Les meilleures universités aux Etats-Unis

Bonjour à toutes et à tous,

Les étudiants sont chaque année nombreux à poursuivre leur études à l'étranger. Nous vous proposons ainsi d'aider ceux qui souhaitent venir étudier aux Etats-Unis en partageant vos conseils sur les universités du pays.

Quelles sont les meilleures universités aux Etats-Unis et pourquoi ?

Quelles sont les matières qui y sont enseignées ?

Quels sont les critères de sélection pour intégrer ces universités en tant qu'étudiant étranger ?

Qu'en est-il des frais de scolarité ?

Quand débute et s'achève l'année universitaire aux Etats-Unis ?

Quels sont les avantages d'étudier dans ces universités : meilleures perspectives de stages, d'offres d'emploi, diplôme reconnu à l'international, etc. ?

Merci de partager votre expérience,

Priscilla

Un MBA obtenu ds une université américaine reste un bon passeport pour l emploi bien qu intrinsèquement sa valeur reste discutable comparé à un cursus hexagonal semblable
Plusieurs raisons à cela.
L image du MBA auprès des multinationales est valorisante et atteste d une ouverture à la international
La flexibilité( supposée) fonctionnelle et géographique du titulaire
Sa compréhension des problématiques culturelles ethniques
La constitution d un reseau( Alumini )

Bien que le coût des études soit prohibitif l investissement MBA est rentable à moyen terme pour ceux qui veulent faire une carrière internationale

Pour un étranger, ça vaudrait le coup de venir faire ses etudes aux USA à l'unique condition qu'il puisse y intégrer une école qu'il ne pourrait pas intégrer dans son pays d'origine, parce que ça n'existe pas...
Dans l'extreme, ne pas venir aux USA pour y faire des etudes qui auraient pu être faites dans son pays d'origine.

L'étudiant étranger qui vient étudier aux USA se doit d'être excellent car il va vouloir intégrer une des meilleures universités du monde et c'est seulement parce qu'il sera excellent, qu'il sera accepté.

Le prix de ces universités, qu'elles soient publiques ou privées est très cher de plus que l'étudiant étranger paie toujours plus cher que l'étudiant originaire de l'Etat dans lequel se trouve l'université.
Pour donner une idée et en fonction des universités, compter de       $30 000 à $60 000 par an tout inclus (frais scolaires, nourriture et logement).

L'avantage d'avoir étudier dans ces universités est multiple. J'en vois au moins 3:
- qualité de l'enseignement et des professeurs.
- creation d'un réseau pour la vie.
- les grosses sociétés américaines recrutent exclusivement que des jeunes qui sortent de certaines universités (en Californie ce sera: UCLA, USC, Stanford, CalPoly, UC Davis, UC Berkeley, et toutes les autres UC...).

l obtention d un MBA en Floride ds les années 70 après des études d îngenieur en France représentait un complément de formation qui intéressait l entreprise ds laquelle je travaillais
Par contre le niveau requis en mathématique ds cette université de Floride était largement inférieure au niveau de la prépa Française
Ce qui ne m empêche pas de penser que l on fait la part trop belle aux Math
Au détriment du Français ou de la philo
A cette époque le MBA était pris en charge par l employeur  moyennant l obligation de rester ds l entreprise ou de rembourser en cas de départ au prorata temporisation
Mais tout ceci est de l histoire ancienne et les réalités d aujourd'hui St différentes.  Comme le coût des études qui a explosé aux US

l obtention d un MBA en Floride ds les années 70 après des études d îngenieur en France représentait un complément de formation qui intéressait l entreprise ds laquelle je travaillais
Par contre le niveau requis en mathématique ds cette université de Floride était largement inférieure au niveau de la prépa Française
Ce qui ne m empêche pas de penser que l on fait la part trop belle aux Math
Au détriment du Français ou de la philo
A cette époque le MBA était pris en charge par l employeur  moyennant l obligation de rester ds l entreprise ou de rembourser en cas de départ au prorata temporisation
Mais tout ceci est de l histoire ancienne et les réalités d aujourd'hui St différentes.  Comme le coût des études qui a explosé aux US

l obtention d un MBA en Floride ds les années 70 après des études d îngenieur en France représentait un complément de formation qui intéressait l entreprise ds laquelle je travaillais
Par contre le niveau requis en mathématique ds cette université de Floride était largement inférieure au niveau de la prépa Française
Ce qui ne m empêche pas de penser que l on fait la part trop belle aux Math
Au détriment du Français ou de la philo
A cette époque le MBA était pris en charge par l employeur  moyennant l obligation de rester ds l entreprise ou de rembourser en cas de départ au prorata temporisation
Mais tout ceci est de l histoire ancienne et les réalités d aujourd'hui St différentes.  Comme le coût des études qui a explosé aux US

