Trouver un emploi à Paris pour une marocaine

arasmer :

Comme dit Expatd30yrs+, la surqualification d'un profil constitue une barrière mais très considérable pour cette recherche, et aussi j'ai eu des commentaires dans le genre d'essayer de rendre mon CV plus light afin de pouvoir dénicher une offre quelconque.

Je reste tout de même optimiste, et je continue à creuser et voir ce que ça donne.

j#ai jamais compris pourquoi on doit caché des diplômes , peut être pour pas faire concurence au boss , qui lui préféras des gens moins qualifier , pour assoire son autoritée  :lol: . jean luc  ;)

PS: pour sarah  et encore creuser  regarde ici https://www.cfcim.org/former-recruter/a … ment-maroc  , c'est la chambre  de commerce et industrie du Maroc en France   https://lh3.googleusercontent.com/proxy/Znb40ouPuf_ocDI-3ASWbDsRGbBRhQh3zFV2g_r28DJBcYEZhPWSG26WARQHNQo8QIqFL6tiYbQEwyn_arC3ecpXyFbVtOg5Am5RSRAXUUjimIrH5w   jean luc  ;)

bonjour !

Oui, il y a l'Afrique (quelqu'un m'a parlé récemment du .. Rwanda), ce qui pourrait être un tremplin avant l'Europe. 

Moi, si j'étais Sara, je regarderais aussi du côté de Dubaï, du Qatar ou autres endroits du Golfe.

Pour l'Europe, l'idéal serait tout de même Londres, qui est le n°1 pour le business en Europe et de plus, moins de xénophobie, moins de racisme (ils ont même élu un maire musulman ;)) que partout ailleurs.

Si elle veut privilégier la langue française, qu'elle essaie plutôt la Suisse et aussi le Luxembourg.

Il restera toutefois les formalités administratives, qui ne sont pas faciles.

Bonjour,

C'est malheureusement le cas dans beaucoup de boîtes. Sans être une lumière, j'en ai rencontré des supérieurs qui n'étaient pas brillants, voir nuls tant en compétences techniques qu'en relations humaines et donc cela peut poser problème lorsqu'on doit bosser sous leurs ordres. Comment leur soumettre des idées ? Il y a aussi ceux et celles qui montent en grade par copinage et qui restent à leur place car bien protégé(e)s et qui sont vraiment incompétents et aussi c..s.  Dans chaque entreprise, il y en a quelques uns comme ça.

Il faut un bon cv mais pas trop en France. Combien de gens (y compris avec des noms bien hexagonaux) restent sur le carreau avec des niveaux bacs +5, 6, 7...  ?  J'ai conn des gens qui avaient même des doctorats,, qu'ls ne mentionnaient pas sur leur cv...

C'est bien triste mais c'est la réalité !

PS: J-Luc : je vois que tu habites à Stuttgart.  Dans les années 1970 (;) ), alors que j'étais au lycée, j'ai bossé 2 étés de suite à l'hôtel International (en tant que femme de chambre "Zimmermädchen") dans le quartier de Möhringen. A l'époque, c'était le plus grand hôtel de la ville, existe-t-il toujours ?

Expatd30yrs+ :

Bonjour,

C'est malheureusement le cas dans beaucoup de boîtes. Sans être une lumière, j'en ai rencontré des supérieurs qui n'étaient pas brillants, voir nuls tant en compétences techniques qu'en relations humaines et donc cela peut poser problème lorsqu'on doit bosser sous leurs ordres. Comment leur soumettre des idées ? Il y a aussi ceux et celles qui montent en grade par copinage et qui restent à leur place car bien protégé(e)s et qui sont vraiment incompétents et aussi c..s.  Dans chaque entreprise, il y en a quelques uns comme ça.

oui c'est vrais  , si le chef n'as pas de gros diplômes ,ou un diplôme inféreure , il auras tendence á rejeter les diplômés , en France pour être en position de décider , tu doit avoir 45-50ans au moins ,  avec en plus une pyramide hierarique vertical avec un sens unique descendant , le cadre "supérieure"français  decitent seul dans son coin , il y as aucune autonomie pour les echelons inférieures , rien avoir avec les allemands  ou le cadre est simplement un parmit les autres , toutes les decision sont prise en groupe  .  Quand á ceux qui avance par copinage il suffit de regarder notre gouvernement  ,  dans les entreprises les anciens élévent des grandes écoles recrutent uniquement ceux qui ont fait la promotion qu'eux .Les copains et les coquins ., même si ils sont con comme des balais . jean luc  ;)

Les diplômes ne sont pas une garantie, en termes de compétences.

Dupont aura un master avec une moyenne de 10,5/20, Dupré aura le même master avec une moyenne de 19/20, mais en France la loi veut qu'à qualification égale, salaire égal.
C'est con, mais c'est la loi.

