Permis de travail pour ma compagne américaine rencontrée en Louisiane

Pour conclure la discussion sur des droit à l'assurance maladie :

https://www.service-public.fr/particuli … roits/F407

yasmine280 :

C'est tellement faux ce que tu dis Steve, mais tellement. As tu lu le lien que tu m'as envoyé ? On parle bien d'un délais de 3 mois et c'est bien ce que je t'ai dit plus haut. On s'en fishe que tu gardes un logement en France, cela n'a rien à voir. Tu dois d'ailleurs informer de ton départ lorsque tu t'expatries.

https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/servi … -hors-de-l


Quant à ton bac + 6 en droit, on en reparlera hein, tu sais certainement mieux que moi, vu que tu es en France...

Il y a quand même une grosse différence entre expatriation et immigration.

Dans l’expatriation, tu es muté par l’entreprise à l’étranger et par conséquent si tu renonce à tes droits dans ton pays d’origine parce que c’est l’entreprise qui va te payer la sécurité sociale dans ton pays d’accueil.

L’immigration est simplement le faite de changer de pays mais tu es toujours attaché à ton pays d’origine et ne renonce pas à tes droits.

L’expatriation est possible qu’avec le visa H1B (visa de travail).
L’immigration quant à elle est possible avec tous les autres visas  sauf le H1B.
L’immigration ne veut pas dire renoncer à ses droits dans son pays d’origine sinon être binationaux n’aurait aucun sens. L’expatriation en revanche traduit un renoncement aux droits.

https://droit-finances.commentcamarche. … definition

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Immigration

J’ai jamais dit que je voulais m’expatrier. Je veux tout simplement immigrés car je vais prendre le visa F1 (visa étudiant).

Le visa F1 est ouvert à toutes étudiants étrangers attestant au moins de bac+4 mais dans la pratique on part avec un bac+5 Plus mon LLM  aux États-Unis fera un bac+6.

Je sais à quel moment un étudiant part, comme déjà dit nous avons fait le même parcours et je pense même avoir fait la même université que toi :-)

En fait ce que tu ne comprends pas c'est qu'il n'y a pas de grosses différences, à partir du moment où tu quitte la France tu perds des droits à moins de cotiser à la CFE. Par exemple, voilà ce que tu dis le site du gouvernement donc officiel sur un étudiant qui partirait étudier plus de 6 mois, ce qui est ton cas :

Vous n'êtes plus pris en charge par l'assurance maladie française. Renseignez-vous sur les possibilités ou l'obligation de vous assurer auprès du régime local de sécurité sociale.

Tu as beau être bi national si tu ne cotises pas en France et n'y vit pas tu n'as aucun droit. Je vais te donner un exemple injuste mais vrai : Si tu es Français, paie des impôts en France (immobilier + CSG) et que tu vis aux USA, tu n'a pas non plus le droit à l'assurance maladie...

yasmine280 :

Je sais à quel moment un étudiant part, comme déjà dit nous avons fait le même parcours et je pense même avoir fait la même université que toi :-)

En fait ce que tu ne comprends pas c'est qu'il n'y a pas de grosses différences, à partir du moment où tu quitte la France tu perds des droits à moins de cotiser à la CFE. Par exemple, voilà ce que tu dis le site du gouvernement donc officiel sur un étudiant qui partirait étudier plus de 6 mois, ce qui est ton cas :

Vous n'êtes plus pris en charge par l'assurance maladie française. Renseignez-vous sur les possibilités ou l'obligation de vous assurer auprès du régime local de sécurité sociale.

Tu as beau être bi national si tu ne cotises pas en France et n'y vit pas tu n'as aucun droit. Je vais te donner un exemple injuste mais vrai : Si tu es Français, paie des impôts en France (immobilier + CSG) et que tu vis aux USA, tu n'a pas non plus le droit à l'assurance maladie...

Oui ça ,je n’ai jamais pensé dépendre de l’assurance maladie française en étant aux États-Unis mais c’est plus pour les droits sociaux tels que l’AAH dont je parle D’où je souligne la différence entre expatriation et immigration mais je compte effectivement adhérer à la CFE.

