infirmière en suisse ? pleins de questions

Bonjour à tous !!

je viens vers vous aujourd'hui pour avoir quelques renseignements et quelques conseils. J'ai un entretien d'embauche pour travailler à l'hôpital universitaire de Genève en suisse.

et maintenant il va falloir que je me renseigne pas mal pour le jour J: sur l'hôpital, le service, le fonctionnement ect. Mais ca ce n'est pas un problème.

Le plus compliqué pour moi maintenant c'est :slight_smile:
- comment cela se passe avec la SECU
- la complémentaire
- quels salaire demander ?
- heures/semaines
- congé dans l'année ?
- comment cela se passe pour mon ancienneté si je reviens ensuite en France ?
- comment reconnaitre mon diplôme ? modalité? papiers ? prix ? délais ?
- comment demander mon droit de pratique ? modalité ? papier ? prix ? délais ?
- condition de travail dans mon futur service ?
- si formation ? si doublures ?
- logement ? Je souhaite rester en France mais à 20 30 min max de Genève si vous avez des pistes ? :slight_smile:

je pense que j'en aurais pleins d'autres au fur et a mesure.... Je sais que j'en pose déjà beaucoup mais je n'ai plus bcp de temps. Mon entretien est le 22/11 et j'habite sur nancy pour le moment.

Je vous remercie ;)

Pour les salaires il y a des grilles établis par les hôpitaux, elles sont normalement accessible sur internet.

Pour la reconnaissance du diplôme ça prend quelques semaines/mois il faut passer par la croix rouge suisse il me semble. A vérifier.

Habiter en France et mettre 20mn max en voiture pour aller au HUG est mission impossible. Vous sous estimez complètement les bouchons qu'il y a, a la frontière entre la France et la Suisse. Comptez plutôt 40-45mn en voiture en habitant près de la frontière.

Faites attention, la plupart des postes d'infirmières sont fermés aux frontaliers depuis quelques temps (regardez j'ai publié sur ce site l'interview d'une infirmière qui en parle). Vous trouvez un logement en Suisse vous faciliterez beaucoup les choses. Vous pouvez par exemple dans un premier temps vous prendre une collocation près des HUG. On en trouve plein sur le site internet anibis entre 600 CHF et 900 CHF/mois toutes charges comprises. Ça vous permettrez aussi d'économiser des frais de transport/du temps et vous pouvez prendre le temps pour vous trouvez un appartement près des HUG.

Pour la secu, c'est clair : si tu habites en Suisse, tu dois adhérer au système suisse. Il faut d'affilier à une caisse maladie et choisir la franchise. Les prestations sont exactement les mêmes entre toutes les caisses, mais la qualité des prestations diffère bcp d'une caisse à l'autre.

Si tu habites en France, tu as le droit d'option, à savoir que tu peux choisir le système suisse ou français, mais tu ne peux plus changer par la suite.

La loi prévoit 4 semaines minimum de congé (5 dès 50 ans), mais bcp d'entreprises proposent davantage (en général 5 semaines).

embedded :

Pour les salaires il y a des grilles établis par les hôpitaux, elles sont normalement accessible sur internet.

Pour la reconnaissance du diplôme ça prend quelques semaines/mois il faut passer par la croix rouge suisse il me semble. A vérifier.

Habiter en France et mettre 20mn max en voiture pour aller au HUG est mission impossible. Vous sous estimez complètement les bouchons qu'il y a, a la frontière entre la France et la Suisse. Comptez plutôt 40-45mn en voiture en habitant près de la frontière.

Faites attention, la plupart des postes d'infirmières sont fermés aux frontaliers depuis quelques temps (regardez j'ai publié sur ce site l'interview d'une infirmière qui en parle). Vous trouvez un logement en Suisse vous faciliterez beaucoup les choses. Vous pouvez par exemple dans un premier temps vous prendre une collocation près des HUG. On en trouve plein sur le site internet anibis entre 600 CHF et 900 CHF/mois toutes charges comprises. Ça vous permettrez aussi d'économiser des frais de transport/du temps et vous pouvez prendre le temps pour vous trouvez un appartement près des HUG.

