demande information

Bonjour à tous,

je relance un sujet déjà discuté, je sais…
Je suis africain demandeur asile  vivant à  offenburg
ma demande asile est en cour mais j ai deja un duldung sur mon ausweis ( pièce d'identité )
DEPUIS UN CERTAIN MOMENT MAINTENANT JE VIE AVEC UNE FEMME AFRICAINE NATURALISE ALLEMANDE
Nous souhaitons nous marier très bientôt, donc notre choix en raison de plusieurs avantages se porte sur le Danemark.
certain personne nous disent que cella est imporsible ,
etrangement il ya des personnes qui vons encore se mariee la ba
je pense juste qu ils ne veulent pas nous aides ou donne une bonne information
L'un de vous a-t-il une expérience similaire? Si oui:sil vous plait dite le nous
merci a toute les personnes qui nous aporterons leur aident

pour se marier au Danemark ,il faut un trître de séjour européen en court de valaditée . le gedul  est une protection intermédiaire qui te permet de rester en Allemagne ,en attentand  que ta situation soit etudiez  . le probléme est de savoir  si le  dulgund pernet de sortir  de l'Allemagne ,et si ce document est reconnus par le Danemark pour se marier  . quelle sont les personnes qui te dise que c#est pas possible ? l'administration ? sache que tu peut te marier en Allemagne , car c'est un droit contitutionnelle . le seul avantage pour le Danemark c'est qu'il y a moins de burocratie , et il faudras le faire enregistrer á la standesamt . tu doit pas avoir peur de l'administration  . jean luc  ;)

Selon la loi allemande sur l'immigration, un certificat de "suspension temporaire de l'expulsion" des étrangers qui doivent quitter le pays est considéré comme une tolérance. Une tolérance ne donne pas à l'étranger une résidence légale en Allemagne; les tolérés doivent continuer à quitter le territoire fédéral, mais ils sont temporairement empêchés de faire respecter l'obligation de quitter le pays avec des moyens coercitifs d'expulsion.
La loi sur les étrangers établit une distinction entre les personnes autorisées à résider sur le territoire fédéral, par exemple parce qu'elles ont un permis de séjour sous la forme d'un permis de séjour, résident légalement en Allemagne ou ont déposé une demande d'asile sans droit de séjour, et celles qui sont obligées de quitter le territoire fédéral. mais cela ne peut pas être fait pour des raisons réelles, légales, humanitaires urgentes ou personnelles. Pour ce dernier, la tolérance est fournie.

En émettant une tolérance, l’étranger n’a pas le statut de permanent. La tolérance est seulement un certificat d'enregistrement de l'étranger par l'autorité des étrangers, ce qui élimine la responsabilité pénale de la résidence illégale sur le territoire fédéral.
Une tolérance peut être délivrée pour quelques jours ou quelques mois. Pendant la durée de la permission, qui est généralement accordée au plus pour une période de six mois, l’étranger ne peut être expulsé de force. Si les motifs de suspension du retrait cessent de s'appliquer, par exemple lorsqu'un passeport a été délivré ou que l'étranger redevient apte à voyager, le bureau de l'immigration doit révoquer la tolérance ou attendre la fin de la validité du certificat. À l'expiration du certificat ou de son retrait, l'étranger doit s'attendre immédiatement à être expulsé. Si l'étranger a été toléré en Allemagne pendant plus d'un an, son expulsion doit être annoncée au moins un mois à l'avance, si la tolérance est révoquée. Si l'étranger quitte volontairement, la tolérance expire légalement en quittant le territoire fédéral. Duldung ne vous autorise donc pas à rentrer en Allemagne.

conditions de délivrance
Une tolérance est obligatoire à délivrer, tant que l'expulsion pour des raisons réelles ou légales est impossible et qu'aucun permis de séjour n'est délivré. L'expulsion d'un étranger doit être suspendue si sa présence temporaire sur le territoire fédéral est jugée appropriée pour engager des poursuites pénales pour crime devant le parquet ou la juridiction pénale, car sans ses informations, l'enquête sur les faits serait plus difficile. Une tolérance peut être accordée à un étranger si des raisons d’urgence d'ordre humanitaire ou personnel, ou des intérêts publics significatifs, nécessitent sa présence temporaire supplémentaire sur le territoire fédéral.
Des caractéristiques spéciales s’appliquent si l’étranger occupe un emploi qualifié. Une tolérance pour des raisons personnelles urgentes doit être accordée si

    l'étranger a commencé ou suivi une formation professionnelle qualifiée en Allemagne, dans une formation professionnelle réglementée reconnue ou comparable par l'État,
    les conditions d'interdiction de travail ne sont pas remplies et
    les mesures concrètes pour mettre fin au séjour ne sont pas imminentes.

