Trouver l'amour au Portugal

Bonjour à tous,

Et si le romantisme s'invitait lors de votre expatriation au Portugal ? L'amour vous attend peut-être dans votre pays d'accueil, aussi nous vous proposons de partager quelques conseils.

Est-il facile de rencontrer d'autres célibataires au Portugal ?

Quelles sont les meilleures options pour faire des rencontres : via des amis, groupes de rencontres ou d'activités, sites ou applications, etc. ?

Lors d'un rendez-vous, y a-t-il des bonnes pratiques ou des codes culturels à respecter ?

Comment gérer la différence culturelle dans une relation ?

Comment gérer une relation si l'on sait que son expatriation n'est peut-être que d'une durée déterminée ?

Merci de partager vos conseils et votre expérience,

Priscilla

partager oui
mais moi je n'ai pas d'expérience et rien à dire
et pourquoi pas une française qui veux s'expatrier

J'ai trouvé l'amour auprès d'une portugaise il y a bientôt 30 ans. Nous partageons également un amour infaillible pour le Portugal.

A mon idée  ,il n'y a pas de methodes ou techniques plus indiquées l'une que l'autre puisque le but est de trouver jne personne et non plusieurs.
Par correspondance ,par activites,par hasard,par délocalisation tout est possible faut juste garder l'esprit assez vif pour comprendre les attitudes de la personne en face de vous .
Il se peut qu'il y ait des codes mondiaux ,propre à  l'espèce  humaine ,et d'autres plus regionaux ,mais perso la cour est pleine donc je préfère  d'autres centres d'intérêts.

Parfois le hasard fait bien les choses et peut etre le bousculer

Bonsoir,
Je ne sais pas dans les deux grandes villes mais dans les bourgades nous sommes au moyen-âge : Que vont penser les voisins, le famille si seulement même une femme parle avec un étranger et ça quelque soit l'âge des deux. C'est désespérant de non dits, sans parler de l'influence des églises chrétiennes. Bon peut-être pas le moyen-âge mais un bon siècle en arrière. Ou bien on tombe sur des filles souvent de l'est qui cherche quel-qu’argent pour arrondir leurs fin de mois (je suis bien élevé). Il existe une méfiance énorme entre homme et femmes portugais : une grande quantité d'homme fichant le camp dès l’arrivée d'un enfant. Ce qui a l'air de fonctionner - hors des deux grandes villes - ce sont ceux qui se connaissent depuis l'école primaire, connaissent les familles et peuvent additionner des biens, des terres. Les autre vivent massivement en concubinage et se séparent pour un rien. Il suffit de voir le nombre de femmes seules pour élever un ou deux enfants. Le bilan est sinistre !
Les étranger de plus, souvent âgés arrivent en couple et se mêlent peu à la vie portugaise sauf pour trouver femme de ménage ou autre aide.
Ma conclusion c'est qu'il ne faut rien attendre d'autre qu'un pays agréable climatiquement et dont les côtes et plages sont de très bonnes qualités.
Quand à la culture, je préfère ne pas en parler.

Philvar :

Bonsoir,
Je ne sais pas dans les deux grandes villes mais dans les bourgades nous sommes au moyen-âge : Que vont penser les voisins, le famille si seulement même une femme parle avec un étranger et ça quelque soit l'âge des deux. C'est désespérant de non dits, sans parler de l'influence des églises chrétiennes. Bon peut-être pas le moyen-âge mais un bon siècle en arrière. Ou bien on tombe sur des filles souvent de l'est qui cherche quel-qu’argent pour arrondir leurs fin de mois (je suis bien élevé). Il existe une méfiance énorme entre homme et femmes portugais : une grande quantité d'homme fichant le camp dès l’arrivée d'un enfant. Ce qui a l'air de fonctionner - hors des deux grandes villes - ce sont ceux qui se connaissent depuis l'école primaire, connaissent les familles et peuvent additionner des biens, des terres. Les autre vivent massivement en concubinage et se séparent pour un rien. Il suffit de voir le nombre de femmes seules pour élever un ou deux enfants. Le bilan est sinistre !
Les étranger de plus, souvent âgés arrivent en couple et se mêlent peu à la vie portugaise sauf pour trouver femme de ménage ou autre aide.
Ma conclusion c'est qu'il ne faut rien attendre d'autre qu'un pays agréable climatiquement et dont les côtes et plages sont de très bonnes qualités.
Quand à la culture, je préfère ne pas en parler.

