Avez-vous déjà vécu des situations critiques?

Vous est-il déjà arrivé de vous trouver dans une situation où vous n'arrivez pas à trouver de solution? Nous aimons tous notre confort, nous avons tous les ambitions, des aspirations et des envies mais parfois le destin ou d'autres personnes mettent des barrières entre ce que nous désirons et la voie pour y parvenir. On attend vos expériences à ce sujet.
Pour ma part si je trouve un obstacle sur ma route, je le contourne et si vous voulez savoir comment on s'y prend parfois de façon beaucoup plus radicale vous pouvez cliquer sur ce lien:


http://puisatier.over-blog.com

Bien souvent, on ignore que nous sommes dans une situation critique jusqu'à ce que ça nous explose aux yeux...

J'ai vécu différentes situations à haut niveau de stress, même en y étant préparer, bien souvent nous n'avons pas forcément les bons gestes mais l'instinct de survis nous permet de ne pas faire n'importe quoi...

Je vous passerai les moment où on vous pointe en direct des armes vers vous... Je vais plutôt vous raconter une histoire que j'ai vécu et qui peut arriver à n'importe qui...

En Bosnie, un jour de voyage en voiture, j'ai eu l’occasion de voir des paysages fabuleux. On avait pris toutes nos précautions, on s'était renseigné sur le trajet, on avait toutes les autorisations et bénédictions possibles. Mais sur une ancienne route romaine, on a vécu un grand moment de solitude. On s'est retrouvé dans une zone minée non référencée. On s'en est aperçu au bout milieu de cette zone quand on a vu les tas de pierres et une ONG de déminage nous faisant de grands signes pour nous arrêter !!! La question est quoi faire en sachant que la marche arrière n'était pas envisageable...

Le spectre de l'ignorance ou de l'aveuglement a plané durant un bon moment au dessus de nos têtes... En sachant qu'il existe une multitude de type de mines (magnétique, filaire, coupe circuit, vibration, au toucher, à l'impact...), quelle est la bonne solution à prendre ?

Ben vous n'avez pas le choix faut continuer sur le chemin jusqu'au bout en serrant très fort les fesses. Mais une fois sortie de cette zone, on s'est posé la question de savoir ce qu'il y avait devant, et du potentiel risque... On a fait demi tour, et on a repris le trajet dans la zone minée dans l'autre sens en prenant soin de repasser dans nos traces...

Je peux vous garantir qu'il est souvent préférable de ne pas savoir que de trop savoir car cela a un impact direct sur vous...

Finalement ayant réfléchi en faisant passer de mon neurone number one au number two mon idée de contourner les difficultés, je suivrai finalement plutôt les traces laissées par Nook car contourner les obstacles dans un champ de mines n'est certainement pas la bonne solution...

Pour ma part c'était pendant le coup d'état de 2009 à Tana, j'avais à l'époque une boutique centre ville, pendant les échauffourées Tana était une sorte de ville retranchée, mouvements de foules pendant des jours et des jours, couvre-feu, pillages, incendies de magasins et j'en passe. Pour être certain qu'on ne pille pas ma boutique, d'une part tous mes articles étaient rangé et non visible, d'autre part j'étais à l'affût d'un électron libre ayant l'envie soudaine de forcer la main la devanture, d'où ma présence sur place pendant toute cette période et au moment de la tuerie devant le palais d'Ambohitsitohitra qui etait à 100 mètres d'où je me trouvais. Ce jour là voulant rentrer chez moi je me suis confronté à nombre de barrages érigés par des personnes remontees et agressives, à plusieurs moment j'ai dû faire demi-tour pour finalement me retrouver dans le tunnel qui passe du haut du jardin d'Ambohijatovo vers la descente qui va vers le mausolée, ce fut une grosse erreur de passer par là mais ayant tout essayé je n'avais plus que ce chemin pour arriver chez moi, arrivé au fond du tunnel un barrage était érigé, je demandi posément et gentillement aux personnes de bien vouloir me laisser passer, d'un commun accord une dizaine de celles-ci se mettent autour du véhicule, de chaque côté ils essayent d'ouvrir les portes que j'avais fermé, ils essayent alors de prendre les clés de contact par la vitre qui était ouverte, pendant qu'un deuxième à droite essayait d'ouvrir la porte de l'intérieur, voyant que je ne voulais pas leur ouvrir ne sachant pas ce qui allait m'arriver, j'ai essayé de négocier, il ne voulaient rien savoir et ont commencé à à secouer la voiture dans tous les sens, j'ai alors pris un pistolet d'alarme que j'avais tjrs avec moi et dû l'utiliser de me dépêtrer rapidement, puis dû faire une marche arrière en mode rapide pendant que j'étais caillassés de partout ainsi que nombre de coup de pieds dans les portières, une fois arrivé au fond du tunnel j'ai fais un demi-tour comme dans les film puis reparti en marche avant en mode rapide pour trouver un xième passage afin d'arriver chez moi ou femme et enfant m'attendaient. Je peux dire que j'ai eu très chaud et suis passé par le chat de l'aiguille ce jour là.  D'autres détails de cette période furent aussi bouillants mais les passe.

ça devait être très chaud ! mais que voulez vous, avec la mentalité dans ce pays il vaut mieux faire profil très bas dans des périodes troubles

.En fait, pour ma part, lors des troubles de 2009 j'ai circulé librement sans me faire agresser car ce n'était pas une affaire contre les vazaha mais entre deux hommes forts de l'état et comme il y en a un qui profitait de chaque occasion pour s'enrichir au détriment du peuple forcément il y a eu un soulèvement car j'ai discuté avec des personnalités scientifiques qui m'ont donné leur opinion, et elles n'étaient pas du tout favorables au président déchu qui a été obligé de se sauver en Afrique du sud.

[at]jacques Vb

franchement il faut absolument éviter de circuler en période de trouble

il est rare que la populasse vienne vous chercher chez vous à votre domicile...par contre stopper un vehicule a un barrage et lyncher un automobiliste c'est nettement plus frequent

Installé en RSA depuis 20 ans j'ai passé toutes les périodes de troubles sans trop de probleme quitte a rester enfermé a mon domicile pendant de longues periodes (parfois 1 mois complet). Ceux qui se sont obstiné à circuler par defiance ou par inconscience l'ont regretté...

JacquesVB vous avez péché par imprudence ou par inconscience

Etes-vous resté à Mada après cette expérience? C'est sûr que c'est une expérience stressante qui aurait très facilement mal tourné.

phyleas58 :

JacquesVB vous avez péché par imprudence ou par inconscience

déjà aller à Madagascar c'est pêcher par imprudence, je suis sûre que la reine du forum ne me contredira pas

Bonjour,
Cricri65 il faut arrêter de dire n'importe quoi, je suis d'avis qu'il faudrait vous interdire des forums concernant Madagascar, vous êtes un virus vivant

BLaurent :

Bonjour,
Cricri65 il faut arrêter de dire n'importe quoi, je suis d'avis qu'il faudrait vous interdire des forums concernant Madagascar, vous êtes un virus vivant

m'interdire le forum alors que je mets en garde ? étrange ! les virus vous les attraperez sans moi ne vous en faites pas ! Mada en est bourrée !
quant aux virus, ils sont toujours vivants !

Nouvelle discussion