Bonjour, tout d'abord merci pour votre réponse. En effet je me pose bcp de questions par rapport aux logements/ transports/ temps de bouchon ect...

Je pensais habiter vers Annemasse/ Saint Julien, qu'en pensez vous ? (Car si j'habite en Suisse je dois avoir le SECU suisse et je ne pourrais plus changer, donc si la Suisse me plais pas et que je souhaite retourner en France cela va être compliqué)... Et je pensais faire les allers/retours en voiture. Y a-t-il des transport en commun style tram ????

Car je viens d'apprendre que le parking des HUG est payant (240 ch/mois environ), savez vous si il y a des parking aux alentours à 5/10 min à pieds ?

merci

embedded :

Pour les salaires il y a des grilles établis par les hôpitaux, elles sont normalement accessible sur internet.

Pour la reconnaissance du diplôme ça prend quelques semaines/mois il faut passer par la croix rouge suisse il me semble. A vérifier.

Habiter en France et mettre 20mn max en voiture pour aller au HUG est mission impossible. Vous sous estimez complètement les bouchons qu'il y a, a la frontière entre la France et la Suisse. Comptez plutôt 40-45mn en voiture en habitant près de la frontière.

Faites attention, la plupart des postes d'infirmières sont fermés aux frontaliers depuis quelques temps (regardez j'ai publié sur ce site l'interview d'une infirmière qui en parle). Vous trouvez un logement en Suisse vous faciliterez beaucoup les choses. Vous pouvez par exemple dans un premier temps vous prendre une collocation près des HUG. On en trouve plein sur le site internet anibis entre 600 CHF et 900 CHF/mois toutes charges comprises. Ça vous permettrez aussi d'économiser des frais de transport/du temps et vous pouvez prendre le temps pour vous trouvez un appartement près des HUG.

Bonjour, tout d'abord merci pour votre réponse. En effet je me pose bcp de questions par rapport aux logements/ transports/ temps de bouchon ect...

Je pensais habiter vers Annemasse/ Saint Julien, qu'en pensez vous ? (Car si j'habite en Suisse je dois avoir le SECU suisse et je ne pourrais plus changer, donc si la Suisse me plais pas et que je souhaite retourner en France cela va être compliqué)... Et je pensais faire les allers/retours en voiture. Y a-t-il des transport en commun style tram ????

Car je viens d'apprendre que le parking des HUG est payant (240 ch/mois environ), savez vous si il y a des parking aux alentours à 5/10 min à pieds ?

merci

Non tu ne trouveras pas de parking en dessous de CHF 240/mois a Genève. A cela tu dois ajouter tes frais de voiture (essence, entretien, assurances)....Au min CHF 500/mois de frais de transport/mois.
Les transports en commun entre la France et la Suisse sont très mauvais. Tu devras changer plusieurs fois de bus/tram et ça te prendra au final facilement 40-50mn (s'il n' y a pas de problème).
Le mieux est pour toi de se trouver dans un 1ier temps une colloc près du CHUV, tu économiseras de l'argent, beaucoup de temps et surtout tu décrocheras un travail beaucoup plus facilement (beaucoup d'emplois d'infirmières sont fermés aux frontalier).

Il ne faut pas s'inquiéter concernent le passage d'un système de santé a l'autre. Ça se fait sans aucun problème. Si tu reviens en France, tu passeras automatiquement au système de santé Français.  D'ailleurs les frontaliers ont un système de santé spécial, c n'est pas la SECU. Ils 2 possibilités :
1) Choisir le système Suisse de la LAMAL (équivalent de la SECU en Suisse), dans ce cas là tu pourras te faire soigner en Suisse et en France.... Ça te coûtera entre  CHF 290/mois et CHF 380/mois suivant la Franchise chez ASSURA par exemple.
2) Choisir le CMU, tu ne pourras te faire soigner qu'en France (En Suisse seulement si accident grave). Tu dois savoir que l’hôpital universitaire français est très loin, donc si tu as une maladie grave et que tu as besoin de soins particuliers, ça peut vite devenir problématique. La prime coûte 8% de ton salaire. Donc si tu gagnes 5'500 CHF/mois ça te coûtera CHF 440/mois. Donc plus ton salaire est élevé moins c'est intéressant.
A noter que la plupart des frontaliers choisissent la LAMAL.

