A quoi sert l'algèbre à Madagascar?

Vous avez tous appris à peu près la même chose à l'école les mêmes math, la même histoire, la même géographie etc. et surtout vous avez fait de l'algèbre.
Ah ! l'algèbre qui sert à calculer l'inutile car dans ma vie je n'ai jamais été confronté à résoudre un problème avec de l'algèbre jusqu'au jour où on m'envoie un problème d'algèbre et c'est à partir de ce moment là que j'ai enfin compris à quoi servait l'algèbre, la suite ci-dessous:

http://puisatier.over-blog.com

Évidemment si on part du fait que ce que l'on apprend à l'école ne nous sert qu'à 10% tout comme les logiciels sur les pc, on n'a pas compris exactement à quoi ça peut servir...

Pour ma part, ayant été noyé dans un cursus général, je n'ai jamais su réellement ce que je voulais faire après mes études... Et finalement, ce n'est pas les matières que j'ai étudié qui m'ont permis de devenir ce que je suis mais le niveau auquel je suis parvenu...

Avec un peu de recul, ce que j'ai appris à l'école, c'est une méthodologie de travail. Il y a un commencement et une fin dans tout projet. On a beau le savoir mais il arrive fréquemment que l'on arrive pas à tout mettre dans l'ordre et on finit par s'y perdre.

Pour ma part, c'est l'école qui m'a permis de ranger toutes les cases dans le bon ordre. Et si je fais un parallèle avec les malgaches, quand je pose des questions, ils connaissent généralement la réponse mais ils arrivent très rarement à tout mettre dans l'ordre...

Donc même si on a des choses à reprocher à notre système d'éducation scolaire, celui ci nous permet d'avoir tous outils pour commencer le plus tôt possible à travailler dans les meilleures conditions.

Algèbres et les langues sont primordiaux dans la société, mais l'histoire est une excellente source d'expérience à renouveler ou pas.

Non les langues ne sont pas ... (à mon avis) obligatoires car je parle, je lis et je fais des mots croisés en Français autant qu'en allemand car je maîtrise autant cette langue que le français. je parle et je comprends différents parlers franciques j'ai fais du latin et de l'anglais à l'école mais seul le français me sers car j'ai déjà communiqué avec des anglophones que ce soit par gestes ou par dessins. Et quand j'étais en voyage en Roumanie j'ai dessiné une locomotive à vapeur sur un bout de papier et le chauffeur de taxi m'a conduit à la gare. Donc je ne vois pas l'utilité de savoir parler une langue car même le latin ou le chinois je peux le traduire par l'intermédiaire du translator sur Google.
Bien entendu ce sera un parler de vache espagnole comme on disait quand on était jeune mais il y aura du progrès dans ces cas là également et en ce qui concerne les outils qu'on apprend à l'école, le meilleur c'était d'avoir appris à lire l'heure de la récré ou de la sortie car les études ne m'ont jamais intéressées par contre j'adorais et j'adore toujours apprendre ce qui m'intéresse et pas ce qu'on m'impose d'apprendre... oui je sais, je suis vieil et indécrottable anarchiste.

Nook369 :'Avec un peu de recul, ce que j'ai appris à l'école, c'est une méthodologie de travail. Il y a un commencement et une fin dans tout projet. On a beau le savoir mais il arrive fréquemment que l'on arrive pas à tout mettre dans l'ordre et on finit par s'y perdre.

Pour ma part, c'est l'école qui m'a permis de ranger toutes les cases dans le bon ordre. Et si je fais un parallèle avec les malgaches, quand je pose des questions, ils connaissent généralement la réponse mais ils arrivent très rarement à tout mettre dans l'ordre..."


Bonsoir,

Tout à fait d'accord avec Nook. J'ai eu un moment une preuve révélatrice du bienfait de poursuivre des études quelque soit le niveau atteint, de la logique qu'on acquiert pendant ces années et de potasser des matières qu'on nous imposait même si on ne savait pas trop à quoi tout cela nous servirait.

