Partir travailler en Asie : quelles sont mes chances ?

Bonjour à tous !
Et avant tout merci de prendre le temps de me lire et de partager votre expérience.

Depuis presque 10 ans maintenant, date de mon premier voyage en Asie, j'ai une envie dévorante de changer de vie pour m'installer sur ce continent. Après y avoir passé pas mal de temps suite à des voyages dans plusieurs pays, y avoir fréquenté des locaux et avoir pu me familiariser aux différentes cultures, j'aimerais vraiment tenter de finalement franchir le pas !

Or, j'ai déjà écumé bon nombre de forums et de blogs sur le sujets, épluché pas mal d'offres d'emplois qui ciblent des domaines bien spécifiques et techniques qui ne correspondent pas à mes qualifications, du coup je m'interroge quant à mes chances de réaliser mon projet. En discutant avec des locaux la bas qui connaissent mon parcours, beaucoup semblent dire que c'est accessible pour moi mais j'aimerais avoir le ressenti de personnes qui se sont trouvées dans ma situation et qui ont réussi à se faire un trou la bas.
Et justement, ma situation la voici :
>J'ai 33 ans, je suis français vivant pour le moment à Paris. Je n'ai qu'un BTS dans le commerce même si
  j'ai touché à beaucoup de choses durant mes études. J'ai 10 ans d'expérience professionnelle dans le
  commerce, dans le domainge du prêt-à-porter luxe principalement, où j'ai occupé des poste de
  manager d'équipes et partiipé à la gestion des différents points de ventes dans lesquels j'ai pu
  évoluer. Je suis aujourd'hui cadre commercial, je dirige un magasin de literie haut de gamme dans le
  centre de Paris. Je parle 4 langues courament (Français, Anglais, Italien, Espagnol et quelques mots de
  Thai) et j'ai une facilité pour apprendre à ce niveau la. J'ai suis très rigoureux, je possède un grand
  sens de l'organisation et du détail. Je suis plutôt flexible sur mon futur job même si je ne suis pas prêt
  à accepter n'importe quoi.

Je sais bien que personne ne va se pointer avec une offre d'emploi toute chaude directement sortie du four, et ce n'est pas mon but car je suis prêt à transpirer pour cela, je cherche simplement à tater le terrain et remplir mon sac d'informations concrètes pouvant m'orienter à emprunter vers la bonne direction.
Alors si vous pouvez m'aider, c'est plein d'attention que je lirai vos réponses.

Merci d'avance et bonnes fêtes !

Personne pour apporter ses lumières ? Ne serait-ce qu’une loupiote...

Bonjour Fabio,

C'est vraiment pour apporter une loupiote effectivement car je ne suis sûrement pas le mieux placé pour parler de l'Asie dans son ensemble, vivant uniquement depuis un an au Cambodge.
En revanche ce que je peux dire c'est qu'ici il y a une relativement forte demande pour votre profil (voir les rectruteurs sur linkedin, les sites d'emploi) et que les salaires peuvent être trés confortables.
Avoir des notions poussées de Chinois est définitivement un plus, de Khmer également (proche du Thaï)
Cependant une certaine "patience" est nécessaire vis-à-vis des comportements "nouveau-riche" qui sont légion dans ce domaine ici. (en plus de la différence culturelle)
La patience est également requise côté staff, les managers occidentaux sont en général rapidement lassés/découragés/énervés. (Gap culturel, manque d'éducation, etc..)
La vie quotidienne est également à étudier de près (mieux de venir vivre quelques semaines avant de s'engager)

En espérant que cela vous aide un peu.
Bonne chance dans votre réflexion.

Renan

Merci Renan DLP d'avoir pris le temps de me répondre. C'est effectivement ce genre de témoignage que je recherche.
Pour ce qui est du comportement des clients "nouveaux riches", j'ai tendance à penser que cela ne doit pas être vraiment pire que la clientèle russe ou chinoise, voir indienne ici en France  ;)
Pour ce qui en est de manager une équipe locale, je vois très bien de quelles difficultés tu veux parler. La barrière de la langue mais aussi de la culture peut rendre les choses parfois compliquées et il faut s'armer de patience pour faire appliquer les consignes. J'ai bien vu de plus, lors de mes différents voyages la bas, le comportement des vendeurs dans les commerces, même haut de gamme. J'ai bien l'impression que beaucoup n'en ont pas grand chose à foutre étant donné qu'ils peuvent lâcher le job à tout moment et en retrouver un autre dès le lendemain. J'ai cru comprendre que savoir se remettre en question ne faisait pas non plus partie des qualités que l'on retrouve chez les employés des boutiques.

Le Cambodge ne fait pas forcèment partie de mes premiers choix, en effet, j'aurai une préférence pour la Thaïlande ou le Vietnam mais je reste ouvert à toute opportunité et je continue mes recherches dans ce sens, même si cela ne me facilite pas la tâche car ça me fait un gros volume à traiter !
Pour le moment, 99% des offres d'emploi me paraissent inaccessibles par rapport à mes qualifications. Si j'étais en train de chercher en France, je n'envisagerai même pas de postuler à des offres où l'on demande un bac+5 ou alors 15 d'expériences, à des postes que je n'ai jusqu'à maintenant jamais occupé. J'ai un peu l'impression d'être systematiquement à la marche juste en dessous quand je consulte les offres sur linkedin par exemple...
Cela ne coûte rien d'essayer bien evidement, mais ai-je réellement un espoir de voir ma candidature déboucher sur un entretien pour un poste pour lequel je manque d'expérience ou de qualification en Asie plus qu'en France ?

Nouvelle discussion