Note: Je m'excuse pas avance pour le manque d'accent sur certains mots (clavier qwerty) et pour les fautes d'orthographes (le français n'a jamais été mon fort) et désolée pour ce très long post mais j'aime beaucoup partager mon experience ^^

Ayant obtenue un double Bachelor en Psychology et en Criminal Justice (4 ans, le tout dans un "small liberal art college" de Pennsylvanie) et étant couramment en 1er année (sur 3) d'école de droit a UIUC (pour obtenir un J.D et passer le barreau). Voici ma réponse a ses questions

Quelles sont les meilleures universités aux Etats-Unis et pourquoi ?
- Bien entendu il y a toutes les grandes écoles dont tout le monde parle comme Harvard, Yale etc.. Ce sont des écoles extrêmement competitive avec des élèves qui tourne a 18/19 de moyenne. (J'ai tente ma chance sur Harvard Law avec 19 de moyenne en license et j'ai été refuse). Ce qui est moins connu c'est que toutes les universités et école qui sont dans le "top-tier" sont des très bonnes écoles avec d'excellente opportunités d'education, de stage et d'emploie par la suite. Ce sont aussi des écoles ou il sera plus simple d'obtenir des bourses au mérite (et qui seront possiblement moins cher)

Quelles sont les matières qui y sont enseignées ?
Tout!! Juste sur ma petit université de Pennsylvanie de memoire il y avait plus d'une trentaine de sujet. En plus des deux que j'ai fait voici d'autres sujet: astronomie, biologie, photographie, theatre, musique, chimie, neuropsychologie, sociology, espagnol, allemand, education, philosophy, science-po, archéologie, anthropologie, histoire, etc... Bref énormément de choix et c'est la meme chose dans quasiment toutes les universités. Bien entendu quand on va dans des écoles plus spécialisée comme un école de droit ou de médecine, les sujets offerts sont très limites, mais cote licence toutes les écoles ont beaucoup de choix!

Quels sont les critères de sélection pour intégrer ces universités en tant qu'étudiant étranger ?
Bien entendu les notes (bulletins scolaires, TOEFL, et possiblement SAT/ACT si demandes par l'école) joue un role très important. Cependant votre experience professionnelle, votre histoire, votre motivation, et d'excellentes lettres de recommandations joueront fortement en votre faveur! Apres les critères exactes varient d'écoles en écoles. Je conseille de rechercher le "class profile" des écoles dans lesquels vous aimeriez aller, ca vous donnera une meilleure idée des notes demandées et du type d'élèves qu'une école prend!

Qu'en est-il des frais de scolarité ?
Bon je pense que ca c'est LA question que tout le monde se pose. On ne va pas se mentir c'est cher, très cher. Maintenant les universités sont prêtes a donner des bourses importantes aux élèves en se basant sur le mérite. Pour partager mon experience personnelle pour ma license (j'y suis allé juste après le bac, j'avais environ 13 de moyenne au lycée) et  les frais pour les cours étaient d'environ 32000$/an (sans compter logement, nourriture et assurance). J'ai reçu ma premiere année une bourse de 24,000$, elle a était augmente a $26,000 pour les 3 dernières années, et ma dernière années j'ai reçu une bourse supplémentaire de $1000. 
La en école de droit a UIUC le prix des cours seul et de presque $50,000, et je ne paye rien (pour els cours après forcement je paye mon logement, mon assurance mais pas un centimes pour les cours) car j'ai eu une bourse complete.
Bref cela va varier d'un élève a un autre mais du moment que vous avez des notes un minimum correct pas mal d'école offriront des bourses (sauf les plus grandes tel qu'Harvard.) Certaines universités ont des bourses juste pour les élèves internationaux.

