L' industrie automobile allemande rien ne va plus ,elle licencie!!!

Audi va supprimer 9 500 postes en Allemagne d’ici à 2025          La filiale de Volkswagen précise que les départs se feront à travers le non-remplacement de départs à la retraite et sans licenciement.

La décision concerne plus d’un dixième de ses employés. Le constructeur automobile allemand Audi, filiale du groupe Volkswagen, a annoncé mardi 26 novembre la suppression de 9 500 emplois d’ici à 2025 en Allemagne, dans le cadre d’un programme qui prévoit 6 milliards d’euros d’économies annuelles d’ici à 2029.

Audi précise, dans un communiqué, que les départs se feront notamment par non-remplacement de départs à la retraite et sans licenciement. Il indique que les moyens financiers dégagés permettront « d’augmenter la compétitivité » dans le cadre de la « transformation de l’industrie automobile vers la mobilité électrique ».

La marque a également promis de créer 2 000 « nouveaux postes d’experts » dans des domaines liés à la mobilité électrique et la voiture connectée dont les recrutements se feront en priorité en interne. Actuellement, quelque 90 000 personnes travaillent chez Audi, dont 60 000 en Allemagne. Ventes, chiffre d’affaires et bénéfice opérationnel du constructeur ont reculé sur les trois premiers trimestres de l’année, alors que les autres marques principales du groupe – VW, Skoda et Seat – et la branche automobile dans son ensemble ont progressé.

Restructuration et nouveau patron

Dans son rapport du troisième trimestre, le groupe Volkswagen relevait notamment que les suites du désordre causé par l’entrée en vigueur des nouvelles normes antipollution, la hausse des investissements dans les nouvelles technologies et des charges liées au personnel ont pesé sur les performances de sa filiale haut de gamme. « Nous ne pouvons pas encore être satisfaits de l’évolution chez Audi », avait déclaré le directeur financier du géant, Frank Witter.

Confronté au ralentissement du marché automobile, Audi va notamment réduire les capacités de production de ses deux usines allemandes qui souffrent déjà d’une baisse de la demande. Le constructeur lance ce plan de restructuration quelques mois avant l’arrivée d’un nouveau patron : Markus Duesmann prendra au 1er avril 2020 la direction d’Audi, pour un nouveau départ après l’ère Stadler, entachée par le scandale diesel.

Il y remplacera Bram Schot, qui a pris en janvier la direction d’Audi après avoir assuré l’intérim dans la foulée du départ en juin 2018 de Rupert Stadler, renvoyé devant la justice dans le cadre du scandale des moteurs diesel truqués.
https://www.lemonde.fr/economie/article … _3234.html    jean luc  ;)

Daimler va supprimer 10.000 d'emplois d'ici à fin 2022 .
«L'industrie automobile se trouve au cœur de la plus grande transformation de son histoire», a justifié le constructeur dans un communiqué.                 
Nouvelles coupes claires dans l’industrie automobile allemande. Le constructeur allemand Daimler a annoncé, vendredi, la suppression d’ici à 2022 d’au moins 10.000 emplois dans le monde, sur un total de 304.000 personnes. Le nombre de suppressions d’emplois « sera à cinq chiffres » et les mesures concerneront les postes administratifs, a ainsi expliqué le directeur du personnel Wilfried Porth, lors d’une conférence de presse téléphonique. Ces annonces incluent la suppression déjà révélée de quelque 10% des fonctions d’encadrement, soit environ 1100 postes. Outre les départs naturels et un programme de retraites anticipées, le groupe aura recours aux départs volontaires.

Comme son rival Audi, qui a révélé voici trois jours la disparition d’ici à 2025 de 9500 emplois, Daimler argue du coût très élevé de la transition électrique pour expliquer cette restructuration drastique. L’ensemble du secteur automobile européen est engagé dans une course pour réduire le niveau d’émissions de CO2 des voitures vendues et respecter les strictes normes en vigueur dès l’année prochaine dans l’Union européenne, sous la menace de lourdes sanctions.

Au total, et en prenant en compte les efforts dans les petits utilitaires et les poids lourds, ainsi que les « réductions des coûts du matériel », Daimler veut économiser au moins 1,65 milliard d’euros, dont 1,4 milliard en coûts de personnels. Le fabricant de la limousine Classe S, de la citadine Smart et des camions Mercedes, s’attend pour 2019 à une «légère» progression de son chiffre d’affaires et à un bénéfice opérationnel «significativement inférieur» à celui de l’an dernier. La puissante Deutschland AG vacille : quelque 30.000 suppressions d’emplois ont été annoncées récemment pour le secteur auto. La faible rentabilité des nouveaux modèles plombe les marges et force les constructeurs à économiser pour investir, dans un contexte économique morose.  https://www.lefigaro.fr/societes/daimle … 2-20191129  .jean luc  ;)

Nouvelle discussion