Si une formation qualifiée est acceptée, la tolérance pour la durée de la formation professionnelle déterminée dans le contrat de formation est accordée. Une tolérance pour une éducation qualifiée n'est pas accordée si l'étranger a été condamné pour un crime intentionnel commis sur le territoire fédéral de plus de 50 fois le tarif journalier. Si la tolérance a déjà été accordée, elle cessera avec la condamnation ou la fin de la formation.

emploi
Les étrangers qui ont été tolérés pendant trois mois peuvent en principe occuper un emploi. Les trois premiers mois, il est interdit de travailler, sauf si l'emploi est exceptionnellement autorisé sans le consentement du service de l'emploi. Dans la note de tolérance, il est noté que l'emploi n'est autorisé qu'avec l'autorisation des autorités étrangères. L’étranger doit lui-même trouver un emploi et faire une demande au bureau de l’immigration avant de solliciter un emploi afin d’obtenir un permis de travail pour l’emploi trouvé.
En principe, le début des travaux dépend de l'approbation de l'Agence fédérale pour l'emploi. Par conséquent, l'Office de l'immigration transmet la demande à l'Agence fédérale pour l'emploi. Nous examinons ici deux critères: 1. l’impact de l’emploi sur le marché du travail et 2. le fait qu’il existe ou non des personnalités (citoyens allemands, citoyens d’un pays de l’UE ou de l’EEE ou d’autres travailleurs étrangers privilégiés).

Dans le cadre de l’examen prioritaire, il est précisé qu’une dotation en personnel étranger

Le demandeur n’a pas d’impact négatif sur le marché du travail et il n’existe aucun travailleur privilégié pour le poste vacant. La conclusion selon laquelle le recrutement de postes vacants avec des employés étrangers est la responsabilité du marché du travail et de la politique d'intégration peut être déterminée par l'Agence fédérale pour l'emploi comme un taux uniforme pour chaque groupe professionnel ou secteur économique. Ceux-ci peuvent être trouvés dans la liste dite positive. Cela inclut, par exemple, des travailleurs qualifiés dans la construction métallique, dans les domaines de l'automatisation et de l'électrotechnique, de l'ingénierie de la construction, de la construction métallique et de la construction en béton, mais aussi des plombiers et des spécialistes en logiciels.
En plus du contrôle de priorité, un examen des conditions de travail est également effectué. Il est destiné à garantir des conditions de travail équivalentes à celles des personnes ayant un permis de travail illimité. S'il n'y a pas d'objection à accepter un emploi, le bureau de l'immigration délivre enfin l'autorisation de travailler.
Les personnes tolérées ne peuvent pas occuper un emploi.

    s'ils sont venus recevoir des prestations en vertu de la loi sur les demandeurs d'asile,
    s’ils empêchent la cessation du séjour, par exemple en présentant de manière erronée leur identité ou leur nationalité ou
    s'ils viennent d'un pays d'origine sûr, tels que les États membres de l'Union européenne, l'Albanie, la Bosnie-Herzégovine, le Ghana, le Kosovo, la Macédoine, le Monténégro, le Sénégal et la Serbie, et que leur demande d'asile a été refusée après le 31.08.2015.

Après un séjour de 15 mois en Allemagne, les critères d’examen de priorité ne sont plus applicables et seule la comparabilité des conditions de travail sera examinée jusqu’à ce que le séjour de quatre ans, pendant lequel l’emploi est totalement libre de tout consentement, soit achevé.
Certaines professions ne nécessitent pas l’agrément de l’Agence pour l’emploi, de sorte qu’il n’ya ni examen de priorité ni examen des conditions de travail. Celles-ci incluent, par exemple, la formation professionnelle, les stages de formation continue, le service volontaire ou l'emploi de personnes hautement qualifiées. Que l'occupation concrète soit sans approbation, examine l'autorité des étrangers dans chaque cas individuel.

