Conseils et précautions à prendre.

Bonjour à toutes et à tous.
Chaque pays ont leurs inconvénients ou il faut faire attention.

Pour aider les nouveaux et futurs expatriés, qu'elles sont vos recommandations en Côte d'Ivoire.
Merci d'avance à tous de partager votre expérience, ensuite je m'investirai dans le sujet.

Merci
Eugénie

Exemple: l'océan est très dangereux coté Bassam, de nombreux morts chaque année, il est préférable de se baigner en piscine

Bonjour à Tous.
Je pense qu'il faut être prudent si vous venez pour la 1ere fois, en premier aux gens qui vous voient arriver et essaient de vous aider pour quoique ce-soit. Sachez que vous êtes une proie facile. Je pense aux prix des taxis,au change,aux porteurs de valises à l'aéroport à certain qui vous parlent et finissent par vous dire "on est ensemble" !
Attention,je ne dis pas que les Ivoiriens sont des arnaqueurs mais il faut être vigilant. Bon Dimanche .

Bonjours à tous,

Comme je le dis plus haut, l'océan tue mais n'est pas la première cause de mortalité mais le VIH, beaucoup ont hontes d'aller prendre les médicaments qui sont gratuits, cette maladie transmise sexuellement et par le sang reste tabou, en général les premiers symptômes sont la fatigue et l'apparition du Zona, vomissement,  n' hésitez pas a vous faire dépister. Le meilleur laboratoire au monde est au Canada, un dernier médicament approuvé par l'union Européenne et les Etats Unis vient d'être commercialisé dans le monde dont la France, son nom le Dolutegravir. en petits flacons (pour un mois à renouveler)

Sachez que le sida ne se soigne pas, mais ce médicament stoppe l'évolution… donc attention aux charlatans qui vont vous promettre monts et merveilles, certains n'osant  pas aller chercher les médicament par honte, vont prier à l'église, ce qui est ridicule, l'église ne soigne pas.
A plus tard pour d'autres recommandations.

Eugénie animatrice Côte d'Ivoire.  :)

N'ayant pas la science infuse,
Mes interventions sont très fiables sur le sujet, mes sources sont d'un ami médecin généraliste, un ami spécialiste des maladies infectieuses, un ami qui n'est autre que le garde du corp de mon frère qui veille sur notre sécurité et dans certaines démarches, informations que je transmets.

Vous pouvez avoir totalement confiance à mes écrits

Eugenie

souce le ministère de la santé ce jour:

Selon les estimations récentes, chaque année, ce sont plus de 250.000 personnes dans le monde qui sont affectées par la maladie, dont la plupart vivent dans des conditions de pauvreté et de manque d’hygiène.

La journée Mondiale des Lépreux a donc été instituée et est célébrée tous les ans, le dernier dimanche du mois de janvier, pour sensibiliser les populations et mobiliser les autorités contre les méfaits de la maladie et leur donner les appuis conseils nécessaires pour stopper la transmission de la maladie.

Pour l’édition 2015, la Côte d’Ivoire va commémorer cette journée le 25 janvier 2015 à Adzopé, où se trouve le centre de traitement des lépreux qui porte le prestigieux nom du « vagabond » de la charité qu’est Raoul Follereau., celui-là même qui a consacré sa vie à lutter contre cette maladie invalidante.

Le thème autour duquel va être organisée cette cérémonie est « Donnons pour vaincre la lèpre ». A travers ce thème, nous voulons inviter chaque habitant de la Côte d’Ivoire à faire un geste citoyen pour renforcer la prévention et assurer un meilleur traitement des cas de lèpre.

Ivoiriens, ivoiriennes, il existe encore en Côte d’Ivoire, d’importantes zones endémiques. Ce sont les Districts de Man, de Zouan-Hounien et d’Adzopé, avec respectivement 3,53 malades, 1,72 malade et Adzopé 1,15 malade, pour 10 000 habitants.

D’ores et déjà, je tiens à remercier tous ceux et toutes celles qui, de différentes manières, s’engagent aux côtés des malades pour leur apporter soins, soutien et réconfort.

