difficile de trouver un travail sponsorisé USA avec un doctorat?

Bonsoir,

Je me présente, Kévin, 24 ans, et je fais des études en physique dans le but d'obtenir un jour un doctorat en physique peu importe la spécialisation pour le moment.

Et mon but dans la vie, une fois mes études terminées, est de m'expatrier, et notamment aux Etats-Unis. Je sais aussi que les USA sont assez rigoureux quand à l’obtention d'un Visa de travail etc etc.

Je me posais la question suivant :

- Est-il compliqué, avec un doctorat en physique, de trouver un travail aux USA qui soit prêt à sponsorisé et ainsi permettre de partir la-bas ?

Merci d'avance pour vos réponses,

Bonjour. Difficile oui et non. Je connais plusieurs personnes qui ont un un Phd et travaillant aux USA, mais ils ont tous fait leur PhD au USA ou dans certains cas leur PhD hors USA, mais obtenu un MBA aux USA.

Le doctorat est très apprécié ici, car il correspond au Phd, obtenu après un master. C'est mieux reconnu qu'un diplôme d'une grande école française, parce que justement il n'y a pas vraiment d'équivalent aux grandes écoles aux US. Donc les employeurs ne savent pas tous (ca change) ce qu'est une grande école, mais savent très bien ce qu'est un Phd.
Les thèses en France souvent orientent vers la recherche, ce n'est pas forcément le cas aux US.

Ici les gens qui sont embauchés avec un PHD,  le sont soit pour enseigner en université ou/et pour faire de la recherche.

Mais un MBA me servirait pas je ne fais pas de business :/

Et bien merci j'espère que ça sera pas la via dolorosa que de trouver un patron motivé pour me sponsorisé aux US, si jamais vous connaissez des gens qui l'ont fait si c'est possible d'avoir quelques tips merci :)

Les PhD que je connais font tous du business ou bossent dans la finance comme Quant par exemple. Il faudra bien choisir ta these dans un domaine recherche. Sinon, effectivement, les chances sont faible. Je ne connais personne avec un PhD en France qui soit reste aux USA pour plus d'un an ou deux et comme l'a dit Pescaraplace, pour faire de la recherche.

Je devrais orienté ma thèse vers quel aspect pour avoir plus de chance ?

Hello,

La physique quantique ? IBM Q avez vous entendu parler?

Les ordinateurs quantiques?

Il s’agit du prochain Big Bang (selon les experts) dans le domaine de l’informatique ... des labos de pointe (et .... nasa/army) travaillent dessus et n’hesiteront pas à faire venir les cerveaux capables de faire avancer la techno ....

https://www.research.ibm.com/ibm-q/

[i][i]IBM Q
The future is quantum

IBM Q is an industry first initiative to build universal quantum computers for business and science. Our cross-disciplinary team is developing scalable quantum systems, and potential applications for the technology we make available today. IBM Q quantum devices are accessed using Qiskit, a modular, open-source programming framework. A worldwide network of Fortune 500 companies, academic institutions, and startups use IBM Q technology and collaborate with IBM Research to advance quantum computing.
[/i][/i]

De plus avec une fibre business et un beau CV, je suis certain qu’une orientation en “Strategy Consulting” pourrait être une piste 😎 ... avec des boites pretes à sponsoriser.

Ouh merci !!

salut

Beaucoup de boites qui ont un département de Recherche et Développement embauchent des gens avec des PhD. C'est souvent équivalent a un master avec environ 5 ans d’expérience. Donc tu n'es pas limité a la recherche "fondamentale" dans des universités. Se faire recruter de l’étranger implique souvent d'avoir une spécialité ou expérience difficile a trouver ici, ou être reconnu dans ton domaine, et comme cela, un visa O pourrais être une option au lieu du H1B et sa loterie...
Autre chose a considérer, faire un post doc aux US. Ça peut te permettre de "venir voir" et d’établir des contacts.
Enfin, il est assez courant de voir des Professeurs qui montent en parallèle de leur poste a la fac, des start-ups et qui souvent embauchent leur post docs.

Un visa o après un post doc dans une université  et qq années d expérience confirmée est jouable mais pas gagné d'avance
Il faut prouver une notoriété internationale
Un doctorat n est pas suffisant sauf à avoir déposer des brevets ...

La voie royale est le Phd obtenu aux USA.