Dans certains cas, le fait de commencer un travail peut donner à un étranger un permis de séjour et ne plus être obligé de quitter le territoire fédéral. Un permis de séjour peut être délivré si l'étranger

    a terminé une formation ou un diplôme,
    être titulaire d'un diplôme universitaire allemand ou reconnu et reconnu pendant deux ans sans interruption a exercé un emploi correspondant au diplôme,
    travaille depuis trois années consécutives en tant qu’expert nécessitant une formation professionnelle qualifiée.

Si l'étranger ne peut pas quitter le pays pour une période plus longue pour des raisons pour lesquelles il n'est pas responsable, il peut obtenir un permis de séjour pour des raisons humanitaires. Cependant, cela nécessite généralement que l’étranger ait un passeport et s’intègre dans les conditions de vie locales. Les personnes ayant une bonne perspective de suivi ont également accès à des cours d'intégration depuis novembre 2015.

residenzpflicht
Les détenteurs d'une tolérance ne peuvent rester dans un État fédéral que dans les trois premiers mois, à moins que l'autorité des étrangers ne limite encore la durée du séjour (appelé «Residenzpflicht»). Des exceptions à la limitation territoriale de la résidence peuvent être possibles dans des cas individuels afin de permettre la fréquentation scolaire, les études ou la formation. En outre, avec l'élimination de l'examen de priorité de l'emploi, une exception à la Residenzpflicht peut être faite. Après trois mois, l’Office de l’immigration peut ordonner une restriction spatiale supplémentaire si:

    une condamnation définitive pour un crime existe,
    un soupçon concret de violation de la loi sur les stupéfiants existe ou
    des mesures concrètes pour mettre fin au séjour sont disponibles.

Pour une sortie à court terme de l'État, le titulaire d'une tolérance doit obtenir une autorisation. Cela n'est pas nécessaire si des rendez-vous doivent être pris avec les autorités et les tribunaux où la comparution personnelle de l'étranger est requise. Si le patient a droit à des prestations sociales, il est obligé, après trois mois, de reprendre sa résidence habituelle dans un lieu désigné par les autorités (permis de séjour); mais il a le droit de circuler librement sur le territoire fédéral.

avantages
Les patients reçoivent des prestations en vertu de la loi sur les demandeurs d'asile. Ensuite, les besoins en nourriture, logement, chauffage, vêtements, soins de santé et biens de consommation et de consommation du ménage (besoin nécessaire) sont couverts. Le besoin nécessaire de logement dans une 
3467/5000
Zeichenbeschränkung: 5000
Institution d'accueil bénéficiant d'avantages en nature (colis de produits alimentaires, kits d'hygiène, repas à la cantine, etc.). Les biens de consommation durables peuvent être prêtés. De plus, des prestations sont fournies pour répondre aux besoins personnels de la vie quotidienne (besoins personnels nécessaires). Dans la mesure du possible, moyennant un effort administratif raisonnable, ceux-ci devraient également être couverts par des contributions en nature. Dans la mesure où les contributions en nature ne peuvent pas être effectuées avec des dépenses administratives raisonnables, les services peuvent être fournis sous la forme de pièces justificatives, d'autres règlements non monétaires comparables ou d'avantages en espèces. En cas d'hébergement en dehors des structures d'accueil et des logements collectifs, des indemnités en espèces doivent être accordées principalement pour couvrir les besoins nécessaires et les besoins personnels nécessaires.

Pour le traitement des maladies aiguës et de la douleur, les traitements médicaux et dentaires nécessaires, y compris la fourniture de médicaments et de bandages, ainsi que les autres services nécessaires au rétablissement, à l’amélioration ou au soulagement des maladies ou de leur évolution, doivent être fournis. Pour la prévention et la détection précoce des maladies, des vaccinations et des examens médicaux sont fournis. Une restauration avec prothèses dentaires n'est possible que dans la mesure où, dans des cas individuels, pour des raisons médicales, elle n'est pas différée.
Après 15 mois de résidence sur le territoire fédéral sans interruption significative et sans influence abusive sur la durée du séjour, les prestations tolérées sont versées conformément à l'assistance sociale (appelées "prestations similaires"). La loi sur les demandeurs d'asile prévoit une série de sanctions. Les prestations sont réduites si l'étranger toléré 1. est venu en Allemagne pour obtenir des prestations sociales ou 2. pour des raisons qui lui sont imputables, ne peut pas être expulsé.
En cas d'échec de l'expulsion pour des raisons relevant de la responsabilité de la personne tolérée, jusqu'au versement ou à l'exécution de l'expulsion, seuls des avantages sont prévus pour couvrir les besoins en matière de nutrition et d'hébergement, y compris le chauffage, les soins du corps et les soins de santé. Les avantages doivent être fournis en nature.

