Voyeurisme des médias et de la société dominicaine

Difficile de traiter ce sujet sans être taxé de voyeurisme soi-même. La société dominicaine à certains égards me rappelle la Martinique de mon enfance.  Une société dans laquelle la vie est un spectacle et ce malheureusement surtout dans ses aspects les plus violents, malsains et les plus conflictuels. Mais il y a 50 ans les médias martiniquais n'étaient aussi présents que les médias dominicains aujourd'hui. Dans mon quartier, les drames conjugaux (ou autres) n'avaient comme spectateurs que les habitants du coin alors qu'ici les médias nationaux n'hésitent pas à montrer et commenter avec force de détails ce qui devrait rester dans une sphère limitée. J'ai été surpris par ce reportage sur le vif d'une chaîne de télévision dominicaine qui interviewvait une femme en pleurs assise sur le pas de sa porte, face à la rue. De l'autre coté de la rue, face à sa maison, le corps de son mari abattu de plusieurs balles. Les médias étaient arrivés avant les secours...
J'ai évoqué récemment le cas de ce jeune Haïtien retrouvé pendu dans un parc de Santiago.  Là également le reportage d'une chaîne de télévision fait froid dans le dos. "Heureusement" qu'il y a les pleurs de cette vieille femme qui donne un peu d'humanité à cette scène révoltante.
Plus récemment et dans un registre moins violent, cet article de Listin Diario qui parle de la prostitution d'une mineure avenue d'Espagne. L'article nous donne les tarifs des passes mais ignore complètement le fait qu'il s'agisse d'une mineure! Difficile de faire mieux pour banaliser la prostitution!

Les deux premières années en RD j'ai vu 5 morts par homicide dont un où j'étais le premier sur les lieux.
La mort violente est un spectacle ici, tous sortent leur smartphone pour la photo pour facebook.
Dès qu'il y a une grosse dispute, tout le quartier sort pour regarder. Il y a plein de bagarres à la machette qui traine sur facebook.
Même les mioches ça ne perturbe pas trop.
En France il y a 1,3 homicide pour 100.000 habitants, en RD c'est 23 ou 25, c'est un monde plus violent l'Amérique latine. L'Europe est une zone où il y a peu de violence, on est plus vite choqué.
Ca se passerait en Europe je dirais c'est anormal, c'est pas l'Europe ici.

Les trois pays plus gros exportateur de *** sont les Philippines, le Brésil et la RD.
Le Brésil c'est 200 millions d'habitants, les Philippines 100 et la RD 10.
Un proxénète est assez bien considéré en RD d'après une étude d'une sociologue canadienne. La seule chose que l'on va repprocher à la prostitué c'est de trop étaler sa richesse. Le chulo oui, la chula non.
Si c'est pour l'éducation des enfants, c'est admis.
0;3 de mineures enceintes en France malgré une majorité sexuelle à 15 ans.
En RD le chiffre se ballade entre 11 et 15%, ça fait une *** de différence. Etre mère c'est être d'office dans le monde adulte. Assez théorique la notion de minorité.
Pour le dominicain mañana est un autre jour, pas vraiment du style à se projeter.
La piqure contraceptive coute 150 pesos pour 3 mois, ce n'est pas une histoire d'accès à la contraception mais elles s'en foutent pour la plupart surtout dans la classe la plus pauvre.
A 44 ans Jackelyn sera arrière grand-mère, pour ses 13 ans Tchenly sera mère.
Tant qu'elle vivais à San Cristobal, elle m'écoutait un peu, à la capitale ses parents ne s'inquiétait pas trop de ses semaines de fugue.
Pas d'écoute, l'impression d'être rejetée. Pourtant facile à manoeuvrer la miss, elle fait plus vieille que son âge, mais une simple vidéo de Barbie la recentrait dans son âge. Sa mère c'est la seule femme que j'ai jamais frappé, c'était pour la désarmer, dispute de voisinage. Un homicide sans preuve déjà à son compte c'est suffisant.