Je t'ai envoyé en email dans ta boite privée (tu n'as qu'a regarder ta messagerie privée) des liens concernant l'assurance maladie des frontaliers. Comme ça fonctionne....

Concernant Annemasse, perso je trouve cette ville très très moche. Saint Julien en Genevois j' y ai habité quelques mois et ça me plaisait pas du tout, j'ai donc décidé de venir m'installer en Suisse.

embedded :

Non tu ne trouveras pas de parking en dessous de CHF 240/mois a Genève. A cela tu dois ajouter tes frais de voiture (essence, entretien, assurances)....Au min CHF 500/mois de frais de transport/mois.
Les transports en commun entre la France et la Suisse sont très mauvais. Tu devras changer plusieurs fois de bus/tram et ça te prendra au final facilement 40-50mn (s'il n' y a pas de problème).
Le mieux est pour toi de se trouver dans un 1ier temps une colloc près du CHUV, tu économiseras de l'argent, beaucoup de temps et surtout tu décrocheras un travail beaucoup plus facilement (beaucoup d'emplois d'infirmières sont fermés aux frontalier).

Il ne faut pas s'inquiéter concernent le passage d'un système de santé a l'autre. Ça se fait sans aucun problème. Si tu reviens en France, tu passeras automatiquement au système de santé Français.  D'ailleurs les frontaliers ont un système de santé spécial, c n'est pas la SECU. Ils 2 possibilités :
1) Choisir le système Suisse de la LAMAL (équivalent de la SECU en Suisse), dans ce cas là tu pourras te faire soigner en Suisse et en France.... Ça te coûtera entre  CHF 290/mois et CHF 380/mois suivant la Franchise chez ASSURA par exemple.
2) Choisir le CMU, tu ne pourras te faire soigner qu'en France (En Suisse seulement si accident grave). Tu dois savoir que l’hôpital universitaire français est très loin, donc si tu as une maladie grave et que tu as besoin de soins particuliers, ça peut vite devenir problématique. La prime coûte 8% de ton salaire. Donc si tu gagnes 5'500 CHF/mois ça te coûtera CHF 440/mois. Donc plus ton salaire est élevé moins c'est intéressant.
A noter que la plupart des frontaliers choisissent la LAMAL.

Je t'ai envoyé en email dans ta boite privée (tu n'as qu'a regarder ta messagerie privée) des liens concernant l'assurance maladie des frontaliers. Comme ça fonctionne....

Concernant Annemasse, perso je trouve cette ville très très moche. Saint Julien en Genevois j' y ai habité quelques mois et ça me plaisait pas du tout, j'ai donc décidé de venir m'installer en Suisse.

D'accord oui je vais me renseigner pour le système LAMAL.

Pour l'appartement pareil je vais voir pour habiter en Suisse (mais moi je pensais que habiter en suisse c'est trop cher: appart: bouffe, eau, électricité ect, je pensais que le cout de la vie était plus chère... C'est pour cela que j’hésite. J'ai dit Annemasse et saint Ju parce que jai l'habitude des grandes villes ect..

merci pour le message privé :)

Par hasard: connais tu le salaire en vigueur pour une infirmière ? j'ai essayé de chercher sur Google je ne trouve rien la dessus, en tout cas rien d'officiel... Une amie m'a dit que la bas on "négociait" le salaire, est-ce vrai ?

Bonjour,

Concernant l'assurance maladie, si vous habitez en France et travaillez en Suisse, vous devez, initialement, choisir entre la LAMAL suisse et la SECU française, une fois ce choix fait, vous ne pouvez plus changer.
Si vous habitez en Suisse, vous devez vous affilier au système LAMAL (choix entre une centaine de caisses). Si vous retournez vivre en France (en travaillant toujours en Suisse) vous vous retrouvez au cas précédent (LAMAL ou SECU).

