Neuf morts dans une double fusillade près de Francfort

Neuf personnes ont été tuées dans la nuit de mercredi à jeudi en Allemagne dans une double fusillade visant des bars à chicha de Hanau, près de Francfort, dont l'auteur, retrouvé mort à son domicile, est un extrémiste de droite présumé.

Le parquet fédéral de Karlsruhe, habilité à traiter les affaires terroristes, s'est saisi de l'enquête en évoquant "des indices d'un arrière-plan d'extrême droite"

Selon Peter Beuth, ministre de l'Intérieur du land de Hesse, où se trouve Hanau, il s'agit bien d'un acte xénophobe.

"Le racisme est un poison, la haine est un poison, et ce poison existe dans la société et il est responsable de trop de crimes", a déclaré la chancelière Angela Merkel devant la presse.

"Une immense tristesse et mon plein soutien à l’Allemagne face à cette attaque tragique. Nos pensées vont aux victimes et aux familles en deuil. Je suis aux côtés de la Chancelière Merkel dans ce combat pour nos valeurs et la protection de nos démocraties", a tweeté le président français Emmanuel Macron.

Après la deuxième fusillade, les policiers ont pris en chasse la voiture du tireur, qui les a conduits à une adresse, qui s'est révélé être son domicile, où son corps a été retrouvé ainsi que celui de sa mère de 72 ans, a précisé Peter Beuth.

Le tireur lui-même était âgé de 43 ans et titulaire d'une licence de tir sportif, a-t-il précisé.

"A ce stade, rien n'indique qu'il y ait d'autres auteurs", ajoute la police.

DES KURDES PARMI LES VICTIMES

Selon le quotidien Bild, le suspect est un citoyen allemand. Des munitions et des revues spécialisées sur les armes à feu ont été retrouvées dans son véhicule, rapporte le quotidien.

Il a par ailleurs laissé une lettre dans laquelle il exprime des positions d'extrême droite ainsi qu'une vidéo dans laquelle il revendique la responsabilité des deux fusillades, ajoute Bild, ce que les autorités n'ont pas confirmé.

Plusieurs victimes étaient d'origine turque, a fait savoir la présidence turque. "Nous espérons que les autorités allemandes feront tout leur possible pour faire la lumière sur cette affaire. Le racisme est un cancer généralisé", écrit son porte-parole sur Twitter.

"Nous sommes tristes car (...) parmi les victimes figurent plusieurs victimes d'origine kurde", a déclaré de son côté la Confédération des communautés kurdes d'Allemagne dans un communiqué. "Nous sommes en colère car les dirigeants politiques de ce pays ne s'opposent pas résolument aux réseaux d'extrême droite et au terrorisme d'extrême roite dans ce pays."

L'Allemagne a été ébranlée en octobre 2019 par l'attaque d'une synagogue de Halle, dans l'est du pays, par un homme qui a reconnu avoir agi par antisémitisme et adhérer aux idées d'extrême droite.

En juin 2019, un homme soupçonné d'appartenir à l'extrême droite avait été arrêté dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de Walter Lübcke, un membre de l'Union chrétienne démocrate (CDU), parti de la chancelière Angela Merkel, connu pour ses positions en faveur des migrants.

La double fusillade de Hanau survient quelques jours après le démantèlement d'une "organisation terroriste" d'extrême-droite qui préparait des attentats contre des musulmans, des demandeurs d'asile et des responsables politiques.

Selon les services de renseignement allemands, l'Allemagne compte quelque 24.100 "extrémistes de droite", dont la moitié sont jugés capables de passer à l'acte.

"Politiquement, personne ne peut nier que 75 ans après la dictature nazie, le terrorisme d'extrême droite est de retour", a écrit sur Twitter le vice-chancelier Olaf Scholz. "Nous devons défendre notre démocratie libérale."
https://www.boursier.com/actualites/reu … 40858.html
jean luc  ;)

j#ai une pensée pour les victimes , et leur famille  a qui je présente mes condoléances

commentaires: en 1995 ,j#avais déjas alerté les candidats au bundestag , du dangers de l'extréme droite en Allemagne  , le partis replublicanaire de l#époque cller des affiches "un bon étranger est un étranger mort" ,jamais les affiches ont été retirer , au nom de la démocracie et du droit á l'expréssion, jamais un partis d#extréme droite á été interdit  au motif du droits á l'expression  . , l'affaire SNU 10 morts au nom du droits d'expression , halle 2019 2mort au nom du droits d'expressions https://de.wikipedia.org/wiki/Nationals … Untergrund                  , un maire pro refugier assassiné  au nom du droit á l'expréssion https://www.liberation.fr/planete/2019/ … es_1736263   ,en 2016 des centaines d'attaques contre les refugiers , rare condanations , et maintenant Hanau ,au nom du droit á l'expression , poure moi le partis AFD est responsable moralement de ce massacre , et doit être dissout ,etses dirigeants jeter en prison á vie , mais que dire de l'alliance AFD, CDU, FDP, en Thuringe  ,eh oui la CDU de Merkel   