perspective
Le législateur a d'abord supposé que les étrangers tolérés feraient exception, car ils étaient obligés de quitter l'Allemagne. En pratique, cependant, il a été constaté que le nombre de ceux tolérés était en augmentation constante. Au 31 décembre 2015, 155 103 étrangers étaient tolérés en Allemagne. Une légalisation du séjour de plusieurs années toléré est lente, même si le législateur a créé pour les étrangers bien intégrés tolérés la possibilité d'obtenir un permis de séjour. L’augmentation du nombre d’étrangers tolérés est généralement motivée par le fait qu’ils ne peuvent pas quitter volontairement le pays ni être expulsés parce qu’ils n’ont pas de passeport et / ou si leur origine ou leur nationalité n’a pas été clairement établie. De plus, les pays d'origine manifestent souvent un faible intérêt, ce qui permet le rapatriement obligatoire de leurs citoyens. À cela s’ajoutent un traitement et un examen hésitants des demandes de renseignements des autorités allemandes, ainsi que le manque de participation des étrangers concernés, de sorte que le nombre de personnes tolérées devrait continuer à augmenter à l’avenir .    traduction libre , simplement pour infos se reporter sur le texte allemand qui seul fait fois  http://www.bpb.de/gesellschaft/migratio … chte?p=all   jean luc  ;)

merci pour la reponse  jean luc
justement le duldung ne me permet pas de sorti de allemagne
j ai interdition de sorti du territoire allemand
je me suis renseigne a certaine personne
ceux sont ses personnes  qui mon dit que celle etais pas possible
nous avons demande les information ici en allemagne pour le mariage
ils demande vraiment de paperasse et une attente de 8 a 10 mois  :/

merlinbrice :

merci pour la reponse  jean luc
justement le duldung ne me permet pas de sorti de allemagne
j ai interdition de sorti du territoire allemand
je me suis renseigne a certaine personne
ceux sont ses personnes  qui mon dit que celle etais pas possible
nous avons demande les information ici en allemagne pour le mariage
ils demande vraiment de paperasse et une attente de 8 a 10 mois  :/

Ce qui est clair ,si tu sort du territoire ,tu peut plus rentrer .  j'ai bien compris ta situation ,tu as peur d'être expulser . La procédure de mariage dure un minimun de trois mois car il faut contrôler pour voir si les papiers sont   faux ou pas  . chaque dossier est différent donc il faut pas se fier á ce que disent les personnes . tu dépose ton dossiers á la standesamt, tu répond á toutes les demandes. Ici tu trouveras des renseignements  pour le mariage https://www.service-bw.de/fr_FR/web/gue … benslage-0 . je connais Offenbourg  je pense pas que les gens soit contre les étrangers , le problémes est que peu de personnes  connaissent la loi sur le droit d'asile ,je suis sûr que tu rencontreras des gens bien .Crois moi tu est mieux á Offenbourg qu'a Strasbourg .  autre chose la loi sur l'inmmigration va sortir ,elle seras plus favorable pour les immigrés , si tu trouve une formation  ou que tu suit un cours de langue en vue de trouver un emplois ,une formation ,celas auras des effects tres possitif sur ton dossier .  jean luc  ;)

Merci vraiment J Luc pour les conseils que tu me donne évidemment je suis stresse d être déporté
Et vos paroles me donne de espoir et comme ont dit
Espoir fait vivre
Évidemment je suis dans un cour de langue allemande pour composer le B1 j espere que cella pourra aide à reste quelques temps encore question de trouve une solution à mon problème
Merci beaucoup j Luc

sur la nouvelle loi https://www.expat.com/forum/viewtopic.php?id=822323 . Marie toi , tu sait que la procédure va durer quelque mois 3 minimun , pour moi français ,elle a durée 3 mois,alors tu comprend que celas conserne tout les mariages bi-nationaux ou étrangers . .jean luc  ;)

Nouvelle discussion