Si vous prévoyez d'habiter en France voisine (vérifiez que les HUG engagent encore des frontaliers) la meilleure option c'est d'utiliser les transports publics. Autrement c'est la galère des bouchons, sans compter le parking.
Saint-Julien est une petite cité agréable (j'habite à 3 km, mais en Suisse), pour les transports, il y a actuellement des bus, mais un tram est prévu pour fin 2021.
Annemasse, bon, je ne veux pas être méchant, mais je n'y habiterais pas. Le seul avantage, c'est qu'à fin 2019 il y aura une ligne de chemin de fer qui reliera la gare d'Annemasse avec la gare Cornavin, avec un arrêt à 5 min. à pieds des HUG.

De toute façon, les loyers en France voisine sont bien plus élevés que dans le reste de la France. Ils n'atteignent pas le niveau des loyers suisses mais s'en rapprochent, en revanche, peut-être plus facile de trouver un appart qu'en Suisse.

mimilebe :

Bonjour,

Concernant l'assurance maladie, si vous habitez en France et travaillez en Suisse, vous devez, initialement, choisir entre la LAMAL suisse et la SECU française, une fois ce choix fait, vous ne pouvez plus changer.
Si vous habitez en Suisse, vous devez vous affilier au système LAMAL (choix entre une centaine de caisses). Si vous retournez vivre en France (en travaillant toujours en Suisse) vous vous retrouvez au cas précédent (LAMAL ou SECU).

Si vous prévoyez d'habiter en France voisine (vérifiez que les HUG engagent encore des frontaliers) la meilleure option c'est d'utiliser les transports publics. Autrement c'est la galère des bouchons, sans compter le parking.
Saint-Julien est une petite cité agréable (j'habite à 3 km, mais en Suisse), pour les transports, il y a actuellement des bus, mais un tram est prévu pour fin 2021.
Annemasse, bon, je ne veux pas être méchant, mais je n'y habiterais pas. Le seul avantage, c'est qu'à fin 2019 il y aura une ligne de chemin de fer qui reliera la gare d'Annemasse avec la gare Cornavin, avec un arrêt à 5 min. à pieds des HUG.

De toute façon, les loyers en France voisine sont bien plus élevés que dans le reste de la France. Ils n'atteignent pas le niveau des loyers suisses mais s'en rapprochent, en revanche, peut-être plus facile de trouver un appart qu'en Suisse.

C'est difficile de trouver un logement sur geneve alors du moins proche des HUG ? je ne souhiate pas de coloc mais vivre seule: min 35m2 avec 1 chambre séparée... non meublé si possible...

Y a-t-il un syteme d'aide comme en France pour les APL ?

en effet, je suis en train de peser le pour et le contre pour habiter en Suisse...

Re bonjour,

Je vois que pendant que je tapais ma réponse, une autre personne a répondu (j'ai vu aussi que nous partagions le même avis à propos d'Annemasse ...).

Pour les salaires, effectivement ils se négocient en Suisse, vous pouvez utiliser un calculateur de salaire pour faire une estimation (https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/st … arium.html).
Pour les HUG, c'est un peu différent, c'est un établissement public, ils utilisent une échelle des traitements, mais il faut de toute façon négocier l'entrée dans cette échelle en fonction de l'expérience.

http://ge.ch/etat-employeur/actualites/ … grand-etat

mimilebe :

Re bonjour,

Je vois que pendant que je tapais ma réponse, une autre personne a répondu (j'ai vu aussi que nous partagions le même avis à propos d'Annemasse ...).

Pour les salaires, effectivement ils se négocient en Suisse, vous pouvez utiliser un calculateur de salaire pour faire une estimation (https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/st … arium.html).
Pour les HUG, c'est un peu différent, c'est un établissement public, ils utilisent une échelle des traitements, mais il faut de toute façon négocier l'entrée dans cette échelle en fonction de l'expérience.

http://ge.ch/etat-employeur/actualites/ … grand-etat

merci je vais voir tout cela. Mais c'est peut être idiot mais pour quoi négocier le salaire si il y a une grille pour cela ? Est comment faire ?

Re re Bonjour.