Dans le milieu pauvre il faut voir la violence de vie, à 5-8 ans un mioche s'en ait pris parfois suffisament pour que la prison fasse camp de vacances.
Coups, rétorsion, rejet et mépris des moins pauvres, leur salle de jeu c'est l'abattoir.
Tout ce qui nous choque ne risque pas de les choquer.

On est de cultures différentes, il faut avoir de bonnes bases d'anthropologie pour essayer de comprendre. Le plus dure pour l'anthopologue c'est de se défaire de tout ses concepts avant une analyse. Il regarde certainement pas avec le regard de sa culture d'origine. Il n'emploie pas non plus le regard local. Son regard doit être proche d'un petit enfant une période où l'on a pas les critères pour émettre un jugement.

Pour le listing Dario qui donne les tarifs sur la capitale c'est de l'information, 6 ans que je suis en RD et je connaissais pas les tarifs.
En France sans côtoyer des prostituées je connaissais les tarifs, on en parle, ici non.
Ici je dois en côtoyer, mais comme localement on ne fait pas de différence et qu'il n'y a pas de rejet difficile de deviner l'emploi, je dois avoir des voisines *** ou plutôt vu que j'ai déménagé, je devais avoir des voisines ***. Dans mon ancien quartier, les jolies maisons avaient pour la plupart été construite avec du *** à l'étranger. C'est un peu le père Noël pour la famille la prostituée à l'étranger.

Modéré par Diksha il y a 3 jours
Raison : Propos déplacés.
Je vous invite à lire la charte du forum

Les tarifs dans la rue sont tellement bas pour la classe moyenne voire pour les étrangers que le fait de les révéler est à la limite de la publicité.
Le point commun de tous les reportages cités dans mon post, aussi bien les 2 premiers de la presse télévisuelle que le dernier de la presse écrite, est l'absence d'approfondissement du sujet traité et le fait que les journalistes s'adressent davantage à l'émotion ou aux pulsions qu'à la raison.
Dans les 2 premiers exemples interviennent le spectacle de la mort et l'émotion. Choc émotionnel terrible, pour la femme de l'homme assassiné, que l'on ne prend pas en compte en voulant l'interviewer coûte que coûte même si elle n'est absolument pas en état de parler, émotion justifiée également pour la petite vieille face à cet adolescent pendu mais surtout émotion qui prend aux tripes et actionne encore plus les leviers du voyeurisme.
Dans le reportage de la presse écrite sur la prostitution d'une mineure, on relève l'absence d'approfondissement et de mise en garde sur les aspects légaux et moraux relatifs à la minorité des intervenants. Le  voyeurisme ne fait plus intervenir les émotions mais les pulsions. Cela contribue à un coté incitatif renforcé par l’énumération des différentes possibilités de lieux de rendez-vous qu'a le client. Cet article est Incitatif également pour les parents de mineures (car je doute qu'elles lisent le journal) qui verront dans la prostitution un moyen somme toute banal de gagner sa vie.
Il faut préserver la liberté d'informer mais en gardant en tête qu'il y a aussi une responsabilité d'informer. L'article de Listin Diario contribue à faire de la république Dominicaine une des meilleures destinations de la Caraïbe pour le tourisme sexuel.

Je partage complètement votre point de vue. J'ai la même culture que vous.
Ici c'est une culture différente avec des concepts différents.

L'émotionnel est un très bon outil, ça attire, ça raporte en pub et chez nous ça permet même de faire des lois scélérates chez nous.
Au USA ça même permis de bafouer leur propre constitution dont ils sont si fières.

Ici en RD c'est galère avec du mineur.
L'exemple de Chenly plus haut je suis allé à la police avec sa grand-mère pour la fugue et certainement un détournement de mineure. La police nous a demandé si les parents étaient morts, on a répondu non, ils ont dit circulez ils n'y a rien à voir, c'est les parents qui portent plainte. C'était à la capitale et non chez moi, je ne connaissais personne.

