offrir des ustensils d'école.

Bonjour à tous.
Certains touristes viennent ici en all inclusive pour bénéficier pleinement de vacances bien méritées.
D'autres viennent également pour cela mais cherchent un moyen d'aider efficacement des enfants défavorisés, comme par exemple à offrir des stylos, des crayons, des cahiers.....
Bien entendu, aucun tours Opérateurs ne proposent ces services là, à moins de passer vite fait en camion plateau et de jeter au passage dans de petites localités ces différents ustensils comme on lancerait des cacahuetes à des singes. J'ai déjà vu ce genre de vidéos où les gamins courent après ces camions pour récupérer l'offrande. Personnellement je trouve cela minable.
Une amie m'a contactée il y a de cela quelques jours, me disant qu'elle allait venir sur Bavaro au mois de mai, et qu'elle désirait apporter aux enfants démunis ces ustensils d'école.
Je lui ai parlé de la Fondation Punta Cana , ainsi que celle d'Oscar de la Renta, qui, sur place, font beaucoup pour venir en aide à ces enfants.
Bien sur, on peut aller directement dans des écoles pour distribuer soi même ces cadeaux.
Ce message s'adresse à ceux qui ont déjà fait cette démarche, pour connaître leur ressenti, savoir comment ils ont procédé et les pièges à éviter.
Merci de vos réponses.
Cordialement

Bonjour,
Il y a quelques mois avec des amis nous avons eu cette initiative en Afrique du Sud. Nous avons apporté des ustensiles dans le but de les distribuer dans les écoles les plus défavorisée et de passer un moment hors du commun en compagnie des enfants.

Malheureusement aucune école ni association n'a accepté de nous recevoir et nous avons fini par échanger ces ustensiles dans un petit village contre un repas traditionnel mais sans aucune garantie qu'ils aient bien profités aux enfants et non au "chef" du village qui les a revendus pour se faire un peu d'argent.

Je pense réitérer cette action en RD et je suis donc à l'écoute de toute information relative a des écoles qui nécessitent du matériel, sachant que j'aurais beaucoup plus de temps sur place par rapport à mon expérience en AFS.
Merci Pierre pour ces infos :)

Pepito.

Bonjour Pepito.
Et oui, c'est aussi un peu ma crainte ici. Ce pays est gangrené par la corruption à tous les niveaux. Bien entendu, ce qui se voit le plus, c'est celle des cols blancs, mais les besogneux aussi, tous ceux qui ont un petit pouvoir, les directeurs d'école, les professeurs sont prêts à y participer activement si on leur en donne les moyens.
J'attends donc le partage de vous tous qui avez déjà fait ce geste de donner.
Cordialement

Il y a quelques semaines je suis tombé sur ce rapport de visite de L’UNICEF: Fonds des Nations unies pour l'enfance. Cette visite faite en 2018 concernait la République Dominicaine et Haïti.
Extraits:
10. La délégation a pris connaissance des principaux défis rencontrés par les enfants et les femmes en République dominicaine. Dans ce pays toujours marqué par l’inégalité entre les sexes et par la violence, les violations des droits de l’enfant continuent d’être tolérées par la société. La protection des enfants contre la violence, les abus et l’exploitation doit rester une priorité absolue.

12. La délégation a pris connaissance de la situation des enfants d’origine haïtienne
qui migrent en République dominicaine. Les migrations en provenance d’Haïti et à
destination de la République dominicaine constituent une source permanente de
tensions entre les deux pays. La situation des migrants nés en Haïti et de leurs
descendants nés en République dominicaine est également problématique.


23. L’UNICEF a aidé le gouvernement à établir une procédure d’expulsion formelle,
dans laquelle l’État s’engage à ne pas expulser les enfants, les femmes enceintes ou les personnes âgées, entre autres groupes vulnérables. Pour garantir le respect de cet
engagement, l’UNICEF a posté des observateurs dans trois des quatre centres
d’expulsion officiels présents le long de la frontière.


36. Toujours à Boca Chica, la délégation a visité le site d’un programme de
développement de la petite enfance mis en place sous les auspices du Plan national de protection de la petite enfance et d’attention intégrée, principalement mis en œuvre par l’Institut national pour les soins intégrés pour la petite enfance, un organisme gouvernemental. Le programme fournit des services à des enfants de moins de 5 ans vivant dans des communautés vulnérables. La délégation s’est rendue dans une famille et a visité le site d’un programme communautaire. Elle a pu visiter le centre de soins et d’enrichissement personnel et observer le travail des animadoras –des travailleuses communautaires – qui rendent visite aux enfants chez eux et forment les parents aux bonnes pratiques parentales, y compris aux activités d’éveil. L’incidence positive de ces
deux projets à Boca Chica est indéniable.