Dans mon département d'origine (que je vais réintégrer bientôt), ce sont carrément des bandes néo-nazies qui viennent faire des fêtes de temps à autre (concerts de musique néo-nazie, anniversaire de la naissance d'Hitler, ...).
Ils viennent d'un peu partout en Allemagne, et se regroupent en Sarre sur invitation du groupuscule local, puis franchissent la frontière en bus et vont faire leur fiesta dans une salle, en général dans un petit village de l'extrême-Est mosellan.

Passée Sarreguemines, on ne trouve plus guère que des villages jusqu'à l'Alsace. Il y a des champs à perte de vue, entrecoupés de collines boisées.

Ils se sont même permis le luxe d'aller festoyer tout près de Nancy il y a moins de deux ans de cela.

Moi je viens du bassin houiller, là-bas c'est très cosmopolite, en raison de l'importance de la main d'oeuvre étrangère utilisée dans les mines. Beaucoup de Maghrébins, de Polonais et d'Italiens, un peu d'immigrés originaires d'Ex-Yougoslavie également. Des Portugais et des Turcs également, mais eux c'est plus lié au BTP qu'à la mine.
Depuis le temps, l'immense majorité d'entre eux sont devenus français, et il y a eu pas mal de mariages mixtes.
Il y a également une population manouche assez importante dans la région.

C'est certainement pour ça que les néo-nazis préfèrent faire leurs fiestas dans les coins campagnards à l'extrême-Est du département.

Il y a certes un fort vote RN dans l'Est du département, mais il n'y a pas d'esprit néo-nazi.
Quant à la région allemande de la Sarre, il y a non seulement beaucoup d' "expats" français, mais également d'anciens émigrés français ayant fait souche.
Il me semble d'ailleurs que le footballeur national Jonas Hector, originaire de Sarrebrück, est un descendant d'immigrés français.
Ca doit pas être facile tous les jours, pour un néo-nazi, de vivre dans cette région-là  :mad:

On a également retrouvé beaucoup d'objets de l'armée allemande dans les champs du département : armes et casques en général, des pièces de monnaie frappées de la croix gammée aussi (j'en ai trouvées pas mal dans mon enfance).
C'est surtout dans les coins campagnards qu'on trouve ça.
Certains collectionnent ça. Ca n'en fait pas des néo-nazis pour autant.

en 1996 j'avais  averti les candidats au bundestag  , de la menace  d'extréme droite , rien a été fait au nom de la démocracie , AFD qui est un partis ouvertement anti -étranger , raciste ,et nazi , donc les menbres sont des adorateurs de Hitler , ces gens lá ont un discourt de haine qui poussent certains aux actes , et on les laisse faire , la justice a toujours soutenue ce partis , aucune procedure de dissolution a abouti a cause des juges  .  jean luc  ;)

Pourtant il paraît qu'en Allemagne ça ne rigole pas avec le néo-nazisme, c'est d'ailleurs pour ça que les fans d'Hitler viennent faire leurs célébrations en France.
Il y a autant de petits villages campagnards en Sarre que de l'autre côté de la frontière, mais les paysans allemands ne veulent sûrement pas prendre le risque d'être considérés comme complices des néo-nazis.

En France vous pouvez faire le salut nazi sans être inquiété par la justice.
Certains candidats FN, entre 2012 et 2016, ont posté des photos d'eux en train de faire ce salut, une autre a posté une photo d'une réunion chez elle avec le drapeau nazi épinglé sur le mur, un jeune responsable du mouvement identitaire a été pris en photo avec un tatouage de SS sur le torse, ...
Tout ceci a été révélé par la presse, ils ont été écartés du FN, mais à ma connaissance ils n'ont pas été inquiétés par la Justice française.
En Allemagne ils auraient pris gros.

Une photo d'un haut-responsable de Pegida grimé en Hitler avait été publiée début 2015, ce qui avait abouti à la démission rapide de ce dirigeant (aussi rapidement réintégré).
Il a affirmé que la moustache avait été ajoutée à la photo originale, ce qui interdisait la référence à Hitler.

