Mais qui est ce bonhomme en face de moi dans le miroir?

Comme moi, beaucoup de retraité au bord de la sénilité essaient de s'en sortir du mieux qu'ils peuvent en faisant reculer le moment où ils se demanderont ce que ce bonhomme qui se regarde dans ma glace ce matin fait dans ma salle de bain...
En fait il y a quelques "trucs" qui peuvent faire reculer la venue éventuelle d'un certain Alzheimer qui se regardera dans notre glace le matin.
Pour commencer,
1) Il faut à un certain âge manger mois de glucides:
(L’étude, parue dans le Journal of Alzheimer's Disease, a suivi les habitudes alimentaires de 1230 personnes âgées de 70 à 89 ans pendant 4 ans).
Aliments riches en glucides
Les principales sources de glucides sont les produits céréaliers, les fruits, certains légumes ainsi que les légumineuses. De façon générale :
Réduisez donc votre consommation de glucides, et vous réduirez vos risques de démence. Et attention, il ne s’agit pas seulement de diminuer votre consommation de sucreries, sodas, desserts… mais aussi de féculents : pain, pâtes, pommes de terre, céréales, riz…

2) les médicaments qui vous rendent dément
Vous ne connaissez peut-être pas le terme « anticholinergique ». Pourtant, parmi ce type de médicaments on trouve un grand nombre de pilules couramment prescrites, parfois même sans ordonnance : antidépresseurs, somnifères, anxiolytiques, antihistaminiques (asthme, allergies), ou encore des médicaments contre les troubles cardiaques et l’hypertension.
Et ce n’est pas mieux en ce qui concerne les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP). Une équipe de l’université de Bonn, en Allemagne, vient de découvrir que ces médicaments utilisés contre les brûlures d'estomac augmentent de 40 % le risque de développer des troubles cognitifs.
Avant d’utiliser ces médicaments, il est donc primordial de vérifier auprès de votre médecin si ceux-ci sont vraiment indispensables et si vous ne pouvez pas en utiliser d’autres moins néfastes… ou mieux encore : les remplacer par des remèdes naturels.

3) ce qui arrivera si vous continuez à marcher à l'ombre
Vous savez peut-être que s’exposer au soleil est quasiment notre seul moyen de synthétiser la précieuse vitamine D, indispensable à la bonne santé de notre organisme…
Eh bien, sachez que la vitamine D est également essentielle pour vous préserver de la démence. En menant une vaste méta-analyse, des chercheurs chinois ont trouvé que les personnes qui ont un faible taux de vitamine D sont plus susceptibles de développer la maladie d'Alzheimer et d'autres formes de démence que les autres.
Pensez donc à exposer votre peau au soleil durant une vingtaine de minutes par jour, de préférence entre 11 h et 15 h, et sans aller jusqu’à la rougeur.

4) faites-vous assez d'exercice ?
Pour éviter de perdre vos capacités cognitives, les médecins vous recommandent souvent de faire des exercices mentaux tels que des mots croisés, sudoku, jeux de mémoire et surtout répondre aux divers posts sur expat ou lancer des discussions (pourquoi croyez-vous que je me décarcasse sur expat?).
Mais prendre soin de votre physique est tout aussi important pour le cerveau : on a d’ailleurs récemment découvert qu’une activité régulière peut réduire le risque de démence en augmentant les connexions neuronales et en freinant le rétrécissement du cerveau.
Faire de l’exercice permet également d’augmenter votre flux sanguin et d’envoyer de l'oxygène et des nutriments partout dans votre corps, y compris dans votre cerveau.

5) le pire moyen de détruire votre cerveau
Il n’y a rien de pire pour votre cerveau que de sacrifier vos heures de sommeil. Selon des chercheurs du UC Berkeley’s Sleep and Neuroimaging Lab, un manque de sommeil permettrait au bêta-amyloïde, une protéine liée à la maladie d'Alzheimer, de s’accumuler plus facilement dans votre cerveau.
Donc à votre santé et prenez bien soin de vous car il n'y a pas de plan B si un certain Alzheimer frappe à votre porte.


https://i.pinimg.com/originals/91/09/ba/9109badc4d73ae060131f4e324433719.jpg

Bonjour Madagaston

Nous n’oublierons surtout pas l'alcool à forte consommation chronique qui est responsable de formes de sénilité que l'on nomme korsakoff , pour en avoir vu chez des jeunes de 40 ou 50 ans ça fait peur...
Les produits stupéfiants cocaïne qui transforme le cerveau en gruyère et aussi bien-sur tous les psychotropes ( anxiolytiques  , neuroleptiques ) ....

                   Bonne soirée

Évidemment que ce soit les cigarettes, l'alcool, les produits stupéfiants ou autres produits addictifs néfastes pour la santé, il était important de le souligner car s'ils ne mènent pas tous à la sénilité, ils facilitent, je pense, la "liquéfactions" des neurones.
https://olivierganan.files.wordpress.com/2013/04/caricature-drogue-cocac3afne-banane-espagne.jpg?w=627&h=442

Nouvelle discussion