Education AEFE à Antananarivo

Bonjour à tous

Education AEFE pour mes filles à Antananarivo

Je recherche votre expérience, vos informations, vos conseils et votre perspicacité pour que mes filles acquièrent la meilleure éducation possible.

Histoire- Nous vivons à Majunga et mes deux filles sont allées au Collège français depuis le début à Grande Section. Ma fille de 14 ans est maintenant en 3e année et devra aller à Tana pour poursuivre ses (2,1,0). Ma plus jeune fille a 12 ans et est en 6e année ( 5,4,3,2,1,0 ). Ils sont tous les deux au sommet de leur classe, soit en première ou en deuxième place.

Mon plan est que nous allons déménager à Tana et y vivre pendant que mes enfants poursuivent leurs études.
Mon objectif est qu'ils terminent leurs études secondaires et poursuivent leurs études dans une université en France.

Mes filles sont des ressortissants malgaches ( Nationals) et je ne les ai pas désignées citoyens américains. Ils ne peuvent pas obtenir la duo-citoyenneté est l'une des nombreuses raisons pour lesquelles je ne les ai pas nommés citoyens américains.

Je comprends que les écoles AEFE sont un chemin vers les universités en France

Ecoles AEFE en Tananarive  avec frais de scolarité de base

Lycée Français de Tananarive in Antananarivo.  16 ,000,000 ariary / enfant - année
Collèges de France in Antananarivo.  5,000,000 /enfant - année
École de l'Alliance française d'Antsahabe in Antananarivo. 2,500,000 / enfant - année
Lycée Peter Pan in Antananarivo.   3,000,000 ariary /enfant - année
Lycée La Clairefontaine in Antananarivo.  5,000,000 ariary / enfant - année


Lycée Français de Tananarive à Antananarivo. - Je comprends que c'est le meilleur, mais c'est hors de mon budget. Environ 32 000 000 d'ariary pour mes deux enfants pendant une année scolaire. On m'a expliqué que le coût est élevé car la plupart des professeurs sont des professeurs de français. Je préfère économiser de l’argent pour pouvoir l’utiliser dans une université française qui a plus de valeur, je crois.
Merci d'avoir écouté et partagé vos idées
Alex

Bonjour,

Mes 2 garçons sont dans le système AEFE. Le premier est en 6eme au LFT et le second en CM1 à l'école B. je suis également délégué de parents d'élève pour les 2 établissements.

Le gros avantage d'être dans la filière AEFE est une meilleure accessibilité vers les gros cursus français. Voici un exemple concret sans cité de grosses écoles post BAC : lors de la sélection des dossiers d'admission, il y a toujours un pourcentage donné à l'AEFE.  Pour être pris à un endroit, un français de France à 1 chance sur 100 d'être reçu, ce même étudiant (quelque soit son origine) mais issu de l'AEFE aura 1 chance sur 10. Évidemment le nombre de place pour le système AEFE est inférieur à 10%, mais cela reste très compétitif.

Pour faire des économies de bus et de temps, mon premier conseil est de prendre un logement à distance à pied de l'établissement que vous allez choisir.

Le gros inconvénient du système AEFE est la grille tarifaire d'inscription, pour un français ça coute moins cher que pour une autre nationalité. Cependant, les tarifs sont moins élevé que pour la British School ou l'Américan School.

En revanche, je vous déconseille de sortir du système AEFE car une fois fait, cela devient compliqué pour y revenir.

Celui qui vous a dit que le cout est élevé à cause des enseignants français, il ne vous a pas dit la vérité. C'est le siège de l'AEFE à PARIS qui décide des tarifs en fonction du niveau de vie dans chaque pays. Pour information, le LFT est l'établissement qui a couté le plus cher en terme d'investissement et celui qui pratique l'écolage le moins cher au monde dans le système AEFE. Il y a pour moitié des enseignants malgaches qui officient dans les classes.

Concernant le niveau scolaire de nos enfants sur tous les établissements de Tana, ça se tient bien. Voici mes préférences dans l'ordre : le LFT, Clairefontaine, Peter Pan et les autres je ne les connais pas. En terme de matériel, le LFT est à la pointe de la technologie (une imprimante 3D est utilisée sur site, j'avais jamais vu ça avant).

Le niveau scolaire de manière général est supérieur par rapport aux établissements français, mais juste moyen comparé aux autres établissement du monde AEFE. L'avantage, c'est qu'ils sont modernes et innovant (cette année, il y a eu une filière sport étude tennis, une première mondiale dans l'AEFE).

Enfin, il y a tout de même un soucis que j'ai remarqué avec le LFT. Si un enfant malgache fait une "bêtise" durant sa scolarité, ses camarades malgaches s'en souviendront à vie...

N'hésitez pas à poser tout type de question, je tacherai d'y répondre le efficacement possible.

Bon recherche pour votre logement.

Bonjour,
voici le cursus de mon fils (qui a la nationalité malgache), en fait le fils de mon épouse:

-primaire: dans le privé, petite structure avec enseignement en français
-secondaire: Le Petit Nid, privé, enseignement en français.

Il a passé ses épreuves de BAC au lycée Français

-supérieur: intégration à l' INSCAE pour faire sa licence. (j'ai pensé qu'il était trop jeune pour partir seul à la Réunion ou en Métropole)

Après sa licence passée à Madagascar.

2017,(à 20 ans) il est parti à PAU pour faire un Master. (il avait le choix de partir en France ou au Canada)
2018, réussite de son Master I
2019, en cours de Master II

Voilà, donc pas de scolarité dans des établissements AEFE, mais un choix d'établissements privés avec enseignement en Français.
Je ne sais pas si cela peut vous servir, je fais ce message tout simplement pour préciser qu'il existe d'autres filières que les établissements AEFE pour poursuivre des études supérieures.
Alors, peut-être est ce plus facile si tout le cursus se passe au sein d'établissement AEFE, je ne sais pas.

