Projet d’interviews femmes expatriées françaises

Bonjour à tous,

Je m’appelle Agathe et suis actuellement en école de commerce, en année de césure plus précisément. Avec une amie nous avons décidé de monter un projet en Asie, celui d’aller à la rencontre de femmes expatriées françaises afin de réaliser des interviews pour qu’elles nous fassent partager leurs expériences et leurs recommandations.

C’est un projet enrichissant tant pour les femmes que nous rencontrons que pour nous et les futures expatriées qui regarderont ces interviews.

A cette fin nous restons donc 4 mois en Asie afin de faire partager le plus d’experiences possibles.

Plus nous rencontrons de monde et plus nous apprenons, aussi si vous êtes intéressées n’hésitez pas à nous contacter, cela nous aidera beaucoup dans la réalisation de notre projet!

Je vous remercie d’avance !

Bonne journée à tous

Agathe

C'est clair que vu de la France votre projet à l'air intéressant, vu d'ici beaucoup moins... sauf à rencontrer des femmes entrepreneures, et le meilleur endroit pour les trouver, c'est sur Linkedin ! Même pas besoin de vous déplacer, vous pourrez faire vos interview sur Skype !

Point de départ, une femme de votre âge à la CCIFV de Saigon
https://www.linkedin.com/in/cl%C3%A9men … -8837b8a9/

Ma belle-soeur, 30 ans française mais vietnamienne d'origine dirige 2 entreprises (une ferme organique sur Dalat et une épicerie bio sur HCM ville) qu'elle a créé au Vietnam. A ma connaissance, elle n'est pas membre de la chambre française et n'est pas sur linkedIn.

Il est possible de la voir sur cette vidéo (3'37") : https://www.youtube.com/watch?v=DwUomHy … e=youtu.be

Si le profil vous intéresse, vous pouvez me transmettre vos coordonnées par message privé et je vous mettrais en contact.

Il y a beaucoup de femmes expats en effet. Elles suivent leur mari, avec les enfants. Elles s'occupent des enfants et du logement, et n'ont rien à faire quand leurs mioches sont à l'école, s'ennuient mortellement. Mais c'est leur choix. Les féministes oublient que bon nombre de femmes souhaitent simplement cette vie, et c'est normal, c'est la biologie humaine.
Par contre elles ont un avis sur tout, surtout pour dépenser les 5000 € mensuels de leur mari. Ca peut être l'objet de l'étude.

Nouvelle discussion