Salut,
Comme ça l'a été dit, ce serait mieux que tu ais ton PhD ici aux USA. Car avec un visa étudiant, tu auras le droit de travailler sur le sol américain 3 ans renouvelable pour 2 ans (je crois) et ensuite de postuler (plus facilement) à d'autres visa.
Sinon devenir professeur aussi dans des universités permets de venir travailler aux usa.
Ensuite, même si ça peut sembler compliqué il y a de plus en plus de boîtes qui n'hésitent pas à recruter des "étrangers". J'ai moi même trouvé mon contrat après 2 mois de recherche. Cependant oublies les offres toutes faites sur le net, LinkedIn sera ton meilleur ami (contact direct, création de réseau et demande de recommandation)

Berginam :

Salut,
Comme ça l'a été dit, ce serait mieux que tu ais ton PhD ici aux USA. Car avec un visa étudiant, tu auras le droit de travailler sur le sol américain 3 ans renouvelable pour 2 ans (je crois) et ensuite de postuler (plus facilement) à d'autres visa.
Sinon devenir professeur aussi dans des universités permets de venir travailler aux usa.
Ensuite, même si ça peut sembler compliqué il y a de plus en plus de boîtes qui n'hésitent pas à recruter des "étrangers". J'ai moi même trouvé mon contrat après 2 mois de recherche. Cependant oublies les offres toutes faites sur le net, LinkedIn sera ton meilleur ami (contact direct, création de réseau et demande de recommandation)

Tu as trouvé ton travail depuis l'étranger ou tu étais aux USA déjà ?
Et tu as trouvé quoi comme travail ?

Merci de ton aide :)

J'étais en France quand j'ai trouvé mon poste aux États-Unis. Au début je postulais à pas mal d'offres sans jamais avoir de retour (même un refus aurait été apprécié  :( ) Et puis sur un élan de détermination, je me suis mise à ajouter beaucoup de contacts sur LinkedIn qui étaient aux États-Unis dans les Etats qui m'intéressaient. J'ai mis en clair sur mon profil que je voulais une expérience aux Etats Unis et la liste des postes qui m'intéressaient. Pour les personnes que j'ajoutais, j'essayais de sélectionner des français et ceux qui me semblaient sociables j'allais leur parler pour savoir comment ils avaient fait. J'ai fait ça pendant 2-3 semaines environ. J'ai eu 4 recommandations comme ça. Mais au final j'ai accepté une offre qui est venu à moi de façon "déguisée"  :cool:  je m'explique. Dans les deux semaines de mon expérience LinkedIn (j'en mangeais matin, midi et soir), j'ai été contactée par une femme qui avait lu sur mon profil que j'aimais le développement personnel et je recommandais quelques livres. Elle m'a envoyé un message sur LinkedIn et m'a demandé si je voulais bien en parler avec elle pendant 30 minutes. J'avoue que j'ai trouvé ça tellement bizarre, c'était la première fois que j'avais une demande pareil j'ai hésité... Mais j'ai accepté. 1h après elle m'appelle et on en parle pendant 30 minutes. En bref "ce que j'aime dans le développement personnel, comment j'ai découvert cet univers, ce que ça m'a apporté" etc... Et Bim ! Au bout de 10-15 minutes elle switch en anglais Oo. Je n'étais pas prête du tout !!! Mon anglais était... pourris  :sosad: . Mais je lui ai dis que j'apprenais vite donc si elle veut bien je peux la rappeler dans 2 semaines et qu'on retentera l'expérience. Elle me dit qu'elle est d'accord puis me demande ce que je fais dans la vie et quel serait le poste idéal pour moi. Je lui explique. Et elle me dit ok, j'ai une proposition à vous faire. Dans la semaine qui a suivi, après 2-3 échanges j'ai reçu une offre de poste (celui que j'occupe en ce moment).  :D Puis c'est suivi les négociations de salaire. Puis ma démission au poste que j'occupais. La préparation du visa et mon départ. J'ai un E2 essential employee en tant que Software Engineer :)

Ouah ! Merci de m'avoir répondu ton message me donne tellement plus de courage !
Et après au niveau des papiers comment ca s'est passé ? Qu'est ce qu'on te demande à l'ambassade etc ?
Et le temps à attendre pour que ton visa soit accepté ?