Bon courage.
MC

Merci Nook 369. Vos connaissances sont très instructives sur ce sujet ainsi que sur d'autres sujets de ce forum. Je suis encore en train de rassembler des données sur ce sujet. Quelqu'un m'a donné l'idée d'aller au lycée français de Tamatave à Toamasina. L’enseignement est semblable au Lycée Français de Tananarive à Antananarivo.fr de ce que j’ai entendu mais qu’il reste à confirmer avec d’autres sources. Encore une fois, j'entends dire que la sécurité est meilleure ainsi que la pollution de la circulation et de l'air ... etc.


Je devrais confirmer que ma source d'un professeur de français du Collège français, Majunga, sur le coût de l'école et le nombre d'enseignants de français semble être fausse, avec d'autres informations. Les informations que j'ai reçues à l'époque semblaient provenir d'un jeune inexpérimenté plutôt que de faits et j'étais sceptique à ce sujet. Merci d'avoir confirmé mon scepticisme.
Merci Alex


Merci Michel-Charles. Votre exemple selon lequel il existe plus d’une façon d’obtenir une excellente éducation était très bon à apprendre. Il est bon de savoir que j'ai d'autres options à suivre. Vos informations m'ont également permis de mieux comprendre le chemin traditionnel suivi par de nombreux étudiants. . Merci Alex

TropicAlex :

Quelqu'un m'a donné l'idée d'aller au lycée français de Tamatave à Toamasina. L’enseignement est semblable au Lycée Français de Tananarive à Antananarivo.fr de ce que j’ai entendu mais qu’il reste à confirmer avec d’autres sources.

Toutes les filiales du LFT sont reliées entre elles par internet et par des formations communes régulières.

Donc partout à Madagascar, dans le réseau AEFE, c'est le même programme soit la même pédagogie. La seule chose qui diffère en bon ou en moins, c'est l'enseignant. Même dans le plus pourri des coins du Larzac, il peut y avoir un enseignant d'une qualité exceptionnelle.

Votre décision ne doit pas être motivé par le fait de payer plus cher pour un établissement ou un autre. Elle doit être motivé par les résultats au Bac (ou équivalent) disponible sur demande auprès des établissements scolaires.

Pour ma part, je n'ai pas du tout l'intention de mettre mon fils à l'école car moi-même quand j'étais enfant (hé oui cela m'est arrivé aussi)... donc je disais que lorsque j'étais enfant à l'école primaire la seule chose qui m'intéressait vraiment c'était la grosse horloge blanche et ronde qui était accrochée au-dessus de la porte et qui m'indiquait l'heure de la récré ou l'heure de la sortie... de la délivrance.
Hé oui !  J'avais déjà à l'époque une certaine notion de liberté et ce n'était pas en faisant des études imposées. Plus tard on a voulu faire de moi une personne érudite en me mettant comme interne dans un lycée mais là encore la seule chose qui m'intéressait était de lire des bandes dessinées et de m'évader virtuellement de cette prison. Naturellement comme je devais redoubler en fin d'année scolaire mes parents qui n'en démordaient pas m'ont emprisonné dans un petit séminaire où je serai plus "suivi". Et là, oh miracle ! J'ai réussi à entrer en classe de cinquième où j'étais totalement largué car mon esprit vagabond n'était pas capable de se concentrer plus de deux seconde sur un sujet quelconque. Donc j'ai été mis à la porte et j'ai commencé mon apprentissage de la vie avec un balai dans les mains et je ne regrette nullement d'avoir été nul à l'école car j'ai appris beaucoup plus de choses intéressantes en tant qu'autodidacte que si j'avais été encadré par les meilleurs profs du monde. Donc mon fils fera comme il voudra et quand il le voudra car je le sens déjà aussi rêveur que je l'étais à son âge.
Les études à mon humble avis ne doivent pas être réalisées pour décrocher le pompon et un beau salaire en se fatiguant le moins possible. Et ce qu'on apprend à l'école de la vie est beaucoup plus important à mes yeux car j'ai aidé bénévolement des tas de doctorants à réaliser leur thèses par mes "connaissances sur le terrain" qu'eux n'appendront jamais car ils sont bien trop occupés à courir après leurs diplômes qui fera rentrer de l'argent dans leur tiroir caisse.
Mais ce ne sont que les pensées matinales d'un doux rêveur qui néanmoins ne regrette pas un seul instant d'être resté un être inculte qui préférait de loin conjuguer le verbe être plutôt que le verbe avoir.


https://reseauinternational.net/wp-content/uploads/2016/03/%C3%A9volution-20160304-1728x800_c.jpg

Chacun est libre de faire et penser comme il le souhaite, et je respecte le fait de ne pas croire au système scolaire.

De mon coté, j'ai opté pour ne pas baptiser mes enfants afin qu'ils choisissent eux même leur foi le jour où ils seront à même de choisir...

Mon oncle éleveur de bovins pour le "Label Rouge" a eu 4 garçons. A la suite de leurs études, aucun n'a repris la ferme...

Cependant, dans votre discours, il y a quelque chose qui n'a pas de sens. Comment votre fils aura t-il le choix plus tard alors que vous lui limitez aujourd'hui ? Finalement, vous lui restreignez les possibilités de choisir. Je ne dis pas que la vie que vous menez n'est pas bonne (loin de là), je dis juste que vous prenez une décision à se place sans qu'il sache exactement de quoi ça consiste.

