tacle
https://michelonfray.com/interventions- … Wd54Rqx... 1/15

09/04/2020 Le professeur - La semaine vue par Michel Onfray - Michel Onfray
le professeur; il est vrai que, flanqué d’Adriana Karembeu qui lui apporte la caution intellectuelle et médicale qui lui fait défaut, le faux drôle peut pendant ce temps-là passer à la caisse avec ses multiples activités tarifées.
N’oublions pas Alain Duhamel, chroniqueur maastrichtien à Libération, journal progressiste qui estime que l'horizon sexuel indépassable consiste aujourd’hui à copuler avec des animaux et à manger des matières fécales (la pédophile, c’était avant...), pour qui le professeur Raoult est "un anticonformisme de l’établissement un peu déséquilibré psychiquement"... Il en faut de la haine pour se permettre pareil jugement qui concerne le plus intime d’un être et le traiter tout simplement de fou comme au bon vieux temps de l’Union soviétique qui psychiatrisait toute pensée critique.
Enfin, cerise pourrie sur le gâteau du pouvoir, il faut également compter avec les services du journal Le Monde ("journal vichyste du
soir" disait de Gaulle dans les années cinquante) qui instruit le 28 mars un procès en complotisme -jadis, on leur aurait dû le procès en Inquisition, le bûcher des sorcières, le Tribunal révolutionnaire et autres juridictions où le but consiste à tuer d’abord puis d’instruire ensuite. Il faut à ces journalistes-là amalgamer le professeur Raoult aux complotistes, à l’extrême-droite, au Rassemblement national, à la gauche radicale, aux Russes, aux trumpiens, aux climato-sceptiques, à l’antisémitisme, et, bien sûr, aux gilets jaunes. Les amis d’Adolf Hitler n’y sont pas, mais c’est parce que Le Monde n’aura probablement pas réussi à les joindre...
Quand on voit tous les ennemis de cet homme on a franchement envie d’être son ami...
C’est donc précédé par ces tombereaux d’injures qu’en Martinique, avec le décalage horaire, j’ai reçu un matin très tôt le message d’un amie journaliste franco-libanaise qui me demandait si elle pouvait donner mes coordonnées téléphoniques au professeur Raoult. J’ai posé la question: de qui émanait ce souhait? D’elle? Pas du tout, mais de lui qui souhaitait me parler. "Il aime beaucoup ton travail" me dit-elle, "il souhaiterait juste te parler". J’ai donc bien évidemment donné mon accord...
C’était assez surréaliste de converser avec cet homme que la presse mondiale sollicitait et qui trouvait le temps d’une conversation philosophique. Je l’imaginais croulant sous les sollicitations planétaires et nous parlions de... Nietzsche. Le Gai Savoir fut pour lui comme une révélation. Nous avions donc cela en commun de découvrir vers l’âge de quinze ans une pensée généalogique -aussi bien généalogique d’une civilisation, d’une culture que d’une vie personnelle et privée. Le philosophe véritable n’est pas celui qui cite une grande figure de l’histoire des idées comme il invoquerait une sculpture de Verrocchio, une peinture du Greco (cet homme accuse d’ailleurs la flamme montante du Grec...) ou une œuvre de Spinoza. C’est celui qui, après la lecture d’une œuvre ne vit plus la même vie qu’avant: Le Gai Savoir peut en effet changer la vie de qui vient de le lire.
Qu’est-ce qu’être nietzschéen ?
