Faire un apprentissage en Suisse

Bonjour,


J'ai 20 ans, et je suis actuellement en licence d'Histoire dans le Sud Ouest de la France.


Bien qu'étant une licence fortement intéressante, je ne me vois pas obtenir mon diplôme et travailler dans ce domaine..


Je m'intéresse énormément à la micro-mécanique et l'horlogerie. Cela me passionne, j'aimerais donc fortement faire un apprentissage, et si possible me former en Suisse, le pays des montres.


Je parcours Internet depuis plusieurs semaines, mais je ne trouve pas d'informations précises. Je me dirige donc vers vous en espérant que vous pourriez m'aider...




-  Quelles sont les lois sur l'apprentissage en Suisse pour les étrangers ? Il suffit d'être motivé et de trouver une entreprise pour ainsi pouvoir être scolarisé dans une école d'horlogerie ?  Faut-il payer l'école en tant qu'étranger ?  Faut-il avoir vécu un minimum en Suisse pour obtenir une école ?

- Savez vous comment se porte le marché de l'emploi en Suisse ? Le marché de l'apprentissage, de l'horlogerie ?


-Un diplôme de type bac pro est il suffisant pour accéder a cette formation ?


Voilà, si vous pouvez déjà m'aiguiller pour ses questions, je vous en serais extrêmement reconnaissant


Cordialement,

Bonjour,

Pour tout ce qui concerne l’orientation et le système scolaire Suisse, je vous invite à consulter le site suivant: https://www.orientation.ch/dyn/show/13202?id=20

C’est un peu complexe de tout vous expliquer dans un message mais n’hesitez pas à poser des questions si il y a quelque chose que vous ne comprenez pas sur le site.

Quelques remarques:

- Ne vous attendez pas à un gros salaire pendant l’apprentissage. Calculez donc bien votre coup, la Suisse, c’est cher ! Vous verrez qu’il y a plein de sujets sur le forum à propos du coût de la vie. La communauté répond généralement assez précisément aux questions sur ce thème, n’hesitez pas à en poser.

- Les apprentis sont rarement au chômage, c’est un système qui fonctionne en général assez bien. On est jamais à l’abris de mauvaise surprise, il y a 3-4 ans l’horlogerie est passé par une très mauvaise période et a dû licencier. A priori ça va mieux, mais réfléchissez bien aux débouchés et au futur.

Bonjour,

Merci de votre réponse complète.

J'ai lu assidûment le lien que vous venez de poster, et malheureusement il ne répond pas a toutes mes interrogations, notamment sur les frais de scolarité.

En effet,j'ai trouvé les frais de scolarité pour les inscriptions en faculté, mais aucunement pour l'apprentissage.. Peut être devrais-je faire un mail aux écoles concernés ?

En vous remerciant de votre précieuse aide

Les frais de scolarité pour l'apprentissage sont a ma connaissance gratuit.

Aussi pour suivre une telle formation tu auras l'obligation d'être résident en Suisse. Si tu n'as pas trop d'argent le mieux est de faire ton apprentissage en dehors de Genève et Lausanne et qui sont les 2 villes les plus chères de Suisse romande.
La vallée de joux, et le canton de Neuchâtel ont plein d'entreprises horlogères et la vie est peu chère. Tu toucheras autour de 800CHF/mois pendant ton apprentissage. Mais ça dépend des secteurs.....

J'ai un ami Français qui qui avait un super poste de cadre dans une organisation internationale a Genève et a 30 ans il a tout plaqué pour faire a apprentissage menuiserie a Genève. Il bosse maintenant a Genève et est super content.

Tu dois juste te trouver une entreprise qui te prenne en apprentissage.



Si quelqu'un peut compléter mon poste, il est le bienvenue.

Bonjour, comme mentionné par Embedded, il n’y a pas de frais de scolarité en apprentissage (a ma connaissance).

Bonjour et merci de vos réponses.

