Nous avons besoin « d’une politique extérieure pour les femmes »

Le ministre allemand des Affaires étrangères demande une plus forte participation des femmes dans la résolution des crises internationales.

Le ministre des Affaires étrangères Heiko Maas demande une plus forte participation des femmes dans la résolution des crises internationales. « Les femmes sont un important facteur de stabilité après les conflits et sont indispensables pour résoudre les crises », a déclaré le responsable politique, membre du SPD, le 7 mars à Berlin lors d’une manifestation du ministère fédéral des Affaires étrangères pour la Journée internationale des femmes. L’International Peace Institute a constaté que la probabilité d’une paix stable augmente de plus d’un tiers lorsque des femmes sont partie prenante du processus. « Mais seuls 8 fauteuils sur 100 sont en pratique occupés par des femmes lors de négociations sur la paix. » Une situation que nous ne pouvons plus accepter.

« Nous avons besoin d’une politique extérieure pour les femmes », a déclaré M. Maas. L’Allemagne s’engage en faveur d’une participation égale des femmes dans toutes les phases de résolution des crises et des conflits. Le gouvernement soutient par exemple l’intégration des femmes dans le processus de paix en Syrie. En janvier, au Conseil de sécurité de l’ONU, l’Allemagne a d’emblée mis la situation des femmes au Proche et au Moyen-Orient à l’ordre du jour. Il n’y va pas seulement de questions qui touchent directement les femmes. « Nous avons besoin de l’input des femmes sur toutes les questions sur lesquelles se penche le Conseil de sécurité. »

M. Maas a mis en garde contre le recul dans l’égalité des droits des femmes en politique, rappelant entre autres que le nombre de femmes au Bundestag est aujourd’hui moindre qu’il y a 20 ans. « Donner les mêmes chances aux femmes est une question de bon sens. » Une politique qui ne tient pas compte des besoins et des capacités de la moitié de l’humanité n’est pas démocratique, ni sociale ou productive. « Nombre d’études montrant que les sociétés où hommes et femmes sont égaux montrent que celles-ci sont plus pacifiques, plus stables, plus performantes et, finalement, probablement plus heureuses. »

Source : dpa, traduction : deutschland.de   jean luc  ;)

Ps: que les hommes politique allemands  arrêtent de faire des discourts et passent aux actes ,le problême c'est eux , pas la société civile .

Nouvelle discussion