Rien ne me dit que en immigrants ou en étudiant aux États-Unis je perdrais l’AAH ou l’APL tant que je ne je n’y renonce pas expressément.

[at]steve84
Ça fait plaisir à voir que tu vas étudier le droit tiens !
Nan mais lol le nombre de 'conneries' que tu dis, sur les visas, l'expatriation et l'immigration, sur les droits sociaux et l'assurance santé !

Tu mélanges tout et crois ce que tu veux.

BenNY04 :

[at]steve84
Ça fait plaisir à voir que tu vas étudier le droit tiens !
Nan mais lol le nombre de 'conneries' que tu dis, sur les visas, l'expatriation et l'immigration, sur les droits sociaux et l'assurance santé !

Tu mélanges tout et crois ce que tu veux.

Non je mélange rien du tout.
Je sais que en partant étudier aux États-Unis je serai sur le régime de la sécurité sociale américaine mais ce n’est pas ça que je veux savoir c’est l’AAH dont je parle.
D’ailleurs à part me dire que c’est faux, tu réponds pas ma question et tu me rapporte pas la preuve. J’ai rencontré en novembre dernier, un ancien étudiant de du LLM aux États-Unis 2018 - 2019. Je devrais lui demander comment ça se passe.
Après pour la sécurité sociale,  je suis d’accord mais apparemment il est possible d’avoir un éventuel remboursement. Je parle de l’AAH et ce n’est pas la sécurité sociale mais c’est la CAF qui gère en vertu d’une loi. Pour l’instant, à part me dire que c’est faux sur je ne sais quel fondement, tu ne me rapporte pas la preuve contraire.

[at] Ben

Concernant le visa, je connais assez bien parce que j’ai un cousin qui est doctorant qui a eu son visa J1 et la transformer en visa H1B.

steve84 :

[at] Ben

Concernant le visa, je connais assez bien parce que j’ai un cousin qui est doctorant qui a eu son visa J1 et la transformer en visa H1B.

Haaa donc y a que ce visa pour toi...
Où tu penses d'ailleurs que la boîte paye la sécurité sociale et la retraite en France... Wrong

steve84 :
BenNY04 :

[at]steve84
Ça fait plaisir à voir que tu vas étudier le droit tiens !
Nan mais lol le nombre de 'conneries' que tu dis, sur les visas, l'expatriation et l'immigration, sur les droits sociaux et l'assurance santé !

Tu mélanges tout et crois ce que tu veux.

Non je mélange rien du tout.
Je sais que en partant étudier aux États-Unis je serai sur le régime de la sécurité sociale américaine mais ce n’est pas ça que je veux savoir c’est l’AAH dont je parle.
D’ailleurs à part me dire que c’est faux, tu réponds pas ma question et tu me rapporte pas la preuve. J’ai rencontré en novembre dernier, un ancien étudiant de du LLM aux États-Unis 2018 - 2019. Je devrais lui demander comment ça se passe.
Après pour la sécurité sociale,  je suis d’accord mais apparemment il est possible d’avoir un éventuel remboursement. Je parle de l’AAH et ce n’est pas la sécurité sociale mais c’est la CAF qui gère en vertu d’une loi. Pour l’instant, à part me dire que c’est faux sur je ne sais quel fondement, tu ne me rapporte pas la preuve contraire.

Je rejoins Ben, tu es certain d'être étudiant en droit ? tu énonces pas mal de choses fausses. Alors pour l'APL tu dois effectivement vivre en France, ce qui me semble normal.

➜ Pour les aides au logement : inoccupation
du logement supérieure à 122 jours par année civile.

Sachez que les prestations versées sur les mois
d’absence lors de vos séjours hors de France
pourront être mises en recouvrement.


Voilà donc si tu pars une année tu perds des droit à la l'APL. Concernant l'AAH, Il y a également des conditions pour continuer à la garder et si tu pars en visa H1B et bien tu la perds.

Pour percevoir l’AAH, il faut résider de façon permanente sur le territoire français (départements d’outre-mer compris).
Les séjours à l’étranger ne doivent pas excéder 3 mois consécutifs au cours de l’année civile.