Plus récemment, fin 2018, c'est un chef de l'Afd qui a été accusé de transposer un discours d'Hitler de 1933 à la période actuelle.
Bref, il y a une veille anti-nazie en Allemagne.

Personnellement, je ne pense pas que la référence au nazisme aiderait l'Afd. Ils peuvent fort bien continuer à progresser en capitalisant uniquement sur les dangers de l'immigration, sur le coût que représente l'adhésion à l'UE, sur les questions de souverainisme, bref sur les thèmes habituels des partis qui marchent un peu partout en Europe centrale et du Nord (ainsi qu'en France et en Italie).

Surtout quand on se souvient qu'Hitler lui-même avait été fortement critiqué par ses généraux à partir de 1942, pour des décisions militaires jugées désastreuses.
Il y avait notamment eu un ou deux attentats manqués contre sa personne.

Mais il est vrai que les néo-nazis ne brillent guère par leur intelligence. Il y en a qui ont eu une enfance sacrément mouvementée.
On retrouve ce profil dans d'autres catégories de tarés notoires, il y a des déséquilibrés un peu partout, tous ne sont pas des néo-nazis mais ils sont tout aussi dangereux.
Chez nous en France c'est plutôt ceux qui poignardent des passants ou se font carrément sauter avec une ceinture d'explosifs.

l#individus en question , n'etais pas un désiquilibrés comme certains le disent ,comme l'AFD d'ailleur . un seul député de l'AFD a dit que c'etais un acte racistes  , tout les autres (96)ont dit que non ,c'est un désiquilibrés .pour moi c'est bien les discourt haineux de ce parti , qui poussent certains á passer á l'acte .  jean luc  ;)

Quand on lit cet article, https://www.francetvinfo.fr/monde/europ … 34119.html , on a bien l'impression d'être en face d'un déséquilibré.

Le gars prétendait avoir été surveillé par une organisation secrète (extra-terrestre ?) depuis son enfance, ce qui expliquerait au passage son célibat involontaire.

la police parle d'un acte raciste , pas d'un désíquilibres , le probléme est quand tu te gave de site d'extréme droite avec toutes la violence et la merde qu'on y trouve ,celas peut inciter certain individu á passer á l'acte . Tout etais préparer . jean luc  ;)

Avez-vous lu l'article ?
Que ce soit un acte raciste, personne ne dit le contraire, mais un gars qui affirme avoir été surveillé depuis son enfance par une organisation secrète (voire extra-terrestre) qui arrivait à lire dans ses pensées, il n'y a pas besoin des déclarations de la police pour deviner que ce gars n'avait pas toute sa tête.

Le gars a tué sa mère. Tous les racistes ne tuent pas leur mère et ne commettent pas d'attentats.

Les sites dont vous parlez émettent leur contenu depuis des pays tiers, ils échappent ainsi à la législation des pays à destination desquels ils émettent leurs messages. Tout ce qui peut déstabiliser l'Allemagne fait la joie de certains pays, et dans ces pays-là les sites en question sont protégés.
On connaît le même phénomène en France.
Boulevard Voltaire, Egalité et réconciliation, tous ces sites francophones émettent depuis le Proche-Orient (Liban, qui est un proche allié de la Syrie et de l'Iran).
Le tueur, lui, semblait être un admirateur de Trump, et proche idéologiquement des Suprémacistes blancs.
Pour empêcher les déséquilibrés racistes de consulter ces sites, l'Allemagne devra contrôler ses citoyens, leur interdire par effet de loi de les consulter, comme c'est le cas en France pour les sites djihadistes.

Toujours est-il qu'on peut être raciste, sans être pour autant déséquilibré. On peut être raciste et se gaver de sites violents d'extrême-droite, sans jamais passer à l'acte.
Ces mecs-là, qu'ils soient présumés islamistes ou d'extrême-droite, sont soit des déséquilibrés, soit simplement des gens incapables d'aligner des pensées cohérentes ou logiques, ce qui au final revient au même.

Les racistes intelligents misent sur l'exploitation de faits divers, sur la désinformation, et sur le manque d'intelligence et la crédulité de leur audience.

Reste maintenant l'enquête, qui ne fait que commencer.
Ils chercheront à connaître les sites fréquentés par le tueur, se renseigneront sur les auteurs des articles, sur les responsables du site, sur leur appartenance politique, et l'enquête dira peut-être s'il y a un lien avec l'Afd.
Après les avocats défendront leurs clients, et les lois s'appliqueront parce que l'Allemagne comme la France sont des Etats de Droit.

