Scolarité post-obligatoire

Bonjour,
Nous sommes une famille française mais vivons actuellement en Macédoine depuis 3ans. Nous prévoyons de nous installer vers Lausanne cet été. Nous avons 3 enfants de 8,12 et 14ans. Après 2 années dans une école française les 2 aînées suivent depuis septembre les cours du CNED de 5ème et 3ème en scolarité complémentaire internationale car elles étaient inscrites dans une école locale en parallèle lors du premier semestre. Suite à des problèmes d'adaptation elle sont désormais scolarisées à la maison. Ma fille aînée ne pourra donc pas passer son brevet cette année.
Pour l'année prochaine il semble qu'elle soit en scolarité post-obligatoire en Suisse ce qui complique un peu les choses pour nous car elle ne sait pas encore vers quelle voie se diriger. Après avoir pris quelques renseignements on m'a conseillé l'Ecole de la Transition mais cela ne correspond pas tout à fait à son profil.   
Est-ce que quelqu'un pourrait nous renseigner sur cette école et nous donner des conseils car j'avoue être un peu angoissée face au système Suisse qui me parait très bien pour les Suisses mais un peu complexe pour nous expatriés français qui sommes malheureusement peu habitués à l'apprentissage aussi jeunes.

Dans le but de vous rassurer, je remets ici une partie d'une réponse que j'ai faite dans une autre discussion.

Ne vous effrayez pas, l'apprentissage est loin, très loin, d'être une voie de garage en Suisse, au contraire, c'est souvent le point de départ d'une grande carrière, par exemple l'actuel président de la Confédération a fait un apprentissage d'employé de commerce, et c'est loin d'être le seul.
Prenons, par exemple, le cas, plus modeste, de votre serviteur, apprentissage de laborantin, puis école d'ingénieur, licence d'économie (maintenant on dit bachelor), diplôme d'économètre (maintenant on dit master) et doctorat en économétrie. Et, par glissements successifs, passé des maths à l'informatique, puis retraité. Le tout sans avoir de maturité (bac). C'est à dire que je suis titulaire d'un doctorat sans jamais avoir fait de philo, sans avoir disserté sur le sexe des anges, sans avoir discuté de la longueur des brins de cheveux coupés en quatre et je ne m'en porte pas plus mal, si ce n'est mieux (je vous prie de bien vouloir me pardonner mon ironie).
En Suisse on est beaucoup plus pragmatique qu'en France, on privilégie le "savoir-faire" au "savoir".

Comme quoi, vous voyez, en Suisse, l'apprentissage ouvre bien des portes. C'est sans doute la qualité de la formation des travailleurs, couplée à la stabilité politique, qui explique en grande partie la réussite économique de la Suisse.

Merci beaucoup pour votre réponse très rassurante. En effet votre parcours prouve que l'apprentissage ouvre de nombreuses portes.
Je partage tout à fait votre avis sur le fait que celui-ci n'est pas assez valorisé en France et que le "savoir" compte plus que le "savoir-faire" au moment de la scolarité alors que paradoxalement on demande systématiquement de l'expérience au moment de la recherche d'un premier emploi !
Cependant mon inquiétude n'était pas seulement sur l'apprentissage mais plutôt sur le fait que ma fille ne me semblait correspondre à aucun des profils de l'Ecole de la Transition. En effet elle sera étrangère mais francophone, elle n'a pas de lacunes particulières et elle n'a pas encore de projet concret  pour l'avenir. Je ne sais donc pas exactement vers quelle mesure de transition la diriger.

L'enseignement en Suisse est du ressort des cantons, il y a donc 26 systèmes d'éducation différents.
Mais, en général, l'enseignement public est de qualité.

Genevois, je ne connais pas trop le système vaudois, mais je l'imagine similaire au système genevois, avec, sans doute, des différences de dénomination.

La scolarité obligatoire dans le canton de Vaud commence à 4 ans révolus et dure 11 ans, soit jusqu'à 15 ans révolus.
Votre fille aura-t-elle 15 ans révolus à la rentrée prochaine (fin août) ?

L'apprentissage en Suisse est en grande majorité de type dual : pour 1 semaine, 3 jours en entreprise, 2 jours à l'école. Pour la plupart des professions, il dure 4 ans.
Il existe des apprentissage à plein temps en école, souvent avec plus de théorie et moins de pratique.
Le diplôme final (CFC) est au niveau fédéral.

Pour votre fille, je pense qu'il faut en premier lieu quels sont ses aspirations, ses points forts, ses points faibles.
J'ai été voir le site de l'École de la transition (que je ne connais pas), effectivement, cela ne correspond pas à ce que je peux imaginer du profil de votre fille.
Faites moi savoir ce qui intéresse votre fille, je sais pour une ado de 14-15 ans, ce n'est pas facile, je pourrais peut-être vous orienter vers une solution.

Peut-être pourriez-vous aller vois https://www.etml.ch/ , école qui forme des apprentis à plein temps dans les métiers techniques (j'imagine qu'il y a le pendant pour d'autres métiers). Elle propose aussi une année de préapprentissage, cela permettrait peut-être à votre fille de faire le point, de s'adapter, quitte, après une année, de prendre une autre voie.

J'ai vu que la ville de Lausanne propose des postes d'apprentissage dans une variété de métiers : https://www.lausanne.ch/officiel/travai … ge/metiers

Nouvelle discussion