Il y a plusieurs façons de l’être et l’on peut l’être de façons diverses dans une même vie... Bien sûr il y a les plus simples qui sont les plus fautives et qui ne nécessitent pas grand chose, sinon la plus bête façon de tomber dans tous les pièges tendus par le philosophe: c’est ne rien voir de son humour, de son ironie, de son cynisme (au sens grec du terme: de son diogénisme...), c’est tomber à pied joint dans sa misogynie, sa phallocratie, c’est ne pas voir que chaque revendication d’un désir de force procède chez lui d’une envie de compenser une faiblesse anatomique, physiologique, idiosyncrasique, c’est confondre le Juif de l’Ancien Testament qui, via Paul, rend possible le christianisme, et le juif de l’industrie du XIX° siècle. Il y a plus d’une erreur à commettre quand on ouvre un livre de Nietzche à cet âge où le monde s’offre à nous dans son vaste chaos.
Ce Nietzsche dont nous parlions, lui et moi, c’est celui de nos dix-sept ans avec lequel on construit le plus solide en soi: c’est celui de la force que définit toute violence qui sait où elle va, la violence étant quant à elle une force qui ne sait pas où elle va, vers quoi elle va.
La proximité de cette oeuvre vécue un longtemps forge l’être comme un épée.
Ce que le professeur Raoult retint de Nietzsche, c’est son noyau d’or: une méthode. Il faut laver Nietzsche de la lecture gauchiste effectuée par les déconstructionnistes à la Deleuze et Guattari, à la Foucault aussi, qui ont confondu la lecture que Nietzsche effectue de la vérité, une somme de perspectives, avec la négation de toute vérité. Que la vérité soit une somme de perspectives n’est pas abolition de la vérité, négation et suppression de la vérité, mais bien plutôt lecture de la vérité comme les cubistes la déplieront bientôt pour en montrer la plus grande complexité.
Tout excité par la densité de cette conversation sur la méthode nietzschéenne dans un temps suspendu qui est celui du jour qui se lève en Martinique, je passe à une figure nietzschéenne elle aussi: celle de Paul Feyerabend dont j’aime le Contre la méthode, un livre sous-titré "Esquisse d’une théorie anarchiste de la connaissance". D’abord, bien sûr, il connaît ce texte de 1975, mais il l’a enseigné dans des séminaires dont je découvre l’existence...
Outre Nietzsche et Feyerabend, il se fait que j’aime une troisième référence philosophique en matière de méthode: c’est celle de La Formation de l’esprit scientifique de Gaston Bachelard. Cette proposition pour une psychanalyse de la connaissance objective (pas une psychanalyse freudienne mais jungienne...), permet en effet de voir comment se construit un savoir, ce que sont les obstacles épistémologiques et les ruptures épistémologiques, comment on construit et on déconstruit un savoir, scientifique ou autre.
Je regarde vers la mer, le matin est rouge, le soleil lisse la mer en nappes orangées. Le professeur Raoult me demande si je connais une phrase de Husserl qu’il me cite -je ne la connais pas. Elle dit en substance que la vérité se cache et qu’elle dissimule surtout l’essentiel qui reste celé. L’ombre de Nietzsche plane sur cette discussion entre deux temps décalés par le chronomètre. La conversation se termine. Le silence qui suit cette conversation est encore notre conversation. Ça bruisse et danse comme à proximité d’un rucher. Chacun repart vers ses rûches...
Quelques jours plus tard, je quitte la Martinique. On annonce un confinement plus drastique, il est question d’un embargo total des vols, d’une interdiction des échanges entre l’île et la métropole, d’un prochain vol prévu en juin... Dorothée nous réserve un billet de retour en urgence. Nous partons. Ma mère a quatre-vingt cinq ans, elle ne tient pas une grande forme, je ne voudrais pas ne pas pouvoir ne pas m’occuper
https://michelonfray.com/interventions- … Wd54Rqx... 2/15

