S'effacer du monde pour mieux le retrouver.

Salut à tous.
Bon je viens de rentrer en France pour faire retirer mes plaques qu'ils mon vissé dans la jambe. (Pour  ceux qui on suivi mon épisode l'année dernière. )
Je remarque que en France c'est le ras le bol général , la déprime voir la sinistrose...
Beaucoup de mes connaissances  ici en france veulent ce barrer, arrêter le boulot , divorcer , ...
pour vivre la grande aventure  : Madagascar en mode ecolo / Hermite / vivre de la cueillette de la chasse et sa pêche. .de son jardin.etc..
Bon prudence quand même avant de tout lâcher,  faite vous une petite expérience de quelques semaines à vivre de cette façon, vous allez vite comprendre que lorsque l'on as vécu toute ca vie dans un certain confort , dans une société de consomation et d'aide sociale relativement  généreuse,
C'est pas gagné de renoncer à tous ça et d'aller vivre son rêve qui c'est formé devant des emissions de tv.

Cela dit on as qu'une vie. ..
Et comme dit jpmadalu
Toutes initiative et positive
(Bon ci on arrive à en tirer le positif , ce qui est pas gagné pour tout le monde).

Bon" s'effacer du monde" ok mais comment ? car ou que l'on soit on y est toujours dans ce monde non ?
Du moins de notre vivant.

Bon rétablissement en ce qui concerne ton opération en France, car je suppose que ce n'est pas une simple affaire.
En ce qui concerne la vie en France, effectivement on sent que rien ne tourne plus rond dans ce monde et on cherche instinctivement l'évasion en laissant derrière soi toutes les préoccupations d'un monde qui n'est plus à la hauteur pour apporter une satisfaction à ceux qui ont tout et qui auraient un besoin impérieux de rien d'autre que d'air pur, d'eau fraiche et de lâcher prise.
Mais il y a un hic... car je comprend maintenant ce que disait jadis mon regretté géniteur: "Ne crois surtout pas que les pigeons rôtis vont entrer par la fenêtre et atterrir sur ton assiette"

Bernard Raybaud :

Je ne réponds pas à Ronexhamer que je ne connais pas, mais à Vanessa qui est bien française et dont le projet est très explicite. Je pense utile de rappeler que nous sommes des vazaha en pays malgache et qu tout ne nous est pas permis moralement.

Vous n'avez pas lu le sujet depuis le début. Vanessa est l'associée  de Ronhexamer. Le monsieur possède le terrain et la cabane, Vanessa  a des idées pour développer l'endroit (lieu de relaxation permettant de se ressourcer tout en respectant la nature et la population locale).

Plein de bisouss et de courage Arnaud... pour arriver à survivre en France déjà  :D ... Reviens nous vite avec une jambe toute neuve !!!

