Logement au Gabon : les pièges à éviter

Bonjour à toutes et à tous,

Chercher un logement au Gabon est un passage obligé pour tout expatrié. Afin de vous aider dans cette étape, nous vous proposons de partager les arnaques les plus fréquentes au Gabon et vos conseils pour les éviter.

Quels sont les types d'arnaques immobilières les plus courants au Gabon ?

Quels sont les éléments qui doivent vous alerter ?

Existe-t-il une liste de propriétaires ou d'agences agréés ?

Vers quelle autorité se tourner si l'on est victime d'une arnaque lors de sa recherche immobilière au Gabon ?

Partagez votre expérience !

Merci,

Bhavna

Bonjour Bhavna,

Il y a plusieurs marchés de l'immobilier au Gabon mais nous allons nous concentrer sur celui qui concerne les expat'. Aussi, je vais parler de Libreville.
Je déconseille les petites annonces. Il s'agit très souvent de "démarcheurs" qui sont à éviter... Ces derniers font payer le déplacement et la visite (de 5 à 20.000 fcfa - 7,5 à 30€) pour des biens qui ne leur sont pas donné en gestion. Vous n'avez donc aucune garantie à l'issue de la visite, et chaque visite vous coûtera la même chose. Parfois même, la visite se résume à la contemplation d'une façade.
Je préconise donc une agence ayant pignon sur rue, ceci dit, ces derniers n'en sont pas moins escroc mais au moins on sait vers qui se retourner en cas de litige.
En effet, soyez très attentif lors de l'état des lieux d'entrée, prendre un maximum de photos.
Certaines agences, et pas des moindres, sont capables de vous demander de remplacer des éléments à la suite de leur usure normale, ou se basent sur des photos qui datent.
Ils vous ferons payer les frais de réservation du bien avant de vous remettre le contrat de bail, ce qui revient à vous faire accepter des "termes et conditions" et non un contrat qui est censé être un accord entre deux parties. Il vous sera donc impossible de faire changer un article, qui vous semblerait litigieux, par la suite.
Il faut savoir que la caution (qui équivaux de 2 à 3 mois de loyer) doit être restituée dans les 2 mois AU PLUS TARD qui suivent la restitution du bien. C'est la loi (15.88). Certaines agences jouent sur la méconnaissance des locataires et annoncent un remboursement à partir de 2 mois....sans limite de temps.
Si des travaux sont à prévoir lors de la visite, sachez que la durée des travaux ne sera pas automatiquement défalquée de vos loyers. La prise en compte des loyers débutera à la remise des clefs. A contrario, lors de la restitution, vous devrez au minimum repeindre l’intérieur (attention, pour une villa, l'extérieur est à la charge du propriétaire, ce qui parfois peut vous être demandé par l'agence), et la durée des travaux ne doit pas excéder les 3 mois de préavis. Si le délais est dépassé, certaines agences vous feront payer au prorata, d'autres ne feront pas dans la dentelle et défalqueront d'office 1 mois de loyer de votre caution, même si lors de la remise des clefs, vous n'avez pas pu jouir du bien immédiatement.
Plusieurs agences indiqueront le loyer + la TSIL qui est la taxe due par le propriétaire. A savoir que cette taxe n'est pas à payer par le locataire et qu'elle ne peut être ajoutée au loyer.
Les agences font des contrats de bail d'un an. A chaque renouvellement ils vous compteront des frais. Sachez que la loi n'interdit pas les baux de plus d'un an.
Il faut savoir que le prix de l'immobilier a considérablement chuté ces dernières années (sur Libreville en tout cas) et que de très nombreux logements restent vides. Je recommande donc de ne pas hésiter à négocier.

isaie.r :