D'accord. Donc je dois obligatoirement vivre sur le territoire Suisse pour faire un apprentissage en Suisse ?

Mon idée de base était d'habiter a la frontière de la Suisse et de me rendre à ma formation en voiture mais bon.. cela a l'air compromis..

Je vais me renseigner sur le coût de la vie alors.. cela me peur, car hormis les 800 CHF de ma formation et un peu d'argent de côté, je n'ai pas beaucoup d'autres moyens financiers..

Oui pour un non Suisse, il faut être résident ( a ma connaissance).  Après, il y a il me semble des exceptions possibles pour des enfants de frontalier (qui travaille depuis plus de 5 ans en Suisse). C'est le cas par exemple en médecine/pharma. Mais toi ça ne te concerne pas.
La plupart des ateliers d'horlogerie se trouvent vers la Chaux de fond/Le Locle, et dans la vallée de joux. La chaux de fond/le Locle doit être la ville la moins chère de Suisse (même chose dans la vallée de joux). Ça te coûtera bien moins chère qu'en zone frontalière française a coté de Genève.
Sur la chaux de fond tu peux te trouver des collocs pour 300-400chf/mois.
Concernant les 800chf/mois pendant l’apprentissage, pour toi ça ne sera pas forcement ce montant, ça dépend du secteur, de l'entreprise et de ton ancienneté. Chaque année de formation, ton salaire augmente et tu peux avoir des primes si tu travailles bien. Mais disons que ça te donne un ordre d'idée.

Sur le papier au moins, il est possible d’etre frontalier et de faire son apprentissage en Suisse (en tous cas dans le canton de Vaud): https://www.vd.ch/fileadmin/user_upload … _de_VD.pdf

A noter aussi que lorsque nous parlions avec embedded de l’absence de coût nous parlions un apprentissage en entreprise et non d’un apprentissage a l’ecole des métiers qui a un coût et pas de rémunération.

L’une ou l’autre de ces formations peuvent mener au Certificat fédéral de capacité. La différence est le métier qu l’on apprend.

Ceci étant dis, je rejoins Embedded sur le fait que suivant La région il peu ne pas être intéressant de s’installer en France.

Tout cela dépendra surtout de votre salaire en tant qu’apprenti à mon avis.

Victorfrance :

Sur le papier au moins, il est possible d’etre frontalier et de faire son apprentissage en Suisse (en tous cas dans le canton de Vaud): https://www.vd.ch/fileadmin/user_upload … _de_VD.pdf
.

Oui les règles sont très différentes d'un canton a l'autre. Tu dois donc regarder pour chaque canton romand si c'est possible ou pas.

Je viens de voir que par exemple, pour le canton du valais il y a avait en 2013 seulement 10 apprentis frontaliers. Donc c'est quelque chose d'assez rare. Pour ton intégration auprès des autres apprentis se serait mieux de résider dans la ville de ton apprentissage, tu risques sinon de te sentir bien seul le soir est d'être assez vite isolé (surtout que tu viens de l'autre bout de la France et que tu ne connais personne en zone frontalière, coté Français).  Aussi, tu dois avoir conscience que le fait de résider en France pourra te fermer les portes auprès de certaines entreprises qui favorisent les apprentis résident dans le canton. Ceci est vrai aussi pour les travailleurs frontaliers.

Merci de vos compléments de réponses.

Cela ne me dérange absolument pas de déménager et de m'installer en Suisse. La seule chose qui m'embête c'est l'argent.. même la ville la moins chère de Suisse doit avoir un coût de la vie beaucoup plus élevé qu'en France.. Je sais qu'au fur et a mesure de la formation je serai mieux payé, mais il faut pouvoir vivre un an avec 800 CHF par mois.. je suis encore mal renseigné mais j'espère que c'est possible

Si j'ai bien compris, avant de pouvoir vivre en Suisse, il faut être intégré, notamment avoir un emploi.  Avec un apprentissage, je pourrais aisément avoir le droit de résider en Suisse ?