Il y a pas ou très peu de bourse au besoin qui sont disponibles.
Certaines écoles offrent des prêts (avec des taux d'intérêts exorbitant du style 15% - perso j'avais eu un prêt $20,000 dans une banque française).
En tant qu'élève international vous pouvez travailler jusqu'a 20h/semaine sur votre campus, chose que j'ai faite pendant mes 4 ans.

Je recommande que vous rechercher des socles d'aller sur leur sites et de bien verifier qu'ils offrent des bourses aux mérites aux élèves internationaux car si ce n'est pas le cas, a moins que vous ayez les moyens, ca ne vaut vraiment pas le coup d'envoyer une demande.


Quand débute et s'achève l'année universitaire aux Etats-Unis ?
En general le premier semestre commence fin aout (vers le 20) et se termine mi-décembre. Puis le deuxième semestre commence mi-janvier et se termine debut mai (avant le 15 mai). 
L'année va donc de fin aout a debut mai, avec 3 semaines/1mois de vacances pour Noel, une semaine de Spring Break en Mars et 5j-7j pour Thanksgiving en Novembre.

Quels sont les avantages d'étudier dans ces universités : meilleures perspectives de stages, d'offres d'emploi, diplôme reconnu à l'international, etc. ?
Avantages:
- Possibilité de changer/ajouter une voix/sujets très facilement sans avoir a prendre énormément plus de cours (genre j'ai obtenir une double licence sans bosser plus que ce qui était demande pour un licence simple.
- Opportunité de stage -- et les universités ont des employees spécialisées pour vous aider a trouver le stage de votre choix. Il y a stages pour lesquels vous pouvez obtenir des credits pour votre education et d'autres qui sont payes. Et attention vous n'êtes pas juste assis et regarder quelqu'un bosser, vous jouer un role a part entière!! (Ex: j'ai fait un stage non rémunéré de 4mois chez un avocat commis d'office et j'ai du faire un entretien seule avec un client accuser de meurtre.)
- Il note votre travail pource qu'il vaut! On le sait le système français note très sévèrement, les 20/20 en licence c'est du jamais vu. Et pourtant si on apprend son cours, qu'on répond correctement couvre tout ce qui nous a été dit pendant les cours pourquoi est ce que l'on ne mérite pas un 20? Et bien les usa note vote travail pour ce qu'il vaut donc il est possible d'avoir d'excellentes notes (mes 4 derniers semestres j'ai eu 20 de moyenne general, donc si je peux le faire tout le monde peut le faire).
- L'education française vous aura super bien préparée a l'université américaine. Le rythme de travail, meme au lycée et pour le bac en France est extrêmement soutenue par rapport a ce que les américains vivent aux lycées. Du coup vous avez un sacre avantage sur les reste des élèves vous permettant de vous haussez dans le top 10% des élèves, ce qui sera pas la suite un énorme avantage pour l'obtention d'une super bonne offre d'emploie.
- Votre anglais s'améliorera énormément et vous vous familiarisez avec l'anglais du monde du travail (et non celui qu'on apprend au lycée en France)
- Opportunité de se familiariser avec le système d'entretien, les employeurs, les stages, le monde du travail américain etc..
- On vous laisse pas mal de choix pour vos choix de cours
- Enormément d'opportunité extrascolaires (groupe d'escrime, de volley, de foot,... il y a également de la chorale, des groupes d musiques et enfin pleins d'opportunité pour être volontaire -- ex: voyage d'une semaine pendant spring break avec Habitat for Humanity pour construire des maisons pour les gens dans le besoin)
- Les universités ont pleiiiins de chose a faire: salle de sport, piscine, concerts, salle d'art, sorties Des exemples de choses a faire que j'ai vu dans les écoles ou j'ai été: concerts (GRATUITS!), saut en parachute (par 50$ par personne), aller voir un show a broadway (GRATUIT!!!), des ventes au enchères pour es experiences avec vos profs (apprendre a faire du bateau avec le president, aller au resto avec un de vos prof etc...)