Il y a également les conventions collectives, qui établissent des barèmes de salaire (renégociables chaque année) en fonction de la qualification et de l'expérience. Un peu comme dans la fonction publique.

Les salariés représentent un coût non négligeable dans les charges des entreprises, c'est pourquoi, pour un poste donné, elles se fixent une limite de diplôme pour le recrutement.
Voilà pourquoi, si par exemple une entreprise estime que pour ses postes de gestionnaires de paye, un Bac+2 est suffisant, elle ne recrutera pas un Bac+4.

Si certains chefs de service peuvent être moins diplômés que des subalternes, ça peut être parce que :
- le diplôme des subalternes n'existait pas à l'époque où le chef a été recruté
- à l'époque où le chef a été recruté, les diplômes de rang inférieur avaient beaucoup plus de valeur qu'ils n'en ont aujourd'hui (ex : le bac)
- à l'époque où le chef a été recruté, on avait beaucoup plus de mal qu'aujourd'hui à recruter, donc on faisait avec les diplômés qu'on pouvait avoir.

Salut cher Jean Luc, on est en 2020 faut que Tu change ton logiciel et regard vis à vis de l'Afrique parce que cet argument j'avais entendu ça depuis les années 80. En 2020 forcément il y a eu mouvement. Moi qui suis français, né ici j'avais découvert le premier téléphone contenant deux cartes sim de deux opérateur différent , c'était au Congo. En France je n'avais jamais vu ça et c'était pas sortie encore, et je te dit pas en qu'elle Année c'était, pour eux comme si je sortais de la forêt et doutait que je venais de France. Le problème c'est parce que la France n'avait pas encore homologué les téléphones à deux puces. c'est en Afrique que j'ai vu les habitants peuvent se transféré de l'argent juste via un SMS à travers leur téléphone. Orange en France a fait la même solution il n'y a pas longtemps. l'Afrique est tellement grand Pour parler d'un continent. Il faut parler par pays et non par continent. Car si Tu va travailler en Asie au combodge ou dans quel autre pays pauvre de l'Asie, Tu me dira pas que Tu es allé faire une carrière internationale. Si c'est le cas, donc Tu me dira en Afrique on peut faire une carrière internationale aussi Alors.

jean luc1 :
Jean-Claude de Paris :

Pourquoi rêver que l'Europe ?!

si tu veut faire une carriére internationale ,l'Europe comme l'amérique du nord , ou asie  sont incontournable  , L'Afrique n'offre pas cette possibilitée lá , c'est pour cette raison que beaucoup d'africains diplômés veullent venir ici pour avoir cette expérience quittent á revenir plus tard  en afrique , les français font la même chose ,ils regarde au dessus vers USA,Canada,Angletterre,, Australie ,Dubai , seuls ceux qui ont un contrat d'expatrier français vont en afrique ,ou en asie ., on vient en Europe pour avoir une vie meilleur , ce n'est pas toujours le cas . jean luc  ;)

Quelques réflexions sur le management.

En France, il y a des filiales d'entreprises étrangères, et dans ces boîtes on peut avoir un management typique du pays de la boîte mère.

Il y a également le secteur d'activité qui détermine la possibilité ou non d'avoir plusieurs choix possibles en termes de management.
Notamment le rapport au public ciblé (autres entreprises, consommateurs grand public, usagers).

Il y a également la législation du travail du pays dans lequel la boîte est implantée.
Si on est dans un pays où on peut licencier facilement, on pourra laisser plus d'autonomie aux subalternes. S'ils déconnent, ils en assumeront les conséquences très rapidement.
Si on est dans un pays comme la France où les salariés sont protégés face au licenciement, on aura au contraire plutôt tendance à leur fixer un cadre strict.

Après, à savoir si les chefs français demandent leur avis à leurs subalternes, ou s'en passent, difficile de le dire, sauf si on dispose de sources fiables pour l'affirmer (syndicats ?).
Peut-être qu'en France on est plus cons que la moyenne ?
Auquel cas il serait de notre devoir de dire à nos amis étrangers : "frères et soeurs, allez chercher du boulot ailleurs, c'est pas qu'on est xénophobes, mais on est trop cons pour vous"  :cheers:

Gergovie :

Il y a également la législation du travail du pays dans lequel la boîte est implantée.
Si on est dans un pays où on peut licencier facilement, on pourra laisser plus d'autonomie aux subalternes. S'ils déconnent, ils en assumeront les conséquences très rapidement.
Si on est dans un pays comme la France où les salariés sont protégés face au licenciement, on aura au contraire plutôt tendance à leur fixer un cadre strict.


Peut-être qu'en France on est plus cons que la moyenne ?