C'est malheureusement le cas dans pas mal de villages du monde ,et pas d'aujourd'hui
on va dire que le portugal ne fait pas exception .

Philvar :

Bonsoir,
Je ne sais pas dans les deux grandes villes mais dans les bourgades nous sommes au moyen-âge : Que vont penser les voisins, le famille si seulement même une femme parle avec un étranger et ça quelque soit l'âge des deux. C'est désespérant de non dits, sans parler de l'influence des églises chrétiennes. Bon peut-être pas le moyen-âge mais un bon siècle en arrière. Ou bien on tombe sur des filles souvent de l'est qui cherche quel-qu’argent pour arrondir leurs fin de mois (je suis bien élevé). Il existe une méfiance énorme entre homme et femmes portugais : une grande quantité d'homme fichant le camp dès l’arrivée d'un enfant. Ce qui a l'air de fonctionner - hors des deux grandes villes - ce sont ceux qui se connaissent depuis l'école primaire, connaissent les familles et peuvent additionner des biens, des terres. Les autre vivent massivement en concubinage et se séparent pour un rien. Il suffit de voir le nombre de femmes seules pour élever un ou deux enfants. Le bilan est sinistre !
Les étranger de plus, souvent âgés arrivent en couple et se mêlent peu à la vie portugaise sauf pour trouver femme de ménage ou autre aide.
Ma conclusion c'est qu'il ne faut rien attendre d'autre qu'un pays agréable climatiquement et dont les côtes et plages sont de très bonnes qualités.
Quand à la culture, je préfère ne pas en parler.

Bonjour,

Pour ma part, je trouve que vous noircissez beaucoup le tableau... Il y a 20 ans, peut-être...
J'habite dans une petite ville, et j'ai pas l'impression qu'il y a réellement une crainte du qu'en-dira-t-on !
Sauf l'ancienne génération, et dans les villages, encore que... En outre, les jeunes générations tendent progressivement à effacer ce préjugé.
Certes, comme vous le dites, le Portugal reste l'un des pays les plus catholiques d'Europe et donc l'influence des églises chrétiennes n'a pas contribué en ce sens.

:cheers:

Bonne journée
Mars60

Oui, mais cela dépends de l'âge !
DR

🤣🤣🤣 il n'y a pas d'age

pour les coutumes, SI
DR

danielregis999 :

pour les coutumes, SI
DR

🤣🤣🤣🤣

Bonjour
Retraités en couple, la question ne se pose pas.
Je suis surpris qu'il soit évoquée la prégnance de l'église catholique. Certes en Europe, la culture et valeurs chrétiennes irriguent depuis de nombreux siècles nos comportements et mode de vie mais en arrivant en Algarve je m'attendais à trouver plus de religion à savoir messes carillonnées, églises nombreuses en  activité, mais rien de tout cela. Pas de réveil dominical, pas de carillon pour avoir l'heure, peu de croix autour du cou des femmes... Est ce une particularité de la région d'Albufeira ?
En terme de mœurs, peu de changement par rapport à la France, par contre on voit peu de couples enlacés ou s'embrassés dans la rue. Une certaine retenue
Mais à la plage, si le monokini est plutôt l'apanage des européennes du nord, le brésilien est de sortie pour toutes ou presque et l'on n'est pas avare de se découvrir, il fait si chaud! La pratique étonnante de déambuler en groupe les pieds dans l'eau pour se montrer est une agréable exhibition, peut être une façon de drague.
Si votre maîtrise du portugais le permet, la lecture des petites annonces (3 à 4 pages) publiées par les quotidiens portugais ne laissent pas l'impression d'un peuple coincé. Pour ceux dont la pratique linguistique est faible les photos sont explicites. L'attente chez le coiffeur est moins longue.

Difficile de se faire une opinion sur la question...

S'il vous plait ne pas confondre amour et prostitution ! Et les actrices sont très rarement portugaises. Ici la religion se fait discrète mais n'en est pas moins importante.