Je reprends l'exemple de Nook, j'ai remarqué au niveau des personnes qui n'ont pas eu accès à l'éducation scolaire ou qui ne sont pas restées longtemps dans ce système, qu'elles ont du mal à remettre les affaires à leur place malgré les explications données, maintes et maintes fois.

Je me suis posée la question, le pourquoi et le comment de ce "phénomène", cela m’intriguait énormément, je n'arrivais pas à comprendre jusqu'au jour où j'ai remarqué un dénominateur commun chez ces personnes : elles n'arrivent pas à remettre des tapis de différentes couleurs à la place où ils étaient.

C'est là où avec tous les exemples que j'ai vus auparavant que je me suis rendue compte qu'elles manquaient de notions de "codes".

Ce sont des exemples terre à terre mais qui révèlent la non compréhension de codes (ou langage) de couleur par exemple ou de code de tailles...et ainsi de suite.
Comme ranger les verres dans l'ordre des tailles ou de types de verres.. ce qui est la logique même.
Or pour moi, ce langage de logique on l'acquiert pendant notre apprentissage à l'école, quand on apprend à écrire, à lire, à compter et encore mieux, à aller plus loin dans notre apprentissage (pourquoi pas l'algèbre?). A réfléchir, à approfondir, à raisonner...

D'autre part, je ne suis pas d'accord avec Madagaston qui dit que les langues ne sont pas obligatoires, suite à ce qu'a dit Nook comme quoi les langues sont primordiales dans la société.
Certes, nous avons notre langue natale, nous connaissons au moins une langue (heureusement!) mais par exemple à Madagascar, la langue française est primordiale pour comprendre les manuels scolaires qui sont en majorité en français.

Et puis, les langues sont des matières à réflexions comme toute autre matière et qui nous apportent des savoirs dont on a besoin pour "nous permettre de travailler dans de meilleures conditions" comme dit Nook. Eh oui, pour pouvoir communiquer plus aisément avec d'autres personnes venues d'ailleurs et de comprendre ce qui se passe dans le monde!

Bonne soirée!
Annie

Bonjour Annie et merci pour votre opinion concernant l'éducation et l'enseignement. Mais pour ma part j'étais une personne qui n'a jamais aimé les études et qui s'ennuyait ferme à l'école sauf pour lire des Bandes dessinées contant les aventures dans l'ouest sauvage américain de Kit Carson, le héros que les jeunes de moins de soixante dix ans ne ...
En ce qui concerne le rangement des affaires, ma femme qui n'est pas très éduquée est vraiment maniaque en ce qui concerne l'ordre et l'intendance. Elle vérifie jour après jour, par exemple le soir si toutes les portes sont bien fermées, si j'ai accompli ce que je me suis réservé comme tâche, si le manger est prêt à la minute précise que ce soit à midi ou à dix neuf heures et le fiston qui va allègrement sur ses huit ans est entré de plein pied sur les traces de sa mère et comme je suis assez méticuleux moi-même, j'ai remarqué qu'il appliquait avec soin ce que je lui apprenais... quand il avait envie de l'apprendre... donc je reste fermement contre un enseignement forcé de choses sans aucune valeur comme les langues étrangères ou les langues mortes comme le latin que j'ai eu à subir pendant deux longues années dans des écoles secondaires.
Je pense non sans raison que plutôt que de forcer à apprendre la date des différentes guerres qu'il y a eu en France par exemple ce qui ne nous avance à rien du tout qu'à perdre notre temps qui est si précieux à apprendre plutôt à gérer son temps, à gérer nos déchets, à apprendre à connaître notre environnement afin de mieux pouvoir le protéger, à apprendre un vrai métier et non pas à fonctionner comme des robots lobotomisés à l'école qui rangent les matières dans un ordre virtuel en devenant des gratte-papiers afin de faire rentrer le maximum d'argent et à optimiser tout ce qui peut l'être afin de nous conduire toujours plus rapidement vers le mur dans lequel nous ne manquerons pas de nous écraser un jour comme des insectes sur un pare-brise et au nom de quoi? Au nom du dieu argent car plus on a de diplômes mieux on est payé vrai ou faux?
J'ai connu des tas de types sur-diplômés mais bêtes comme leurs pieds, ainsi il suffit de voir ces chers députés, sénateurs et je ne parle même pas de l'exécutif en France actuellement qui sont soi-disant instruits... et même sur-instruits... mais s'ils savaient ce que je pense d'eux et surtout ce que pensent d'eux la plus grande majorité des français ils iraient se terrer sous leurs diplômes au fin fond des îles éparses.
Non vraiment je suis désolé de voir le monde qui s'écroule avec des guerres un peu partout, des manifestations de mécontentement, des pollutions générant de plus en plus de maladies et de pandémies, l'insécurité dans le monde etc. je pourrai continuer à m'étendre sur ce sujet et en faire une tartine d'un km de long car quand on ne cultivera plus la terre et qu'elle sera définitivement devenue stérile et sèche on ne va  certainement pas se nourrir avec de l'algèbre à moins qu'un sauveur vienne nous enseigner des choses qui ne soient pas futiles comme le sont les langues étrangères, l'algèbre, l'histoire pourrie des pays qui se faisaient la guerre pour tuer et dominer le monde, la géographie qui nous importe peu car nous n'irons jamais nous soulager dans ces pays là ou encore à quoi me sert de suivre des cours par exemple de philosophie si je n'ai pas l'intention de devenir philosophe pour philosopher dans le vide comme je le fais en ce moment?
;)