Comme il faut donner des références, je dirai que William Wallace est un exemple d'éducation qui l'a ramené à ses origines avant de partir en croisade contre l'absolutisme.

Néanmoins, seules les parents sont à même de juger pour leurs descendances...

Nook pense que:"Cependant, dans votre discours, il y a quelque chose qui n'a pas de sens. Comment votre fils aura t-il le choix plus tard alors que vous lui limitez aujourd'hui ? "
On a le choix d'étudier quand on le désire et ce n'est certainement pas aux parents d'obliger leur enfant çà étudier s'il n'en a aucune envie.
Mon cousin Daniel a commencé à travailler dans les Houillères du bassin de Lorraine puis adulte il a voulu commencer à étudier... ce qu'il a d'ailleurs fait le restant de sa vie jusqu'à sa retraite bien méritée.
Si cela vous intéresse vous pouvez suivre son parcours ci-dessous et vous vous rendrez compte que c'est à l'enfant de décider à n'importe quel âge ce qu'il veut faire de sa vie et non pas aux parents (je n'ai pas dit non plus qu'il ne faut pas encourager son enfant à étudier s'il en a les possibilités).
Pour ma part je n'ai jamais aimé les études et ce n'est certainement pas en étant capable de résoudre une équation à plusieurs inconnues que j'ai réussi ma vie... bien au contraire c'est en travaillant et non pas en me vantant avec des diplômes que je ne possède pas sur des CV.
D'autre part faire des études jusqu'à 28 ans et se retrouver au chômage parce qu'aucune profession n'est adaptée à vos études c'est vraiment ré... con... fortant. Mais heureusement ce n'est pas le cas de tout le monde.

http://thieldaniel.free.fr/
http://a54.idata.over-blog.com/2/23/17/62/images/maths-le-chat.jpg

Oui on est bien d'accord, autres temps autre mœurs...

Tout ce que je comprends dans ce très jolie cursus, c'est qu'il a commencé à vivre que dans les années 80... Que de temps perdu !!!

La seule question qui me vient en tête : est ce que ce genre de parcours est il encore possible aujourd'hui ?

Moi j'ai adoré l'école, le collège, un peu moins le lycée car j'étais pressée d'aller en fac... et j'ai adoré la fac...
J'ai eu des professeurs géniaux en fac, quelques uns qui sont dans le dictionnaire, certains issus du bloc de l'Est étonnamment pour l'époque... dont un Hongrois, professeur de psycho sociale qui fut mon mentor adoré... Cet homme n'avait aucun mal à s'expatrier... on l'envoyait volontiers se faire voir ailleurs tant il était subversif dans son pays... le soucis était plutôt de retourner chez lui pour quelques vacances...
Il n'est pas un jour de ma vie où je n'ai pensé à lui, me demandant s'il serait fier de mon parcours si atypique... de mes révoltes... de mes renoncements... de mes choix parfois audacieux... et tant de jours où j'ai regretté nos repas du soir au self de la cité U où il écoutait patiemment "son bébé penseur" !!!
J'ai rencontré en fac des étudiants de beaucoup de nationalités, les échanges étaient riches et le soir, après nos cours qui duraient jusqu'à 22h parfois, nous faisions ensemble un repas aux saveurs multiples... en refaisant le Monde... et j'en ai quelques uns sur ma liste facebook... éparpillés un peu partout !!!!

J'aimerais que ma fille connaisse cette vie à la fois légère et grave pour quelques années, qu'elle ne soit pas pressée d'entrer dans la compétition de la vie active... qu'elle aie l'opportunité de rencontrer des gens de savoir académique avant de côtoyer des gens du savoir de la vie...

Effectivement Lys tu as eu beaucoup de chances d'avoir hérité dans ton double ruban hélicoïdal d'acide désoxyribonucléique de facultés te permettant de comprendre et de retenir ce que tu apprenais et de te sentir à l'aise comme un poisson dans l'eau dans tes études. Cela naturellement n'a pas été du tout mon cas car mon esprit rêveur m'interdisait de me concentrer sur autre chose que ce qui me plaisait et ce n'était certainement pas, ni la morphologie ni la syntaxe latine qui résonne encore dans mon esprit quand le prof l'annonçait en faisant rouler ses "R" (seule chose qui m'amusait).
Un jour pourtant, devenu adulte, alors que nous allions ensemble avec un copain prof d'IUT que je suis allé attendre à la porte de sa classe, manger dans un petit restaurant en évoquant l'actualité mycologique, j'ai eu le malheur de lui demander la consistance du cours qu'il venait de donner, et il commença à gribouiller des formules et des dessins sur la nappe de table en attendant d'être servi puis il me dit: "ce sont des ânes ils n'ont rien compris... mais même toi tu aurai compris".
J'ai préféré changer de sujet et du coup ce copain m'a paru tellement plus bête à mes yeux.


Et voici en six images comment je me représentais l'école:


https://humour-mathematiques.com/images/humour_maths_profs.jpg

Pourquoi des personnes plus intelligentes que nous pensent que l'école est la base de notre civilisation actuelle...

C'est sur nous sommes en train de tuer notre planète, mais en même temps nous sommes en train de chercher des solutions (tardives certes mais concrètes). Et si le "c'était mieux avant" sans école, je vous rappelle que vous auriez une épée à la main pour partir guerroyer avec votre seigneur au nom d'un dieu...

Chacun son choix, le mien est fait...

