Expat à Asunción

Bonjour,
Je suis venu ici pour m'installer.
Je déconseille,Asunción.
Ici, tout est corruption et les prix spéciaux pour Gringos, général  dans le pays je pense.
Depuis que je suis ici, je n'arrête pas d'en faire les frais.
Pas un jour de bien.
A tous ceux qui voudraient cacher la vérité et dire, et bien, si tu n'es pas bien, tu n'as qu'à partir, je réponds oui, c'est en cours.
Ce message est seulement pour prévenir les gens pour qu'ils sachent à quoi s'attendre.
On peut vous dire que ce n'est pas la même vie qu'ailleurs et que vous devez vous adapter, soit, mais l'éducation et le respect, où  que l'on soit, s'applique.
Ayant fait le Nicaragua et quelques pays d'Afrique,  je déconseille fortement le Paraguay, enfin, cela reste mon opinion.
Aucune règle ne s'applique ici, pour ma part, c'est l'anarchie.
J'ai oublié aussi de vous dire qu'ici, vous êtes seuls, pas d'aides,  pas d'ambassade, queudalle.
Bonne chance,  moi, je me casse.

Bonjour Michael,

Dans le but d'aider les futurs candidats à l'expatriation (ou du moins a les prevenir des risques), pourrais tu nous donner des faits concrets, ou nous detailler des situations precises que tu as vécu et qui nous aiderait a comprendre ta position ?
Depuis combien de temps vis tu au Paraguay ?
Es tu venu seul ou en famille ?
Quel est selon toi le plus gros obstacle dans la vie de tous les jours ?
D'avance merci pour le partage de tes expériences, même si elles sont négatives.
Bon courage pour tes recherches et/ou ton retour,
Nicolas

Bonjour, Michael, je n'avais pas vu ton post (Expat à Asunción) ce pour quoi je réponds tardivement à ton post qui me semble plus être un coup de gueule de déception qu'autre chose !

Michael casino :

Je suis venu ici pour m'installer.

Je ne comprends pas bien: tu dis dans ton profil « au mois de mars 2016, nous avons été passé un mois au Nicaragua (vacances et prospection) et nous souhaitons nous y installer, nous avons déjà un compte en banque »
Le 13 juin 2019 (3 ans après) tu fais une contribution au vitriol sur Asuncion en disant que tu es venu au Paraguay pour t'y installer... Pourquoi dans ce cas avoir abandonné le Nicaragua qui est le pays que tu as cité dans ton profil comme le pays où tu « aimerais vivre » lors de ton inscription en aout 2016 ?

Michael casino :

Ayant fait le Nicaragua et quelques pays d'Afrique,  je déconseille fortement le Paraguay

Là, je comprends encore moins... Je répète, tu abandonnes le Nicaragua après y avoir ouvert un compte bancaire, tu déclares être venu au Paraguay pour t'installer et tu déglingues complètement le Paraguay aujourd'hui pour citer en exemple quoi ? Le Nicaragua ! Ce Nicaragua que tu as visiblement laissé tomber, surement pour de bonnes raisons !

Michael casino :

Je déconseille Asunción. Ici, tout est corruption et les prix spéciaux pour Gringos, général dans le pays je pense.

Non, tu te trompes, ce n'est pas général dans le pays, c'est général dans tous les pays d'Amérique centrale et du Sud
Quant à la corruption, je te signale que suivant l'indice international de corruption des pays, le Paraguay est cassé 135e position avec un indice de 29, donc beaucoup mieux classé que le Nicaragua classé 151e avec un indice de 26

Michael casino :

Ce message est seulement pour prévenir les gens pour qu'ils sachent à quoi s'attendre.

Je suis bien placé pour te certifier que les gens qui veulent venir vivre au Paraguay ne vont pas décider (comme tu l'as fait au Nicaragua au bout d'un mois de vacances) de s'installer et ouvrir un compte bancaire sans rien connaitre du pays, et c'est là leur accorder bien peu de crédibilité. Car après un mois de « vacances et prospection » tu ne peux avoir qu'une fausse impression du pays que tu as visité, quel qu'il soit !
Pourquoi ? Parce que comme l'a dit quelqu'un sur ce même forum :
Quand tu voyages, tu rencontres en général des gens pour la première fois de ta vie. Ce que tu perçois d'eux n’est qu’un simple cliché. Quelle que soit leur nationalité et leur condition, tu partages avec eux des moments et des phrases conventionnelles, lors d'échanges eux-mêmes conventionnels, généralistes et très superficiels de par leur durée et le manque de connaissance de l’autre. Chacun voit l'autre comme une curiosité. Même si ça nous arrange tous, dans ces moments-là, d'avoir l'impression de bien connaitre un pays et (ou) sa population, l'expérience démontre qu’on ne connait jamais rien de la vie et de la nature de ces gens, tout simplement parce qu’on ne vit pas avec eux.