Dire si c'est bien ou pas bien, ouais, ça fait pas bouger les choses.
Déjà quand on veut faire bouger les choses c'est difficile comme on peut voir ci-dessus.
Le seul moyen que j'ai trouver c'est de les envoyer à l'université pour qu'elles aient un avenir indépendant doublé d'un discours de suffragettes. J'influence  0,001% des filles, j'en suis à 14. 14, ça va encore coté budget.
Je ne juge pas mais j'agis.
En France il y a une inégalité sociale au niveau scolaire, ici c'est pas mieux mais il y a en plus un système de caste bien ancré dans les esprits.
Il faut donner aussi un capital culturel, un esprit fort. Heureusement que coté culturel en RD ça ne vole pas trop haut, pour l'esprit fort c'est là que je m'aperçois que le système de caste est bien ancré.

On a une vision assez égalitaire, ici le pauvre c'est juste au dessus de l'objet. Coté accès aux droits, y en a il pour les objets?
Le dominicain apprécie plus ce qui vient de l'étranger que le local, il imite, c'est in.
Si à l'étranger les médias vont s'étonner d'une chose comme la prostitution de mineures, par imitation pour être in, on fera la même chose peut être ici. Ce sera par imitation et non sorti de concepts locaux.

Deux mondes différents avec la même marque de smartphones.
Quel est le meilleur des mondes? Je ne sais pas. Il y a du bon dans les deux.
La définition du mot perfection n'est pas action parfaite dans un monde parfait mais action correcte dans un monde imparfait.

Je viens de m'apercevoir que certains de mes mots ont été étoilés.
1)J'ai des problèmes avec la novlangue, je suis d'un rétro là dessus.
On pense avec des mots, si les mots disparaissent du vocabulaire, les concepts associés disparaissent aussi.
Difficile de conceptualiser par la suite des réalités sociales.
Avant on avait une femme de ménage, maintenant c'est une technicienne de surface. Le titre parait plus valorisant mais les conditions de travail et le salaire ne suivent pas cette valorisation.
Les clochards étaient des exclus de la société maintenant ce sont des SDF.
Pour plus de détails sur le thème une vidéo de 4'.

2) La langue française, Molière, Rabelais.
Les dialogues d'Audiard ou Prévert, tellement rafraichissants quoi ne plaisant pas toujours aux grenouilles de bénitiers.
On connait Audiard mais qui connait Étienne Lhermenault ou Louis Bertrand?

Les mots que j'ai employé et qui ont été remplacé par des * sont pour la plupart le synonyme de péripathéticienne pour le dernier remplacement c'est la partie charnue du corps humain dont les deux muscles principaux sont le grand et le petit fessier.
Suite au conseil de relire la charte, je ne vois pas d'écart à la charte. Si un mot parait injurieux pour l'un c'est que ses concepts peuvent le pousser à penser au mal, un peu le cas de disciples d'Etienne Lhermenault ou Louis Bernard mais pas de ceux qui apprécient Audiard ou Rabelais qui sont des repères de la langue française contrairement aux autres.
Une p*** ou péripatéticienne qui vient chez moi en demandant de garder ses enfants en attendant le retour de sa mère pour aller bosser, je la reçois avec respect et je m'occupe de ses monstres. C'est une habitude dominicaine de s'occuper des enfants des autres et comme chez moi le frigo est toujours rempli, ça arrive de temps en temps. L'acte est il injurieux?

Un mot est injurieux dans un contexte de phrase. La langue française est comme les français pendant la majeure partie de son histoire elle est rabelaisienne.
Ca fait 50 ans que la novlangue se met en place, on nous modifie notre façon de penser. Certains mots vont déplaire aux mormons ou évangélistes, ils sont arrivés après Rabelais ou Audiard, ils arrivent dans une culture, si ça plait pas tant pis, ils sont minoritaires.