Tout ce que vous vivez en Allemagne, on l'a déjà vécu en France, on connaît la musique : déséquilibrés, responsabilité pénale, dénégation des partis de toute implication dans les publications des sites, rupture des relations avec des responsables de sites, etc ...

Je ne pense pas que l'Afd ait un quelconque intérêt à soutenir ce genre d'actes, ils s'en sortent très bien dans les élections sans cela.
Ce genre d'actes leur est au contraire préjudiciable.

Gergovie :

Je ne pense pas que l'Afd ait un quelconque intérêt à soutenir ce genre d'actes, ils s'en sortent très bien dans les élections sans cela.
Ce genre d'actes leur est au contraire préjudiciable.

la plupart des dirigeants viennent directement d'un autre partis le NDP qui prône le retourd du 3eme reich allemand, AFD fait plus présentable . jean luc  ;)

Le problème n'est pas tant la personnalité des dirigeants de l'Afd, mais le nombre de ses électeurs.
Il faut chercher à comprendre pourquoi des gens se mettent à voter Afd, et agir en conséquence.
Interdire l'Afd est à mon avis dangereux, ça pourrait radicaliser les électeurs, les pousser à commettre des actes racistes.
Le vote Afd est un thermomètre, et briser le thermomètre n'a jamais guéri la maladie.

Dans le pire des cas, si tout un peuple devient raciste, que peut-on faire ? Exterminer le peuple et le remplacer par des étrangers ?
Quand on voit un parti comme l'Afd progresser d'année en année, il faut agir avec intelligence, pas adopter une position rigide comme la mère Angela qui ramène toujours tout au 3ème Reich.
En France les politiciens ont toujours adopté la même ligne rigide vis-à-vis du FN, et aujourd'hui il semble être voué à être présent à chaque 2ème tour des présidentielles.

Gergovie :

Quand on voit un parti comme l'Afd progresser d'année en année, il faut agir avec intelligence, pas adopter une position rigide comme la mère Angela qui ramène toujours tout au 3ème Reich.
.

le probléme est que l'AFD se référe directement  au 3eme reich allemands,  dans la négasions de l'histoire , des camps , dans certaines écoles , les parents refusent que leurs ados visitent les camps  . le problême de fond est si l#économie du pays va bien , celle des allemands va beaucoup moins bien . il y as beaucoup de laissé pour compte , notablement les retraités, il reste un gros écart de salaires entre l'est et l'ouest du pays  , mais l'immobiliers est moins chéres . il y as un sentiment de frustration chez les allemands de l'est , et ils pensent être les derniers defenseurs de la culture allemande . il faut dire aussi , la réunisication á été brutal ,on as tout bradé en 4 ans , des millions de travailleur dehors , 3millions de jeunes qui sont partis. L'AFD est contre l'immigration,les juifs, contre l'europe ,l'euros, prône le deutchland uber alle en matiere de politique étrangére , le retourd aux frontiére de 1937, le terroriste en question  est un reichburger  ou habitant du reich https://info.arte.tv/fr/citoyens-du-rei … -allemande ,  et avait un port d'armes comme 10% des reichburgers. pour moi il doit y avoir  aucune alliance avec c'est gens lá .jean luc  ;)

Allemagne: l'extrême droite sous pression après les attentats

Le parti Alternative pour l'Allemagne (AfD) est pointé du doigt par la classe politique allemande après les attentats racistes à Hanau qui ont fait neuf morts.

L'extrême droite politique en Allemagne se retrouve sur la défensive après les attentats racistes de Hanau, accusée de les avoir encouragés par ses diatribes anti-migrants. Certains vont jusqu'à demander qu'elle fasse l'objet d'une surveillance policière.

    "Nous savons depuis longtemps que les paroles peuvent être suivies d'actes et les élus du peuple ne peuvent se dédouaner de cette responsabilité", a estimé le président de la chambre des députés, Wolfgang Schäuble, dans une interview samedi au quotidien Handelsblatt.

"L'AfD ne connaît aucune limite"

Une attaque visant le parti Alternative pour l'Allemagne (AfD), devenu depuis 2017 la principale force d'opposition au Bundestag avec 89 élus en surfant sur les craintes suscitées dans la population par l'arrivée de plus d'un million de demandeurs d'asile en 2015 et 2016.

    "Le problème est que l'AfD ne connaît aucune limite", a ajouté Wolfgang Schäuble, membre du parti conservateur d'Angela Merkel, qui va jusqu'à qualifier de "fasciste" le chef de file de l'aile la plus radicale du mouvement d'extrême droite, Björn Höcke.