Inconvenient
- Votre diplôme ne sera pas forcement reconnu en France (par exemple mon diplôme en justice criminelle n'est pas reconnu et mon diplôme de droit ne me donnera pas le droit de pratiquer en France a moins de faire une formation supplémentaire).
- Les cours en anglais, surtout au debut, ca peut être très dure. Pour moi ca a été les cours de statistiques ou les cours d'espagnol en anglais ca a pas été facile. Soit il me manquait du vocabulaire soit mon cerveau avait du mal de passer de l'espagnol a l'anglais (sans passer par la case français)
- Le prix... 
- 4 ans pour la licence (au lieu de 3 en France)

Autre chose a savoir:
- Le curriculum peut être très varie avec des cours obligatoires qui n'ont rien a voir avec le diplôme que vous souhaiter obtenir. Par exemple j'ai eu des cours obligatoires de sport, de la svt, de la philosophie, de l'art! (Mais vous avez quand meme du choix par exemple dans le sport j'ai choisis le genre de sport, et pour l'art j'ai choisis de la photographie (avec les vieilles cameras on j'ai appris a developper des films) et du theatre!)
- Certaines écoles forcent les élèves a vivre sur le campus et .. vivre dans des petites chambres, avec 1 ou 3 colocataires c'est pas forcement facile.

Bonjour je m’appelle Wawa je vis aux Usa depuis 5 ans,je félicite tous ceux qui veulent venir étudier aux Usa. Moi j’ai la greencard grâce à an loterie américaine.Les usa sont un bon pays. J’ai habité 4 ans à Washington DC ,sa fais 1 an que j’ai déménagé à Minnesota pour des raisons personnelles.Ce que je sais les international students payent l’école 2 ou 3 fois plus que les résidents.Il y’a beaucoup de types d’écoles ici par exemple la meilleure façons c’est quand tu viens avec un visa étudiant,inscris toi dans les community college ,j’y étais en fait les community college c’est 2 ans de formation donc bac + 2 et après vas continuer à l’université pour licence,master... c’est un moyen de garder de l’argent ,c’est plus moins cher,mes frères font l’erreur de commencer directement par l’université sa coûte cher,alors je vous ai donné le secret!avec visa étudiant tu n’en travail pas mais juste au campus qui n’en paye pas un bon salaire,il y’a les logements pour étudiants,la colocation...si vous avez d’autres questions n’hésitez pas,je me suis bien intégré,welcome to America ,merci.

ce serait plus avantageux d'y arriver avec une formation de base depuis votre pays d'origine, s'assurer etre accompagner d'une allocation boursiere...le systeme educatif americain est tres vaste et diversifie...vous y trouverez toute la gamme et la pannoplie de formation desiree.

Bonjour,

Pour ma part j'ai le cursus typique  école d'ingénieurs en France, puis MBA aux états unis (meme si ca date un peu, on est avant l'an 2000).

Les meilleurs universités ca depend aussi de ce que l'on choisit, Law, Médecine, Ingénieur ou autres.

Dans le cadre de mon boulot je travaille beaucoup avec MIT qui est une des meilleures universités pour Ingénieurs, le système Américain d'admission est très different du système Francais. En France "il suffit" d'être bon, Prepa en 3/2 puis grandes écoles en fonction du classement. Aux USA ils regardent les notes mais aussi le profile global, les activités connexes et le "sponsoring" des anciens est aussi important, voire clé!

Une personne moins forte académiquement mais très impliquée socialement peut être acceptée par rapport a un zombi qui serait premier a un classement Francais. Il faut rester bon malgré tout pour intégrer ces écoles top.

Les frais de scolarité, en se basant sur mes collègues qui envoient leurs enfants dans de bonnes universités, ca tourne autour de 80 000USD par an de budget total. MIT m'a raconte un jour que pour eux le tarif restait constant, en gros le prix d'une Mercedes chaque année. Apres il y a des systèmes de bourse (low revenue, sportif haut niveau etc.)

Sinon les entreprises continuent a financer des MBA ou executive formation pour ses cadres "high potential", on voit beaucoup de Harvard "GMP" ou bien, comme dans mon cas, Stanford... mais ca c'est surtout les grosses entreprises qui en ont les moyens, en retour on s'engage a ne pas démissionner (3 ans dans mon cas).

Vous voulez dire frais scolaires, nourriture et logement non inclus.

Bonjour, avez-vous des conseils à  donner pour les LLM  aux États-Unis ?

