installés à Mada depuis 2006

Bonjour à toutes et tous,
Nous avons grandi et étudié en partie à Mada, puis des années d'études/ d'activités hors du pays.
Après 40 ans de boulot dans l'hexagone nous sommes revenus à la source en 2006.
Nous avons dû réapprendre les us et coutumes.
Il a fallu concilier les longues années en dehors des contextes et réalités d'ici et les vécus culturels bien différents d'ailleurs.
La transition entre la vie trépidante et programmée (horaires, rdv...) et le rythme moramora, ici la notion de temps est élastique voire aléatoire, nous a obligés à être plus patients, tolérants, à relativiser.
Les chocs des cultures, des économies, des saisons (super pas d'hiver rigoureux et du soleil généreux), ont transformé notre quotidien (parfois en mieux parfois en moins bien).
Vous vous doutez que nous ne sommes plus "très jeunes", aussi nous optons depuis quelques temps pour une vie panachée entre le nord et le sud (moite-moite , c'est appréciable)

Comment avoir envie de retourner dans un pays à la dérive depuis 60 ans ? Vous qui étiez dans ce pays dans les années 70/80 vous avez dû voir la différence et après avoir connu le modernisme comment être tenté pour venir dans le mora mora les routes  défoncées ?

cricri65 :

Comment avoir envie de retourner dans un pays à la dérive depuis 60 ans ? Vous qui étiez dans ce pays dans les années 70/80 vous avez dû voir la différence et après avoir connu le modernisme comment être tenté pour venir dans le mora mora les routes  défoncées ?

Je ne suis pas d'accord quand vous dites "pays à la dérive", certes si vous êtes malagasy, non cadre dans le privé les salaires ne sont pas mirobolants, mais il y a beaucoup de personnes qui gagnent bien leur vie ici, qu'ils soient en contrat local, fonctionnaire, expatrié, investisseur ou retraité. Pour les routes elles sont refaites petit à petit, il y en a des nouvelles, bref ça bouge mais ce n'est pas l'Europe c'est tout, le seul bémol pour moi ce sont les hôpitaux.

Bonjour et tonga soa Michelantana
Vous avez eu bien raison de revenir au paradis qu'est Madagascar... n'en déplaise à certains qui voient la vie en gris souris effrayée.
Madagascar pour peu qu'on est apte à s'adapter peut devenir un Eden car seule la volonté de voir les choses du bon côté peut nous rendre la vie plus agréable.
En effet quand je me souviens des factures de chauffage en France six mois dans l'année, les PV, les Impôts, les Taxes, les grèves, les manifestations parfois violentes etc. etc. je suis bien content d'être à Madagascar même si la vie n'est pas toujours au beau fixe car comment apprécier le bon et le beau s'il n'y avait pas le moche et le mauvais.

https://www.penseedujour.net/_picts/pensee/la-vie-est-le-paradis-et-nous-sommes-tous-au.jpg

La nostalgie et l'envie d'avoir les avantages du nord et du sud, notamment pour le climat (c'est génial de fuir les hivers pour le soleil, la chaleur, hélas aussi les cyclones).
Mais tout est question d'organisations et d'anticipations.
Il faut préparer avec minutie le partage de vies entre 2 hémisphères (avec un décalage horaire minime en plus), 2 cultures...
Le plus important est d'être très bien installés chez soi (lieu, architecture, équipes au quotidien...),de bien organiser de temps à autre des escapades pour apprécier les diversités du pays.
C'est pourquoi nous apprécions d'être tantôt ici, en zone tropicale avec les bons fruits exotiques, tantôt dans le cadre trépidant du modernisme,où les possibilités d'autres voyages vers d'autres destinations sont plus faciles .
Tout est question de dosage, équilibre, adaptation, afin de vivre pleinement les 2 vies.

Certes vivre dans plusieurs régions à l'année est bien sauf que pour vivre à Mada et avoir un visa résidant vous allez être obligé de le déclarer auprès de votre mairie et fournir le document de déménagement ici, à moins que vous soyez malagasy.

Nous avons tout conservé en France (du coup même les divers impôts!) ainsi nous sommes entre les 2 pays sans contraintes particulières.
Concernant les soins (super importants! nous avons eu une expérience car il a fallu une évacuation aérienne d'urgence à La Réunion) nous avons une assurance expatriation qui  a été très efficace.

Nouvelle discussion