09/04/2020 Le professeur - La semaine vue par Michel Onfray - Michel Onfray
d’elle. Et puis, si le coronavirus devait faire son travail, mon passé étant un passif, infarctus, AVC, accidents cardiaques, je préfère me trouver en métropole. Enfin et surtout, je ne veux pas exposer Dorothée à ce qui ne serait pas le meilleur pour elle.
Nous avons des masques et des gants. Mais la situation sanitaire est catastrophique dans l’aéroport: une file d’attente sur une centaine de mètres, les gens sont à touche-touche, pas un uniforme, ni policier, ni gendarme, ni militaire, pas de personnel aéroportuaire, il va falloir attendre trois heures les uns sur les autres. Les valises et les sacs copulent dans un grand désordre tropical. Il fait chaud, tiède, moite. Les gens vont et viennent. Les enfants sont assis sur les bagages. Mais pas seulement. Lors de l’embarquement, tout le monde se rue sur tout le monde. L’appareil est un Boeing 747 affrété pour Corsair, soit quatre à cinq cents personnes en meute...
Tout le monde pense au coronavirus à cet instant: comment passer à coté? D’autant que les huit heures de vol vont s’effecteur avec un air brassé qui est celui du bouillon de culture de tout le monde... Mon voisin éternue comme un héros de Rabelais -il en fout partout... Je lis Le Destin des civilisations de Frobenius, mais j’ai l’impression d’en apprendre plus avec ce vol qu’avec ce livre...
Arrivée dans un aéroport vide, nous récupérons notre voiture, nous rentrons en Normandie. Trois heures en solitaire sur l’autoroute. Caen est une ville morte. Me voilà chez moi. Par mon balcon j’avise un ville à la Chirico: pas âme qui vaille, mon frigidaire est vide, la lumière est celle d’une ville après la fin de monde, un genre de blancheur propre à l’idée que je me fais de l’apocalypse...
Le lendemain matin, terrible mal de tête, courbatures comme si j’avais été roué de coups, début de fièvre -je la supporte habituellement assez mal... Elle va grimper en continu jusqu’à atteindre 40°, elle ne quittera pas cet étiage pendant une semaine, nuit et jour. Je crains pour Dorothée qui a prêté son appartement à son fils. Elle est confinée avec moi. Je ne voudrais pas l’exposer; je lui confesse mes symptômes, elle m’avoue les mêmes... Nous appelons notre médecin qui, au vu de ce que nous lui racontons, conclut que tout cela ressemble bel et bien au covid -9... Avec prudence et force circonspection, il convient que c’est ça -"Vous l’avez chopé..." nous dit-il avec une vraie tristesse dans la voix.
Nous vivons donc le covid de l’intérieur: il n’est plus à craindre, il est là. Plus besoin d’avoir peur qu’il nous tombe dessus, il est dedans nous. C’est désormais la roulette russe.
Il me vient à l’image une sortie de tranchées pendant la Première Guerre mondiale: certains se prennent la balle en plein tête, c’est fini pour eux, la guerre est terminée mais la vie aussi; d’autres passent au travers des impacts de balles et d’obus qui sifflent, ils n’en prennent aucun, tous passent miraculeusement à côté; un troisième se prend un éclat dans l’épaule, c’est juste assez pour sortir du jeu et retrouver l’hôpital, mais pas trop pour ne pas se retrouver allongé dans un cercueil, à deux doigts c’était l’artère. Qu’est-ce qui justifie le trou dans le front? Tous les impacts à coté? La balle au bon endroit qui libère? Le hasard et rien d’autre... Dieu n’existe pas, il aurait sinon un sacré culot.
Je songe donc à ce virus et à ce qu’il va faire de Dorothée, de moi. Je songe à mes morts et je n’imaginais pas que je devrais envisager les retrouver conduit par ce genre de virus issu d’une soupe chinoise de pangolin ou d’un bouillon de chauve-souris. Je transpire nuit et jour à 40 degrés. Mon cœur bat à tout rompre. Je sens les emballements de diastoles et de systoles que je connais bien. Je retrouve les pétillements, les crépitements, les griffures sur la peau de mon cerveau abîmé par les AVC. Je renoue avec les forages qui m’avaient troué le cerveau à cette occasion. Un jour, deux jours, trois jours, quatre jours, cinq jours, six jours à ce rythme entre 38 et 40 de température... Le cœur qui bat la chamade, la pression artérielle qui cogne contre les tubulures. Je ne m’étonnerai pas que tout ça lâche d’un coup.
Dorothée ne va pas bien. Elle accuse des symptômes méningés. Elle est hospitalisée six jours. Je suis seul, en tête à tête avec ce cerveau brûlant et brûlé, guettant la surchauffe qui m’emportera peut-être tout entier comme une hache tanche d’un coup le nœud gordien. Chaque matin, dans mon lit trempé comme une soupe, je me réveille en me disant que ça n’aura pas été cette nuit.
Et puis, le 28 mars à 20h03, je me décide à envoyer un texto au professeur Raoult pour lui raconter ce qui se passe en quelques lignes - diarrhée, migraines, température, courbatures, antécédents d’infarctus et d’AVC, tension élevée, j’ajoute que Dorothée est dans le même état, mais hospitalisée ... Il me rappelle dans le quart d’heure et me demande si je souffre d’anosmie et d’agueusie: anosmie et agueusie, non, je n’ai pas perdu le goût mais il s’est modifié –tout est devenu terriblement amer.
L’échange a duré moins de quatre minutes. Il conclut: "ça n’est pas le covid". Puis une phrase qui se perd après cette information qui me sidère et qui donne une posologie de je ne sais quel médicament pour je ne sais quel cas. J’étais, nous étions positifs au covid: nous ne l’étions plus. Mais quoi alors? Il n’y avait plus rien ni personne au bout du fil. Sauf cette fulgurance dont seul est capable celui qui sait parce qu’il voit.
L’hôpital fit avoir quelques heures plus tard à Dorothée qu’elle n’avait pas le covid, donc probablement moi non plus. C’était une dengue autrement dite une maladie tropicale. Celui qui avait lu Nietzsche quand il avait une quinzaine d’années n’avait pas effectué tout ce compagnonnage avec Le Gai Savoir en vain –il en avait appris la sapience véritable. Il est un chef.
On comprend que pareilles visions déroutent les benêts qui ne les comprennent pas -Alain Duhamel et Daniel Cohn-Bendit, Marc Lambron et Michel Cymes, le journaliste du Monde et quelques autres faisans qui sentent la haine comme de vieillies charognes puent la mort quoi qu’elles fassent... Le professeur Raoult dispose de la ligne directe avec la Vie. Un effet de sa longue fréquentation du Gai Savoir de Nietzsche. Que pourraient bien en savoir les petits hommes qui grouillent dans Zarathoustra?