Encore merci d'avoir répondu c'est tellement encourageant

Alors, j'ai passé une semaine à préparer mon dossier avec un "avocat". J'ai dû envoyer une copie de mon passeport, une copie de mon CV en anglais, une copie de mes diplômes et/ou mes relevés de notes traduis en anglais et une photo en format visa us. Pour les diplômes je suis passée par un service en ligne, j'ai fait traduire mes 3 derniers diplômes (BTS, BAC+4 et Master). Ensuite mon dossier a été envoyé à l'ambassade et ensuite j'ai eu un entretien en anglais avec l'avocat pour le préparer. Ils m'ont expliqué à quel point il faut que mes "mots" soient cohérent avec mon dossier. De répondre aux questions de l'ambassade de façon simple, sans trop en dire pour ne pas les mettre dans le doute. Puis j'ai dû prendre rdv à l'ambassade. J'ai payé 200€ environs. Et le jour de l'entretien, je devais m'y rendre avec tout un ensemble de documents qu'avait préparé l'avocat (un "application package") + mon passeport + photo en format visa us + la confirmation du rdv (très important !). Au niveau des questions elles étaient très simples "Comment j'avais trouvé cet emploi ? Pour qui j'allais travailler ? Quelle est l'industrie de l'entreprise qui m'embauchait ? Où était elle située ? Combien de temps j'allais rester à ce poste (de façon prévisionnelle) ?" Mon visa a été accepté en 3 jours et j'ai reçu mon passeport dans les deux jours suivants par voie postale.

Ah tu es super précise merci !!
Sans indiscrétion l'avocat t'a coûté combien ?

C'est l'entreprise qui a payé les frais d'avocat. Je n'ai rien eu à payer d'autre que les frais pour le rdv à l'ambassade.

On a un copain qui est venu en post doc et a bossé en université, a été publié, puis a trouvé du boulot en entreprise privée, toujours chercheur en physique (expérimentale) avec un visa O.

Donc oui possible.

merci beaucoup de ton aide :) tu m'as tellement été d'une grande aide.

mercii ! :)

Et il ne faut pas trop se paniquer avec les frais car en general, les boites qui font venir des cadres étrangers sont toutes des grosses entreprises qui absorbent les couts liés aux visas.

J'irai même un peu plus loin, en disant qu'une boite qui ne va pas payer les frais liés à immigration de ses employés ne mérite pas que l'on postule pour elle...

C'est bon à savoir ! mais c'est vrai que si une entreprise est prête à non seulement payer un étranger mais en plus faire la paperasse pour un visa alors qu'ils pourraient juste embaucher un américain doit certainement prendre les frais, c'est pas faux.

Phobulous :

C'est bon à savoir ! mais c'est vrai que si une entreprise est prête à non seulement payer un étranger mais en plus faire la paperasse pour un visa alors qu'ils pourraient juste embaucher un américain doit certainement prendre les frais, c'est pas faux.

D'autant plus que l'employeur Américain se doit de prouver à l'administration qu'il ne trouve pas dans la main d'oeuvre locale, les personnes qu'il recherche.

Je me suis toujours demandé si ça, c'était toujours tout à fait respecter je veux dire, sur ne serait-ce que les français expatriés qui travaillent aux USA comment se fait-il qu'aucun autre américains n'auraient pu le faire ?

Penurie dans certains secteurs,  Aussi, tu peux couter moins cher dans certains cas.

Phobulous :

Je me suis toujours demandé si ça, c'était toujours tout à fait respecter je veux dire, sur ne serait-ce que les français expatriés qui travaillent aux USA comment se fait-il qu'aucun autre américains n'auraient pu le faire ?

Parce qu'une grande partie d'entre eux sont des employés mutés, ils restent dans le même groupe, ils sont passés de la succursale Française à une succursale Américaine... c'est le gros avantages de travailler pour une multi nationale.
Ce sont des cadres mutés, visa L.

Quand ils t'embauchent en visa ils doivent pas promettre de te payer au même prix qu'ils paieraient un américain ?  :/

Phobulous :

Quand ils t'embauchent en visa ils doivent pas promettre de te payer au même prix qu'ils paieraient un américain ?  :/

Oui tout à fait, de nos jours tu ne peux plus sous payer les immigrés légaux... et si une entreprise cherche a embaucher quelqu'un en le payant trop bas, elle ne trouvera personne tout simplement parce qu'il faut vivre avec ce salaire.