Bien le bonjour,

Assez souvent j'apprécie lire tes écrits. Mais j'estime que tu te fourvoies dans ton raisonnement. Car tu te contentes de te décrire comme un électron libre qui a fait de sa vie ce qu'il en a voulu. Et qui contrairement à une multitude d'autres a réussit. Seulement pour un électron libre, il y a un million d'électrons normaux qui ont besoin d'un cadre bien défini.

Pour ma part, j'ai aussi toujours trouvé à me plaindre dans ma jeunesse sur des cours qui ne m'intéressaient pas. J'ai même arrêté l'école pour entrer en apprentissage avant de revenir dans le circuit conventionnel. Car pour pouvoir évoluer dans la société, il faut plus ou moins s'adapter au moule.

Concernant l'apprentissage des langues, on n'en sait jamais assez. Je me débrouille dans cinq langues européennes et deux africaines. J'ai acquis ces connaissances aussi bien à l'école qu'au cours de mes voyages/chantiers dans le monde. Et grâce à cela, je n'ai jamais chômé un seul jour au contraire d'autres diplômés ou pas qui ne parlent qu'une langue.

En conclusion, tu me fais penser à quelqu'un qui un jour a dit que "la seule raison d'être d'un être, c'est d'être..."

Bonne journée

Pour reprendre le contre raisonnement de Madagaston, il y a un phénomène non négligeable à prendre en compte et se sont les chiffres qui parlent d'eux même (afin de rester un peu dans le sujet).

Les populations instruites font moins d'enfants. Pourquoi à votre avis ? Ça coute trop cher, c'est mauvais pour la santé de notre planète ? Ils ne veulent plus s'embêter avec des marmots ? etc... Peut être que tout simplement, leur réflexion les a amené à se demander pourquoi refaire les mêmes choses d'auparavant. L'histoire est importante dans nos prises de décision afin de ne pas renouveler les mêmes erreurs.

Maintenant, étant issus d'une famille de "bouseux", je peux vous garantir que pour exploiter la terre agricole, il faut un minimum de connaissance. Certes cela peut s'apprendre de génération en génération (à coup de manipulation de grandes enseignes) ou tout simplement avec le savoir que l'on acquiert de façon plus intelligente et responsable...

