en 100 jours, Annegret Kramp-Karrenbauer s'est fait un nom

La nouvelle présidente de la CDU a réussi en peu de temps à se démarquer d'Angela Merkel. Et elle a évité que la CDU ne s'entredéchire.
Menu
Le Point

    Politique International Économie Tech & Net Culture Débats Sciences Santé Sports Lifestyle Afrique Vidéos Abonnés

Actualité International Europe
Allemagne : en 100 jours, Annegret Kramp-Karrenbauer s'est fait un nom
La nouvelle présidente de la CDU a réussi en peu de temps à se démarquer d'Angela Merkel. Et elle a évité que la CDU ne s'entredéchire. De notre correspondante à Berlin, Pascale Hugues
Modifié le 18/03/2019 à 09:48 - Publié le 18/03/2019 à 09:26 | Le Point.fr
La nouvelle presidente de la CDU essaie de se demarquer en exposant avant tout une vision du monde et de la politique beaucoup plus conservatrice que d'Angela Merkel.

La nouvelle présidente de la CDU essaie de se démarquer en exposant avant tout une vision du monde et de la politique beaucoup plus conservatrice que d'Angela Merkel.
  https://www.lepoint.fr/images/2019/03/18/18233992lpw-18234387-article-jpg_6062241_660x281.jpg

Mini-Merkel. C'est le surnom moqueur qui courait sur toutes les lèvres quand, il y a tout juste 100 jours, Annegret Kramp-Karrenbauer prenait la tête de la CDU. Ravie, Angela Merkel passait le flambeau à sa favorite. Les deux femmes se respectent, ont toujours été très proches et se font confiance. La première mission de celle que tout le monde s'est dépêché d'appeler « AKK » pour éviter de trébucher sur son nom imprononçable fut donc de prendre ses distances vis-à-vis de la chancelière et de démontrer qu'elle n'est ni un clone ni une exécutante des ordres venus d'en haut.

Depuis le mois de décembre, la nouvelle présidente de la CDU essaie tant bien que mal de se démarquer en exposant avant tout une vision du monde et de la politique beaucoup plus conservatrice que celle d'Angela Merkel. Il y a eu la mauvaise blague faite au carnaval cette année : Annegret Kramp-Karrenbauer, un béret sur la tête, se moque du « troisième sexe ». Il y a eu ses prises de position ouvertes sur l'interdiction de la publicité pour l'avortement et, tout récemment, son conseil aux parents dont les enfants vont manifester pour le climat le vendredi. Si elle était à leur place, Annegret Kramp-Karrenbauer interdirait à ses enfants de sécher les cours. Par ses prises de position, AKK espère séduire l'aile conservatrice de la CDU et peut-être ramener au bercail ceux qui se sont égarés et ont voté pour l'AfD, le parti populiste.
Une politique migratoire moins souple

En organisant des ateliers de discussion au sein de son parti – une sorte de mini-grand débat – autour de la question de l'arrivée massive de réfugiés en 2015, Annegret Kramp-Karrenbauer a voulu libérer la parole et donner aux chrétiens-démocrates critiques l'impression que la direction du parti les entend. Elle ne cesse de rappeler qu'« il s'agissait d'une situation absolument exceptionnelle » et ne laisse planer aucun doute : avec elle, la politique migratoire sera moins souple. Dans une interview à la télévision, AKK va jusqu'à dire que, en dernière instance, elle envisagerait la fermeture des frontières de l'Allemagne. Une option qu'Angela Merkel a toujours catégoriquement écartée quand elle était à la tête de la CDU.

Moins libérale qu'Angela Merkel, cette catholique pratiquante originaire de la Sarre, le petit Land frontalier de la France, a aussi voulu prendre les devants et montrer que, sur les grands dossiers politiques, elle ne se contente pas d'un rôle de potiche. C'est elle, et non la chancelière, qui a répondu très fermement aux propositions publiées au début du mois par Emmanuel Macron dans le journal Die Welt. Pour la première fois, Annegret Kramp-Karrenbauer a présenté sa vision de l'Europe et posé le pied sur le parquet international. https://www.lepoint.fr/europe/allemagne … _2626.php#

jean luc  ;)

PS: retenez bien ce nom , car il y a de fortes chances pour que ce soit la  futur chanceliére  . trés conservatrice ,catholique pratiquante , droit dans ses bottes , elle seras une politique de droite pour contrer l'afd , elle est contre l#avortement , pour une politique d#immigration plus dure ,mais sans pour autant être populiste ,aime la France ,parle trés bien français ,elle est francophile  mais elle defenderas durement les intérêts de l'Allemagne , enfint bref une femme de caractére .

Nouvelle discussion