Guadareves a écrit:

et le " backing " est déjà en test il y a un bon moment
.  . . comme en chine !
" merci "  l' élite de s' occuper de nous   :cool:    :sick

Je ne parle pas anglais un globish ONG qui me permet d'échanger avec un marin philipin ou un électricien népalais. Je ne lis pas Hamlet dans le texte d'origine mais un mode d'emploi en anglais ça passe.
En voyant le mot backing, j'ai compris support ou appui.
Ca ne donnait pas beaucoup de sens à la phrase.
Du coup direction dictionnaire cambridge.org.
Toujours pas de sens à la phrase.
Quelqu'un aurait la référence d'un dictionnaire qui aurait d'autres traductions?
Les termes de pêche, de musique je connais maintenant.

Ou voulez vous en venir Powerkite?

D'autant plus que nous sommes sur le forum Republique Dominicaine

Alaindeco ,
Perso , je ne me lasse pas de savoir et d’infos , je suis toujours preneur quand ca élève l’ame et la pensée meme si je suis pas toujours d’accord .
Lisez bien ,
Ca parle de la dengue et du covid 19 aux Antilles .
Mais c’est pas du papotage de bistrot .

Ce qui est triste dans cette dénommée pandémie c'est que déjà  toutes ces mesures draconiennes initier par les pays nantis sans aucunes mesures pour les pays pauvres vont faire beaucoup plus de morts et de misère pour ceux ci que le virus lui mème en aurait fait a lui seul.
Ce que je n'aime pas non plus c'est qu'on a disait que l'on ne connaissait rien du virus mais que l'on savait exactement quoi faire contre, et surtout ne pas en douter .
Il y a tellement d'incohérence dans l'application des mesures comme pour les autobus et les métros qui sont toujours ouvert.
On a commencer a un niveau  x  de mort et d'infectés et on a déclarer le confinement sur la carte de crédit a l'aveuglette car on disait et on dit on ne c'est pas combien temps que ça va durer ce qui veux dire sur la chance que çà dure pas plus longtemps que notre crédit peut le supporter.
Et la on dit qu'on est arriver en haut de la courbe et qu'on peut redémarrer doucement l'économie , vraiment expliquer moi on a plus d'infection et plus d'hospitaliser et qu'au début du confinement qui a originer les mesures et maintenant le virus aurait comme décider j'ai fait assez de dégât je suis satisfait des résultats.
Personnellement je crois que l'on aurait du faire comme la Suède

Powerkite,

Grâce à votre éditorial, j'ai réussi à oublier ce Covid-19 pendant près de 30 minutes car, il fallait me concentrer sur le fond du contenu. A noter que je n'avance rien de péjoratif, au contraire, le confinement imposé à tous assez de temps pour lire, étudier et apprécier la valeur des idéologies de tous et chacun. - En République Dominicaine, j'ai déjà vu et entendu que les gens qui se font dépister du virus doivent défrayer les coûts si le résultat est négatif. - On arrête pas le progrès ! -

Personnellement, au Canada, j'ai plus de peur de l'après Covid-19 que pendant. Il parait que le Canada pense avoir les reins aussi solides que USA. Comment peut-on payer 100.000 pesos (2000 dollars) mensuels à près de 38 millions de personnes tout en leur demandant de rester à la maison ?

Qui vont payer cette augmentation mensuelle de plus 350 dollars pour les allocations familiales à tous les individus de moins de 18 ans ?

Qui paiera les chèques inattendus de 300 dollars de remboursement supplémentaire de la taxe sur les produits et services que le gouvernement canadien envoie à tous ses citoyens.