S'effacer d'un monde pour mieux en retrouver un autre plus plaisant:
Toute initiative personnelle peut, si elle est réfléchie et scrupuleusement préparée être un succès.
Prenons un exemple, vous avez un bungalow perdu dans la brousse à une dizaine ou une vingtaine de km d'une petite ville et vous voulez y créer un évènement qui attirera du monde.
Vous allez me rétorquer que du monde qui n'a pas beaucoup d'argent n'est pas intéressant du point de vue rentabilité.
Mais sachez qu'on peut devenir millionnaire en faisant payer à un million de personnes un franc.
Et naturellement multimillionnaire en faisant payer deux francs etc.
Oui mais qui va payer un franc sans y être obligé?
Eh bien il suffit par exemple de créer des évènements en appliquant des affiches un peu partout dans la région et le reste sera du bouche à oreille.
Mais quels évènements devrait-on créer avec le thème du bungalow par exemple?
Et bien vous organisez par exemple une course chronométrée autour du bungalow et les participants en s'inscrivant devraient payer un franc et gagneraient en nature l'équivalent de la moitié de la somme totale que les participants auront versé.
Autre exemple: une élection de miss bungalow avec le même principe.
Une épreuve d'endurance celui qui sera capable de faire le plus de pompes ou de faire le plus longtemps le poirier etc. on peut inventer des milliers de jeux car ce qui manque à Madagascar ce sont justement des évènements car la plus grande majorité ne possède pas de télé, pas de distractions, pas de moyen de s'amuser alors qu'il est nécessaire de s'amuser également au même titre que de respirer de manger, de boire ou de faire l'amour pour garder un équilibre mental.
Je me souviens quand j'étais jeune, avant que je ne laisse mon esprit errer entre le désir et le rêve, que je faisais des dizaines de km à pied juste pour aller à un thé dansant et que je rentrais à pied en faisant dix km à travers la forêt pour raccourcir le trajet... Bien sût les "d'jeun's" d'aujourd'hui ne savent même plus ce que c'est que le plaisir qu'on peut éprouver à danser un slow joue contre joue avec une belle petite blonde qui avait lavé ses cheveux avec du vinaigre pour les rendre plus doux... sur les conseils de sa grand-mère qui en connaissait un rayon sur ce sujet.
Je ne manquais jamais un rendez-vous du sam'di soir et du dimanche après-midi aux slows qui se dansaient dans la région et j'étais prêt à payer les deux sous que j'avais au fond de ma poche pour m'éclater et le lundi en allant à mon travail, j'avais encore la tête pleine des notes des musiques langoureuses ou des rocks et autres twist endiablés et cela me faisait gamberger tout le restant de la semaine. Et quand je pense que pendant ce temps là d'autres se remplissaient le ciboulot pour essayer de décrocher la lune dans les universités... ils ne savent pas ce qu'ils ont ratés dans leur jeunesse et qu'on leur a volé leur liberté autant qu'à ceux qui étaient obligés comme moi d'accomplir seize long mois sous les drapeaux et cela pour rien car quand je suis revenu de l'armée toute cette insouciance avait disparu et il m'a fallu entrer dans une nouvelle vie triste et morne qui m'obligeait à soit disant gagner ma vie... alors que je venait d'en perdre inutilement une bonne partie à l'insu de mon plein gré comme dirait le cycliste qui dans ma mémoire défaillante à remplacé son nom par une remarque amusante.

http://www.cyclisme-dopage.com/betisier/humour-mutio-papa.jpg

Mon tit Mdagaston... Je ne crois pas qu'organiser des après midi dansants, des courses autour du bungalow pour les populations alentours s'inscrive dans le projet de nos amis... et je les comprendrais tout à fait !!!!
Franchement moi perso je préfère ne pas gagner d'argent que d'être envahie par des foules qui recherchent de l'animation !!!!
Il me semble qu'ils parlaient de paix, de retour au calme et à la sérénité, à la redécouverte de soi... et franchement avec de la musique malgache à fond et les descentes de THB qui accompagnent les événements locaux... on est un peu à l'inverse de leurs idéaux !!!!

Tous les goûts sont dans la nature et si on veut vraiment entreprendre, quoi de plus naturel que d'organiser des fêtes car dans mon village natal il y a des fêtes régulièrement afin que les gentilés puissent se retrouver pour mieux pouvoir s'isoler par la suite car un isolement prolongé n'est pas vraiment fait pour les mammifères sociaux dont nous faisons partie intégrante qu'on le veuille ou non.
Les fêtes ont toujours eu une place important dans l'histoire depuis les jeux du cirque chez les romains jusqu'au foot qui domine le monde sportif de nos jours.
On peut autant se ressourcer en faisant la fête que "sinistroser" en se retrouvant seul au milieu de la nature si belle soit-elle car l'autophobie est aussi présente chez certains individus que l'ochlophobie en étant entouré par la foule.
https://www.persee.fr/doc/comm_0588-801 … _22_1_1339
http://dessinsactualite.20minutes-blogs.fr/photos/00/00/2068010077.jpg