Ce rapport met donc en évidence notamment les problèmes liés à l'enfance en République Dominicaine  et cite les pistes qui sont suivies pour y remédier. La partie de ce rapport consacrée à l'enfance en Haïti est encore plus édifiante! je ne citerai que le point 45:
45. Haïti doit restaurer et renforcer son système pour réussir à mettre en place et
garantir un environnement protecteur pour les enfants. Un enfant sur quatre vit séparé de ses parents. Le pays compte plus de 700 foyers d’accueil non réglementés qui hébergent quelque 30 000 enfants selon les estimations, alors que quatre pensionnaires sur cinq ne sont pas véritablement orphelins. Près de 20 % des enfants ne sont pas enregistrés à la naissance, ce qui exacerbe leur vulnérabilité et les prive d’accès aux services. Sur les enfants enregistrés à la naissance (81 %), seuls 71 % sont en possession d’un acte de naissance. Ce chiffre chute à 67,2 % dans les zones rurales et à seulement 58 % dans le quintile le plus pauvre.


Il est possible de faire un don à l'UNICEF en faveur exclusivement de l'enfance en république Dominicaine en cliquant sur ce lien:
PARA QUE MILES DE NIÑOS Y NIÑAS CREZCAN EN ENTORNOS SIN VIOLENCIA

A noter qu'il est demandé un numéro de cedula dans le formulaire mais que l'on peut y mettre un numéro de passeport. J'ai fait un don avec ma carte visa de RD, le débit a été immédiat. je n'ai pas trouvé de compte en faveur exclusivement de l'enfance haïtienne.

Bonjour à tous.

Une amie vient de lire cette discussion concernant les cadeaux " scolaires".
Elle me dit que dans toutes les écoles dominicaines, il y a des psychologues scolaires qui connaissent particulièrement bien quelles sont les familles qui sont dans le dénuement et à qui on pourrait remettre ces objets.
Cordialement

Robinson972 :

12. La délégation a pris connaissance de la situation des enfants d’origine haïtienne
qui migrent en République dominicaine. Les migrations en provenance d’Haïti et à
destination de la République dominicaine constituent une source permanente de
tensions entre les deux pays. La situation des migrants nés en Haïti et de leurs
descendants nés en République dominicaine est également problématique.

En effet, il existe un petit centre pour les enfants en bas âge à Boca-Chica qui ne fait pas de discrimination entre les gens de couleur foncée et moins foncée. Il se trouve sur le rue Duarte entre les hôtels Hamaca et Juan Carlos. Ce local ne fait pas plus que 20 mètres carrés. D'ailleurs il y a un coté mitoyen partagé avec le local de Cestur qui n'est pas plus grand et, les deux petits locaux sont en 'madera'  lesquels sont de la couleur de Politur (bleu et blanc). Cela fait triste de voir ces femmes balayées par la misère avec leurs bébés presque moribonds qui restent statiques chaque matin sur les bancs mis à leur disposition en attendant l’arrivée de l'infirmière tout en regardant d'un œil inquisitoire et pantois les soldats et le drapeau q'ils montent au dessus de leur tête. Rarement, ces femmes reçoivent une boite de lait, un sac de couches et, la visite d'un médecin est une action miraculeuse. - Dans ce pays gangrené par la corruption, j'ai échafaudé un plan qui consiste en achat de quelque centaines de boites de lait en poudre, des couches et des biberons mais Cestur m'a déconseillé quand il a su que ce n'est pas lui qui prendra les rennes. Paradoxale que cela puisse paraître encore; puisque le lendemain était un jour de Carnaval, je leur ai donné 50 grosses bouteilles de Brugal et 25 de Tia-Maria. - Dieu m'a puni ! A cause de moi, Il y eut confrontation verbale entre PN et Politur sur la séparation du butin (leur local se situe à une distance de moins de 200 mètres l'un de l'autre).

''Enlever aux pauvres pour donner aux mieux nantis c'est donner aux riches pour n'arriver qu'a la disette.''

L'aide scolaire directe au moyen de dons en fournitures scolaires est une pierre à l'édifice de l'aide à l'enfance (désolé d'avoir élargi le sujet initial), mais il vaut mieux se concerter avec le personnel éducatif pour connaitre les besoins des enfants.
Quand on voit la situation de précarité dans laquelle se trouve un nombre important d'enfants en RD, il est difficile d'espérer des changements notoires avec uniquement du papier et des crayons. Bien sûr que l'on peut craindre qu'une partie de l'aide soit détournée ou vendue au lieu d'être donnée. Des scandales salissent certaines organisations internationales également, mais elles ont un poids politique indispensable et peuvent exercer un contrôle plus ou moins efficace via leurs observateurs sur le terrain. C'est vrai que quand on voit que l'UNICEF a posté des observateurs dans 3 des 4 centres d'expulsion officiels, on se dit qu'il y a problème! Pourquoi laisser un centre d'expulsion hors contrôle?
Tout est négociation et marchandage!!

c'est une pratique courante ici dans les excursions dans les bateys et à Saona de laisser des fournitures scolaires. En général c'est assez bien organisé, ils sont remis au prêtre de la paroisse ou directement à l'école.
J'ai une amie qui a deux orphelinats à la Romana, elle les donne évidemment aux enfants, c'est bien pour leur seul usage.

Nouvelle discussion