Les médicaments en Grèce

Bonjour à tous,

Que ce soit pour un simple rhume ou une maladie chronique, les médicaments et la médecine changent selon les pays et les cultures.

Quand l’on est habitué à certaines marques ou modèles de médicament, se retrouver dans un pays comme la Grèce avec des règles différentes, peut avoir des conséquences sur votre bien-être au quotidien.

Certains médicaments diffèrent aussi dans leur nom, leur prix, leur dosage, leur molécule active, c’est pourquoi nous aimerions avoir votre avis sur ces questions :

Avez-vous déjà eu des difficultés à trouver des médicaments familiers ou utiles à votre état de santé dans votre pays d'accueil ?

Avez-vous déjà été confronté à une pénurie de médicaments en Grèce ?

Auriez-vous dit que les médicaments en Grèce sont-ils plus ou moins chers que dans votre pays natal? Trouvez-vous qu’ils sont plus ou moins efficaces ou de qualité similaire ?

Quelle est la place des médecines alternatives dans votre pays d’accueil ? Y avez-vous déjà eu recours ?

Merci d’avance pour vos retours,

Loïc

Je n'ai jamais eu aucune difficulté à trouver des médicaments en Grèce (à Tinos principalement 3 ou 4 pharmacies pour 10 000 habitants), c'est plutôt plus facile, plus varié, plus naturel et moins cher qu'en France.

Bj,

Même choses pour moi, pas de problèmes pour trouver les médicaments.

Bien à vs

Plusieurs choses à préciser :
Avant la crise, pendant la crise, et après la crise ( depuis peu une légère amélioration...).
Avant de parlé médicaments , parlons un peu de ceux qui prescrivent, et des infrastructures.
D’abord la qualité des médecins, chirurgiens : Ils sont majoritairement formés aux USA et en France. Ce qui fait que très souvent certains parlent très bien le français.
Dans les hôpitaux, il y a de manière succincte deux situations : le public et le privé. Les hôpitaux publics sont mieux équipés sur les provinces que dans les grandes villes. Comment puis je évaluer ceci ? Des ennuis de santé m’y ont obligés !
Les cliniques privées sont très souvent plus luxueuses !
En Grèce, il y a les cotisations IKA, mais pas de mutuelles. Si les gens veulent avoir un complément de prise en charge, ce sera une assurance privée.
Les gens qui n’ont que l’IKA sont très très peu remboursés. Une opération de l’appendicite coûtera environ 2500 à 3000 € qui seront financés par un crédit...
Pour les médicaments : avant la crise, accès correct. Pendant la crise il y eut de fortes pénuries !
Maintenant, les pharmacies sont bien approvisionnées.
Je n’ai pas entendu qu’ils se plaignaient de pénuries.
Actuellement ils nous demandent pourquoi en France, nous sommes en pénurie ?
En effet ils reçoivent par FRANCE 24 , des infos françaises en direct.
Ils ont vu que des médecins de Creil se plaignaient de ne pas avoir de masques, de tests, de flacons hydro alcoolique, alors qu’eux en disposent. Ils ont vu un reportage d’un fabricant de Dordogne qui présentait ses stocks en attente d’expédition, il détaillait les destinations des cartons par pays, et un tout petit monticule pour la France.
Les grecs ont très bien compris que c’était un choix de marges plus importantes d’expédier vers l’étranger dans des pays plus infectés. Et le comble était que c’est la Chine qui avant la crise nous fournissait, et que manquant de masques, ils nous en achetaient à prix d’or !
Mais le décret récemment sorti a réquisitionné les fabrications et si les fabricants ne respectent pas, l’amende sera des plus lourdes, car le non respect d’une réquisition est fortement pénalisé.
Donc pas de soucis d’approvisionnement POUR L’INSTANT , que réserve l’avenir ???

Nouvelle discussion