Bonjour,

@ SauvAlbu

Votre analyse est exacte, cependant propre à votre région. Dans le nord du Portugal, dans les villages, les anciens vont à la messe tous les dimanches, le carillon est présent, les fêtes chrétiennes sont assez importantes.

Quant aux petites annonces des quotidiens portugais, vous avez raison, 3 à 4 pages de photos explicites, bien étonnant !? Au fait, c'est un coiffeur mixte ?? Je dis ça, je dis rien !! :D

Cdt
Mars60

Bonsoir
Aucune confusion, j'évoquais différentes situations pour argumenter sur le fait que le Portugal ne m'apparaissait pas coincé plus que d'autres pays. Si ces quotidiens ont ce genre d' annonces, c'est que les mentalités et l'opinion publique ont évoluées et que les pouvoirs publics ne sont pas "contraints" par les religions ou leur électorat.

Cordialement

Bonjour

A Albufeira, je n'ai pas trouvé de coiffeurs pour homme, il semblerait que les salons de coiffure soient mixtes, ce qui n'a rien de déplaisant...
Bonne journée

Je vais personnellement au salon dans l'hotel "Paladim" à coté du rond-point des montres à Albufeira.
Elles parlent français sont très aimables et la coupe / shamp / brush est en promotion à 6€ le mercredi !
DR

"Ici la religion se fait discrète mais n'en est pas moins importante."


C'est peut-être pour çà que d'autres religions ne s'implantent pas comme chez nous en France....

Merci,  je vais tester.

Je me sert d'une tondeuse depuis plus de trente ans !

Philvar :

Je me sert d'une tondeuse depuis plus de trente ans !

C'est Madame qui doit être contente

:cheers:

Yoke57 :
Philvar :

Je me sert d'une tondeuse depuis plus de trente ans !

C'est Madame qui doit être contente

:cheers:

Attention à ce que vous écrivez... Philvar est veuf  :(

Merci
Mais je n'aurai pas répondu car, suivant Audiard : Je ne parles pas aux c.., ça les instruits !

Bonjour,

Je vous trouve très déplaisant et je suis vraiment à me demander si la peur du fisc n'a pas été la seule cause de votre expatriation.
Trouvez donc un autre pays.
En ce qui concerne les hommes qui quittent le foyer, vous devriez lire un peu plus la presse française,  les réseaux sociaux. Il y a en France, grandes villes, petites villes, campagne..
Une recrudescence effrayant de la violence conjugale. Tous les jours il y a des femmes battues qui commencent à parler.. des abus sexuels.. des meurtres, de la pédophilie.  Serait ce le moyen âge ou la modernité française ? Et pour ce qui est d'une femme qui côtoie un étranger,  à moins qu'il soit tout blond et les yeux bleus, n'en parlons pas.
Si vous n'êtes pas content, vous savez ce qu'il vous reste à faire...
Bonne journée

Je vous trouve très déplaisant et je suis vraiment à me demander si la peur du fisc n'a pas été la seule cause de votre expatriation.
Trouvez donc un autre pays.
En ce qui concerne les hommes qui quittent le foyer, vous devriez lire un peu plus la presse française,  les réseaux sociaux. Il y a en France, grandes villes, petites villes, campagne..
Une recrudescence effrayant de la violence conjugale. Tous les jours il y a des femmes battues qui commencent à parler.. des abus sexuels.. des meurtres, de la pédophilie.  Serait ce le moyen âge ou la modernité française ? Et pour ce qui est d'une femme qui côtoie un étranger,  à moins qu'il soit tout blond et les yeux bleus, n'en parlons pas.
Si vous n'êtes pas content, vous savez ce qu'il vous reste à faire...
Bonne journée

Bonjour,
Si vous en êtes encore à croire tout ce que l'on vous raconte tant sur les médias officiels que dans les bobards de la toile, alors vous êtes une très bonne cliente pour Micron. Le réveil sera d'autant plus dur.
Où avez-vous trouvé la France ?  Que ce soit dans les banlieues, les petites villes, ou encore les villages désertés par les FdS. Ici, au Portugal rien de tout ça !
Vous devriez vous relire car si les hommes quittent les foyers où trouvent-ils ces femmes maso pour les battre ?
Enfin quelle espèce de sous-hommes prennent les femmes pour des êtres inférieurs ? Dans quelle religion ?  Dans quelle culture ?

