Scolarité des enfants en vivant 6 mois au Vietnam et 6 mois en France

Bonsoir à toutes et à tous.
Désireux de vivre à mi temps au Vietnam, je voudrais savoir si d'autres personnes ont vécu ou vivent une situation similaire afin de savoir si l'adaptation n'est pas trop difficile au niveau de la scolarité.
Merci pour vos commentaires.

Bonjour l’ami
J’ai connu quelqu’un qui faisait ça avec le CNED il était entre la france le Camboge et le vietnam.
Par contre tu dois avoir une adresse de référence pour être rattaché à une école pour le passage des examens importants.
Maintenant je peux pas t’en dire plus cette personne vit aux USA définitivement.
Renseignes toi auprès d’eux .
Bien à toi
Éric

Bonjour et merci pour votre réponse.
Par contre ce que j'envisageais, c'est de scolariser mon enfant deux trimestres à l’école au Vietnam et un  trimestre en France.

Bonjour compliqué, sauf si votre enfant parle Viet ?
Quel âge a t'il ?
Il risque d'être perturbé....par ce cycle.

Poivre.

Bonsoir Poivre,
Non non il ne parle pas viet...je voudrais l'inscrire dans une école française...

Bonjour, pas sûr que l'école Française au VN accepte une scolarité temporaire de votre enfant.

Poivre.

Cela ce fait pourtant en france ... pour les forains par exemple

Pissarel :

Cela ce fait pourtant en france ... pour les forains par exemple

Votre besoin n'est pas exclusivement sur le territoire français et vous n'êtes pas foraine. Il n'y a donc aucun parallélisme.

La plupart des écoles françaises à l'étranger, malgré les critiques ont des listes d'attentes. Vous risquez de ne pas être prioritaire.

Si vous souhaitez un dispositif à la carte, la proposition de Calvi2b et du CNED me semble la seule ne serait-ce que pour une question de suivi de scolarité. A supposez que cela soit possible comment garantir que votre enfant ait suivi l'ensemble du programme en changeant d'école en cours d'année ainsi que l'année suivante... Il pourrait se retrouver en situation d'échec simplement par le fait de ne pas avoir étudié une partie du programme.

Je vous remercie pour vos précisions...effectivement ce n'est pas facile de suivre un programme scolaire de cette façon. Cependant rien n'est impossible.
Merci

Le mieux c’est de te rapprocher des écoles françaises et de demander .
Bien à toi
Éric

Seule solution le CNED, c'est sûr, car, plus de souplesse.
Mais ça demande plus de rigueur de la part des parents et de l'élève. Poivre.

***

Modéré par Diksha il y a 4 semaines
Raison : Propos inappropriés
Je vous invite à lire la charte du forum

Bonjour Rickvn,
J'ai eu le temps de lire votre commentaire avant qu'il ne soit modéré.
Effectivement je trouvais que vos propos étaient vraiment disproportionnés et exagérés.
Quoi qu'il en soit, travaillant dans une école primaire à Monaco, j'en ai parlé avec plusieurs professeurs des écoles, ainsi qu'avec la psychologue.
Il en ressort que si mon enfant est inscrit dans un EFI cela ne poserait pas de difficultés particulières à sa scolarité, et pourrait même devenir un avantage pour son ouverture d'esprit.
Ceci serait valable jusqu'à son adolescence. Mais l’adolescence n'est elle pas une période compliquée même en restant en métropole ?!

Pissarel :

Il en ressort que si mon enfant est inscrit dans un EFI cela ne poserait pas de difficultés particulières à sa scolarité, et pourrait même devenir un avantage pour son ouverture d'esprit.

Bonsoir,

Il me semble que personne ne contredira une telle assertion. Néanmoins, votre projet qui s'est précisé à chacune de vos interventions est 2 trimestres au Vietnam 1 trimestre en France voire Monaco et c'est cela qui est source de difficulté même si votre enfant, au vu du dernier message, semble jeune.

Bien à vous.

Philippe

Philippe Hùng :
Pissarel :

Il en ressort que si mon enfant est inscrit dans un EFI cela ne poserait pas de difficultés particulières à sa scolarité, et pourrait même devenir un avantage pour son ouverture d'esprit.

Bonsoir,

Il me semble que personne ne contredira une telle assertion. Néanmoins, votre projet qui s'est précisé à chacune de vos interventions est 2 trimestres au Vietnam 1 trimestre en France voire Monaco et c'est cela qui est source de difficulté même si votre enfant, au vu du dernier message, semble jeune.

Bien à vous.

Philippe

Merci pour votre contribution. Je suis ouvert à toutes les remarques.
Il est vrai que ma démarche est quelque peu égoïste car je suis partagé entre mon amour pour l’Asie et la scolarité de mon enfant.
Mon épouse voulant rester en France, je n'ai trouvé que ce compromis pour satisfaire toutes les parties mais...avec un enfant au milieu.
Je ne voudrais pas que sa scolarité en pâtisse. C'est pourquoi j'essaye de trouver la solution la mieux adaptée.

Compliqué.....

Poivre.

Poivre  à Phu Quoc :

Compliqué.....