Comment un gouvernement peut se porter payeur à tous les employés d'un pays à raison de 75% de leur salaire tout en garantissant les pertes de chaque entreprise ? - La liste des gâteaux gigantesques est trop longue, je mentionne que les cerises. -

Comme je dois vivre encore dans ce pays pour quelques années, j'ai peur des retombées radioactives du futur car, tous les présidents connaissent la règle des casinos !

Le but de ma réponse, est pour mentionner que nul dirigeant de part le monde aurait intérêt à voir pérenniser cette crise dans le but d'un profit quelconque quelque soit sa provenance. A moins de sort commun, ni  Nietzsche ou La Fontaine peuvent changer le destin !

Joachin , inquiétant , les promesses et les dépenses que ca va engager , en France pareil .
Mais si je ne souviens ce que m’a confié un ami canadien , le Canada n’a pas bcp de dettes , du moins pas comme en France ?
Là j’aimerais l’avis de Phil , qui connait tout ca parfaitement .
J’ai du mal à comprendre ce que ca va engager , changer , financièrement, comment les états , la société , vont ils absorber cette crise ?
Encore bcp de questions .

Joachin01 a dit: (( Le but de ma réponse, est pour mentionner que nul dirigeant de part le monde aurait intérêt à voir pérenniser cette crise dans le but d'un profit quelconque quelque soit sa provenance. A moins de sort commun, ni  Nietzsche ou La Fontaine peuvent changer le destin ! ))
Je suis sure que Xi Jinping devait jubiler quand Trump a voté un budget de 1000 milliard contre le Covid 19.
Eux les pays totalitaire n'ont pas à jongler avec le politique quand il prennent leur décision assurément que quand un ennemi économique prenne une raclé ils s'en félicite

c'est que  la république Dominicaine est  très loin  de  l'Auvergne   ;)
mais je ne suis pas de ces intellos  amateurs  du  "  Gai Savoir de Nietzsche "
:huh:
et , dixit   Powerkite  :
" nous rentrons en Normandie. Trois heures en solitaire sur l’autoroute.
Caen est une ville morte. Me voilà chez moi  "
                         :huh:
je connais  cette  ville où  j'ai fait  mes études ...   avant d'aller  plus loin  !

précision  Un  pistage  massif :
:unsure   Surveillance . . .
Après avoir rejeté les solutions de surveillance électronique,
le gouvernement vient de céder aux multiples pressions en
annonçant le développement d’une application de « backtracking »  *
La solution technique retenue semble pour l’instant être la moins liberticide.
Mais, pour être efficace, une majorité de Français devraient l’adopter.
.
*  série   d'algorithmes pour résoudre des problèmes  . . .
extrait du site d'information  m*di*p*rt.fr
                                :shy

Bonjour,

Je me pose des questions sur le bien fondé des mesures prises par le gouvernement dominicain face au coronavirus.
En effet, en dépit d'exceptions, on sait que les décès sont, principalement le fait de personnes âgées, la maladie, lorsqu'il s'agit de personnes jeunes et en bonne santé, se limite, la plupart du temps, à quelques effets mineurs, voire même à......rien du tout !

Or, à moins que mes informations ne soient pas justes, la population dominicaine de moins de 55 ans constitue 85% de la population....Je n'ai pas trouvé de chiffres concernant le pourcentage de population dominicaine de 70 ans ou plus, catégorie la plus mortellement touchée par ce virus. Mais, on peut supposer que le pourcentage, par rapport à la population totale dominicaine, est très faible.

N'aurait il pas été plus adéquat de prendre des mesures d'isolement concernant les personnes âgées particulièrement touchées  (plus de 70 ans par exemple), plutôt que de quasiment tout fermer, privant ainsi de ressources une très large partie de  la population, avec tous les drames que cela implique.

Le remède n'est il pas pire que le mal, vu la jeunesse de la population dominicaine ?

Je n'affirme rien, c'est juste une question

Cordialement

Oui , les 3/4 des gens qui attrapent le covid 19 ne ressentent aucun symptomes , ca veut dire qu ‘il y a un travail d’auto - immunisation de la population qui se fait dans l’ombre .
En gros , Si vous avez 1 vieux qui l’attrape , ca veut dire que 95 jeunes l’ont attrapé sans le savoir .
Ou sont les vieux dominicains en Repdom ?
On en voit peu .
Je pense que la vie et surtout la vieillesse est dure en Repdom .
Des que je vois quelqu ‘un avec un probleme de santé , on devient très pessimiste sur son avenir .
Mal soignés , l’espérance de vie est brève.
Tous ceux que j’ai vu avec un problème physique de marche , déplacement , ont disparu de la circulation une année sur l’autre .
Ils payent un lourd tribut au fait de vieillir .
Du moins , c’est l’impression que j’ai .
Pendant que nous les retraités nantis folâtrons en buvant des mojito et Cuba libre ...