Des femmes masos ? C'est une phrase d'un sexisme effrayant.

Pour ce qui est du reste, je vous laisse libre à vos élucubrations.

Bonne journee,  Monsieur Gentil

Rassurez-vous il y a aussi des hommes maso. Si vous suivez les nouvelles vous n'avez pas pu manquer l'histoire de cette femme portugaise (de Susa ?) qui a ruiné de nombreux retraités français jusqu'au suicide. Elle qui risque 10 ans de prison au Portugal après avoir pris 4 ans en France. Et elle s'est juste fait prendre....  trop gourmande !

Si je peux aider; il y a un site de rencontres pas mal
Felizes.com
Apparemment ça marche bien
Il paraît qu'il faut juste se méfier des brésilien nes.
Mais ne pas généraliser car j'en ai rencontré une, infirmière, qui m'apprend le portugais et qui n'est pas vénale

Voici mon expérience :
Il y a 5 ans je suis venue en wk avec des amies à Lisbonne.
Lors d’une soirée, j’ai fait connaissance avec un homme adorable et il m’a fait visiter Lisbonne le lendemain sans que rien ne se passe d’autre qu’une grande complicité.
Je suis repartie en France avec mes amies le soir même et nous sommes restés en contact .... tellement que 3 semaines après je suis revenue mais sans mes amies 😉
Et je suis revenue une fois par mois pendant 4 ans, puis nous avons pris un appartement en janvier dernier et je reviens maintenant deux fois par mois (4 jours à chaque fois) et bien sûr à chaque vacances.
Nous habitons à Sintra qui est pour moi la plus belle ville du Portugal.
Nous sommes três sportifs tous les deux donc nous partageons, entre autre cela.
Mais tout n’a pas été facile.
Même si la culture française et portugaise n’est pas si différente, il y a tout de même des gap.
J’ai 44 ans et lui 32, soit 12 ans d’ecart. Je n’ai pas très bien géré cette différence au début car je me mettais à la place de ses parents, très traditionnels et croyants qui espéraient des petits enfants qu’ils n’autont pas à cause de moi.
Je suis également divorcée avec une grande fille et je sais que ses parents ne l’ont pas su tout de suite. La pilule n’a pas du être simple à avaler :
Française, qui ne parle pas portugais (nous parlons anglais avec mon ami mais depuis peu je m’y met), divorcée, un enfant qu’ils ne peuvent pas gâter, plus âgée que leur fils .... pas simple mais ils ont toujours été adorables et n’ont jamais rien montré d’une éventuelle déception. Ils int, au contraire été très accueillants (la bienveillance portugaise n’est pas une légende)
Autre souci culturel, c’est le fait que les enfants vivent chez leur parents même  adultes. Pour moi qui suis partie de chez mes parents à 17 ans, il m’a été difficile de comprendre que mon ami vivait encore chez ses parents et n’envisageait pas de partir.
La clé est la compréhension et l’echange. Pour lui aussi être avec une française indépendante qui ne veut pas se marier ni avoir d’autre enfant n’a été évident. Et que dire de ma manière de cuisiner ! Je crois que c’est le plus compliqué pour nous à ce jour 😉
Mais nous nous en sortons et bâtissons lentement les fondations de notre couple à notre rythme en adaptant les différences culturelles de chacun dans notre vie commune.
Avec du dialogue et un esprit ouvert, tout est possible 😉

C'est ici que je dois deposer mon cv  ? 🤣🤣🤣 l'amour est dans le pre au portugal 😂😂😂

Ah Prescillia, Pour apprendre la langue Portugaise, il me faudrait sûrement des cours de "langue" par par une franco-portugaise et d'après une opérette de Franz Léard, qui s'appelle "le pays du sourire" : pour se parler d'amour, pas besoin de longs discours, on s'comprend toujours"
Voilà une bonne formule sans doute aussi applicable au Portugal qu'en Thaïlande.
Bisous frais de ce matin

Nouvelle discussion