Bonjour à tous et toutes et merci pour vos messages très riche en idées et reflexions. Ronexhamer s'excuse de ne pas être présent mais il a apparement un problème pour poster des messages sur ce forum.
Pour ma part, je vois ce projet comme un être vivant qui va évoluer, s'ajuster  au fur et à mesure des besoins , expériences, s'enrichir de l'échange et du partage comme par exemple ici sur ce forum et sur place.
Face à la situation actuelle de notre chère planète, accomplir par des actes non des mots, une volonté de vivre dans le respect et dans l'harmonie de et avec la nature, cela passe par apprendre a vivre en harmonie avec soi même, ce qui amène a l'être aussi avec les autres, retrouver ce que nous sommes réellement et non ce que le formatage de la dite civilisation a fait de nous.
Quelles sont les véritables richesses ? Es-ce l'opulence et hélas souvent le gaspillage de la société industrielle qui par la competition du développement a outrance du matérialisme, de la compétition, de la course après le temps  car il parait que le temps c'est de l'argent...
Stress, depression, que l'on met sous silence avec des anxiolitiques, du commerce chimique qui se nourrit de tout, jusqu'a multiplier cancer, et autres maladies. Dans tout cela, l'être humain a aussi quelque chose à nourrir autre que son estomac, c'est les valeurs, la richesse de la relation humaine, le partage, l'échange. Retrouver qui il est vraiment et quelle est sa place en ce monde et comment revenir à ce qui nous est essentiel, le veritable bonheur et la simplicité. Je pense que le peuple malgache comme tout autre peuple sur terre a beaucoup de belles choses à nous apprendre et nous avons aussi de belles choses à transmettre et donner. De ces échanges vont naitre des solutions alternatives pour développer  des projets comme " Eden dolce" respectueux de la nature et de l'être humain,

Bon rétablissement arnovasa ! En effet comme tu le constate nos sociétés de consommation nous rend malade physiquement et mentalement, solitude, depression, stress, nous ne savons plus qui nous sommes car nous ne pouvons retrouver notre équilibre entre corps et mental que si nous retrouvons notre place qui est au sein de mère nature dont nous sommes très profondément liés....Madagascon ta façon d'écrire me donner toujours le sourire  :D  Oui la danse, la joie fait partie du processus de retour a ce que nous sommes, prendre la guitare, les instruments de musique, chanter tous ensemble et danser par exemple au coin du feu fait partie des moments de partage et de joie qui nous réunit et nous rend heureux même si parfois je chante faux !  :D