Poivre.

Compliqué j'en suis conscient mais pas impossible....

#Compliqué j'en suis conscient mais pas impossible....#

*Pas impossible* oui  tout est possible !
Avec ses conséquences !

Si vous êtes convaincu faites le.

Bien, Tenez aussi compte de l'éloignement de l'enfant avec sa mère, ce montage est une usine à gaz, alors que l'enfant a probablement besoin d'équilibre, non ?
Vous êtes en cours de séparation avec votre épouse, si ce n'est pas indiscret ?

Poivre

Prends contact les lycées Français  sur

ho Chị minh :

LFIduras ho Chị minh sur internet il y a un site où tu peux les contacter .

Hanoi:

Lycée Français Alexandre Yersin pareil site internet...

Voilà comme ça tu auras ta réponse sans dire quoi que ce soit sur ta vie privé ou envies ....
Et les remarques de tous .
Bonne chance
Bien à toi
Éric

Aucune incquisition dans ma démarche, l'aide à la décision et la consultation, sur ce poste, implique forcément, d'en savoir un peu plus sur le contexte, sinon ça mouline......

En effet, appeler directement les établissements est une autre solution.

Poivre.

Poivre  à Phu Quoc :

Aucune incquisition dans ma démarche, l'aide à la décision et la consultation, sur ce poste, implique forcément, d'en savoir un peu plus sur le contexte, sinon ça mouline......

En effet, appeler directement les établissements est une autre solution.

Poivre.

Non non il n’y a aucune indiscrétion vous avez tout à fait raison pour l’aide à la décision il faut connaître tous les paramètres.
En fait je suis retraité dans trois ans et je compte partager ma retraite entre la France et le Vietnam. Ma retraite me permet de vivre confortablement sans que ma femme soit ne obligée de travailler.
Nous sommes un couple très heureux et épanoui mais comme je vous l’ai dit précédemment je suis amoureux de l’Asie

Ok.........un peu comme certains Viêtnamiens, que je connais, et, qui vivent très éloignés de leur femme, pendant de très longues périodes, particulièrement pour le travail....
Moi qui ai du mal à me séparer de ma blonde pendant plus de 24 heures, à leur place, je serai malheureux, lol.....

Poivre

Poivre  à Phu Quoc :

Ok.........un peu comme certains Viêtnamiens, que je connais, et, qui vivent très éloignés de leur femme, pendant de très longues périodes, particulièrement pour le travail....
Moi qui ai du mal à me séparer de ma blonde pendant plus de 24 heures, à leur place, je serai malheureux, lol.....

Poivre

C’est pourquoi je voudrais vivre avec elle 6 mois en France et 6 mois au Vietnam pour que chacun soit heureux...mais avec un enfant qui doit continuer sa scolarité !

Pissarel :
Poivre  à Phu Quoc :

Ok.........un peu comme certains Viêtnamiens, que je connais, et, qui vivent très éloignés de leur femme, pendant de très longues périodes, particulièrement pour le travail....
Moi qui ai du mal à me séparer de ma blonde pendant plus de 24 heures, à leur place, je serai malheureux, lol.....

Poivre

C’est pourquoi je voudrais vivre avec elle 6 mois en France et 6 mois au Vietnam pour que chacun soit heureux...mais avec un enfant qui doit continuer sa scolarité !

J’ai oublié de préciser que nous sommes mariés et vivons actuellement en France ...

Voici le fond de ma pensée, sans aucun jugement.

Je ne peux me mettre à votre place, mais ce projet me semble très bancal, boiteux, ou plutôt farfelu.

Si vous voulez en effet, privilégier les études de votre enfant, il est bien certain, qu'un un seul lieu, ce serait pour lui, le meilleur endroit, et à côté de ses deux parents. A moins que votre amour du Vietnam ne prenne le dessus, à ses dépends, mais avec un grand risque pour sa scolarité, et l'équilibre de votre famille.

En 2011, nous avons choisi, de scolariser notre enfant Léo, 10 ans à peine, aujourd'hui, au Vietnam, et, dans la meilleure école publique de Phu Quoc, car j'y avais toutes les garanties :

Il était très jeune et malléable, sa mère Vietnamienne.

Quand nous nous sommes installés à Phu Quoc, Léo avait 2 ans, et, nous l'avons d'abord scolarisé à la maternelle Viet, ou, tout c'est formidablement bien passé.

Nous nous sommes alors posés la question de savoir s'il était mieux de le scolariser à Saigon, à l'école Française, avec la logistique, en soutien, possible, de la famille sur place.

Ma femme y a alors pensé, mais son côté maternelle a pris le dessus, et, il était hors de question, pour elle d'envisager cette séparation, même à 45 minutes, en avion.

Je vous souhaite en tout cas bonne chance, mais pour moi, votre projet, ne présente, hélas, pas beaucoup de garantie, et, beaucoup de risques.

Bien à vous

Poivre

Poivre  à Phu Quoc :

Voici le fond de ma pensée, sans aucun jugement.

Je ne peux me mettre à votre place, mais ce projet me semble très bancal, boiteux, ou plutôt farfelu.