Exceptions : peuvent continuer à percevoir l’AAH, les personnes qui effectuent un séjour de longue durée hors de France pour poursuivre leurs études, apprendre une langue étrangère ou parfaire leur parcours professionnel.


Je comprends maintenant pourquoi tu veux vivre ici, en gros tu profites gardes les avantages que la France te donne mais tu viens ici. Je vais être franche mais cette mentalité me fatigue, je paie beaucoup d'impots en France et tant mieux si ca aide les gens dans le besoin mais je ne veux pas que mes impots servent à payer l'AAH et l'APL d'un mec qui vit ici !

[at]yasmime280
Et il se permet de juger pourquoi l'auteur de cette discussion souhaite rentrer en France (au passage, sorry,  on lui pourri son post).

Et un autre apparte: il n'a pas encore capte que la sécurité sociale aux usa n'existe pas !

On ne peut que lui souhaiter une bonne réussite dans ses études de droits maintenant (y a du boulot !)

BenNY04 :
steve84 :

[at] Ben

Concernant le visa, je connais assez bien parce que j’ai un cousin qui est doctorant qui a eu son visa J1 et la transformer en visa H1B.

Haaa donc y a que ce visa pour toi...
Où tu penses d'ailleurs que la boîte paye la sécurité sociale et la retraite en France... Wrong

Non, tu as pas compris. Je parle que des visas qui m’intéresse après le reste je ne sais pas parce que je l’ai pas étudié.

Il y a trois visas qui m’intéresse le F1, le J1 et H1B, le reste je ne connais pas parce que ça m’intéresse pas.

Dans le cas de mon cousin, la boîte ne paye rien du tout parce que à la sortie de son doctorat il a acquis le visa J1 sans être employé et la transformer en H1B mais ça se passe entre lui et la boîte américaine donc il a le régime comme tous les Américains. Maintenant si il avait déjà travaillé dans une boîte qui l’aurait muté aux US, alors oui la boîte aurait payé la couverture et si elle ne l’aurait pas fait d’emblée, il aurait été assez bien placé pour le négocier.

yasmine280 :
steve84 :
BenNY04 :

[at]steve84
Ça fait plaisir à voir que tu vas étudier le droit tiens !
Nan mais lol le nombre de 'conneries' que tu dis, sur les visas, l'expatriation et l'immigration, sur les droits sociaux et l'assurance santé !

Tu mélanges tout et crois ce que tu veux.

Non je mélange rien du tout.
Je sais que en partant étudier aux États-Unis je serai sur le régime de la sécurité sociale américaine mais ce n’est pas ça que je veux savoir c’est l’AAH dont je parle.
D’ailleurs à part me dire que c’est faux, tu réponds pas ma question et tu me rapporte pas la preuve. J’ai rencontré en novembre dernier, un ancien étudiant de du LLM aux États-Unis 2018 - 2019. Je devrais lui demander comment ça se passe.
Après pour la sécurité sociale,  je suis d’accord mais apparemment il est possible d’avoir un éventuel remboursement. Je parle de l’AAH et ce n’est pas la sécurité sociale mais c’est la CAF qui gère en vertu d’une loi. Pour l’instant, à part me dire que c’est faux sur je ne sais quel fondement, tu ne me rapporte pas la preuve contraire.

Je rejoins Ben, tu es certain d'être étudiant en droit ? tu énonces pas mal de choses fausses. Alors pour l'APL tu dois effectivement vivre en France, ce qui me semble normal.

➜ Pour les aides au logement : inoccupation
du logement supérieure à 122 jours par année civile.

Sachez que les prestations versées sur les mois
d’absence lors de vos séjours hors de France
pourront être mises en recouvrement.


Voilà donc si tu pars une année tu perds des droit à la l'APL. Concernant l'AAH, Il y a également des conditions pour continuer à la garder et si tu pars en visa H1B et bien tu la perds.

Pour percevoir l’AAH, il faut résider de façon permanente sur le territoire français (départements d’outre-mer compris).
Les séjours à l’étranger ne doivent pas excéder 3 mois consécutifs au cours de l’année civile.