Ici c'est la RD, sa réalité n'est pas la réalité de la France ou de l'ile Maurice.
Si j'emploie le terme affectif mi pequeño negro local en France et je ne sais pas à l'ile Maurice, pas sûr que le coté affectif ressorte franchement.
Localement sur l'échelle sociale la p**a a un statut social plus élevé que la technicienne de surface. Une histoire de culture différente.
L'injurieux serait peut être "technicienne de surface"

Pour la petite histoire, il y a 5 ans pour une mise à l'épreuve (décision de justice) j'ai eu une péripatéticienne qui est venue chez moi pour le ménage pour 3 mois. Il y avait aussi 3 étudiantes profil bougeoises qui logeaient sous le même toit. Pas de rejet, au contraire, le taux de fous rires et de rigolade multiplié par deux. Bonnes copines. C'est différent ici. 5 ans après quand je vais à la campagne il y a toujours sa gamine qui me saute au cou.

la seule question que je me pose doit on relier les fait divers .  je remarque que plus le niveau culturel est bas , plus l'infos est au ras des canivaux ,les médias se mettent aux niveau de leur plublic , mais nous doit t'on suivre la sous culture.  jean  luc  ;)

@jean-Luc1
Il n'y a pas plus de sous-culture qu'il n'y a de sous-homme. Les cultures sont plurielles point! Le voyeurisme existe aussi chez nous dans nos médias. Relisez mon 2ème post où je dis:
Le point commun de tous les reportages cités dans mon post, aussi bien les 2 premiers de la presse télévisuelle que le dernier de la presse écrite, est l'absence d'approfondissement du sujet traité et le fait que les journalistes s'adressent davantage à l'émotion ou aux pulsions qu'à la raison. Le texte en gras correspond à la définition du voyeurisme dans les médias et c'est aussi le sujet initial de cette discussion.
De discuter de ce sujet à propos de république dominicaine nous permet de mieux cerner la société dans laquelle nous vivons.

Deja quand tu ne feras pas de fautes de francais,tu habiteras en republique dominicaine,et que tu connaitras ce pays,,tu pourras diré ce que tu en penses. J'ai horreur de ceux qui connaissent tout et ríen en definitive.vis avec ton allemagne,et espere qu'elle t'apporte beaucoup !!!

Cordialement


Alain

THERET :

Deja quand tu ne feras pas de fautes de francais,tu habiteras en republique dominicaine,et que tu connaitras ce pays,,tu pourras diré ce que tu en penses. J'ai horreur de ceux qui connaissent tout et ríen en definitive.vis avec ton allemagne,et espere qu'elle t'apporte beaucoup !!!

Cordialement


Alain

Faire 8 fautes d'orthographe pour en reprocher 4, ouais, ça c'est de l'humour.
Tout le monde fait des fautes d'orthographe et je ne suis pas le dernier.

Tou leu momde fé dait fôte d'aurtograffe é ge ne suit pa le dère-gnié.
Même cette seconde phrase est compréhensible malgré les fautes.
Cela dit par respect de l'autre et de la langue française on fait attention.
Depuis que je vis en zone hispanique je dois faire plus attention.

C'est vrai que vu de l'Allemagne on peut avoir une vision déformé de la RD.
Cette déformation ne doit pas être trop différente de la francaise, les cultures sont proches.

jean luc1 :

la seule question que je me pose doit on relier les fait divers .  je remarque que plus le niveau culturel est bas , plus l'infos est au ras des canivaux ,les médias se mettent aux niveau de leur plublic , mais nous doit t'on suivre la sous culture.  jean  luc  ;)