en cadeau la legende du colibri par Pierre Rhabi pour lequel j’ai bcp de respect .
http://aupetitcolibri.free.fr/NOTRE_PRO … ienne.html

Joachin01 a écrit:

Powerkite,

Grâce à votre éditorial, j'ai réussi à oublier ce Covid-19 pendant près de 30 minutes car, il fallait me concentrer sur le fond du contenu. A noter que je n'avance rien de péjoratif, au contraire, le confinement imposé à tous assez de temps pour lire, étudier et apprécier la valeur des idéologies de tous et chacun. - En République Dominicaine, j'ai déjà vu et entendu que les gens qui se font dépister du virus doivent défrayer les coûts si le résultat est négatif. - On arrête pas le progrès ! -

Personnellement, au Canada, j'ai plus de peur de l'après Covid-19 que pendant. Il parait que le Canada pense avoir les reins aussi solides que USA. Comment peut-on payer 100.000 pesos (2000 dollars) mensuels à près de 38 millions de personnes tout en leur demandant de rester à la maison ?

Qui vont payer cette augmentation mensuelle de plus 350 dollars pour les allocations familiales à tous les individus de moins de 18 ans ?

Qui paiera les chèques inattendus de 300 dollars de remboursement supplémentaire de la taxe sur les produits et services que le gouvernement canadien envoie à tous ses citoyens.

Comment un gouvernement peut se porter payeur à tous les employés d'un pays à raison de 75% de leur salaire tout en garantissant les pertes de chaque entreprise ? - La liste des gâteaux gigantesques est trop longue, je mentionne que les cerises. -

Comme je dois vivre encore dans ce pays pour quelques années, j'ai peur des retombées radioactives du futur car, tous les présidents connaissent la règle des casinos !

Le but de ma réponse, est pour mentionner que nul dirigeant de part le monde aurait intérêt à voir pérenniser cette crise dans le but d'un profit quelconque quelque soit sa provenance. A moins de sort commun, ni  Nietzsche ou La Fontaine peuvent changer le destin !

J'ai regardé le cout total, c'est 3% du PIB, si ça fait une grosse somme pour le commun des mortels il faut raisonner au niveau du pays.
Cette somme qui sera dépensé dans l'année sera du PIB.
Je ne vais pas me lancer dans un cours d'économie, je vais prendre l'exemple du pain.
Sans fric le canadiens ne mange pas de pain, quand on regarde l'histoire on peut voir que sans pain ça peut engendrer du chaos, le manque de pain en 1789 en France en est un bon exemple.
Entre le blé du champs et le pain posé sur la table, il y en a eu des personnes impliquées, c'est une chaine, chaque étape en est un maillon. Il suffit qu'un maillon fasse faillite pour cause de non production et se casse et la chaine est bloquée. Quand les conditions redeviennent normales la chaine ne redémarre pas car elle est brisée et ça peut mettre des mois à la réparer.
Oui, 3% du PIB, un chaos c'est combien de pourcents du PIB? Une économie avec des maillons cassés c'est combien de pourcents de PIB?
Maintenant ça carbure à la peur, les gens sont dociles. Une personne qui à faim, qui se retrouve dans un chomage massif est moins docile.
C'est avec 14 morts par million d'habitants pour l'instant que la peur est là.
Risquer de perdre beaucoup avec une probabilité de 20% pour un risque mortel à 0,0014%, ça peur passer de la peur à la colère. L'aide du gouvernement canadien fait baisser cette probabilité de 20%.
Le canadien n'est pas l'américain, un moment quand je voyait l'inaction du gouvernement US, j'ai voulu voir comment se préparait l'américain de base. Le seul fait vraiment marquant ça été l'explosion de vente d'armes et munitions.
C'est un peu comme rouler avec un pneu dégonflé, il est parfois moins cher de le regonfler que de rouler sur la jante.

gilloraymondo,

''N'aurait il pas été plus adéquat de prendre des mesures d'isolement concernant les personnes âgées particulièrement touchées  (plus de 70 ans par exemple), plutôt que de quasiment tout fermer, privant ainsi de ressources une très large partie de  la population, avec tous les drames que cela implique.''

Je trouve votre raisonnement très intéressant. Au Québec, 99% des morts sont des personnes âgées de 60 ans et plus. Mais, pour les confiner préalablement, il aurait fallu qu'on sache que c'est cette population que ''la bête''  ciblait.