En vous remerciant

Je vois que tu viens de Bordeaux. La vie au Locle/la chaux de fond est moins chère qu'a Bordeaux.




Oui avec un apprentissage tu as un permis d'étudiant de résidence qui te seras automatiquement délivré. Pas de problème de ce coté là

Au locle tu trouves des studios pour 320CHF (280 euros) plus 70chf pour l'eau chaude et chauffage. Par exemple,
https://www.anibis.ch/fr/d-immobilier-i … p;fcid=410

Tu trouves des colloc pour 250-300chf/mois toutes les charges comprises (eau chaude, chauffage...)

Comme précisé par Embedded, La région du Locle (grosse plateforme horlogère) est peu chère.

Il faudra voir combien tu touches comme apprenti.

L’element déterminant sera probablement le coût de ton assurance maladie. Il faudra voir si tu peux demander une assurance étudiant étranger (près de 70% moins chère que celle des suisses) voir même si tu peux, en tant qu’etudiant Étranger rester sous régime Français pendant la durée de tes etudes (je sais que ça a été possible pour des étudiants à l’universite mais aucune idée de ce qu’il en est pour les apprentis).

Dans tous les cas de figure la première chose que tu vas devoir faire c’est de te trouver une place d’apprentissage en entreprise.

Suivant combien ils te proposent ainsi que où est l’apprentissage tu pourras réfléchir et s’il faut tu peux demander des précisions sur le coût de la vie à ce moment là voir ce qui est faisable ou pas.

Il n’est pas exclu que tu ne trouves que dans une région plus centrale de la Suisse et que tu ne puisses simplement pas être frontalier.

Donc je penses que tu devrais déjà regarder les places d’apprentissages disponibles. Cibler ce que tu veux apprendre et préparer tes candidatures.

Tu verras après si c’est financièrement faisable ou pas en fonction de ta rémunération. Encore une fois, ça dépend beaucoup des entreprises et certaines peuvent payer bien plus que 800 CHF.

Je rejoins victorfrance.

Par contre vu que tu peux vivre qu'avec ton salaire d'apprenti tu dois absolument éviter les entreprises horlogères a Genève. Genève est très chère et même coté français c'est extrêmement chère (plus chère qu'a Bordeaux), un studio en zone frontalière Genevoise coté Français peut facilement se louer a 600-700 euros (700-800chf).

Si tu aimes la micro-mécanique, tu devrais essayer de faire ton apprentissage dans ce genre d'entreprise :

https://www.swissinfo.ch/fre/economie/c … -/44497158

embedded :

Au locle tu trouves des studios pour 320CHF (280 euros) plus 70chf pour l'eau chaude et chauffage. Par exemple,
https://www.anibis.ch/fr/d-immobilier-i … p;fcid=410

Tu trouves des colloc pour 250-300chf/mois toutes les charges comprises (eau chaude, chauffage...)

Il faut privilégier la collocation au studio (qui peut être moins regardante sur la solvabilité), ne serait-ce que pour la fameuse règle du 1/3 du revenu pour l'acquision d'un logement.

La particularité de notre ami français est surtout qu'en général, un apprentissage se fait quand on est encore chez les parents, ce qui fait que le coût de la vie n'est en général pas un problème.

Il faut toutefois être conscient que de trouver un apprentissage de nos jours n'est pas forcément du gâteau et la concurrence peut être rude. Je ne connais toutefois pas le marché de l'emploi dans l'horlogerie, respectivement si les apprentis sont très recherchés ou au contraire, si la demande de places d'apprentissages est forte.

Je conseille toutefois de faire des recherches dès mnt.

Encore une chose à ne pas sous-estimer : déduit les frais de logement, il faut encore penser aux frais de nourriture, l'entretien du logement (produits pour laver, etc..), l'assurance-maladie (même si c'est côté français, ca reste pas gratuit), etc...