Exceptions : peuvent continuer à percevoir l’AAH, les personnes qui effectuent un séjour de longue durée hors de France pour poursuivre leurs études, apprendre une langue étrangère ou parfaire leur parcours professionnel.


Je comprends maintenant pourquoi tu veux vivre ici, en gros tu profites gardes les avantages que la France te donne mais tu viens ici. Je vais être franche mais cette mentalité me fatigue, je paie beaucoup d'impots en France et tant mieux si ca aide les gens dans le besoin mais je ne veux pas que mes impots servent à payer l'AAH et l'APL d'un mec qui vit ici !

Non non c’est pas absolument que je veux garder l’AAH mais au début comme ça va être difficile il faut toujours un filet enfin prévoir en cas de coup dur. Tu apprendras qu’aux US, il faut mieux prévenir que guérir. À moins que j’ai une bourse assez élevé.À moins que j’ai une bourse assez élevé

Oui désolé pour l'auteur, meme si quelque part on le renseigne aussi :-)
Ici pas d'aides sociales, les seules que j'ai pu voir sont soient liées à l'église que l'on fréquente, soit des associations mais dans tout les cas ce n'est certainement pas comparable à la France et même avec un handicap il faut vraiment gagner beaucoup d'argent (ce que je souhaite à Steve). Hélas, il y a énormément d'avocats ici et à part ceux travaillant pour de gros cabinets et qui sortent des grandes universités, la plupart ne gagnent pas tant que ça.

J'y suis aux États Unis...pas toi. Alors, je suis partie sans filet de sécurité si ce n'est mes économies durement gagner. Si tu pars tu dois déclarer ton départ et perdre tes aides sinon ne pars pas. Tu comprendras que je n'ai pas à payer pour que tu aies un "filet"de sécurité.

.

[at] Yasmine

OK si tu t’en sors tant mieux pour toi mais moi je pars pas à l’aventure  comme ça.  Je serai qualifié certes mais j’ai des problèmes de santé Donc il faut planifier au maximum.
La sécu existe contrairement à ce que dit Ben mais pour les riches.
La sécu étudiante est bonne apparemment mais payant évidemment.
Je veux juste te dire que après mon départ aux États-Unis,  il y a des chances que je Touche encore l’ AAH parce que le visa F1 n’est pas un visa immigrant et normalement je suis censé retourner en France alors au moins pour la première année je toucherai de l’AAH.

steve84 :

[at] Yasmine

OK si tu t’en sors tant mieux pour toi mais moi je pars pas à l’aventure  comme ça.  Je serai qualifié certes mais j’ai des problèmes de santé Donc il faut planifier au maximum.
La sécu existe contrairement à ce que dit Ben mais pour les riches.

Aux USA, la securité sociale au sens francais du terme, ça n'existe tout simplement pas. Ben a raison.
La Social Security américaine c'est la retraite par repartition et celle ci ne s'adresse pas qu'aux riches mais à tous les américains. Elle fut créée par le president Roosevelt lorsqu'il a mis en place les mesures sociales du New Deal au lendemain de la crise des années '30.

steve84 :

[at] pescaraple

C’est vrai mais ça ne fera pas une grande différence avec les États-Unis sauf que le coup sera moindre. Cependant , si je garde un logement en France, je pourrais bénéficier de soins gratuitement.

Non car garder un bien immobilier ce n'est pas y resider et en France, seuls les residents peuvent profiter des avantages sociaux.

Resider est la seule condition, pour le reste c'est inconditionnel.

[at] Pescaraplace

Euh, la sécurité sociale n’a pas de nationalité, Je veux dire un autre système de sécurité sociale.
Pour les avantages sociaux, le faite de résider bien sûr que ça compte mais quand je pars aux États-Unis deux mois j’ai quand même  les avantages sociaux français sans être là bon après c’est vrai que je réside en France.
D’ailleurs, est-ce que c’est pas parce que je suis inscrit à la CAF que j’ai toujours l’AAH? Parce que j’ai pas l’intention de me  dé inscrire  même quand je serai parti, je sais pas, il faut voir.