En general si on parle de $80,000 on parle bien nourriture, logement, assurance, activités extra-scolaires inclus. La moyenne des prix des cours seul est de $40,000/an et la moyenne pour le "room and board" est de $11,000/an donc logement (chambre université le plus souvent meuble, dans lequel on n'a pas a paye les factures, d'eau, électricité, internet, chauffage etc..) + accès a la "cantine"/cafet 7j/7 en general ouverte au moins 10h/jour.
Les assurances maladies etc.. il faut compter environ $2,000 /an
Et si dans tout ca les frais d'activites extra scolaire ne sont pas inclus il faut compter environ $1000/an (ca inclus accès dans la plupart des clubs, accès a la salle de sport, piscine etc...).

Apres bien entendu plutôt que de vivre dans une chambre de 15m2 avec 1/2 colocataires certains choisisse de louer des appart entier et la d'un coup c'est beaucoup plus cher.

A l'heure d'aujourdh'ui l'université la plus cher des USA est Harvey Mudd College avec un total (tout inclus) de $77,000 (57,000 pour les cours et $20000 pour chambre, nourriture, assurance livres etc...)

Et la moins cher est Chadron State College avec les cours, chambre PRIVEE et 280 repas/semestre (environ 17 repas par semaine) on arrive a un total de meme pas $9000/an. (Et si vous choisissez d'avoir une chambre semi-prive vous tombe a $7500/an toujours avec les 280 repas/semestre!). Je ne suis pas sur si la calculateur a compte les autres "fees" donc au cas ou je les ai calcule et on est a grand maximum de $2000 supplémentaire. Donc au grand maximum TOUT INCLUS on est a $11000 par an.

(Attention j'ai regarde que pour les licenses. Oui les master sont beaucoup beaucoup beaucoup plus cher! Pour un diplôme au dessus d'une licence il faut compter entre $15,000/an (tout inclus, a Chadron State College pour un master d'education) et presque $200,000 (JUSTE pour les cours, pour un MBA de Wharton School). Notez que quand on regarde les master le prix moyen varie avec le type de diplôme).

Et attention tout ca c'est le prix sans les bourses, toutes les écoles offrent des bourses et au moins une partie offrent des bourses aux élèves internationaux.

chrisus :

Vous voulez dire frais scolaires, nourriture et logement non inclus.

Tout inclus.

@Pescaraplace

Justement, tu m’avais parlé d’une université pas trop cher où est aller ta fille.

steve84 :

@Pescaraplace

Justement, tu m’avais parlé d’une université pas trop cher où est aller ta fille.

Ma fille était allée à CalPoly à San Luis Obispo en Californie.
Les etudes plus le logement/bouffe c'était autour de $25 000 pour l'année, prix pour les residents Californiens.

Pescaraplace :
steve84 :

@Pescaraplace

Justement, tu m’avais parlé d’une université pas trop cher où est aller ta fille.

Ma fille était allée à CalPoly à San Luis Obispo en Californie.
Les etudes plus le logement/bouffe c'était autour de $25 000 pour l'année, prix pour les residents Californiens.

Le point resident/ non resident est aussi un point important. Certaines universités genre UCLA peuvent te faire payer 30 000USD en plus pour les non residents a titre d'exemple (nonresidents supplemental tuition)

lofolo :
Pescaraplace :
steve84 :

@Pescaraplace

Justement, tu m’avais parlé d’une université pas trop cher où est aller ta fille.

Ma fille était allée à CalPoly à San Luis Obispo en Californie.
Les etudes plus le logement/bouffe c'était autour de $25 000 pour l'année, prix pour les residents Californiens.

Le point resident/ non resident est aussi un point important. Certaines universités genre UCLA peuvent te faire payer 30 000USD en plus pour les non residents a titre d'exemple (nonresidents supplemental tuition)

Surtout si en plus on vise des universités comme les UC et autres States school car ce sont des universités publiques, donc financées par les impôts des residents de l'Etat dans lequel elles sont  installées.

Ex MIT, 2018:
Tuition: $50,000
Logement + nourriture: $14,700

Ex Harvard 2018:
Tuition: $46,300
Logement + nourriture: $21000

La license (bachelor) c'est 4 ans, pas 3 comme en France.
Donc compter $260,000 pour le bachelor dans ces universités bien cotées.