Supposons qu'il ait un revenu de 800 CHF, il faut déduire les déductions sociales de 6.225% (il n'est pas soumis LPP). Ca fait plus que 750 CHF net (avant impôts à la source).

Avec une colocation à 250 CHF/mois, il lui reste 500 CHF.

A midi et le soir, il doit manger. Même si il y a une cantine, je pars de l'idée qu'il cuisine et apporte le repas de midi sur le lieu du travail. Ca fait donc au moins 10 CHF/jour. Donc 300 CHF, ca lui reste plus que 200 CHF (avant impots)

il faut voir pour les frais de déplacement (maison - travail). Supposons qu'il va à pied et qu'il n'ait pas de voiture, c'est gratuit. Mais pour aller aux cours en train/bus, il a des frais. Biens qu'ils soient remboursés à la fin de l'année, il doit avancer cet argent.

Les habits / chaussures doivent aussi être prises en compte. Et là-dessus, j'ai pas encore pris en compte la vie sociale, p. ex.

Certes, il a un peu d'argent de côté et ce budget très serré serait que la 1ère année. Mais je me pose quand même sur la viabilité du projet. Et il faudra encore convaincre l'entreprise de prendre le risque d'engager une personne avec un profil atypique.

Bonjour, et merci pour vos réponses.


Je vais me renseigner sur la région du Locle. en plus ca a l'air d'être une très belle région.

Je paye mon studio environ 250 euros sur Bordeaux (Je suis en colocation), et si je dois emménager en Suisse pour mon apprentissage, j'espère pouvoir trouver un studio dans cette même tranche de prix,  colocation ou non.


Victorfrance, quand tu dis que certaines entreprises peuvent payer + que 700 CHF la première année, est-ce rare, ou c'est normal en Suisse ?
Je sais qu'en France par exemple, en CAP, les entreprises rémunèrent  au strict minimum prévu par la loi les apprentis.

Je suis habitué a vivre avec très peu de moyens,je pense que je pourrais vivre normalement une année en Suisse avec 700 CHF, mais si je peux mettre du beurre dans les épinards..

Je suis également véhiculé: Pas besoin de payer du bus, je pourrais faire des grosses courses alimentaires en France, bref.


En tout cas, merci pour vos réponses, cela m'aide beaucoup, n'hésitez pas si vous avez encore des compléments d'informations a me donner

Bonnes fêtes à vous


Cordialement,

C’etait une remarque plus générale, ça peut dépendre des secteurs et je n’ai pas d’info précisé sur le secteur horloger.

Il faut vraiment que tu postules, vois ce qu’ils te proposent et après tu te pose et tu réfléchis en ayant tous les éléments en mains.

A ce moment là tu pourras aussi te renseigner sur la problématique de l’assurance maladie qui en dehors du loyer me paraît être ton poste principal de dépense si tu n’as pas un régime d’exemption du fait que tu seras étudiant ou frontalier.

Il y a des offres de postes sur le premier site que je t’ai donné. Fait peut être un premier tour.

Une fois que tu as toutes les infos sur le poste, dis nous ou et combien et on regardera ensemble la question du budget si tu veux ainsi que la question d’etre Frontalier ou pas.

J’ai personnellement vécu assez longtemps en tant qu’etudiant en Suisse donc je partage volontiers mon expérience avec toi si tu veux, mais il faut qu’on puisse réfléchir sur un budget concret.

Passez tous d’excellentes fêtes !!!

Je vais me coucher car je remets ça demain pour ma part ;)

Bonsoir
Je précise qu’il existe également un apprentissage pour l’horlogerie à Morteau. Donc pas de prix suisses. Beaucoup d’entreprises suissesses aiment prendre les diplômés de Morteau après leur formation car ils font un peu de dumping....
Bonne soirée

Si c’est la formation à laquelle je pense, ce n’est pas qu’une question de dumping Mirabelle.