Bonjour Bhavna,

Il y a plusieurs marchés de l'immobilier au Gabon mais nous allons nous concentrer sur celui qui concerne les expat'. Aussi, je vais parler de Libreville.
Je déconseille les petites annonces. Il s'agit très souvent de "démarcheurs" qui sont à éviter... Ces derniers font payer le déplacement et la visite (de 5 à 20.000 fcfa - 7,5 à 30€) pour des biens qui ne leur sont pas donné en gestion. Vous n'avez donc aucune garantie à l'issue de la visite, et chaque visite vous coûtera la même chose. Parfois même, la visite se résume à la contemplation d'une façade.
Je préconise donc une agence ayant pignon sur rue, ceci dit, ces derniers n'en sont pas moins escroc mais au moins on sait vers qui se retourner en cas de litige.
En effet, soyez très attentif lors de l'état des lieux d'entrée, prendre un maximum de photos.
Certaines agences, et pas des moindres, sont capables de vous demander de remplacer des éléments à la suite de leur usure normale, ou se basent sur des photos qui datent.
Ils vous ferons payer les frais de réservation du bien avant de vous remettre le contrat de bail, ce qui revient à vous faire accepter des "termes et conditions" et non un contrat qui est censé être un accord entre deux parties. Il vous sera donc impossible de faire changer un article, qui vous semblerait litigieux, par la suite.
Il faut savoir que la caution (qui équivaux de 2 à 3 mois de loyer) doit être restituée dans les 2 mois AU PLUS TARD qui suivent la restitution du bien. C'est la loi (15.88). Certaines agences jouent sur la méconnaissance des locataires et annoncent un remboursement à partir de 2 mois....sans limite de temps.
Si des travaux sont à prévoir lors de la visite, sachez que la durée des travaux ne sera pas automatiquement défalquée de vos loyers. La prise en compte des loyers débutera à la remise des clefs. A contrario, lors de la restitution, vous devrez au minimum repeindre l’intérieur (attention, pour une villa, l'extérieur est à la charge du propriétaire, ce qui parfois peut vous être demandé par l'agence), et la durée des travaux ne doit pas excéder les 3 mois de préavis. Si le délais est dépassé, certaines agences vous feront payer au prorata, d'autres ne feront pas dans la dentelle et défalqueront d'office 1 mois de loyer de votre caution, même si lors de la remise des clefs, vous n'avez pas pu jouir du bien immédiatement.
Plusieurs agences indiqueront le loyer + la TSIL qui est la taxe due par le propriétaire. A savoir que cette taxe n'est pas à payer par le locataire et qu'elle ne peut être ajoutée au loyer.
Les agences font des contrats de bail d'un an. A chaque renouvellement ils vous compteront des frais. Sachez que la loi n'interdit pas les baux de plus d'un an.
Il faut savoir que le prix de l'immobilier a considérablement chuté ces dernières années (sur Libreville en tout cas) et que de très nombreux logements restent vides. Je recommande donc de ne pas hésiter à négocier.

Bonjour tout le monde, bonjour isaie,
Voilà un message édifiant et bien argumenté ! Ces propos reflètent l'expérience, et je ne peux malheureusement que les approuver. Les arnaques en ce domaine, comme en tant d'autres, sont multiples et souvent extrêmement grossières, en raison du très faible niveau d'intelligence de ceux qui s'y livrent. Malheureusement, comme nous voyons très bien qu'elles perdurent, c'est un signe ! Ce pays est doté de lois et de réglementations, mais elles sont très peu appliquées, chacun se débrouillant pour les arranger à son avantage. Cela dépasse notre entendement de se livrer à une escroquerie pour gagner quelques euros, mais là bas c'est monnaie courante et permettra à son auteur d'aller faire bamboche et de farauter dans les maquis en attendant le prochain pigeon !
En ce qui concerne l'achat d'un terrain ou d'une maison c'est encore pire ! On essaiera de vous vendre un bien dont on est pas le propriétaire, un terrain idem, voire inondable, ou encore, le bien sera vendu plusieurs fois par le (vrai) propriétaire. Pour faire échouer ces arnaques, il faut une rigueur extrême (cela déconcertera vos interlocuteurs car au Gabon on est vraiment pas habitué à cet état d'esprit), ne pas hésiter à avoir des propos cassants si nécessaire, n'avoir aucun scrupule à fixer des ultimatums dans le temps, bref; s'imposer pour ne pas laisser de champ libre à l'escroc éventuel. Cette conduite les décourage et ils préfèrent en général aller voir ailleurs et s'attaquer à une victime plus crédule et malléable. Enfin, il faut savoir que les blancs sont davantage pris pour cible de ce genre de malversations car ils sont réputés riches, un salaire de 1500 eu est une manne financière au Gabon alors qu'en Europe......Bof ! Ceci dit, les gabonais et autres étrangers se livrent entre eux à ce genre de pratiques, apparemment sans aucun remord. Pour couronner le tout, il faut savoir que les transactions, même importantes, se font en billets de banque. Une fois le bien payé (un terrain), si votre vendeur "disparait dans la nature" et que les "documents " s'avèrent être des faux, vous pourrez toujours aller porter plainte.......si vous avez du temps à perdre.
Animasana

Nouvelle discussion