Vous habitez en Allemagne qui historiquement à toujours eu un niveau culturel élevé. Ca n'empêche pas qu'à l'époque nazi ça ne volait pas haut coté infos.
Au ras des caniveaux, chaque culture a des caniveaux différents, en regardant la télé française, un étranger pourrait la trouver de bas niveau. Depuis 87 que je ne regarde plus la télé, mais en France la télé est plus proche du monde d'Orwell dans 1984 que la télé dominicaine.
La télé dominicaine c'est pour placer ses pubs et non pour amener un savoir suplémentaire.
En France coté pub c'est pareil, mais comme il n'y a plus d'émission critiques, le coté éducatif c'est très proche de 1984. Ca bouillonne de novlange depuis 40 ans. Comme je n'ai pas le nez dans la télé ça se remarque. Si on enlève les mots qui permettent la critique, on arrive plus à conceptualiser une pensée critique.
Plus de pensées critiques, peut on encore parler de démocratie.
Au début des années 2000 j'appréciais les discussions à Budapest ou Bucarest, il sortaient d'une télé de propagande mais non Orwellienne comme chez nous. C'était une explosion d'idées.
En RD, il y a aussi des débats d'idées chez les étudiants.
En France ou en Allemagne où sont les débats d'idées? Des démocraties de zombies "démocratiques".
Formaté zombie orwellien, difficile de comprendre un pays neuf. Je ne dit pas que c'est mieux ici, il y a un manque de maturité, mais ils ne sont pas anesthésiés.
Oui ici il y a du pauvre et de la prostitution.
Ils sont visibles et on on parle même si c'est maladroit comme le fait remarquer Robinson.
En France 30% des actifs sont des ouvriers, on les retrouvent dans les chiffres de l'INSEE mais ils sont oblitérés dans les médias.
Depuis Sarko la prostitution est devenu moins visible, on en parle plus. Il y en a jamais eu autant.
Je préfère des médias maladroits comme en RD que des médias qui oblitèrent des gens ou des mots.
Parler de désinflation, en français d'avant: blocage des salaires.
Cotisations patronales transformées en charges sociales.
Les cotisations c'est pour payer les hôpitaux, les retraites, le chômage. C'est du salaire différé.
Le type qui touche 2000€ à la fin du mois son salaire c'est 4000€, 2000€ c'est le patron qui reverse cette partie de salaire sous forme de cotisations aux différents organismes qui sont notre assurance de prise en charge.
Si on demande à un français s'il faut baisser les cotisations, il va répondre non sinon il devra payer plus de sa poche.
Avec la novlangue les cotisations sont devenu des charges sociales. Ces fameuses charges qui empêche nos entreprises d'être compétitives.
Là si on demande à un français s'il faut diminuer les charges pour améliorer la compétivité, il sera d'accord pour baisser son salaire différé. La novlangue, transformer le mot cotisation en charge et c'est le consentement.
Le dominicain avec sa télé de bas niveau et son niveau culturel moindre ne se fera pas avoir, il en sait moins mais il connait encore le principal. Il faut dire qu'avec le travail informel qu'il y a sur place il comprend très vite l'avantage du salaire différé.
Le devoir d'ingérance, ça marche bien chez nous, ici le dernier c'était en 65, ils ont de la mémoire et sont tout de suite moins chaud avec cette notion.
On a de l'avance par rapport à pas mal de pays, si on regarde d'une façon orwellienne on a franchement de l'avance.
Le film comme le bouquin sont gratuit sur internet.

Un poulet de batterie doit se foutre de la gueule du faisan qui doit chercher sa nourriture. On a parfois l'arrogance d'un poulet de batterie.

C est quoi tous ces jugements de bas étages. Déjà les fautes, je vais comme même pas corriger tous Le fautes de frappes  et raccourci du smartphone. Et encore lamodec est la phonétique... Je vous verrai bien lire ça tiens..
En tous cas, à moins que j ai mal compris. Jean Luc n a dit que les Dominicains avait une sous_culture. C est delà façon d en parler....
De toute façon je ne crois pas Qu on peux se permettre de juger qui que ce soit... Encore moins les Dominicains ! On est tous des étrangers sur cette discussion ! Faudrait peu être s intéresser au point de vue des principaux concernés !
Comportement très petit de Theret, t est vexé. Mon pauvre...
Qu est ce que tu sais de la RD, e l Allemagne ou même de la France.?