Il y a eu des personnes intelligentes de tout temps et une épée est peut-être moins mortelle que les bombes actuelles qui tuent tous les jours encore au nom de la sacro-sainte rentabilité.
D'autre part il est prouvé que ce ne sont pas des études aussi poussées soient-elles qui rendent les hommes plus intelligents car il ne faut surtout pas confondre un homme qui a appris bêtement tout ce qu'on a voulu lui mettre dans le crâne et un être sans instruction mais qui est intelligent et curieux. Pour ma part je préfère de loin la seconde version mais à chacun de croire ce qu'il veut, tout en sachant que croire n'est pas savoir.

Avec une épée à la main, la population est restée stable durant des milliers d'années.

Certes les dégâts d'une bombe sont grands mais pas aussi important qu'un idiot avec une épée à la main...

Pour la scolarité, il ne faut pas confondre étude et apprentissage... Perso, la seule chose qu'on m'a mis dans la tête durant toutes mes études, c'est une méthodologie. C'est grâce à cet outil que je suis capable de m'adapter partout, et c'est aussi grâce à ça que nous français sommes les plus imaginatifs au monde...

Finalement faire des études c'est aussi rêver !!!

Je pense que l'on ne doit pas opposer savoir académique et savoir de la vie... et l'intelligence n'a rien à voir avec l'instruction...
Le monde est plein d'autodidactes qui peuvent largement, par leur savoir et leur parcours, en remontrer à des personnes bardées de diplômes... mais il y a aussi plein de gens bourrés de talent qui n'en feront rien parce qu'ils n’ont pas fait peut être la bonne rencontre au bon moment !
Ma vie est émaillée de rencontres incroyables... et ce ne sont pas seulement des universitaires... des gens qui m'ont appris des choses, avec qui j'ai partagé des expériences dont les leçons me guident toujours... et quand je me retrouvais en panne, la bonne personne arrivait et me redonnait courage ou juste une nouvelle piste !

J'ai toujours été encouragée à faire des études... on m'y a fermement invité... c'est comme çà chez moi, les femmes doivent avoir des diplômes... et je suis loin derrière certaines de mes cousines qui ont fait des parcours d'excellence : chirurgienne, atomicienne, professeur au Collège de France, d'université... moi je une reconnue un peu comme l'artiste de la famille... celle qui étonnera toujours par ses choix atypiques et son parcours peu classique... mais personne ne s'inquiète pour moi... je suis un électron libre revendiqué... et accepté !

Je crois que l'enseignement français a beaucoup de qualité mais aussi de grandes limites... il nivelle par le moyen... il n'est pas fait pour les enfants "surdoués" ou atypiques... ni pour ceux qui ont de gros problème comme l'hyperactivité... ou des retards d'apprentissage...
Par contre, il est très interactif et permet d'aller plus loin que l'apprentissage par le "par cœur"... et Nook a raison, il donne de la méthodologie...
Après, si on une famille qui encourage, qui soutient... c'est essentiel !

Moi j'aurais voulu faire l'école "Boule" à Paris...
Ma famille n'a jamais voulu, parce que déjà je devais partir pour Paris... seule...
C'est mon énorme regret...
J'ai guetté chez ma fille "l’étincelle"... mais ma fille est très "posée" sur la terre !!!
Elle veut devenir gemmologue... pour vivre à Madagascar...
Donc bac puis probablement "prépa"... puis géologie, puis BTS à Lyon, puis fac en Angleterre et peut être un petit complément du coté de Tana... on verra !

TropicAlex :

Merci Nook 369. Vos connaissances sont très instructives sur ce sujet ainsi que sur d'autres sujets de ce forum. Je suis encore en train de rassembler des données sur ce sujet. Quelqu'un m'a donné l'idée d'aller au lycée français de Tamatave à Toamasina. L’enseignement est semblable au Lycée Français de Tananarive à Antananarivo.fr de ce que j’ai entendu mais qu’il reste à confirmer avec d’autres sources. Encore une fois, j'entends dire que la sécurité est meilleure ainsi que la pollution de la circulation et de l'air ... etc.


Je devrais confirmer que ma source d'un professeur de français du Collège français, Majunga, sur le coût de l'école et le nombre d'enseignants de français semble être fausse, avec d'autres informations. Les informations que j'ai reçues à l'époque semblaient provenir d'un jeune inexpérimenté plutôt que de faits et j'étais sceptique à ce sujet. Merci d'avoir confirmé mon scepticisme.
Merci Alex


Merci Michel-Charles. Votre exemple selon lequel il existe plus d’une façon d’obtenir une excellente éducation était très bon à apprendre. Il est bon de savoir que j'ai d'autres options à suivre. Vos informations m'ont également permis de mieux comprendre le chemin traditionnel suivi par de nombreux étudiants. . Merci Alex

Je dis une bêtise peut être... mais pourquoi ne pas envisager un départ pour la Réunion le temps du lycée de vos filles ?
La scolarité y est gratuite (enfin  peu près, car avoir deux lycéennes, çà a un coût tout de même) en établissement public.
Soit qu'elles partent pensionnaires là bas... et peut être qu'avec le réseau familial de votre femme, elles pourraient être accueillies par des membres de la famille pour le week end... soit en externes...
Vous pourriez envisager de déménager pour ces quelques années en famille aussi. Je ne connais pas votre statut ni vos moyens financiers... ni la difficulté pour les enfants malgaches nés d'un père américain d'obtenir des visas en France pour suivre des études...

Personnellement je n'ai pas voulu que m fille poursuive ses études au Lycée Français de Tana...
Déjà le prix est exorbitant, mais c'est plutôt l'environnement qui m'a fait renoncer... la difficulté de trouver une famille d'accueil sure, l'insécurité de la ville (ma fille ne peut pas rester enfermée 24h/24), la sécurité aussi à l'intérieur du lycée... et la qualité des cours, qui a mon avis est en baisse constante !