Pas d'APL en Suisse.

C'est effectivement assez difficile de trouver un logement à Genève.
Il faut passer par l'intermédiaire d'une régie (agence immobilière).
Je vous donne un lien, mais il y en a beaucoup d'autres (https://www.spg-rytz.ch/).
Comptez de 1200 à 1600 CHF pour un logement de 25-40 m2.

Pourquoi négocier alors qu'il y a une grille ?

Comme le dit le site de l'État de Genève ;
"La détermination des salaires du personnel de l'Etat de Genève tient compte de la fonction occupée et du nombre d'années d'expérience utiles au poste."

La notion de "nombre d'années d'expériences utiles" n'est pas forcément la même entre employeur et employé, d'où négociation.

Vu que google ne donne pas les mêmes résultats si tu es en France ou en Suisse, je te conseille de passer par www.swisscows.ch et de choisir la suisse. Les résultats seront différents et plus axés sur le marché suisse.

Tu trouveras ici la grille des employés d'état. Le HUG étant un hopital publique, les employés y sont donc concernés : http://ge.ch/etat-employeur/media/site_ … _cours.pdf

Tu constateras donc que la classe est fixe, mais le niveau peut être négocié. La monnaie est obligatoirement le CHF.

Quant au coût de la vie, de nombreux genevois font leur commissions en France.

Beaucoup de Français (j'en faisais parti), arrive a Genève en se disant je vais êtes frontalier car c'est trop chère La Suisse. Or cette façon de penser est a mon avis une erreur et ceux pour plusieurs raisons :
1) Aspect financier : Oui certaines choses sont plus chères (nourriture (30% plus chère en moyenne mais tu peux faire tes courses en France si tu le veux le weekend)) et certain services plus chère) mais d'autres sont moins chères. Par exemple, tout ce qui est hifi/video, électroménager c'est en générale moins chère car TVA de 8% en Suisse. Un MAC par exemple est 12% moins chère en Suisse qu'en France.  IKEA France même prix qu'IKEA Suisse, Décathlon France plus ou moins même prix que Decathlon Suisse, pour l'internet tu peux avoir un abo chez SALT internet+TV+fixe plus un abo portable illimité pour 65 CHF (plus ou moins même chose que Free en France). Sinon a Genève ton loyer sera un peu plus élevé qu'en Frontière mais tu n'as pas de taxe d'habitation en Suisse, tu ne payes pas ton eau (en France tu payes a part) et l'eau chaude et le chauffage font partis des charges de loyer en Suisse (en France il faut aussi payer en plus), en France tu dois payer un impôt pour tes poubelles pas a Genève.... Si tu habites a Genève tu n'as pas de frais de transport (ou très bas) alors que pour un frontalier c'est un très gros poste). Depuis que je ne suis plus frontalier (j'habite près de Lausanne maintenant) je me rend compte que je dépense un peu moins en habitant en Suisse. Cerise sur le gâteau je gagne plus d'une heure/jours en transport. Ça n'a pas de prix.
2) Aspect intégration : Tu vas très vite t'en rendre compte mais un frontalier est très mal perçu de la population locale, par forcement facile a vivre.
3) De plus en plus de postes en Suisse sont fermés au frontalier. Tu te créé un handicap supplémentaire.


Avec un salaire d'infirmière en étant seule tu as de quoi vivre très correctement a Genève.

mimilebe :

Re re Bonjour.

Pas d'APL en Suisse.

C'est effectivement assez difficile de trouver un logement à Genève.
Il faut passer par l'intermédiaire d'une régie (agence immobilière).
Je vous donne un lien, mais il y en a beaucoup d'autres (https://www.spg-rytz.ch/).
Comptez de 1200 à 1600 CHF pour un logement de 25-40 m2.

en effet, certains me parle d'aller sur Nyon ;)

mimilebe :

Re re Bonjour.

Pas d'APL en Suisse.