Il y a souvent des aides financières pour ceux qui gagnent $60,000 par an ou moins.

Il y a plein de critères pour l'admission, par exemple: si tes parents sont allés dans cette université, tu as beaucoup plus de chances de pouvoir y renter. Bien sur, si tu es bon en sport ca va aider. La notion d'"égalité" n'existe pas vraiment aux US.
Le moto ici c'est:    "In Gold We Trust"

GoyaveEtChocolat :

Ex MIT, 2018:
Tuition: $50,000
Logement + nourriture: $14,700

Ex Harvard 2018:
Tuition: $46,300
Logement + nourriture: $21000

La license (bachelor) c'est 4 ans, pas 3 comme en France.
Donc compter $260,000 pour le bachelor dans ces universités bien cotées.

Il y a souvent des aides financières pour ceux qui gagnent $60,000 par an ou moins.

Il y a plein de critères pour l'admission, par exemple: si tes parents sont allés dans cette université, tu as beaucoup plus de chances de pouvoir y renter. Bien sur, si tu es bon en sport ca va aider. La notion d'"égalité" n'existe pas vraiment aux US.
Le moto ici c'est:    "In Gold We Trust"

L'exemple des universités privées n'est pas forcement le meilleur car ces universités sont hyper sélectives et de ce fait, ne concernent qu'une ultra minorité des étudiants.

Pescaraplace :

L'exemple des universités privées n'est pas forcement le meilleur car ces universités sont hyper sélectives et de ce fait, ne concernent qu'une ultra minorité des étudiants.

Oui, c'est vrai, mais le sujet de ce post c'est "les meilleures universités aux Etats-Unis", c'est à dire les Ivy League, et aux USA quand on veut ce qu'il y a de mieux, on ouvre (ou plutôt on vide) son porte-monnaie.

GoyaveEtChocolat :
Pescaraplace :

L'exemple des universités privées n'est pas forcement le meilleur car ces universités sont hyper sélectives et de ce fait, ne concernent qu'une ultra minorité des étudiants.

Oui, c'est vrai, mais le sujet de ce post c'est "les meilleures universités aux Etats-Unis", c'est à dire les Ivy League, et aux USA quand on veut ce qu'il y a de mieux, on ouvre (ou plutôt on vide) son porte-monnaie.

Oui mais je vais me répéter, à ce niveau c'est une ultra minorité de personnes que cela va concerner car d'une part la selection pour y être accepté est terrible et ensuite, pour avoir cet argent c'est pas tout le monde car ça va être soit un financement cash et très peu de personnes vont avoir cet argent de  disponible ou alors en empruntant, mais même en empruntant c'est pas evident que les banques vont prêter à tout le monde... et seuls ceux avec un credit score exceptionnel vont y arriver et avoir un credit score exceptionnel c'est pas donné à tout le monde, surtout quand on a 20 ans.

Ok,   moi je vais faire un LLM donc ça sera un peu moins cher.

Pescaraplace :
GoyaveEtChocolat :
Pescaraplace :

L'exemple des universités privées n'est pas forcement le meilleur car ces universités sont hyper sélectives et de ce fait, ne concernent qu'une ultra minorité des étudiants.

Oui, c'est vrai, mais le sujet de ce post c'est "les meilleures universités aux Etats-Unis", c'est à dire les Ivy League, et aux USA quand on veut ce qu'il y a de mieux, on ouvre (ou plutôt on vide) son porte-monnaie.

Oui mais je vais me répéter, à ce niveau c'est une ultra minorité de personnes que cela va concerner car d'une part la selection pour y être accepté est terrible et ensuite, pour avoir cet argent c'est pas tout le monde car ça va être soit un financement cash et très peu de personnes vont avoir cet argent de  disponible ou alors en empruntant, mais même en empruntant c'est pas evident que les banques vont prêter à tout le monde... et seuls ceux avec un credit score exceptionnel vont y arriver et avoir un credit score exceptionnel c'est pas donné à tout le monde, surtout quand on a 20 ans.