[at]steve84 : encore une fois : tu melanges tout!
partir 2 mois en touriste, comme tu l'as fait n'a rien a voir avec partir sous visa !
heureusement que les touristes ne perdent pas leur droit a la securite sociale francaise quand ils viennent visiter les usa ....nan mais big lol la!

et non la securite sociale n'existe pas aux USA; arrete de tout confondre.

BenNY04 :

[at]steve84 : encore une fois : tu melanges tout!
partir 2 mois en touriste, comme tu l'as fait n'a rien a voir avec partir sous visa !
heureusement que les touristes ne perdent pas leur droit a la securite sociale francaise quand ils viennent visiter les usa ....nan mais big lol la!

et non la securite sociale n'existe pas aux USA; arrete de tout confondre.

... à croire qu'il le fait exprès.  :joking:

Bon bein ne pas te déclarer est juste puni par la loi en France. Il y a des règles et tu souhaites juste ne rien dire pour continuer à profiter du système français...Et tu prétends devenir avocat.

Bonsoir, dsl je n’avais pas lu mais n’importe quoi,  j’ai jamais dit que j’allais pas me déclarer.
Par rapport à ce que tu dit Ben je suis d’accord au bout de deux mois je perds pas mes droits  mais très sincèrement es- tu dans mon cas ? Comment le sais-tu ?
Je me renseignerais auprès de la sécu mais au moment venu.
Le problème quand  je parle de sécurité sociale c’est vous attendez la sécurité sociale française alors que moi j’entends les soins Mais il faut bien avoir un numéro de sécurité sociale pour travailler.
Ça me dérangera pas de payer pour les soins mais si il y a un autre moyen autant se renseigner car il faut pas oublier Que j’aurai le plus important qui est un diplôme américain.
Il est pas prouvé que le diplôme français sont largement bradés par rapport au diplôme américain.

Pour tout vous dire je me pose la question parce que y’a des gens, en tout cas le père d’une amie que mon cousin connaissait,  qui vivent aux États-Unis et qui touche la retraite américaine plus la retraite française sans cotisé en France. D’où mon interrogation sur  Les avantages sociaux.Et ça je peux vous l’assurer. À mon avis, il faut soit faire un métier particulier soit avoir de qualification particulière ou il y a peut-être des cas particuliers aussi.

steve84 :

Pour tout vous dire je me pose la question parce que y’a des gens, en tout cas le père d’une amie que mon cousin connaissait,  qui vivent aux États-Unis et qui touche la retraite américaine plus la retraite française sans cotisé en France. D’où mon interrogation sur  Les avantages sociaux.Et ça je peux vous l’assurer. À mon avis, il faut soit faire un métier particulier soit avoir de qualification particulière ou il y a peut-être des cas particuliers aussi.

Wow... Lol... Tu imagines sur quoi tu te bases ! Le père de la cousine d'un ami, franche rigolade. La.
Ça fait peur pour quelqu'un qui dit vouloir faire des études de droit.

Pour ta gouverne : quand tu as travaillé en France, et que tu vis ensuite aux usa, oui tu touches ta retraite française (en fonction de tes mois/trimestres/loi en vigueur etc).
Ça n'a rien à voir avec les avantages sociaux dont tu parles.
Une fois de plus tu mélanges tout.

À mon avis,  je crois que si on travaille dans le droit international qui comprend le droit français ou dans une multinationale française on peut alors conserver ses droits.
Et Ben,  non bien sûr que la retraite n’a rien à voir avec les avantages sociaux mais lui n’avait pas d’avantages sociaux mais moi j’en ai alors pourquoi on garderai sa retraite française sans garder ses avantages sociaux?
Je ne vois pas de logique dans ce que tu me dis. Si tu gardes tes droits en France, logiquement tu gardes les avantages sociaux.

Well je jette l'éponge...juste un message pour ceux qui lisent les infos de steve84 : ne rien croire = tout est erroné.

Encore une fois, tu piges rien, tu mélanges tout.

Good luck dans tes études de droit... C'est pas gagné à ce stade ! (Sorry)

Il faudrait creer un sujet sur le forum France et USA Steve, car cela pourris le sujet initial et je ne comprends rien du tout. C'est du cas par cas.  A titre d'exemple, si tu as travaille et cotise en France. Tu veux percevoir ta retraite francaise  en ayant travaille a l'etranger et en etant expatrie, tu dois fournir un certificat de vie.