C'est effectivement assez difficile de trouver un logement à Genève.
Il faut passer par l'intermédiaire d'une régie (agence immobilière).
Je vous donne un lien, mais il y en a beaucoup d'autres (https://www.spg-rytz.ch/).
Comptez de 1200 à 1600 CHF pour un logement de 25-40 m2.

en effet, certains me parle d'aller sur Nyon ;)

mimilebe :

Pourquoi négocier alors qu'il y a une grille ?

Comme le dit le site de l'État de Genève ;
"La détermination des salaires du personnel de l'Etat de Genève tient compte de la fonction occupée et du nombre d'années d'expérience utiles au poste."

La notion de "nombre d'années d'expériences utiles" n'est pas forcément la même entre employeur et employé, d'où négociation.

d'accord donc se sera à voir avec eux au final ? j'ai vu que la moyenne c'est aux alentours de 6 500 CH/ mois..

Sunny164 :

Vu que google ne donne pas les mêmes résultats si tu es en France ou en Suisse, je te conseille de passer par www.swisscows.ch et de choisir la suisse. Les résultats seront différents et plus axés sur le marché suisse.

Tu trouveras ici la grille des employés d'état. Le HUG étant un hopital publique, les employés y sont donc concernés : http://ge.ch/etat-employeur/media/site_ … _cours.pdf

Tu constateras donc que la classe est fixe, mais le niveau peut être négocié. La monnaie est obligatoirement le CHF.

Quant au coût de la vie, de nombreux genevois font leur commissions en France.

je vais regarder merci tout pleins

Sunny164 :

Vu que google ne donne pas les mêmes résultats si tu es en France ou en Suisse, je te conseille de passer par www.swisscows.ch et de choisir la suisse. Les résultats seront différents et plus axés sur le marché suisse.

Tu trouveras ici la grille des employés d'état. Le HUG étant un hopital publique, les employés y sont donc concernés : http://ge.ch/etat-employeur/media/site_ … _cours.pdf

Tu constateras donc que la classe est fixe, mais le niveau peut être négocié. La monnaie est obligatoirement le CHF.

Quant au coût de la vie, de nombreux genevois font leur commissions en France.

je vais regarder merci tout pleins

embedded :

Beaucoup de Français (j'en faisais parti), arrive a Genève en se disant je vais êtes frontalier car c'est trop chère La Suisse. Or cette façon de penser est a mon avis une erreur et ceux pour plusieurs raisons :
1) Aspect financier : Oui certaines choses sont plus chères (nourriture (30% plus chère en moyenne mais tu peux faire tes courses en France si tu le veux le weekend)) et certain services plus chère) mais d'autres sont moins chères. Par exemple, tout ce qui est hifi/video, électroménager c'est en générale moins chère car TVA de 8% en Suisse. Un MAC par exemple est 12% moins chère en Suisse qu'en France.  IKEA France même prix qu'IKEA Suisse, Décathlon France plus ou moins même prix que Decathlon Suisse, pour l'internet tu peux avoir un abo chez SALT internet+TV+fixe plus un abo portable illimité pour 65 CHF (plus ou moins même chose que Free en France). Sinon a Genève ton loyer sera un peu plus élevé qu'en Frontière mais tu n'as pas de taxe d'habitation en Suisse, tu ne payes pas ton eau (en France tu payes a part) et l'eau chaude et le chauffage font partis des charges de loyer en Suisse (en France il faut aussi payer en plus), en France tu dois payer un impôt pour tes poubelles pas a Genève.... Si tu habites a Genève tu n'as pas de frais de transport (ou très bas) alors que pour un frontalier c'est un très gros poste). Depuis que je ne suis plus frontalier (j'habite près de Lausanne maintenant) je me rend compte que je dépense un peu moins en habitant en Suisse. Cerise sur le gâteau je gagne plus d'une heure/jours en transport. Ça n'a pas de prix.
2) Aspect intégration : Tu vas très vite t'en rendre compte mais un frontalier est très mal perçu de la population locale, par forcement facile a vivre.
3) De plus en plus de postes en Suisse sont fermés au frontalier. Tu te créé un handicap supplémentaire.


Avec un salaire d'infirmière en étant seule tu as de quoi vivre très correctement a Genève.