Ce dernier s'est encore mêlé lundi lors d'une manifestation au mouvement anti-musulman ultra-radical Pegida pour agiter le spectre, comme il le fait depuis plusieurs années, d'un grand "remplacement" de la population autochtone allemande par les immigrés.
Le secrétaire général du parti social-démocrate SPD, partenaire des conservateurs au pouvoir à Berlin, Lars Klingbeil, a lui qualifié l'AfD de "bras politique" des éléments les plus radicalisés de la mouvance d'extrême droite et de ceux qui épousent ses thèses, à l'instar de l'auteur des attentats de Hanau qui ont fait 9 mots.

    "Il ne peut être question bien sûr d'une responsabilité au sens pénal mais il est clair que ce que dit l'AfD et certains de ses responsables politiques contribuent à de tels actes", estime le politologue berlinois Carsten Koschmieder sur la chaîne publique ARD.

L'AfD parle d'une "instrumentalisation minable"

Obsédé de théories racialistes, l'auteur des attentats s'inquiétait dans un "manifeste" laissé derrière lui de la dilution de la race germanique par la naturalisation d'étrangers. "C'est exactement le discours de l'AfD", juge le politologue.

Le parti se dit pour sa part victime d'une campagne calomnieuse. Son principal dirigeant, Alexander Gauland, voit dans les critiques à son égard une "instrumentalisation minable" d'un acte sans lien avec son mouvement. Tous les caciques de l'AfD se sont empressés de décrire les attentats comme le fait d'un déséquilibré qui n'aurait jamais dû être autorisé à détenir une arme.
La gauche allemande demande une surveillance du parti

La pression monte toutefois. La gauche demande que le parti tout entier fasse désormais l'objet d'une surveillance du Renseignement intérieur. Un traitement réservé en Allemagne aux organisations représentant un danger pour l'Etat et marqué au sceau de l'infamie politique. Déjà, la frange la plus radicale de l'AfD est dans le collimateur du Renseignement.

Samedi, des responsables des deux partis gouvernementaux  allemands ont en outre demandé que les militants de l'AfD soient bannis de la fonction publique.

    "On attend précisément du service public un attachement clair à notre démocratie" et "une appartenance à l'AfD ne peut pas à mon avis être compatible", a déclaré un élu du parti démocrate-chrétien CDU de la chancelière, Patrick Sensburg, au Handelsblatt.

L'extrême droite de plus en plus isolée

Les attentats ont déjà eu une première conséquence politique. Jusqu'ici, la CDU mettait sur un même plan extrême droite et extrême gauche issue du parti communiste de RDA en refusant toute alliance politique dans le pays avec l'une comme l'autre.

Vendredi soir, le mouvement a fait un premier accroc à cette règle en acceptant en Thuringe de soutenir un gouvernement minoritaire mené par un membre de la gauche radicale allemande, Die Linke, afin de sortir cette Etat régional de la paralysie.

Une crise politique dans laquelle l'AfD justement l'avait plongé en s'alliant avec la droite modérée locale. Hanau a montré "qu'il ne doit y avoir aucune coopération avec un parti qui tolère des Nazis en son sein", a affirmé la présidente du parti CDU, Annegret Kramp-Karrenbauer, qui a annoncé le 10 février sa prochaine démission à la suite des remous de Thuringe.
https://www.bfmtv.com/international/allemagne-l-extreme-droite-sous-pression-apres-les-attentats-1862464.html  jean luc  ;)


PS  : le rassemblement nationale en France dit la même chose que l'AFD , en plus les afirmations celon lesquelle l'AFD est dans des coalitions dans les länders , c'est faux  , il y as aucune coalision avec ce pays  ,il est pas aux affaires  . le fait de répandre des messages de haine comme le fait l'AFD poussent certains á l'actes  .   voir ici d#autres articles sur ce parti https://www.bfmtv.com/international/all … 60934.html . jean luc  ;)

les electeurs de Hambourg sont allé au urnes  aujourd'huit le SPD perde 8 points á 31% , la CDU 4points á 11 points , l'AFD á 5,2 points en perde de vitesse , le FPD 5points ,pas sûr qu#il reste au dessus des 5% obligatoire pour être au gouvernement du land . grande victoitre des vert +13points  á 25% . Les electeurs ont frapper fort sur la CDU ,FPD, et AFD  , la crise de Thuringe est passer par lá  . voir l'article https://www.lesechos.fr/monde/europe/al … on-1174108                      jean luc  ;)

voir cette vidéo https://www.youtube.com/watch?time_cont … e=emb_logo  .jean luc  ;)

Nouvelle discussion