[at] Ben

On va faire plus simple, es-tu dans le droit international?

[at] StevenMika


Oui tu as tout à fait raison à propos du nouveau poste.
Je ne sais pas comment il a fait pour toucher sa retraite française en étant aux États-Unis mais je crois savoir qu’il travaillait pour le ciment Lafarge.
Une entreprise française mais il était basé aux États-Unis.
Ils ont un régime privilégié comme EDF pour revenir au territoire national.

J’aimerais juste faire une petite parenthèse histoire de bien pourrir le post lol
J’étudierais certainement en Californie dans une fac de Los Angeles Car le barreau de Californie m’intéresse bien.
Je dis ça car la Californie est le seul État avec New York qui privilégie les juristes français en vertu de l’article 100 du décret du 27 novembre 1991.
Et qui demande un an de LLM surtout pour pouvoir passer le bar exam alors que les autres états demande deux ans soit un JD.

steve84 :

[at] Ben

On va faire plus simple, es-tu dans le droit international?

Encore une fois : tu n'y comprends rien, tu mélanges tout.
Je vis aux usa et je suis franco /américain et je sais se dont j'ai 'droit' en fonction de ma situation.
J'ai bossé en France pendant 15 ans = je toucherai une retraite sur ces 15 ans (minable oui mais je toucherai qq chose).
Je n'ai pas la sécurité sociale française  ni aucune aide française car je ne cotise à rien et que je suis parti de la France ... Aussi simple que ça.
(et je n'essaye pas de profiter du système ou de mentir comme tu le cris sur tous les posts).
J'avais un appart en France qui ne me donnait aucun 'droit' sauf de payer des impôts.  Vendu car trop de bazars avec les locataires (des profiteurs comme toi en fait).

Tu as essayé de trouver une explication logique à tes conneries, y en a pas. Tu racontes n'importe quoi.
Ça me désole juste de voir que tu te vantes de vouloir faire du droit et que t'es même pas capable de comprendre certaines situations, et de te glorifier que tu vas profiter du système.

Non tu as pas tout compris, je me renseigne si je pourrais effectivement avoir les aides sociales sans mentir à la France.
C’est un peu le même système que l’évasion fiscale et l’optimisation fiscale.
Dans le premier cas, c’est une fraude fiscale pour se soustraire aux obligations fiscales du pays Dans le deuxième cas c’est utiliser tout ce qu’il y a de légal et créé par les pouvoirs publics  pour inciter les particuliers et les entreprises à réaliser certains achats ou investissements et leur permettre ipso facto d’éviter ou de diminuer leur impôt.
Bah voilà moi c’est ça que je veux faire, je veux faire tout légalement mais essayer de diminuer les coûts de santé que j’aurais.
StevenMIKA vient de me répondre que c’est du cas par cas et je le suis là-dessus

Good luck pour la suite.

steve84 :

Non tu as pas tout compris, je me renseigne si je pourrais effectivement avoir les aides sociales sans mentir à la France.
C’est un peu le même système que l’évasion fiscale et l’optimisation fiscale.
Dans le premier cas, c’est une fraude fiscale pour se soustraire aux obligations fiscales du pays Dans le deuxième cas c’est utiliser tout ce qu’il y a de légal et créé par les pouvoirs publics  pour inciter les particuliers et les entreprises à réaliser certains achats ou investissements et leur permettre ipso facto d’éviter ou de diminuer leur impôt.
Bah voilà moi c’est ça que je veux faire, je veux faire tout légalement mais essayer de diminuer les coûts de santé que j’aurais.
StevenMIKA vient de me répondre que c’est du cas par cas et je le suis là-dessus

Arrête de te prendre la tête avec ça.
La réponse est très simple et elle est valable pour tous:

Une fois que tu as quitté la France, donc que tu n'y resides plus physiquement, tu n'as plus le droit à rien du tout.   

Pescaraplace vient de résumer la situation ; lorsque l'on quitte la France (Non pas pour des vacances évidemment, je parle bien d'un déménagement), on est censé en informer tous les organismes sociaux français (CAF, impots, sécu, etc), et ils arrêteront nos droits français. Il faudra rendre sa carte vitale.

