Brexit, partir en Angleterre : Bonne ou mauvaise idée ?

Bonjour,

Je viens vers vous dans l’espoir d’avoir quelques renseignements.
L’accord concernant le brexit vient d’être rejeté et visiblement plusieurs fins sont a envisager mais rien n’est clair.

J’ai 22 ans et vis actuellement en France, je suis dans une année de pause entre mes études et j’avais prévu de partir quelques mois en Angleterre (Londres) pour travailler et voyager dans le Royaume-Uni. J’ai fait toutes mes recherches et j’avais compris qu’il valait mieux partir avant le 29 mars afin de pouvoir y travailler et conserver les memes droits qu’avant le brexit.
Mais la tout est remis en cause.
Mes questions sont donc les suivantes :
Est-ce une bonne idée de partir quand meme ? Est-ce que je risque de me faire rejeter par les habitants ou ne pas trouver de travail car je ne suis pas britannique ? Si je pars et qu’il n’y a aucun accord, est ce que je risque d’etre renvoyée en france à partir du 29 mars ?
En gros, dois-je faire marche arrière ou tenter l’expérience ?

Je vous remercie d’avance pour vos réponses !

Bonjour Cloe,

Bien heureux qui pourrait dire ce qui va vraiment se passera...

Cependant je ne pense pas qu'il y ait d'inquietude à venir dès a présent vivre en Angleterre.
Nous y sommes depuis septembre et devons rester jusqu'à fin juillet et il n'y a à ce jour aucun plan pour faire partir les étrangers.
Nos enfants sont scolarisés et on nous demande de faire nos voeux d'orientation donc pas de souci de ce côté là.

Même en cas de Hard Brexit ils ne pourrons pas faire partir tous les étrangers de manière si rapide et simultanée.

Rassure toi, malgré ce que l'on entend les anglais sont assez Friendly (surtout avec les européens blancs catholiques) de manière générale.
Certes 51% des anglais ont voté pour le leave, et 48% des Français pour Marine  mais tous ces gens ne  forcément racistes et savent aussi apprécier les gens qui font l'effort de venir vers eux!

Soit je pense que ça vaut le coup de tenter l'expérience surtout à 22 ans. Si tu dois partir... tu partiras et peut-être ailleurs.... Bon vent.

Olivier

Bonjour,
Merci pour votre réponse ça me rassure !
C’est vrai que ce serait dommage de ne pas tenter l’expérience, je verrai bien sur place ce qu’il en est!

Merci et bonne journée.

Je suis rentré en France l'année dernière car j'anticipais un peu cette situation confuse, j'y aurai passé seulement 2.5 ans avec déménagement de toute la famille (2 enfants scolarisés dans une école publique anglaise).
je suis d'accord avec le post d'Obourd, l'insertion n'est pas plus difficile qu'ailleurs (dans mon cas j'étais au fin fond du Surrey) mais probablement beaucoup plus facile à Londres.
Aussi, si j'avais 20 ans de moins aujourd'hui, et sans famille à charge, je foncerais sur cette grande opportunité offerte car tout le monde quitte le navire et il commence à y avoir des besoins criants en compétences.
Maintenant il faut faire aussi avec la "parole libérée" mais j'avais l'habitude déjà en France.... :-/

Bonjour,
Merci pour votre réponse aussi, ça me rassure encore un peu plus!

Bonjour. Personne ne sait au juste ce qui va se passer. Je peux cependant vous parler de mon expérience personnelle : un emploi intérimaire (mission de longue durée) m'a été refusé, car les employeurs ont des directives : après le 29 mars, tout résident européen qui a moins de 5 années de résidence au RU se verra interdit de travail, tant que son dossier n'aura pas été examiné. Prudence donc !

Bonjour,
Merci de votre réponse.
Est-ce tout les employeurs qui ont ces directives ? Etant donné que pour l’instant rien n’est clair, où avez-vous eu cette information ? Car il est possible qu’un accord soit décidé et dans ce cas je crois que les expatriés auront le droit de continuer à travailler au RU comme avant. Alors ils prennent deja des précautions en n'employant personne ?

Hum... Je ne sais pas dans quoi tu veux bosser, mais ce n'est pas dans mon ancien boulot qu'ils pourront se permettre d'interdire aux ressortissants  europeens de bosser, sinon ils auront 3 personnes en cuisine XD Je suis en Ecosse et pas en Angleterre ceci dit.

Ha oui j’ai cru comprendre que la restauration était assez accessible.
Je ne cherche rien en particulier, tant que ça me permet d’avoir un salaire et pourquoi pas mettre un peu de coté aussi!
Merci de votre réponse

Bonjour. Cette réponse, je l'ai eue dans mon agence d'intérim à Taunton. Je ne sais pas si tous les employeurs agissent de même. Je retiens que l'an dernier, Teresa May avait promis (les paroles s'envolent, c'est le cas de le dire!) que les ressortissants européens pourraient rester quelle que soit leur date d'entrée en UK. Elle a changé d'avis ! Seuls (mais ce n'est pas officiel) pourraient rester les "métiers indispensables" : para-médical, médecins ... C'est la grande incertitude.

Effectivement c’est la grande incertitude et c’est très frustrant.
Je comptais téléphoner au jobCenter cette semaine afin d’obtenir le rendez-vous pour le NIN, pensez-vous qu’ils pourront me donner plus d’informations ?

Bonjour Cloé,

Info pratique, Pour pouvoir prendre rendez vous au Job center en vue d'obtenir un NIN il faut appeler à partir d'un numéro Anglais sinon il ne répondent pas .

Il vous faudra avoir une adresse UK (quite à la modifier par la suite) et
Appeler le 0800 141 2075.

On vous donnera ensuite un rdv d'ici 2 à 3 semaine auquel il faudra vous rendre et remplir quelques papiers mais rien de compliqué.
Dès ce jour, vous pourrez travailler même si vous ne recevrez votre NIN que dans 5 à 6 semaine post rdv.

Visiter cette page  https://trucslondres.com/national-insurance-number-nin/

Les petits boulots ne manquent pas mais d'ici à pouvoir faire des économies il faudra certainement patienter un peu.

Bonjour. Je vais tenter de vous éclairer. En 4 ans, nos n'avons jamais eu de problèmes avec les anglais, discrets mais accueillants. Ne croyez pas les "journalistes" qui vous pétendent qu'une animosité s'est développée à la suite du Brexit. En ce qui concerne le travail, oui, vous risquez de vous voir interdire de travailler après le 29 mars. Quant au risque d'expulsion, c'est le suspense. Si je puis me permettre un conseil, c'est d'attendre un peu que la situation soit plus claire, mais ne ratez pas cette formidable expérience de la vie en Angleterre ! Nous sommes partis, mais nous reviendrons ! Si vous tentez l'expérience, méfiez-vous toutefois de l'arnaque au NVQ ( Derby's College) : certains managers peu scrupuleux de magasins de charité vous proposerons cette formation pour l'obtention d'un diplôme anglais. Je suis moi-même tombée dans le panneau, dans un magasin de charité au bénéfice des enfants et adolescents (The Children Society). Attention !!! je me suis fait exploiter pendant des mois, pour une formation à laquelle je n'avais aucun droit ! D'autres organismes de charité pratiquent aussi cette politique, notamment Oxfam. Tout n'est pas rose, comme partout, il y a des margoulins !

Ne comptez pas trop sur le Job Center, qui ne s'occupent vraiment que des bénéficiaires d'allocations. Rien n'est simple.

Nouvelle discussion