Les populations des localités endémiques ont droit à la vie et à la sécurité sanitaire. Les contributions, de quelle que nature que ce soit sont utiles, nécessaires pour rompre la chaîne de transmission de la maladie, parvenir à une prise en charge efficace des malades, éviter les infirmités et approvisionner tous les districts en médicaments.

Le Gouvernement vous assure de sa disponibilité à poursuivre ses campagnes d’information, de sensibilisation et de communication pour le changement de comportement des populations et à rendre accessible les médicaments ; c’est-à-dire la Poly chimiothérapie (PCT), qui est le seul traitement efficace, gratuit et disponible dans tous les Centres de Santé du pays.

J’invite les populations à ne pas recourir à des traitements autres que la PCT, pour éviter des complications et des invalidités comme les mains sans doigts et les pieds sans orteils.

La lèpre est une maladie guérissable. Et un traitement précoce permet d’éviter les incapacités. Que toute personne qui présente une tâche claire et insensible sur la peau, aille immédiatement consulter le centre de santé le plus proche. Les agents de santé sont là pour vous porter assistance.

L’éradication de la lèpre est à portée de mains. Unissons nos efforts, nos énergies et nos compétences, assainissions notre environnement social afin que la lèpre n’est plus droit de cité dans notre pays.

J’en appelle donc à plus de mobilisation de toutes et de tous pour circonscrire et vaincre la maladie.

«Une Côte d’Ivoire débarrassée de la lèpre, c’est possible ».

Je vous remercie"

Ne pas négliger le paludisme
---------------------

Abidjan, le 12 avril 2018 - Lors d’une rencontre avec la presse, le 11 avril à Abidjan, le directeur-coordonnateur du Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP), Dr Tanoh Méa Antoine, a révélé que les décès liés au paludisme en Côte d’Ivoire sont passés de 4 431 en 2016 à 3 222 en 2017.
« Le nombre de cas liés au paludisme est passé de 4 152 065 cas de paludisme en 2016 à 3 557 891 cas en 2017. Et le nombre de décès a baissé à 3 222 en 2017, alors qu’il était de 4 431 en 2016 », a révélé Dr Tanoh Méa Antoine. Cette information a été donnée en prélude à la 11ème journée mondiale de lutte contre le paludisme prévue le 25 avril à Abengourou, autour du thème "prêt à vaincre le paludisme’’.

Se félicitant de la réduction de cette maladie qui « a atteint la couverture universelle avec 93% » en Côte d’Ivoire, le directeur-coordonnateur du PNLP a relevé que ces résultats ont été possibles grâce aux dispositifs mis en place par les autorités sanitaires ivoiriennes pour réduire, voire éliminer le paludisme dans le pays. Il s’agit, entre autres, de la distribution de 15 millions de moustiquaires imprégnées à longue durée aux ménages en 2017, la dotation de tous les centres de santé publics de 2 093 hémoglobinomètres, un appareil servant à mesurer le taux d’hémoglobine et de détecter l’anémie chez les enfants.

Il a rappelé que le traitement du paludisme simple est gratuit dans toutes les structures sanitaires publiques de Côte d’Ivoire

Source gouvernemental

Eugénie
A avoir que l'lorsqu'un moustique femelle pique une personne infectée, des formes mâles et femelles du parasite sont ingérées avec le sang humain. Ces formes mâles et femelles du parasite s'accouplent dans l'intestin du moustique et les formes infectieuses sont transmises à un autre humain lorsque le moustique se nourrit à nouveau.

Prévention, insecticide dans les maisons, moustiquaires, sortir avec des manches longues à la tombé de la nuit.

Attention ! le paludisme tue par négligence de soins

Les symptômes les plus courants sont :
la fièvre,  frissons, des douleurs dans les muscles et les articulations

Il ne faut pas hésiter à négocier le prix des Taxis rouges  et locaux ... les blanc ont de l'agent plein les poches qu'ils disent.
Ne pas sortir avec une panoplie de bijoux et smartphone en vue, c'est là que les agressions surviennent

Eugénie

Merci pour toutes ces informations !

Nouvelle discussion