Dernier point pour éviter d'être trop long sur un sujet qui me touche beaucoup, que penser de la manipulation de masse à travers les religions, les systèmes féodaux et autres empêcheurs d'accès à l'éducation ? Si l'on regarde un peu plus loin en prenant le recul nécessaire, on s'aperçoit que l'école est un accès au savoir pour ne plus être un mouton. Évidemment votre parcours montre que cela est possible d'une autre manière, mais le jour où votre fils aura ses premiers rapports sexuels et qu'il fera comme tous les autres malgaches, un bébé à l'age de 16 ans voire avant... je me demande bien ce qu'il risque de se passer et si au final, il n'est pas devenu un mouton ???

Pour ma part je ne suis pas fils de bouseux (même si je respecte au plus haut point ce statut) et mon père avait un métier noble, il était maçon et il a construit seul de ses mains la maison familiale où mes parents ont élevé six enfants dont je suis l'aîné. je suis entré en apprentissage à l'âge de quinze ans avec un balai dans la main et je me suis instruit toute ma vie selon mes envies, selon les circonstances, selon mon environnement et cela sans entrer dans aucun moule et en faisant mon possible pour ne pas suivre bêlement le troupeau de Panurge en me jetant corps et âme bêtement dans un système où tout va à l'eau-vau et où le seul dieu est l'argent devant lequel on est prosterné en pesant que c'est l'instruction seul qui peut faire décrocher le pompon de la réussite.
Mais lire mon délire permet au moins de réagir et d'être un remède contre l'ennui... ou pas?

phipiemar :

Bien le bonjour,

Seulement pour un électron libre, il y a un million d'électrons normaux qui ont besoin d'un cadre bien défini.

ce sont ce qu'on appelle " les moutons de Panurge " qui se font bien entendu tondre par toutes ces crapules au pouvoir ( il n'y a pas qu'à l'élysée que le terme crapule s'applique, il va très bien pour ceux qui officient à l'assemblée, au sénat, dans les mairies , mais aussi à tous ces grands patrons qui confortent les précédents )   avant de passer à l'abattoir

je préfère aussi être électron libre

cricri65 :
phipiemar :

Bien le bonjour,

Seulement pour un électron libre, il y a un million d'électrons normaux qui ont besoin d'un cadre bien défini.

ce sont ce qu'on appelle " les moutons de Panurge " qui se font bien entendu tondre par toutes ces crapules au pouvoir ( il n'y a pas qu'à l’Élysée que le terme crapule s'applique, il va très bien pour ceux qui officient à l'assemblée, au sénat, dans les mairies , mais aussi à tous ces grands patrons qui confortent les précédents )   avant de passer à l'abattoir

je préfère aussi être électron libre

Bonjour,

Et oui, je dis toujours bonjour quand je commence un message...

J'ai rarement vu une analyse aussi simpliste que la vôtre. Vous vous contentez de prendre des raccourcis au regard du ressenti de votre situation actuelle. Maintenant faites le d'une manière intelligente.

Sans le système et les "moutons", croyez-vous que des civilisations auraient existé ? Croyez vous que vous auriez des routes? Des écoles ? Des hôpitaux? ................. NON

Ayant lu/conversé plusieurs fois avec Madagaston, même lui malgré qu'il ait mené sa vie comme il l'entendait a profité à un moment ou à un autre du système.

Donc plutôt que de cultiver votre nombrilisme, essayez d'ouvrir votre champ de vision. Car tout homme/femme est toujours le loup et/ou le mouton de quelqu'un.

Bonjour et re bonjour

https://pictures.abebooks.com/BROMA123/16882499821.jpg

Attention Attention, pour ne pas avoir de dé con venue, bien aurtaugrafier :
Ne pas écrire " L'Eugénie des Alpages " sous peine de se retrouver hors sujet !

Nouvelle discussion