Les USA ne reconnaissent pas la double nationalité... c'est dur de faire un choix pour vos filles qui le feront plus tard peut être, selon l'orientation qu'auront pris leur vie... mais être américaine, c'est un atout non négligeable...
Ma fille a une carte de résidente définitive, comme mon mari et moi et j'en suis bien heureuse... Elle pourra revenir tant qu'elle veut ici sans passer par les visas touristiques ou autres quand elle sera trop âgée pour être en regroupement familial...
Je ne sais pas où la vie la mènera... Pour l'instant elle veut vivre à Madagascar et a choisi des études en conséquences... mais elle peut changer encore 100 fois d'avis...

Bonjour Lily de Nosy Be

Merci de tendre la main et de partager vos pensées et vos préoccupations concernant ma situation. Je me souviens de votre décision d’envoyer votre fille à la Réunion. J'ai aussi pensé à la Réunion et à Maurice.
Mes filles de 12 et 14 ans, l'éducation est l'une des décisions les plus importantes de ma vie. J'ai beaucoup de nuits blanches et plus de cheveux blancs. Une chose qui est très importante pour moi est que nous restions ensemble en tant que famille et que je puisse partager et apprendre des expériences de mes filles jusqu’à ce qu’elles aillent à l’université, espérons-le en France.

J'ai le temps de partager leurs expériences de vie et leurs jeunes pensées et de leur donner l'amour dont elles ont besoin pour rester solides et ne pas chercher l'amour d'autres personnes qui ne sont pas de la famille, jusqu'à ce que leurs émotions aient mûri.

Ma vie est simple et je n'ai besoin d'aller que dix semaines aux États-Unis pour travailler comme artiste. Je crée et vend mes sculptures en métal à cette époque, puis je suis libre pour le reste de l'année. Je fais mon art depuis 42 ans.

J'ai décidé que notre famille déménagerait à Antananarivo et que ma fille irait dans l'une des écoles de l'AEFE. Mon choix actuel est Clairfountaine. J'essaie toujours de trouver des informations sur l'Alliance française.

Je ne souhaite pas inciter mes citoyens d'Enfants des États-Unis à penser que mon gouvernement pourrait les emmener, eux-mêmes ou leurs enfants, et les envoyer en guerre pour qu'ils se battent, comme je le vois, les hommes blancs riches, leurs entreprises et leurs entreprises mondiales. La guerre de ma jeunesse était la guerre du Vietnam. J'avais été embauché pour aller au Vietnam mais j'ai eu de la chance que la guerre se termine un an plus tôt. Pour moi c'était aller se battre ou aller en prison. De plus, les Américains doivent payer des impôts sur leurs revenus partout dans le monde, même s'ils ne résident pas aux États-Unis, pour mentionner deux inconvénients. Mes filles ne sont pas noires, elles sont brun clair et pourraient passer pour blanc, mais être autre que blanc pur en Amérique n’est pas un avantage.
J'ai jusqu'à leur 18e anniversaire pour décider si je devrais en faire un citoyen américain, mais avec un gouvernement qui reflète le sentiment d'un président raciste, M. Trump, il est difficile d'imaginer un duo citoyen dans un avenir proche.

Lorsqu'une personne aux États-Unis se rend à un entretien d'embauche, on lui demande quelle université avez-vous fréquentée. Pas quel lycée avez-vous fréquenté.


Encore une fois merci pour votre contribution et j'espère que vous comprendrez mieux ma situation et certaines de mes expériences passées et pourquoi nous allons tous déménager à Antananarivo afin de poursuivre l'éducation de mes filles ici à Madagascar.
J'espère que dans un an, je conclurai que j'ai pris la bonne décision.
Mon esprit est toujours ouvert à toutes les autres pensées.
Alex

Nook nous dit en substance:"Certes les dégâts d'une bombe sont grands mais pas aussi important qu'un idiot avec une épée à la main..."
Les mots me manquent pour répondre:

http://images.lacotedesmontres.com/mesIMG/imgStd/35567.jpg

https://www.librairie-du-cardinal.com/produit/22745_2.jpg

https://s.aolcdn.com/dims-shared/dims3/GLOB/crop/2726x4096+0+0/resize/630x947!/format/jpg/quality/85/https://s.aolcdn.com/hss/storage/midas/19fba89592a59de1299da360fd9c3a9a/205431961/000_Par3126794.jpg

Et je citerai un académicien qui disait: "il y a quelque chose de plus fort que la mort, c'est la présence des absents dans la mémoire des vivants".
Tout est relatif, trouver la mort par l'épée ou par une bombe il n'y a pas de degrés dans la mort et on oublie souvent que c'est sur l'héritage des morts que c'est souvent construit ce que nous vivons.

TropicAlex :

Bonjour Lily de Nosy Be

Merci de tendre la main et de partager vos pensées et vos préoccupations concernant ma situation. Je me souviens de votre décision d’envoyer votre fille à la Réunion. J'ai aussi pensé à la Réunion et à Maurice.
Mes filles de 12 et 14 ans, l'éducation est l'une des décisions les plus importantes de ma vie. J'ai beaucoup de nuits blanches et plus de cheveux blancs. Une chose qui est très importante pour moi est que nous restions ensemble en tant que famille et que je puisse partager et apprendre des expériences de mes filles jusqu’à ce qu’elles aillent à l’université, espérons-le en France.

J'ai le temps de partager leurs expériences de vie et leurs jeunes pensées et de leur donner l'amour dont elles ont besoin pour rester solides et ne pas chercher l'amour d'autres personnes qui ne sont pas de la famille, jusqu'à ce que leurs émotions aient mûri.