Quand tu auras connu en quatre ans, ce que j'ai vecu,tu pourras te permettre de faire un commentaire ...Encore avant hier une femme s'est fait tuee a buena vista 1 par deux voleurs.
Cordialement.

Quand tu auras connu en quatre ans, ce que j'ai vecu,tu pourras te permettre de faire un commentaire ...Encore avant hier une femme s'est fait tuee a buena vista 1 par deux voleurs.
Cordialement. L'incident est  clos.

Robinson972 :

@jean-Luc1
Il n'y a pas plus de sous-culture qu'il n'y a de sous-homme. Les cultures sont plurielles point! Le voyeurisme existe aussi chez nous dans nos médias. Relisez mon 2ème post où je dis:
Le point commun de tous les reportages cités dans mon post, aussi bien les 2 premiers de la presse télévisuelle que le dernier de la presse écrite, est l'absence d'approfondissement du sujet traité et le fait que les journalistes s'adressent davantage à l'émotion ou aux pulsions qu'à la raison. Le texte en gras correspond à la définition du voyeurisme dans les médias et c'est aussi le sujet initial de cette discussion.
De discuter de ce sujet à propos de république dominicaine nous permet de mieux cerner la société dans laquelle nous vivons.

le reportage vidéo que tu as  mis en ligne pour moi c'est de l'info de bas niveaux  , a part qu'il y a eu un crime ,j'ai rien appris  , c'est du voyeurisme , mais moi je l'aurais jamais mis en ligne . chez moi j'ai " lebild zeitung " qui est le plus gros tabloi du pays , dont le tirage est á 2 millions d'exemplaires ,son contenus est des plus affligeant  ,  je contaste que ceux qui l'achéte ont un bas  niveau culturel   . ton reportage pourrais figurer en bonne place sur le site de journal  .  jean luc  ;)

setty :

En tous cas, à moins que j ai mal compris. Jean Luc n a dit que les Dominicains avait une sous_culture. C est delà façon d en parler....

moi j'ai bien concience que les dominicains ne peuvent pas accés a la culture aussi facilement que moi ,compte tenus des difficultés financiére qu'ils ont . C'est la même chose pour les banlieus en France .  moi j'ai la chance d'avoir un mécéne  prés de chez moi  qui finance lplusieurs muséen , et galerie d'art moderne , j'ai pu voir des matisse  ,courbet , renoir ,boderos , picasso ,etc,etc, et gratuitement en plus , ou des expositions de mobiliers, c'est pas possible en RD .   jean luc  ;)

jean luc1 :

le reportage vidéo que tu as  mis en ligne pour moi c'est de l'info de bas niveaux  , a part qu'il y a eu un crime ,j'ai rien appris  , c'est du voyeurisme , mais moi je l'aurais jamais mis en ligne . chez moi j'ai " lebild zeitung " qui est le plus gros tabloi du pays , dont le tirage est á 2 millions d'exemplaires ,son contenus est des plus affligeant  ,  je contaste que ceux qui l'achéte ont un bas  niveau culturel   . ton reportage pourrais figurer en bonne place sur le site de journal  .  jean luc  ;)

Bravo! tu as tout compris... :blink:

Ben oui, il a tout compris, si ces reportages existes, C est que des personnes les regardent ! Et c et là que ce situe le problème.
Dans un pays pauvre, les gens s'en sortent comme il peuvent... Et au contraire je respecte leur choix, le choix de ne pas agresser les touristes pour avoir de l argent !
Mais ce n est pas un choix, la vie le leur impose... Les Dominicains sont un peuple fier, des arnaques à la ruse, de la prostitution,soit mais ils ne mendie pas, ils vendent du vent (je trouve la différence appréciable) ils n agressént pas. Bien sûr cela arrive comme partout... Mais je pense que ce sont souvent les étrangers qui provoque tous cela de part leur attitude. Vous feriez quoi dans leur situatio'!

Nouvelle discussion