Phobulous :

Quand ils t'embauchent en visa ils doivent pas promettre de te payer au même prix qu'ils paieraient un américain ?  :/

Non. Tu es un immigre et tu n'as pas les memes droits qu'un americain. C'est a toi de te vendre et de negocier, en sachant qu'ils trouveront quelqu'un d'autre. Apres, il faudra regarder quel visa tu auras. Tous les PhD francais ou chinois en sciences que je connais ont passe leur PhD aux USA. Ils ont d'excellent salaires.

Il y a beaucoup de souplesse aux US, donc rien n'oblige un employeur à payer le même salaire.
En fait j'ai vu plusieurs fois des français qui ont mal négocié leur salaires, parce qu'ils ne se rendent pas compte que la vie est très chère aux USA.
Comme le dit souvent stevenmika, il faut multiplier son salaire français par 2 ou 2,5 pour avoir l'équivalent aux USA.
D'un autre coté c'est vrai que les entreprises ne trouvent pas suffisamment d'employés qualifiés.  Par exemple les grosses boites de tech comme Microsoft et Google ont souvent essayé d'augmenter le nombre de H1-B ,. parce qu'il ne trouvent pas aux US. Pourquoi, peut-être parce que dans d'autres pays, comme en France ou en Chine on accorde dans l'éducation beaucoup d'importance à tout ce qui technique. Moins aux USA. Ceux qui à l'école sont bons en Math / Sciences sont considérés comme des geeks / nerds, donc pas des gens sociaux.

Attention, les seuls immigrés qui sont très certainement sous payés, ce sont les illégaux... pour les autres, surtout dans les grosses boites, les salaires sont indexés à des grilles ou à des barèmes précis.

A poste égal, ces grosses boites paient tout le monde pareil, il n'y a pas de personnes favorisées ou défavorisées basé sur la nationalité d'appartenance ou le statut migratoire.
De plus que si c'était le cas, ce serait une infraction terrible aux lois sur la discrimination.

Je vous le dis parce que ma femme est quotidiennement confrontée à la question du fait de son job chez Randstad et les employeurs ne rigolent pas avec ça.

idem pour l'Australie

Berginam :

J'étais en France quand j'ai trouvé mon poste aux États-Unis. Au début je postulais à pas mal d'offres sans jamais avoir de retour (même un refus aurait été apprécié  :( ) Et puis sur un élan de détermination, je me suis mise à ajouter beaucoup de contacts sur LinkedIn qui étaient aux États-Unis dans les Etats qui m'intéressaient. J'ai mis en clair sur mon profil que je voulais une expérience aux Etats Unis et la liste des postes qui m'intéressaient. Pour les personnes que j'ajoutais, j'essayais de sélectionner des français et ceux qui me semblaient sociables j'allais leur parler pour savoir comment ils avaient fait. J'ai fait ça pendant 2-3 semaines environ. J'ai eu 4 recommandations comme ça. Mais au final j'ai accepté une offre qui est venu à moi de façon "déguisée"  :cool:  je m'explique. Dans les deux semaines de mon expérience LinkedIn (j'en mangeais matin, midi et soir), j'ai été contactée par une femme qui avait lu sur mon profil que j'aimais le développement personnel et je recommandais quelques livres. Elle m'a envoyé un message sur LinkedIn et m'a demandé si je voulais bien en parler avec elle pendant 30 minutes. J'avoue que j'ai trouvé ça tellement bizarre, c'était la première fois que j'avais une demande pareil j'ai hésité... Mais j'ai accepté. 1h après elle m'appelle et on en parle pendant 30 minutes. En bref "ce que j'aime dans le développement personnel, comment j'ai découvert cet univers, ce que ça m'a apporté" etc... Et Bim ! Au bout de 10-15 minutes elle switch en anglais Oo. Je n'étais pas prête du tout !!! Mon anglais était... pourris  :sosad: . Mais je lui ai dis que j'apprenais vite donc si elle veut bien je peux la rappeler dans 2 semaines et qu'on retentera l'expérience. Elle me dit qu'elle est d'accord puis me demande ce que je fais dans la vie et quel serait le poste idéal pour moi. Je lui explique. Et elle me dit ok, j'ai une proposition à vous faire. Dans la semaine qui a suivi, après 2-3 échanges j'ai reçu une offre de poste (celui que j'occupe en ce moment).  :D Puis c'est suivi les négociations de salaire. Puis ma démission au poste que j'occupais. La préparation du visa et mon départ. J'ai un E2 essential employee en tant que Software Engineer :)