Elle est simplement bonne et assez bien valorisable en Suisse.

Comme expats on sait beaucoup critiquer ce qui ne marche pas en France, quand il y a de bonnes choses, sachons aussi le dire ;) !

Victorfrance :

Si c’est la formation à laquelle je pense, ce n’est pas qu’une question de dumping Mirabelle.

Elle est simplement bonne et assez bien valorisable en Suisse.

Comme expats on sait beaucoup critiquer ce qui ne marche pas en France, quand il y a de bonnes choses, sachons aussi le dire ;) !

Ce que voulait dire mirabelle c'est que les entreprises qui engagent des frontaliers de cette école payent en général moins chère que ceux qui sortent avec un apprentissage horlogerie en Suisse. Je connais le cas d'une fille qui a fait un apprentissage en horlogerie a Genève et travaille maintenant dans la vallée de joux et m'a rapporté qu'un frontalier dans l'horlogerie sera 10-15% moins bien payé qu'une personne qui fait son apprentissage en Suisse au sein de son entreprise, du coup ils engagent le max de frontalier dans sa boite ça leur coûte moins chère. Ca créé pas mal de tensions avec les locaux.
Oui Dumping ça existe avec les frontaliers surtout dans le domaine de l'horlogerie Victor.....

on ne parle pas de la même chose ici.

Qu’il existe un certain dumping du fait de la main d’oeuvre frontalière est un phénomène général qui n’a pas grand chose à voir avec cette formation en particulier. Personne n’a dit le contraire.

Cependant, si c’est bien la formation à laquelle je pense, près de 90% des promotions sont engagées en Suisse dès la fin de leur formation. Beaucoup s’installent carrément en Suisse et finissent assez vite sur les mêmes niveaux salariaux que leurs homologues Helvetes (pas nécessairement les toutes premières années car le nombre d’années d’etudes N’est souvent pas le même).

Dans tous les cas, la réputation de ladite formation est assez bonne dans le milieu ce qui pour le coup est loin d’etre une généralité avec toutes les formations françaises (a raison ou à tort d’ailleurs).

On est tout a fait d'accord, le lycée de Morteau forment de très bons apprentis en horlogerie, c'est même considéré comme la meilleure formation de France dans ce domaine. C'est une des rares formations en France qui est a mon avis du même niveau que ce qui se pratique en Suisse.
Par contre beaucoup d'horlogers en Suisse vont préférer recruter un frontalier de cette formation plutôt que quelqu'un qui vient d'avoir un CFC horloger en Suisse car il va lui coûter 15% moins chère. C'est du dumping. Le milieu horloger et le secteur de la construction sont les 2 secteurs en Suisse qui font le plus de dumping de frontalier.
Allez demander a des habitants de la Chaux de fond/Le Locle ce qu'ils pensent de ce lycée (10km du Locle), vous verrez. La personne que je connais qui travaille dans la vallée de joux ne les apprécient pas du tout. Ce Lycée qui est a seulement 10km du Locle fait baisser significativement les salaires dans l'horlogerie de la région. Ce lycée irrigue aussi bien la région du Locle/La chaux de fond que la vallée de joue en frontalier. Canton de Neuchâtel est le seul canton de Suisse qui n'a pas connu une baisse du nombre de frontaliers ces 12 derniers mois dû a une demande de frontaliers dans l'horlogerie. C'est le seul canton ou la population n'augmente pas, le chômage le plus haut de Suisse alors même qu'ils créé un nombre record d'emplois dans l'horlogerie. En parallèle, le nombre de frontaliers explosent. Le chômage dans le canton de Neuchâtel dans le secteur de l'horlogerie est très élevé, la population locale se plein d'une concurrence déloyale de frontalier qui accepte des salaires très bas . La population locale en a marre. Donc oui ce lycée créé du dumping.

Nouvelle discussion