Ma vie est simple et je n'ai besoin d'aller que dix semaines aux États-Unis pour travailler comme artiste. Je crée et vend mes sculptures en métal à cette époque, puis je suis libre pour le reste de l'année. Je fais mon art depuis 42 ans.

J'ai décidé que notre famille déménagerait à Antananarivo et que ma fille irait dans l'une des écoles de l'AEFE. Mon choix actuel est Clairfountaine. J'essaie toujours de trouver des informations sur l'Alliance française.

Je ne souhaite pas inciter mes citoyens d'Enfants des États-Unis à penser que mon gouvernement pourrait les emmener, eux-mêmes ou leurs enfants, et les envoyer en guerre pour qu'ils se battent, comme je le vois, les hommes blancs riches, leurs entreprises et leurs entreprises mondiales. La guerre de ma jeunesse était la guerre du Vietnam. J'avais été embauché pour aller au Vietnam mais j'ai eu de la chance que la guerre se termine un an plus tôt. Pour moi c'était aller se battre ou aller en prison. De plus, les Américains doivent payer des impôts sur leurs revenus partout dans le monde, même s'ils ne résident pas aux États-Unis, pour mentionner deux inconvénients. Mes filles ne sont pas noires, elles sont brun clair et pourraient passer pour blanc, mais être autre que blanc pur en Amérique n’est pas un avantage.
J'ai jusqu'à leur 18e anniversaire pour décider si je devrais en faire un citoyen américain, mais avec un gouvernement qui reflète le sentiment d'un président raciste, M. Trump, il est difficile d'imaginer un duo citoyen dans un avenir proche.

Lorsqu'une personne aux États-Unis se rend à un entretien d'embauche, on lui demande quelle université avez-vous fréquentée. Pas quel lycée avez-vous fréquenté.


Encore une fois merci pour votre contribution et j'espère que vous comprendrez mieux ma situation et certaines de mes expériences passées et pourquoi nous allons tous déménager à Antananarivo afin de poursuivre l'éducation de mes filles ici à Madagascar.
J'espère que dans un an, je conclurai que j'ai pris la bonne décision.
Mon esprit est toujours ouvert à toutes les autres pensées.
Alex

Il n'y a pas de soucis Tropicalex... Vos soucis pour le futur de vos filles vous honorent...
Si je peux apporter mon petit cailloux à votre édifice
Pouvez vous nous montrer ici quelques unes de vos créations ? J'aimerais découvrir votre univers créatif !
Merci par avance
Lys

Bonjour Monsieur. Mes deux enfants (franco malgaches) sont scolarisés à la Clairefontaine Ivandry (1ere S et 4eme). Certe ils ne bénéficient pas des superbes infrastructures du LFT mais ce lycée obtient toujours de très bons résultats au Bac. Comme dans tous les établissements il y a des bons et mauvais points. Sachez que le programme est strictement identique, le labo de sciences est conforme, ainsi que les matériels informatiques. Les profs ont un suivi de formation avec des profs du LFT. C'est une petite structure et ils ne proposent pas tous les bacs notamment les séries bacs profs. A vous de choisir, moi je suis satisfaite de la discipline et du suivi des élèves (beaucoup d'encadrements et de devoirs d'entrainements dans les classes d'examens). Je vous conseille de visiter l'établissement. Bon courage.

Couto :

Bonjour Monsieur. Mes deux enfants (franco malgaches) sont scolarisés à la Clairefontaine Ivandry (1ere S et 4eme). Certe ils ne bénéficient pas des superbes infrastructures du LFT mais ce lycée obtient toujours de très bons résultats au Bac. .

Bonjour
Une petite précision... les élèves dans cette structure passent un bac qui est reconnu par la France ?
Merci

Merci pour votre retour qui confirme ce que je disais plus haut.

Clairefontaine est affilié au réseau AEFE. Le LFT est à gestion directe. C'est la seule différence. Pour tout le reste (je ne parle qu'en terme  de pédagogie), c'est kiff kiff pareil. Les résultats au BAC sont équivalent en terme de pourcentage.

Donc oui, le Bac est le même d'autant, qu'il se passe au LFT car c'est le centre régionale (zone Océan Indien) d'examen.

Maintenant, il y a plus de chance d'être pris dans les grandes écoles françaises en passant au LFT que par Clairefontaine. C'est dégueulasse mais ainsi est fait le système...

Nook369 :

Merci pour votre retour qui confirme ce que je disais plus haut.

Clairefontaine est affilié au réseau AEFE. Le LFT est à gestion directe. C'est la seule différence. Pour tout le reste (je ne parle qu'en terme  de pédagogie), c'est kiff kiff pareil. Les résultats au BAC sont équivalent en terme de pourcentage.

Donc oui, le Bac est le même d'autant, qu'il se passe au LFT car c'est le centre régionale (zone Océan Indien) d'examen.

Maintenant, il y a plus de chance d'être pris dans les grandes écoles françaises en passant au LFT que par Clairefontaine. C'est dégueulasse mais ainsi est fait le système...

D'où tenez vous vos statistiques concernant le plus de "chance" d'être pris...?

Bonjour,

il n'est pas indispensable d'appartenir au système AEFE pour un établissement pour permettre à ses étudiants de passer un BAC français.

Mon fils, a eu le choix de passer le BAC malgache ou français.
Et pourtant l'établissement n'est pas affilié AEFE.
Dans cet établissement, il y a deux filliaires:
-programme Malgache, préparant au BAC malgache
-programme Français, préparant au BAC français

Son choix fait, il a passé son BAC au LFT.