Powerkite

''Mais si je ne souviens ce que m’a confié un ami canadien , le Canada n’a pas bcp de dettes , du moins pas comme en France ?''

La dette du Canada est de 700 milliards de dollars actuellement. Avec le Covid-19, on s'attend à 1000 milliards. Le problème de la France est la parité de son PIB face à sa dette.

taichifusion

''Je suis sure que Xi Jinping devait jubiler quand Trump a voté un budget de 1000 milliard contre le Covid 19.''

Vous vouliez parler des 2000 milliards du plan de relance américain en circuit fermé qui restent de toute façon dans la même 'boite' ? Pour paraphraser Lavoisier: '' rien ne se perd, rien ne se crée : tout se transforme''

Je me demande plutôt si c'est pas la Chine qui va devoir passer à la caisse car, il est inacceptable que le monde entier dépend de la Chine sur des objets tels que: sarraus médicaux, des seringues, des masques et autres menus objets. L'Afrique, les Antilles et l'Amérique du sud peuvent bien fournir les mêmes matériels pour le même prix et, ce serait du gagnant-gagnant.

J'attends voir la deuxième manche !

Salutations et prudence à tous.

Au sujet des vieux c'est vrai qu'on en voit pas beaucoup dans les resorts et lieu de vacances.
Un âges moyen de 23 ans en RD, ce n'est pas dû à un manque de vieux mais une démographie importante il y a encore 10-20 ans.
Pas de retraite il y a encore peu donc la démographie servait à l'assistance pour les vieux jours. Pas de maisons de retraite ici, les vieux vivent avec les jeunes et avec l'assistance des jeunes. Jeunes/vieux c'est très interpénétré au niveau vie. La distanciation sociale est très difficile voir impossible.
Je le répète, si on veux comprendre un pays on fait comme un anthropologue, on laisse ses concepts et préjugés à la porte.
Un pays ordonné avec un faible densité d'habitants, un culture du respect de l'autre, un excellent système de santé comme la Suède peut se le permettre. Il y a peu de pays avec ces conditions idéales.
Ca ne sert à rien de comparer des abricots avec des choux, comme il est difficile de comparer un pays à un autre. Si dans un pays froid on s'aperçoit de le port d'après-ski améliore la résistance au covid 19, peu de chance que ça marche en RD.
On peut voir que les courbes entre la Suède et la RD sont équivalentes, discours différents mais dans les faits des résultats presques identiques.

A Joachin.
Si on est pieds et mains liés fasse à la Chine c'est parce qu'on l'à voulu.
En Chine c'est en temps long que ça réfléchi, ça carbure en plan quinquénaux, chez nous ça tourne en temps marchés financiers où le temps long c'est 3 mois.
Le temps financiers à dit on délocalise ça rapportera, le temps long chinois à dit amenez donc vos machines et votre savoir faire.
Délocaliser en Amérique du sud? Nos machines et savoir faire seront en Amérique du sud et on sera comme des glands à la merci de l'Amérique du sud.
Il y a 40 ans, les canadiens ou français vivaient ils plus mal malgré une production interne?
Il n'y avait que des actionnaires qui gagnaient moins.

Bonne nouvelle COVID-19 en France : le nombre de verbalisations à 135€ dépasse  le nombre de contaminés .

Ami compatriote taichifusion,

Nous ne sommes pas nés de la dernière pluie avec une mémoire courte et , nous les vieux. sommes capables de savoir que Macron n'est pas le premier plus jeune président sous la Cinquième République car Giscard d'Estaing l'a aussi été au tout départ sous la tutelle du général De Gaulle.

(( Tant et aussi longtemps que les chauves-souris continueront à sucer le sang des autres, les animaux comme les pangolins ne s'en sortiront pas et, tant que nous les hommes, ne comprendrons pas les vrais enjeux du problème: j'ai bien peur que l'humanité soit condamnée à petit, moyen ou long terme.))

L'alarme ne servira pas à grand-chose quand la foi est suprême !