Si vous voulez en effet, privilégier les études de votre enfant, il est bien certain, qu'un un seul lieu, ce serait pour lui, le meilleur endroit, et à côté de ses deux parents. A moins que votre amour du Vietnam ne prenne le dessus, à ses dépends, mais avec un grand risque pour sa scolarité, et l'équilibre de votre famille.

En 2011, nous avons choisi, de scolariser notre enfant Léo, 10 ans à peine, aujourd'hui, au Vietnam, et, dans la meilleure école publique de Phu Quoc, car j'y avais toutes les garanties :

Il était très jeune et malléable, sa mère Vietnamienne.

Quand nous nous sommes installés à Phu Quoc, Léo avait 2 ans, et, nous l'avons d'abord scolarisé à la maternelle Viet, ou, tout c'est formidablement bien passé.

Nous nous sommes alors posés la question de savoir s'il était mieux de le scolariser à Saigon, à l'école Française, avec la logistique, en soutien, possible, de la famille sur place.

Ma femme y a alors pensé, mais son côté maternelle a pris le dessus, et, il était hors de question, pour elle d'envisager cette séparation, même à 45 minutes, en avion.

Je vous souhaite en tout cas bonne chance, mais pour moi, votre projet, ne présente, hélas, pas beaucoup de garantie, et, beaucoup de risques.

Bien à vous

Poivre

Merci poivre de me livrer votre expérience personnelle qui sera très utile dans ma prise de décision.
Pour ma part je pensais venir avec mon épouse vietnamienne et mon enfant à Nha trang et le scolariser dans une école française .
Maintenant si cela semble compliqué ou si cela risque de perturber sa scolarité je pense venir pour deux années complètes et revenir en France pour deux années complètes également et ainsi de suite.
Qu’en pensez vous ?

après avoir lu tout et tout, et à la place du concerné à savoir l'enfant, je rêverais d'une scolarité en France et les  vacances scolaires au Viet Nam, que de choses à raconter à tous les copains de chaque pays ... et reconnaissance éternelle aux parents qui ont offert cette vie avec double culture
mais ce que j'en dis hein !

Oui en quelque sorte comme un enfant de militaire, qui pourrait suivre ses parents, selon les campagnes. Ca fait des enfants qui ont une curiosité et une autre vision du monde. Après je ne suis certainement pas parole d'évangile :

Je ne connais pas le niveau de qualité de l'établissement de Nha Trang, peut-être vous devez mettre un post dans cette région, pour creuser un peu plus, voir aussi s'ils ont de la place...

On dit que les enfants s'adaptent à tout, oui peut-être, mais il s'avère qu'il y en a qui s'adaptent très vite, d'autres avec un peu plus de temps, et enfin ceux qui ne s'adaptent pas du tout.....

Sur ce sujet, il n'y a que vous qui pouvez répondre, sans aucune certitude, mais je ne peux me prononcer.

Je vous ai tout dit, à vous de jouer ou pas........

Poivre

Je clos cette discussion en vous remerciant tous de vos remarques.
Effectivement la décision m'appartient à moi seul, et je vais essayer de faire le tri en prenant compte tous vos avis et principalement l'épanouissement de mon enfant.
Il est certain que partager ma vie avec ma famille entre le Vietnam et la France serait mon idéal.
A méditer.

Poivre  à Phu Quoc :

Moi qui ai du mal à me séparer de ma blonde

Dans mes souvenirs ta blonde était brune  :lol:

Philippe Chaligne :
Poivre  à Phu Quoc :

Moi qui ai du mal à me séparer de ma blonde

Dans mes souvenirs ta blonde était brune  :lol:

haha, Eric ne quitte jamais sa baba  :P et non sa chi ba , jeu de mot tiré par les cheveux non ?  :/
amts à tout le groupe

Oui une fausse blonde, ancienne brune décolorée, et récolorée, passée à la machine à laver, puis séchée à l'étuve.....
Blonde : terme repris par nos cousins Canadiens, qu'elles soient blondes, brunes, rouquines, vertes, rouges, toutes les couleurs de l'arc en ciel......
Ma miss est tout l'opposé, dame nature, aucune décoloration, pas de fard, comme je l'aime.

Bien à vous.

Poivre

Une femme en France,
monsieur 6 mois au Vietnam !
Dites moi comment un homme normal
Peut faire, quand il a soif en plein désert après des années de marche, et qu'il rencontre une oasis ?

Il prie halla en regardant le ciel !
Ou va t'il boire l'eau.

???????

apres l'inquiétude et les commentaires du bien être de l'enfant, je me dis moi aussi, que de vivre en couple nécessite de vivre le plus possible en proximité. Pour reprendre un peu l'image de l'oasis....il arrive parfois de ne pas suffisamment résister à aller voir si ailleurs l'herbe est aussi verte.... A paraitre vieux réac mais la famille c'est un père plus une mère plus l'enfant  L'enfant sera bien içi, le père en rêve. Et convaincre la mère, ben là .... nous on ne peut rien faire. Mais rien n'est impossible dans la vie

Nouvelle discussion