MC

Oui Madame, La Clairefontaine fait partie du réseau AEFE et font strictement les mêmes cours (le malgache plus intensif et niveau élevé mais bon...) , le même nombres d'heures pour chaque matière, mêmes livres (ma fille n'ayant plus de manuels papiers mais manuels numériques sur tablettes, travaillant avec Educadol)... Bref exactement comme le LFT. Par contre tous les bacs ne sont pas proposés (bac pro par exemple) , mais avec la réforme il n'y aura plus de filières.

Bonjour, Ah bon vous avez des exemples concrets pour les chances d'être pris dans les écoles ? Car je connais des élèves venant même de St Michel qui est un lycée malgache qui sont entrés à l'UTC, IAE Paris, Polytechnique Paris... Donc cela m'étonne qu'ayant un bac de la Réunion , ils différencient les élèves. Mais on peut s'attendre à tout !

Je tiens à remercier tout le monde pour avoir partagé leurs conseils sur mon problème, qui est très important pour moi. Madagaston en tant que modérateur et dirigeant ce message avec sa sagesse même si le dicton dit que la jeunesse est gaspillée pour les jeunes et que je dis que la sagesse est gaspillée pour les personnes âgées.

Lily qui a veillé sur moi avec ses questions et réponses, merci. Nook369 qui a expliqué les règles de l'AEFE. vous avez une quantité incroyable d’intelligence pour une personne qui s’appelle un pompier, merci pour vos contributions, et Cuoto pour votre expérience concrète de Clairefountaine michele-charles et pour montrer qu’il existe d’autres chemins à suivre qui nous mènent au même lieu d'accueil. Et jacquesVB qui fait confiance mais s'il vous plaît vérifier. Vous êtes tous de bonnes personnes dans mon livre ......

Je pense surtout que cet article et mes préoccupations trouveront le chemin d’autres qui cherchent des informations sur AEFE et une éducation supérieure pour leurs enfants.

Merci à tous
Alex

JacquesVB. :
Nook369 :

Maintenant, il y a plus de chance d'être pris dans les grandes écoles françaises en passant au LFT que par Clairefontaine. C'est dégueulasse mais ainsi est fait le système...

D'où tenez vous vos statistiques concernant le plus de "chance" d'être pris...?

Comme je le disais plus haut, je suis parent d'élève au LFT, donc j'ai accès à un certain nombre d'informations durant les multiples réunions organisées.

Pour reprendre les mots du proviseur, le baromètre de réussite est lié aux nombres d'élèves qui passent l'oral au niveau de Polytechnique ou "X". L'année dernière, il n'y a eu que des élèves du LFT (8 de mémoire).

Attention, je ne dis pas qu'il est impossible que les autres ne puissent pas y accéder, je dis juste que les chiffres parlent d'eux même...

Si vous désirez avoir les chiffres d'accès au grandes écoles, je vous invite à prendre contact avec le LFT directement.

michel-charles :

Bonjour,

il n'est pas indispensable d'appartenir au système AEFE pour un établissement pour permettre à ses étudiants de passer un BAC français.

Mon fils, a eu le choix de passer le BAC malgache ou français.
Et pourtant l'établissement n'est pas affilié AEFE.
Dans cet établissement, il y a deux filliaires:
-programme Malgache, préparant au BAC malgache
-programme Français, préparant au BAC français

Son choix fait, il a passé son BAC au LFT.

MC

Certes, il n'est pas indispensable d'être dans le système AEFE pour passer le BAC. Mais pour que cet examen soit reconnu en France, il faut le passer dans un centre d'examen régional donc au LFT à Madagascar. De plus, il y a un forfait à payer pour présenter cet examen au LFT.

Si un élève passe le BAC en dehors de ce système, le BAC n'est pas reconnu en France. Mais bon, ça n'empêche pas non plus de passer des concours !!! Au final, à quoi sert le BAC (en dehors des BAC PRO) si on regarde de plus prêt ?

Couto :

Bonjour, Ah bon vous avez des exemples concrets pour les chances d'être pris dans les écoles ? Car je connais des élèves venant même de St Michel qui est un lycée malgache qui sont entrés à l'UTC, IAE Paris, Polytechnique Paris... Donc cela m'étonne qu'ayant un bac de la Réunion , ils différencient les élèves. Mais on peut s'attendre à tout !

La Réunion ne fait pas partie du réseau AEFE. Donc, pour un élève de Madagascar appartenant au réseau AEFE, il y a plus de chance de réussite aux concours qu'un réunionnais.

Pour 100 places dans une école, il y en a 15 environ de réservés pour l'AEFE. C'est un fait.

Comme il y a moins de demande pour ces écoles de l'étranger, le taux est donc favorable aux élèves de l'AEFE. Cela s'appelle la mixité ou la mondialisation, à votre convenance.

Nook369 :
michel-charles :

Bonjour,

il n'est pas indispensable d'appartenir au système AEFE pour un établissement pour permettre à ses étudiants de passer un BAC français.

Mon fils, a eu le choix de passer le BAC malgache ou français.
Et pourtant l'établissement n'est pas affilié AEFE.
Dans cet établissement, il y a deux filliaires:
-programme Malgache, préparant au BAC malgache
-programme Français, préparant au BAC français

Son choix fait, il a passé son BAC au LFT.

MC

Certes, il n'est pas indispensable d'être dans le système AEFE pour passer le BAC. Mais pour que cet examen soit reconnu en France, il faut le passer dans un centre d'examen régional donc au LFT à Madagascar. De plus, il y a un forfait à payer pour présenter cet examen au LFT.