Incroyable cette histoire  :o

:top:

PS.: attention je vais moi aussi vous rajouter sur linkedin, car vous semblez être une française sociable qui travaille désormais aux USA  LOL :proud  :D

PeterPanPan972 :

Incroyable cette histoire  :o

:top:

PS.: attention je vais moi aussi vous rajouter sur linkedin, car vous semblez être une française sociable qui travaille désormais aux USA  LOL :proud  :D

Haha ! Pas de soucis !
Je suis du 971 aussi 😋

Concernant le salaire effectivement il faut faire attention.  Au début on me proposait 60k$ mais vu que sur Paris on m'avait proposé 55k€ pour un poste similaire, je leur ai fait comprendre que ça ne me servait à rien de me déplacer pour 60k$. Du coup ils m'ont fait une autre proposition à 72k$, j'ai négocié 75k$. Et maintenant je sais que mon profil vaut 80-85k$. Mais comme il y a tous les frais d'avocat, du visa qui ont été payé par l'entreprise, je me dit que ça reste correct.
Ne surtout pas hésiter à se renseigner sur le coût de la vie de l'Etat où l'on déménage ! 75k$ dans l'Arizona (Tucson) c'est quasiment 2 fois le salaire moyen. Donc il faut bien faire les calculs avant.
Sinon généralement l'entreprise paie aussi pour la relocalisation (billet d'avion, hôtel pour le ou les premiers mois, véhicule de location etc... )

Berginam :

J'étais en France quand j'ai trouvé mon poste aux États-Unis. Au début je postulais à pas mal d'offres sans jamais avoir de retour (même un refus aurait été apprécié  :( ) Et puis sur un élan de détermination, je me suis mise à ajouter beaucoup de contacts sur LinkedIn qui étaient aux États-Unis dans les Etats qui m'intéressaient. J'ai mis en clair sur mon profil que je voulais une expérience aux Etats Unis et la liste des postes qui m'intéressaient. Pour les personnes que j'ajoutais, j'essayais de sélectionner des français et ceux qui me semblaient sociables j'allais leur parler pour savoir comment ils avaient fait. J'ai fait ça pendant 2-3 semaines environ. J'ai eu 4 recommandations comme ça. Mais au final j'ai accepté une offre qui est venu à moi de façon "déguisée"  :cool:  je m'explique. Dans les deux semaines de mon expérience LinkedIn (j'en mangeais matin, midi et soir), j'ai été contactée par une femme qui avait lu sur mon profil que j'aimais le développement personnel et je recommandais quelques livres. Elle m'a envoyé un message sur LinkedIn et m'a demandé si je voulais bien en parler avec elle pendant 30 minutes. J'avoue que j'ai trouvé ça tellement bizarre, c'était la première fois que j'avais une demande pareil j'ai hésité... Mais j'ai accepté. 1h après elle m'appelle et on en parle pendant 30 minutes. En bref "ce que j'aime dans le développement personnel, comment j'ai découvert cet univers, ce que ça m'a apporté" etc... Et Bim ! Au bout de 10-15 minutes elle switch en anglais Oo. Je n'étais pas prête du tout !!! Mon anglais était... pourris  :sosad: . Mais je lui ai dis que j'apprenais vite donc si elle veut bien je peux la rappeler dans 2 semaines et qu'on retentera l'expérience. Elle me dit qu'elle est d'accord puis me demande ce que je fais dans la vie et quel serait le poste idéal pour moi. Je lui explique. Et elle me dit ok, j'ai une proposition à vous faire. Dans la semaine qui a suivi, après 2-3 échanges j'ai reçu une offre de poste (celui que j'occupe en ce moment).  :D Puis c'est suivi les négociations de salaire. Puis ma démission au poste que j'occupais. La préparation du visa et mon départ. J'ai un E2 essential employee en tant que Software Engineer :)

J'adore!!!!  :top:   :)

Berginam :

Sinon généralement l'entreprise paie aussi pour la relocalisation (billet d'avion, hôtel pour le ou les premiers mois, véhicule de location etc... )

Ce n'est pas une règle que l'entreprise paie pour le déménagement, l'école des enfants, un ou deux billets d'avion par an pour rentrer en France, la location de la voiture, etc... d'autant plus si être expatrié aux USA est au depart une demande de l'employé.

Nouvelle discussion