Logement au Canada : les pièges à éviter

Bonjour à toutes et à tous,

Chercher un logement au Canada est un passage obligé pour tout expatrié. Afin de vous aider dans cette étape, nous vous proposons de partager les arnaques les plus fréquentes au Canada et vos conseils pour les éviter.

Quels sont les types d'arnaques immobilières les plus courants au Canada ?

Quels sont les éléments qui doivent vous alerter ?

Existe-t-il une liste de propriétaires ou d'agences agréés ?

Vers quelle autorité se tourner si l'on est victime d'une arnaque lors de sa recherche immobilière au Canada ?

Partagez votre expérience !

Merci,

Bhavna

Bonjour,
Avant toute chose je ne parlerais toujours que du Québec et pas de l'ensemble du  Canada, car les lois différent.

On ne peut pas vraiment parler "d'arnaques immobilières" connues. En tout cas rien de récurrent à ma connaissance. Il faut en revanche bien s'informer et rester attentif au déroulement de la transaction de location. Les papiers doivent êtres signés, les accords sont obligatoirement écrits et tout se passera bien. La Régie du Logement est l'organisme chargé de la réglementation, qui a largement pour but de défendre l'intérêt des locataires. Pour l'achat c'est la même chose, tout est absolument prévu d'avance, on ne peut pratiquement pas improviser. Ici ça roule bien!

Je reste dispo pour plus d'info.

Voici le lien pour la régie du logement

https://www.rdl.gouv.qc.ca/

Bonjour,

Mon témoignage concerne la Colombie Britannique car je n’ai l’experience du reste du Canada.
Je ne pense pas forcément à des arnaques mais des choses qui me choquent.

1 - Dans un marché immobilier en tension  c’est la location de basement. Même avec un petit budget impensable pour moi. Pour le même budget autant se loger hors centre-ville dans un garden suite où en appartement.
2 - Les questionnaires que certains propriétaires peuvent faire remplir comportent des fois des champs auxquels vous n’avez pas à répondre. Par exemple vous n’avez pas à donner votre SIN number, Social Insurance Number pour trouver un logement.

Bonnes recherches !

C'est vrai qu'au Québec la compétition entre locataires est importante aussi et les propriétaires peuvent assez logiquement être tentés d'en profiter un peu.
Tout est possible car un bail est avant tout un contrat entre un locataire et un propriétaire et si les deux le signent c'est qu'ils sont d'accord.
Mais justement il revient au locataire de créer une limite de ce qui est acceptable ou non. C'est vrai pour les renseignements personnels qui touchent aux pratiques sexuelles, à la religion, à l'origine ethnique...mais aussi pour ce qui est de verser une grosse somme d'avance pour le paiement des loyers.

Dans certain cas c'est mieux d'acheter! Les prix des propriétés augmentent tellement vite 3 à 4% par an que sur 48 à 90 mois on s'en sort déjà mieux que de louer.
De plus les frais à l'achat sont assez bas.

Ainsi qu'indiqué dans mon message je ne parlais pas du Québec. C'est grand le Canada.

Nouvelle discussion