Tout a fait d'accord. Pour rentrer dans une Ivy League c'est ultra sélectif. Meme le top 10% des élèves américains ont du mal a y rentrer, meme avec 19,70/20 de moyenne vous n'êtes pas sur d'y rentrer donc clairement on parle d'une toute petite minorité de personnes. A moins d'être vraiment exceptionnel scolairement ET extra-scolairement parlant il y a tres peu de chance d'y rentrer.

C'est vrai que ce sont les meilleures mais ici les "top tier" universités (celles dans le top 30% en gros) sont également tres prisees, beaucoup plus accessible et beaucoup moins cher.

Apres si on réfléchit un peu c'est logique que des universités comme Harvard soit hors de prix. C'est un business. Ils ont de la demande donc pourquoi ne pas faire du profit dessus. Si quelqu'un ne peut pas payer pour Harvard alors il peut aller dans une universités moins cher/offrant des meilleures bourses etc... Ils ont juste un point de vue tres different de la France et voit les universités comme un business. 

Le mieux est de profiter des universités publique dans l'état ou vous  êtes, ou alors de viser des universités un petit peu plus petites /moins bien classées, et qui offriront des meilleurs bourses au mérite (rare pour des élèves internationaux d'avoir accès au bourses au besoin et/ou au prêts!)

Pour bien réussir, il faut aller dans une bonne université, et sortir avant la fin (drop-out from college). Par exemple:
- Michael Dell qui a fondé Dell, est resté à l'université 6 mois
- Steve Jobs bien sur: a quitté l'université comme Dell à 19 ans (parce que l'université était trop chère pour sa famille)
- Bill Gates, un célèbre drop-out de Harvard
- Mark Zuckerberg, encore un drop-out de Harvard
- Matt Damon, hé oui, encore un drop-out de Harvard
- Evan Williams qui a fait Twitter (un an et demi d'université c'est tout)
- Julian Assange aussi, à 19 ans
- Larry Ellison (Oracle)
- Jan Koum, le créateur de Whatsapp
- John Mackey, le fondateur de Whole Food
Etc ... etc ...

Donc si vous voulez devenir le prochain milliardaire, pas la peine de payer 4 ans d'université, juste quelques mois (Harvard de préférence).

Des drop-out il y en a plein qui ont réussi (et encore plus qui ont échoué).

En fait, la plupart des grandes écoles (vrai aussi en France) te préparent à être un docile employé de grandes boite... certainement pas à être entrepreneur.

Ca a un peu évolué avec l'esprit startup des 10 dernières années mais ce n'est pas encore ça.

Si réussir c'est monter sa boite (on peut très bien réussir dans une grande entreprise ou même une PME, la réussite est une notion personnelle), alors mieux vaut monter sa boite à 20 ans :
- on a rien à perdre (on est généralement propriétaire de rien)
- on peut bosser des heures et des heures sans dormir
- on n'a pas de fil à la pate (enfant, conjoint...)
- on a une pêche d'enfer et une ambition folle !

Bientôt 30 ans au contact d'entrepreneurs m'ont montré ça.

Pour autant, j'incite mes enfants à étudier parce que l'entrepreneuriat,  les nuits blanches, le stress.... je ne le leur souhaite pas forcément.

GoyaveEtChocolat :

Pour bien réussir, il faut aller dans une bonne université, et sortir avant la fin (drop-out from college). Par exemple:
- Michael Dell qui a fondé Dell, est resté à l'université 6 mois
- Steve Jobs bien sur: a quitté l'université comme Dell à 19 ans (parce que l'université était trop chère pour sa famille)
- Bill Gates, un célèbre drop-out de Harvard
- Mark Zuckerberg, encore un drop-out de Harvard
- Matt Damon, hé oui, encore un drop-out de Harvard
- Evan Williams qui a fait Twitter (un an et demi d'université c'est tout)
- Julian Assange aussi, à 19 ans
- Larry Ellison (Oracle)
- Jan Koum, le créateur de Whatsapp
- John Mackey, le fondateur de Whole Food
Etc ... etc ...

Donc si vous voulez devenir le prochain milliardaire, pas la peine de payer 4 ans d'université, juste quelques mois (Harvard de préférence).

Des drop-out il y en a plein qui ont réussi (et encore plus qui ont échoué).

