Regard porté sur l’homosexualité à Mayotte

Bonjour je souhaite postuler comme professeur à Mayotte. Je suis gay et souhaite venir m’installer avec mon compagnon pour quelques temps. Je sais que la religion sur place est l’islam néanmoins je voulais savoir si il n’y avait pas de problèmes à pouvoir être soi même. Je ne suis pas un gay militant juste envie de vivre ma vie comme tout le monde. Si je rencontre des locaux avec qui je m’entends  bien je voudrais pouvoir rester moi même sans m’inventer une vie. Je voulais des avis concernant ce sujet... merci d’avance.

Il y a t’il des zones géographiques plus ouvertes d’esprit que d’autres sur l'île ?

Ca ne posera pas de pbl avec la communauté métropolitaine. Par contre, avec les locaux, tout dépend... Avec les collègues je te conseille de rester discret. Avec des amis, à voir...
Dans la vie de tous les jours, si vous restez "discrets" ça posera pas de pbl. Il vaut mieux dire que vous êtes colocs par ex et éviter de se tenir la main dans la rue. Car effectivement le poids de la religion sur cette question est encore assez grand.

Je pense qu'à mamoudzou et alentours il y a plus d'ouverture d'esprit.
Mais l'île est petite et les ragots vont vite MDR.

Ok merci du retour. Me promener main dans la main ce n’est pas mon genre. Après m’inventer un coloc j’y ai pensé mais je pars du principe que j’ai pas envie de m’inventer une vie.
Une amie à moi qui est sur Mamoudzou sud (Doujani) m’a dit que ça poserai pas de problème et qu’il valait mieux être soi-même, que de toute façon les choses se savent vite. Tant que je ne fais pas de prosélitisme et que je dérange personne ça poserait pas de problème.
D’autres avis sur la question ?

Dire qu'on est coloc pour louer à un logement à un mahorais sera à mon avis plus facile que de dire que vous êtes un couple. Ensuite dans le 1er degré, la grande majorité de tes collègues seront mahorais, et la je ne suis pas certaine que dire que tu es gay soit bien accepté.
Mes collègues sont mahorais (suis PE) et quand le sujet de l homosexualité est abordé je peux t assurer que c'est considéré comme une déviance, quelque chose d'anormal. On te fera pas de réflexions mais ça va bcp parler dans ton dos, y compris les parents.

Ok je comprends mieux. Dans le secondaire cela serait plus simple alors ?

A mon avis oui.
Mais à voir avec des collègues du secondaire qui sauront te répondre avec plus de précisions que moi.

Perso je te dirais comme ton amie de Doujani. Pas de soucis tant que tu n'es pas dans le prosélytisme. J'ai des collègues (hommes et femmes) qui sont dans ton cas et ça se passe très bien.

Ça me rassure merci !

Nouvelle discussion