Alors, oui, effectivement, si on part sans ne rien dire à personne, la carte vitale continuera de fonctionner plusieurs mois voire années avant que la sécu ferme les droits. Idem pour l'APL, si on a toujours un logement en France et qu'on ne dit pas à la CAF qu'on s'en va, ils continueront à verser les prestations.
Mais ce n'est pas légal.

Pour exemple, j'ai eu un gros bobo en France pendant les vacances de Noël. J'ai du aller aux urgences et je vais recevoir la facture chez mes parents prochainement. Le montant sera sans doute ridicule comparé aux urgences aux US. Et apparemment mon assurance américaine (Un PPO chez BCBS) me remboursera en déduisant le copay que j'aurai du payer aux urgences américaines. Affaire à suivre.

Pour la retraitre, ce qui a été cotisé en France est acquis à vie, et la retraite française sera perçue (Aussi petite soit elle) peu importe le pays ou l'on réside.

PS: Il est possible de continuer à cotiser à la sécu française en résidant aux US : Soit en cotisant à la CFE. Soit en étant détaché (J'en ai plusieurs dans ma boite). L'entreprise les embauche sous contrat français donc ils cotisent pour la retraite FR, la sécu FR, etc. C'est vachement avantageux mais souvent réservé au haut management.

Pour le retraite, elle sera percue. Il faudra fournir un certificat de vie une fois par an, car il y a eu des fraudes ou des personnes decedees continuaient a percevoir leur retraite a l'etranger.

Bonsoir,  merci pour vos répondre, je ne réouvrirai pas un débat aussi long que le précédent mais je verrai bien comme le dit Pescaraplace car pour l'instant je suis aux études.

Je souhaiterai juste précisé la définition de optimisation fiscale et dire que je prévoyais  garder un appart en France car j'ai l'APL mais je vais payer la différence pour pouvoir garder les avantages sociaux jusqu'à que je sois Américain d'où mon investissement en France pour conservé mes droits jusqu'à un certain point. A distinguer de la fraude ou
évasion fiscale.

Optimisation fiscale
L’ « optimisation fiscale » est un mécanisme tout ce qu’il y a de légal et créé par les pouvoirs publics  pour d’inciter les particuliers et les entreprises à réaliser certains achats ou investissements et leur permettre ipso facto d’éviter ou de diminuer leur impôt.
L’optimisation fiscale consiste souvent à utiliser des dispositifs mis en place par l’Etat, qui sont souvent « incitatifs » d’ailleurs, ou qui visent à soutenir un secteur économique (comme le bâtiment). C’est le cas de la loi Pinel ou de la loi Malraux, et de certains dispositifs permettent d’optimiser la fiscalité de son patrimoine immobilier, mais aussi professionnel et financier.

https://actufinance.fr/actu/optimisatio … 69659.html

C'est ce qu'il y a de grandes chances que je fasse.

Si tu fais les choses comme il faut (Prévenir les organismes sociaux de ton déménagement), tu perdras TOUS les avantages sociaux français à ton départ.

Si tu ne le fais pas, tu n'auras sans doute pas de problème les premiers temps mais ça sera illégal, rien à voir avec de l'optimisation fiscale.
La fraude sera d'avoir omis d'informer un changement de situation (Déménagement dans ton cas) entrainant la fin des droits à l'assurance maladie.

[at] Ignition

Je veux optimiser fiscalement ma situation en exploitant certaines failles excitantes légalement sans me mettre dans une situation illégale.

Déclarer mon départ, bien sûr, aux organismes sociaux et à la banque, seulement ils pourront rien faire contre  la loi Pinel.

Juste pour l'anecdote:
Quand je reviens en France après deux mois aux US, la banque m'envoie une lettre à chaque fois me demandant si mon domicile fiscal est en France ou aux Etats- Unis et ça pour les impôts d'après un accord international. Je ne risque pas grand chose car je suis non imposable en France mais tout ça pour te dire que la banque le sait très bien que part US et je leur dit avant car il faut que ma CB marche bien aux US.

Nouvelle discussion