Tu oublies le fondateur de Facebook, de Snapshat et ou les fondateurs de Google :-)

Objectif USA :

En fait, la plupart des grandes écoles (vrai aussi en France) te préparent à être un docile employé de grandes boite... certainement pas à être entrepreneur.

Ca a un peu évolué avec l'esprit startup des 10 dernières années mais ce n'est pas encore ça.

Si réussir c'est monter sa boite (on peut très bien réussir dans une grande entreprise ou même une PME, la réussite est une notion personnelle), alors mieux vaut monter sa boite à 20 ans :
- on a rien à perdre (on est généralement propriétaire de rien)
- on peut bosser des heures et des heures sans dormir
- on n'a pas de fil à la pate (enfant, conjoint...)
- on a une pêche d'enfer et une ambition folle !

Bientôt 30 ans au contact d'entrepreneurs m'ont montré ça.

Pour autant, j'incite mes enfants à étudier parce que l'entrepreneuriat,  les nuits blanches, le stress.... je ne le leur souhaite pas forcément.

je me rappelles les propos d'un etudiant HEC lorsqu'on faisait un stage UCPA. Il m'a dit, si tu ne connais personne, tu fais HEC. Si tu connais du monde, tu fais une petite ecole.

En fait, l'université aux US est un tout petit peu moins importante qu'en France.

Il est courant aux US de reprendre des études, pour un changement de carrière par exemple, à 40 ans ou plus, C'est plus rare en France, où un élève plus agé, ou qui a redoublé, est par exemple moins favorisé pour entrer dans une grande école.

Et ca va peut-être s'amplifier parce justement l'université devient trop chère aux US, donc il y a plein de jeunes qui sont fantastiques mais qui n'ont pas pu aller à l'université. Et ca va se savoir dans les entreprises.

GoyaveEtChocolat :

Et ca va peut-être s'amplifier parce justement l'université devient trop chère aux US, donc il y a plein de jeunes qui sont fantastiques mais qui n'ont pas pu aller à l'université. Et ca va se savoir dans les entreprises.

Oui mais tant que les grosses boites chez qui "tout le monde veut aller bosser" resteront accrochées aux diplômes et en plus ceux uniquement de certaines universités, les choses ne sont pas près de changer.

A titre d'exemple, ma fille qui bosse chez Oracle à LA, a justement été prise chez Oracle parce quand Oracle recrute des Californiens, ils doivent impérativement être diplômés soit des UCs, soit de USC, soit de Stanford ou de CalPoly...   bref si tu veux rentrer dans une 500 fortune company, ces boites ne prennent que des diplômés.

Il y a aussi le phénomène cooptation... Ici, les gens de UCF recrutent des gens de UCF, ceux de Rollins des gens de Rollins...

Ca rappelle un peu les castes en Inde  :(

Pescaraplace :
GoyaveEtChocolat :

Et ca va peut-être s'amplifier parce justement l'université devient trop chère aux US, donc il y a plein de jeunes qui sont fantastiques mais qui n'ont pas pu aller à l'université. Et ca va se savoir dans les entreprises.

Oui mais tant que les grosses boites chez qui "tout le monde veut aller bosser" resteront accrochées aux diplômes et en plus ceux uniquement de certaines universités, les choses ne sont pas près de changer.

A titre d'exemple, ma fille qui bosse chez Oracle à LA, a justement été prise chez Oracle parce quand Oracle recrute des Californiens, ils doivent impérativement être diplômés soit des UCs, soit de USC, soit de Stanford ou de CalPoly...   bref si tu veux rentrer dans une 500 fortune company, ces boites ne prennent que des diplômés.

En France, ou dans les boites Francaises, ce qui m'a toujours étonné c'est que meme après 20-30 voire plus d'expérience, les gens regardent toujours quelle école tu as fait!

@GoyaveEtchocolat

Je vais te dire, j’ai essayé de rentrer à EDF il y a quelques années et la première chose qu’ils te demande c’est quels  sont tes diplômes et si tu parles anglais. Les US regardent moins les diplômés mais ton projet. J’ai un ami, il a eu un doctorat en chimie dans une des meilleures écoles de Paris et une fois arrivée aux US, ils lui ont dit qu’ils ne connaissaient  pas et que donc ça valait rien, ce qui ne l’empêche pas aujourd’hui d’avoir un poste important.

Nouvelle discussion