Plus con ,non , mais on est habituer á un certains centralisme d'etat tout les siége sociaux des grandes entreprises sont en région parisienne en France , avec des dirigeants sortant des même école avec une pensée unique , en France on priviligie les diplômes , avant les compêtences , il y as plus  d'ascenceurs sociale , pas de dialoque sociale dans l'entreprise .
En Allemagne par ex le marché du travail est plus flexible , si on peut  licencier plus facillement , on embauche plus facillement aussi , mais les entreprises savent que leurs valeurs depende du capitale humains ,et non des machines , elle forment elles même leurs salariers car elle investissent dans l#avenir ,donc elle font tout pour les conservé , en cas de chômage on propose aux chômeurs des formations qui n'ont rien de bidons . Les allemands travaillent en collectif , la notion de groupe est importante en Allemagne ,aussi quand l#entreprise embauche , elle met les candidats en situation avec l'équipe en place , les colléque observent les candidats pendant  2-3 jous si il le faut (pas payer) , L'equipe donne son avis sur chaques canditats , se seras la personne qui seras le mieux s'intégrer qui se seras prise ,mais pas forcément la plus diplômée . Car on met en avants les compétences et non les diplômes . Combien j'ai vu de gens me dire que leurs chefs est français,et qu'il voullais tout concentré dans ses mains , et que eux devaisent simplement obéir , dans ce cas soit le chef finit par comprendre et laisse filer la discipline , soit il comprend pas et finit par être remercier . jean luc  ;)

A mon avis aussi, la clé du problème tient au degré de protection du salarié par rapport au licenciement.

Ne parlons même pas du service public. Quand vous voyez des avocats du barreau français faire grève contre le projet de loi sur les retraites, alors qu'ils ont 30 ans et que d'ici leur retraite, il y aura x changements de président et de gouvernement.
Et qu'à côté de ça ils se plaignent d'avoir trop de travail ... Qu'à cause d'eux, des audiences sont reportées chaque semaine ...

Bref, Jean-Luc, quand vous comparez la France avec l'Allemagne au niveau du travail, c'est comme si vous compariez une 2 chevaux avec une BMW  :lol:

En fait, c'est pas qu'on soit fondamentalement cons, c'est surtout qu'on a des lois qui font tout pour conforter la connerie humaine.
Et par conséquent, ceux qui dans ce système demeurent de bons travailleurs, ont un sacré mérite.
Je crois qu'il y a un proverbe asiatique qui dit que c'est dans le purin que poussent les plus belles fleurs (quelque chose dans le genre)  :thanks:

Bonjour !

Le masochisme, l'auto-flagellation sont des spécialités françaises mais il ne faut tout de même pas exagérer. Certes, dans les entreprises françaises (et ailleurs) ce n'est pas le paradis, mais ailleurs non plus !

Quant l'Allemagne,  qu'on compare son taux de pauvreté avec celui de la France ! En Allemagne, il y a un taux de pauvreté d'environ 14% alors qu'il n'est "que" de 8% en France et de plus en France personne ne bosse pour 400 euros.  Vivant en Europe de l'Est, j'entends souvent que la "prospérité" de l'Allemagne repose sur l'exploitation des autres pays (il y a même des produits fabriqués en Hongrie, Pologne, ou Tchéquie, par ex, qui se retrouvent avec l'étiquette "made in Germany") et quant à la pollution, l'Allemagne est le pays le plus pollueur de l'UE (8 sur les 10 sites les plus pollués en UE sont situés en Allemagne).  Alors de grâce, pas la panacée ! En outre, Auschwitz et autres devraient inciter leurs auteurs et descendants à un peu plus de modestie : pas vraiment de quoi pavoiser !

C'est vrai que tout n'est pas glorieux dans le système allemand. Les plus pauvres en Allemagne sont en majorité des étrangers. Par contre, en France, il n'est pas impossible qu'un jour les bénéficiaires de minimas sociaux soient tenus d'effectuer des travaux d'utilité collective.

Auschwitz n'a absolument rien à voir dans la discussion, c'est hors sujet et ça ne vaut même pas la peine d'être relevé.
Il vaut mieux oublier ce dérapage.

Expatd30yrs+ :

Bonjour !



Quant l'Allemagne,  qu'on compare son taux de pauvreté avec celui de la France ! En Allemagne, il y a un taux de pauvreté d'environ 14% alors qu'il n'est "que" de 8% en France et de plus en France personne ne bosse pour 400 euros.  Vivant en Europe de l'Est, j'entends souvent que la "prospérité" de l'Allemagne repose sur l'exploitation des autres pays (il y a même des produits fabriqués en Hongrie, Pologne, ou Tchéquie, par ex, qui se retrouvent avec l'étiquette "made in Germany") et quant à la pollution, l'Allemagne est le pays le plus pollueur de l'UE (8 sur les 10 sites les plus pollués en UE sont situés en Allemagne).

je parlais de systéme de gouvernance dans les entreprises , pas de la société . et je m'em tiendrais lá .jean luc  ;)

Nouvelle discussion