Michael casino :

On peut vous dire que ce n'est pas la même vie qu'ailleurs et que vous devez vous adapter, soit,

C'est un problème de culture, et lorsque quelqu'un vient vivre dans un pays de culture différente, c'est à lui de s'adapter
Le problème de beaucoup d'Européens qui changent de culture, c'est qu'ils passent leur temps à faire des comparaisons qui ne sont pas à faire. On prend le pays comme il est, point-bar !

Michael casino :

mais l'éducation et le respect, où  que l'on soit, s'applique.  Aucune règle ne s'applique ici, pour ma part, c'est l'anarchie.

L'éducation et le respect sont en voie de disparition dans tous les pays, même en Europe. A la décharge des Sud-Américains, ils ont souvent grandi dans la rue, beaucoup n'ont pas étudié, et personne ne leur a appris les bonnes manières. Ils sont donc plus excusables, à mes yeux, que les Européens qui critiquent.

Michael casino :

J'ai oublié aussi de vous dire qu'ici, vous êtes seuls, pas d'aides,  pas d'ambassade, queudalle.

De quelles aides parles-tu ? Certes il n'y a pas de consulat, nous dépendons de Buenos Aires, et ça fonctionne plutôt bien. Mais ce n'est pas le boulot d'un consulat de te prendre par la main pour faire les choses à ta place, simplement de régler les démarches administratives et de t'aider un cas de coup dur.
Quant à l'ambassade, effectivement il n'y a pas d'ambassadeur, mais il y a une ambassadrice, elle s'appelle Sophie Aubert

Michael casino :

Bonne chance,  moi, je me casse.

Déjà ? Mais tu viens tout juste d'arriver... Et maintenant, où vas-tu aller ?

Conclusion

Je pense que ta vision du Paraguay est hâtive et erronée, et que ta vision du Nicaragua en est restée au niveau « tourisme et prospection », car en un mois, il est clair qu'on ne connait rien d'un pays, excepté l'opinion que l'on a envie de s'en faire et qui nous arrange sur le moment.
Lorsque tu es arrivé au Paraguay, tu as essayé de t'y installer et tu as commencé à découvrir la face cachée du pays, probablement d'ailleurs la même que dans la grande majorité des pays d'Amérique Centrale et du Sud, et probablement pareil qu'au Nicaragua. C'est toujours comme ça quand on redescend de son nuage et qu'on est confronté à la réalité des choses...
Sans indiscrétion, depuis combien de temps es-tu au Paraguay ? À mon avis pas très longtemps...

Je pense que tu fais partie des gens qui s'emballent pour une idée et mettent un peu (beaucoup ?) la charrue avant les boeufs. Ensuite c'est la déception, car ils n'avaient vu que les aspects qu'ils avaient envie de voir...
Comme tu le dis dans ton profil : « je cherche aujourd'hui à profiter de la vie et des choses les plus simples qu'elle propose pour pouvoir vivre tranquillement en famille et au soleil; à moindre coût. » C'est bien ! Seulement voilà, où que tu ailles, les choses ne seront jamais aussi simples que cela. Chaque pays a ses avantages et ses inconvénients, le paradis n'existe pas, encore moins le pays idéal. Néanmoins beaucoup de gens sont heureux de vivre ici - j'en fais partie - et ce ne sont pas des imbéciles pour autant. Même s'il nous arrive à nous aussi de mettre le doigt sur les points qui nous dérangent fondamentalement. J’ai d’ailleurs été très souvent critiqué pour ça, sur ce même forum, pour mes positions dures, mais que je m'efforce d'être réalistes.
Alors plutôt que d'ouvrir un post pour vomir ta haine sur le Paraguay, ne crois-tu pas qu'il serait meilleur de demander à ceux qui y vivent pourquoi ils n'ont pas envie de le quitter ?

Nouvelle discussion