En effet oui je vais voir tout ça. Si a mon entretien ils souhaitent pas de frontaliers je serais dans tout les cas obliger d'aller en Suisse, si non, peut être aux alentours mais je vais bien y reflechir en tout cas merci pour tout !

Alors je tiens à tous vous remercier et à déjà remercier les prochains. Merci pour tout vos conseils. Je vais réfléchir à tout ça et je vais surement revenir vous embêter avec de nouvelles interrogations :)

Si parmi vous il y a des "patron" ou personne qui travaillent dans le recrutement j'aimerais savoir quoi dire et surtout ce qu'il ne faut pas forcement dire (qui soient mal interpréter)  pour mon entretien...

Oui Nyon pourrait être une bonne option, ce n'est qu'a 10mn en train de la gare de Genève qui est en plein centre ville. Il y a 5-6 trains/heure. De plus c'est une ville très charmante avec accès au lac léman.
Les loyers sont 15% moins chère qu'a Genève il me semble.
Le taux de vacance est a 1.1% ça veut dire que c'est assez facile de trouver un logement.

Donc selon vous je devrais alors dire à l'entretien d'embauche que j'habiterais en Suisse ? Et non être frontalière ???

J'ai vu que les loyers même à Nyon sont quand même pas mal élevé et comme il y a d'autre dépense c'est chaud quand même...

Tu as un salaire suisse, avec un loyer suisse. Le loyer (sans les charges) ne peut pas dépasser 1/3 de ton salaire brut.

Je te propose de dire que tu es disposée à habiter en Suisse. Cela peut être une condition d'embauche comme ça peut ne pas l'être, mais au moins, tu es ouverte à cette idée. Une fois que tu sais si tu es engagée, tu sais si c'est conditionné au fait de résider en Suisse.

Quand tu fais une recherche d'emploi, ne ferme jamais la porte à des éventualités mais dis que tu es ouverte à ce changement. C'est pas dit que ce sera une condition, mais ca montre que tu n'es pas fixée sur une idée.

A titre personnel, j'avais postulé pour une place un peu loin de chez moi. Je devais donc déménager. Au 2ème entretient, on m'a dit que le marché du logement était difficile. J'ai répondu que j'avais regardé des annonces sur internet et que des prix dès XXXX CHF étaient sur le marché, ce qui pouvait correspondre avec le salaire proposé. Parce que j'avais une idée précise de ce qui m'attendait et que j'avais fais les 1ère démarches qui montraient que je me voyais déJà dans l'entreprise (regarder sur internet les annonces, voir avec des déménageurs), j'ai été pris. Et j'ai déménagé à 10min en voiture du travail.

Disons que depuis 1 an beaucoup de recruteurs ont fermé la porte aux frontaliers (anticipation de la loi sur la préférence indigène light). Sur les 12 derniers mois il y a même eu une baisse de 2'800 frontaliers dans le canton de Genève/Vaud. C'est la première fois en 20 ans qu'il y a une baisse.

Le nombre de frontaliers en baisse pour la première fois depuis vingt ans
Dans l'Arc lémanique, principale région transfrontalière avec plus d'un tiers des frontaliers du pays, les chiffres ont aussi baissé (-1,7%).


Si tu dis que tu veux un permis frontalière tu as peu de chances d'être prise, surtout que le HUG est publique. A Genève il y a la préférence pour les résidents locaux pour le secteur publique/para publique. Par exemple, dans les transports publiques Genevois ils n'ont engagé aucun frontalier en 3 ans alors qu'avant plus de la moitié était des engagés étaient des frontaliers. Beaucoup de portes se sont fermés récemment pour les frontaliers. Mauro Poggia le ministre en charge de l'emploi du canton (secteur publique...) et de la santé fait parti du MCG ( un parti anti-frontalier) a bien serré la vis envers les frontaliers ces dernières années.

A mon avis tu dois dire que tu veux être résidente Suisse et que tu demandes un permis B.

Oui dans ce cas je vais faire comme ça: dire que je suis ouverte à venir habiter en Suisse.

Je me doutais que les frontaliers n'étaient pas forcément bien vu mais pas à ce point..

Nouvelle discussion