Chère Vanessa merci d'être capable de sourire de mes divagations. En fait je suis heureux de savoir qu'il existe encore des personnes qui sont capables de se rendre compte qu'adorer un dieu aussi argenté soit-il n'est pas une panacée.
La vie simple loin de sa dose quotidienne, si minime soit-elle de glyphosate donne une satisfaction qu'on ne trouve plus dans les pays occidentaux.
Tes inspirations à une autre vie, ton aspiration à un lâcher-prise n'est pas toujours chose aisée mais ce qui est difficile nous rend plus fort et nous permet d'avoir une autre vision de la vie.
Bien entendu il est bien plus facile de vivre ses rêves quand on a un petit tas de billets qui renflouent régulièrement notre compte en banque mais vivre oisivement ne m'apporterait aucune satisfaction personnelle.
Ici on retrouve des plaisirs simples comme hier où j'ai trouvé au marché local des pommes qui avaient la grosseur des fraises qu'on peut trouver parfois sur les étals des marchés en France. Elles avaient l'air bien malingres comme s'il leur manquait de ces fameux produits-miracles qui font gonfler et enfler toujours plus les fruits et légumes dans les pays dits "civilisés" (que n'emploierait-on pas comme terme pour rendre un endroit plus attrayant).
Ces pommes que j'ai acheté étaient à croquer, savoureuses et sucrées avec un vrai goût de pommes. J'ai soigneusement récupéré les pépins de ces petites pommes que je suis en train de faire sécher avant de les stratifier dans une glacière et de les planter comme je l'ai fais déjà avec des noyaux de kaki, et qui, après trois mois de stratification dans la glacière ont germé et sur les dix noyaux j'ai réussi à avoir deux beaux plants qui sont déjà planté en place et qui mesurent près de trente cm de haut en un an sans apport d'engrais autre que la terre de mon compost issu de mon petit élevage de léporidés.
Il en était de même pour des tas d'arbres fruitiers et autres plantes que j'ai planté à partir de graines, de pépins, de boutures etc. La satisfaction de réussir à créer, à donner la vie à des plantes est vraiment beaucoup plus plaisante que d'acheter bêtement de jeunes plants dans les jardineries en France, et de les oublier dans un coin du jardin.
Ici, comment dire, les plantes ont été élevées avec amour, on leur parle, même si on sait très bien qu'elles ne comprennent pas notre langue, je suis pourtant intimement persuadé qu'elles ressentent un bien être quand on s'occupe d'elles plutôt que si on achète un plant qu'on met en terre et qu'on oublie.
A Madagascar on peu renouer avec une vie simple en faisant profiter par notre simple présence d'autres personnes moins favorisées que nous et là aussi on sent qu'on n'est pas dans un concept de course à l'échalote qui consiste à vouloir toujours être le premier en toute chose: Celui qui a réussi ses études avec des diplômes décrochés haut la main, celui qui a réussi sa vie et qui est marié avec une gentille femme qui lui a offert deux beaux enfants et qui dispose d'une belle maison dans un lotissement avec un chien et une belle voiture qu'on lave tout les samedis... pour passer le temps .
Le temps étant la chose la plus importante que nous disposons dans notre vie sur terre alors essayons de rendre ce temps utile et agréable tant qu'à faire plutôt que de le perdre en futilités. Nous pouvons gagner du temps en créant et en nous investissant plutôt qu' en nous prélassant oisivement sur un canapé à regarder bêtement vingt deux types courir après un seul ballon. Mais ce n'est que l'avis d'un déséquilibré qui sait à quoi s'en tenir sur son compte...

https://citations.tn/wp-content/uploads/2017/07/dd7034cc883b48ca03c94b16dbcfa877--belles-phrases-humour.jpg

On se rejoint dans l'idée de rejeter les choses futiles, je suis dans ma phase "régressive ". Je serai disponible pour échanger avec vous sur ce projet. 🌱🌱🌱

Bonjour JasminSquare et soyez reçu avec joie, et si nous pouvons vous apporter ne serait-ce qu'une petite aide afin de vous libérer de votre situation conflictuelle ou anxiogène, ce sera avec plaisir car comme le disait déjà de grands penseurs, "on ne peux pas offrir une belle fleur à quelqu'un sans en garder un peu de parfum dans sa main".
http://imagesetpassion.i.m.pic.centerblog.net/ea873876.gif

Connaissez-vous le WWOOF (non ce n'est pas l'aboiement du chien quoique...)
Working Weekends on Organic Farms, soit « Week-ends de travail dans les fermes biologiques »)
C'est la nouvelle mode qui vient d'être lancée.
Vous créez une ferme biologique et vous y invitez des personnes qui veulent s'épanouir dans la nature.
Le principe du WWOOFing se définit comme des vacances solidaires actives. Ce mouvement mondial permet aux volontaires de découvrir le quotidien des fermes biologiques, d’apprendre et de participer bénévolement et librement aux activités d’un hôte qui souhaite partager son univers.
Je me souviens que ma mère adorait aller faire les vendanges en Alsace uniquement pour y retrouver la convivialité d'antan.

https://resistanceinventerre.wordpress. … e-a-vivre/
https://images.ecosia.org/dxbDe3vva5D3ywvFwrYAOMIkq-w=/0x390/smart/https%3A%2F%2Femilymorcos.files.wordpress.com%2F2012%2F10%2Fmh23.jpg
https://images.ecosia.org/lxlDJ8vVOf9SzJcnNwqR_y2ih4o=/0x390/smart/https%3A%2F%2Fwww.anticstore.com%2FDocBD%2Fcommerce%2Fantiquaire%2Fgalerie-vaudemont-129%2Fobjet%2F31507%2FAnticStore-Large-Ref-31507.jpg

Nouvelle discussion