Les chauve-souris vampires c'est en Amérique du sud.
Les chauve-souris ont un système immunitaire hors normes qui fait que les virus ne les dérangent pas trop, elles sont donc un excellent réservoir à virus. Des chercheurs s'intéressent à leur système immunitaire pour essayer de trouver le super médicament.
Si la chauve-souris a des contacts avec le pangolin c'est de la faute de l'homme et ses recettes exotiques.
Si on met une caisse avec des chauve-souris au dessus d'une caisse avec des pangolins ces derniers se prennent de la merde de chauve-souris sur la gueule.
On verra jamais une personne tombé en extase devant une crotte en disant que c'est beau. Une répulsion instinctive qui remonte à la nuit des temps. Dans la nature le pangolin a aussi cet instinct vis à vis d'une merde. En attente de passer à la casserole, les conditions ne sont pas bonnes pour suivre son instinct.
Il n'y a pas à jeter la pierre aux animaux, c'est toujours de la faute de l'homme. Si vous avez du bois exotique chez vous vous avez une part de responsabilité. Ce boisc'est une réduction du biotope d'animaux qui du coup se rapproche de l'homme.

Forcement quand la terre va être surpeuplé et que l'environnement mal traité on va voir toute sorte de virus apparaitre pour régulariser la situation.
On voit souvent ce phénomène dans la nature avec les animaux les lièvres les cervidés etc quand  il y a surpopulation ensuite la maladie arrive pour rebalancer la situation c'est un écosystème naturel. Nous les humains sommes a notre façon un virus qui gangrène la terre

Joachin01 a écrit:

Ami compatriote taichifusion,

Nous ne sommes pas nés de la dernière pluie avec une mémoire courte et , nous les vieux. sommes capables de savoir que Macron n'est pas le premier plus jeune président sous la Cinquième République car Giscard d'Estaing l'a aussi été au tout départ sous la tutelle du général De Gaulle.

(( Tant et aussi longtemps que les chauves-souris continueront à sucer le sang des autres, les animaux comme les pangolins ne s'en sortiront pas et, tant que nous les hommes, ne comprendrons pas les vrais enjeux du problème: j'ai bien peur que l'humanité soit condamnée à petit, moyen ou long terme.))

L'alarme ne servira pas à grand-chose quand la foi est suprême !

Bonjour

Excusez moi de rectifier une nouvelle fois mais Macron ( 39a en 2017, 42 à ce jour) est bien le plus jeune président de la 5 ème république, Giscard ayant été élu en 1974 à l'âge de 48a. Et en tant que ministre des des finances, ils avaient le même âge. Je ne vois pas l'intérêt de votre post

taichifusion a écrit:

Excusez moi de rectifier une nouvelle fois mais Macron ( 39a en 2017, 42 à ce jour) est bien le plus jeune président de la 5 ème république, Giscard ayant été élu en 1974 à l'âge de 48a. Et en tant que ministre des des finances, ils avaient le même âge. Je ne vois pas l'intérêt de votre post

C'est moi qui m'en excuse car je parlais dans le temps en répondant à un de vos messages passés. Je voulais dire que ce qui est jeune hier ou aujourd'hui ne le sera pas nécessairement dans le temps.

En passant, j'ai regardé le tableau mondial sur le virus, on dirait qu'on commence à voir la lumière de l'autre bout du tunnel bien que la coupe soit encore loin des lèvres.

Je suis mort de rire devant la description des chauve-souris faisant caca sur la tête des pauvres pangolins.

Prévenir quand même que la description est en partie allégorique.

Sinon, d'ici peu, nous aurons un professeur Nimbus pour nous assurer que la solution aux futures pandémies de coronavirus, c'est (dans les marchés d'animaux vivants) de mettre les chauve-souris EN DESSOUS des pangolins.

Tiens, tiens, du coup, je ne peux pas m'empêcher de faire une association d'idée.
Je ne vous en parlerai pas, car elle porte sur un sujet auquel je ne connais strictement rien.

Je ne sais pas si ces masques sur chaîne de production sont sécuritaires face à la 'bête'  mais, un bon coup de chapeau pour la République Dominicaine. - On est jamais si bien servi que par soi-même. -

https://coronavirusrd.gob.do/2020/04/10 … la-patria/

Bonjour ,
Finalement , le covid ne progresse pas trés vite en RepDom , tant mieux !
J’ai lu ça :
« Pour tenter d'enrayer la propagation du coronavirus, la République Dominicaine, dont les revenus proviennent essentiellement du tourisme, a mis en place un couvre-feu qui court de 17h00 à 6h00 (21h00-10h00 GMT).

Les frontières ont été fermées, ainsi que tous les établissements d'enseignement et les activités "non-essentielles" sont à l'arrêt.«

Je croyais que le tourisme n’était pas important pour le pays ?

https://www.voaafrique.com/a/la-pr%C3%A … 70637.html

Nouvelle discussion