Si un élève passe le BAC en dehors de ce système, le BAC n'est pas reconnu en France. Mais bon, ça n'empêche pas non plus de passer des concours !!! Au final, à quoi sert le BAC (en dehors des BAC PRO) si on regarde de plus prêt ?

Non, bien sûr que non. Je pense que vous faites erreur.

Comme je l'explique dans mon message précédent, mon fils n'était pas dans le système AEFE, et pourtant il a passé son BAC au Lycée Français à Tana, et il a retiré son diplôme au Consulat à Tana.
Diplôme qui fût réclamé par l' IAE de Pau, lors de son inscription en Master et lors de son parcours d'inscription qui passe, obligatoirement, pour un étudiant Malgache par Campus France.

D'ailleurs, je suppose(j'imagine) que les inscriptions au BAC français peuvent se faire soit par l'intermédiaire d'un établissement scolaire, ou en candidat libre.
Cette dernière possibilité élimine donc le système AEFE.

En ce qui concerne mon fils, je ne me souviens plus si son dossier d'inscription aux épreuves du BAC était présenté par l'établissement scolaire ou en candidat libre.

MC

Vous m'avez lu ???

A priori non, donc je vais me répéter :

Pour que le BAC soit reconnu en France, il faut impérativement le passer dans un centre d'examen homologué AEFE. C'est ce qu'il a fait !!! S'il l'avait passé ailleurs à Madagascar, ça ne serait pas reconnu...

Tout le monde peut passer le BAC, candidat libre, élève de terminal dans le cursus AEFE, élève de terminal hors cursus AEFE, et c'est bien heureux.

Le LFT est le seul établissement à Madagascar où l'épreuve du BAC est reconnu.

Bonsoir,

Cette discussion est très intéressante car il se trouve que j'ai des amis malgaches un peu paniqués qui ont envie d'envoyer leurs enfants faire de grandes études en France et certains de mes élèves au lycée public malgache et d'autres dans des écoles d'enseignement français qui aspirent à poursuivre leurs études post bac en France également.

J'ai trouvé certaines réponses à leurs questions, merci. Je sais que ce n'est pas évident, j'ai été moi-même confrontée à ce genre de problème, un vrai labyrinthe! pour envoyer mon fils (qui a fait ses années scolaires à la Réunion et qui y a passé son Bac) poursuivre ses études à Paris, au niveau choix des écoles, concours d'entrée, bourse, logement, mais on s'en est sorti, il est à la fin de sa quatrième année actuellement.

Maintenant il s'agit d'un autre contexte qui est Madagascar que j'apprends à connaître dans ce domaine. J'en viens donc au vif du sujet, qu'en est-il au niveau bourse pour ces élèves? Est-ce qu'ils ont droit au CROUS? Et/ou à une autre bourse? Si oui, lesquelles? Sinon, où peuvent-ils se renseigner?

A propos, de la question posée "Au final, à quoi sert le BAC (en dehors des BAC PRO) si on regarde de plus prêt ?" Il y a 4 ou 5 ans, les grandes écoles en France demandent le diplôme du BAC pour l'inscription, de préférence avec mention pour des études de haut niveau, pour avoir plus de chance d'être admis, après avoir subi le concours évidemment. Donc le BAC est un passage obligé sauf si ça a changé depuis.
Il faut savoir également que ces grandes écoles demandent les relevés de notes depuis la classe de 1ère. La sélection est très serrée.

Bonne soirée!
Annie

En ce qui concerne les études je me demande à quoi cela sert car on peut très bien se contenter encore de nos jours de faire simplement un CAP et de se faire embaucher et de grimper les échelons petits à petit.
Je connais une personne qui avait juste un CAP de secrétaire en poche et qui s'est présenté dans une filiale de INEO et il a terminé comme chef d'Agence.
Ce sont les capacité intellectuelles qui sont recherchées et non pas les personnes bardées de diplômes car bientôt même les hommes politiques et les chercheurs en tout genre seront remplacés par l'IA (Intelligence Artificielle) qui est bien supérieure à tous ce qu'on peut apprendre dans une vie.
Déjà à l'heure actuelle si on veut un renseignement ce n'est pas l'enseignement qui va nous l'apprendre en temps réel mais avec l'information qui circule à la vitesse de la lumière, même les meilleurs des profs seront bientôt des apprentis.
Effectivement on va me rétorquer qu'il faut des personnes derrière les machines et derrière les infos... sauf que si Einstein a révolutionné la recherche avec sa théorie sur l'évolution, aujourd'hui au lieu d'avoir un seul cerveau dans un génie on a des millions de cerveaux qui sont reliés et qui forment un super-cerveau qu'une seule personne ne pourra plus jamais égaler... comme ici où les idées de chacun sont mises en commun et on pourra en tirer le meilleur... comme le pire.

https://i.pinimg.com/originals/20/a1/6f/20a16f598bc3813a871cbfa8d49445fa.jpg

Dans les années à venir, le BAC va être réformé. Cela va ressembler au Brevet : contrôle continue sur 2 années avec un examen sur 5 matières max.

Si vous vous demandez pourquoi vos enfants ont des notes lunaires, c'est que le nouveau système se met en place tout doucement.

Quand un élève il y a 30 ans avait une moyenne de 12, il était considéré comme bon. Aujourd'hui, l'équivalent c'est 16 de moyenne.

Pour vous donner un exemple concret, il y a 30 ans, il y avait 1 voire 2 élève qui avait la mention très bien au BAC. Aujourd'hui, il y en a au moins par classe.

Mon avis personnel, c'est que quand l'élève arrivera devant une difficulté, cela aura comme conséquence de le frustré et il y aura de forte chance qu'il abandonne. Car l'erreur fait parti de l'apprentissage...

Nouvelle discussion