Trouver l'amour au Cameroun

Mon but est justement d'apporter un témoignage un peu différent de ce qu'on rencontre habituellement sur ce forum. Cela dit, j'ai l'impression que mon avis est largement répandu chez les expatriés "économiques" (entreprise, ambassade, etc., qui justement ne sont pas venus au Cameroun par amour mais espèrent logiquement pouvoir y avoir une vie amoureuse) et pas seulement par préjugé ou absence d'ouverture d'esprit !

Par ailleurs, je n'ai pas dit qu'il est impossible de faire une belle rencontre au Cameroun. Ça dépend finalement un peu du hasard et beaucoup des attentes de chacun. Par contre, je trouve que les obstacles sont nombreux et qu'ils ont été trop peu évoqués dans les posts précédents (par exemple l'équation assez répandue : blanc = argent). Mon but est donc d'équilibrer afin qu'un lecteur "neutre" puisse se faire son propre avis en comparant les différentes expériences mentionnées.

Exactement strange

Patrice Mmm :

Mon but est justement d'apporter un témoignage un peu différent de ce qu'on rencontre habituellement sur ce forum. Cela dit, j'ai l'impression que mon avis est largement répandu chez les expatriés "économiques" (entreprise, ambassade, etc., qui justement ne sont pas venus au Cameroun par amour mais espèrent logiquement pouvoir y avoir une vie amoureuse) et pas seulement par préjugé ou absence d'ouverture d'esprit !

Par ailleurs, je n'ai pas dit qu'il est impossible de faire une belle rencontre au Cameroun. Ça dépend finalement un peu du hasard et beaucoup des attentes de chacun. Par contre, je trouve que les obstacles sont nombreux et qu'ils ont été trop peu évoqués dans les posts précédents (par exemple l'équation assez répandue : blanc = argent). Mon but est donc d'équilibrer afin qu'un lecteur "neutre" puisse se faire son propre avis en comparant les différentes expériences mentionnées.

Ok pat

Je comprends mieux ainsi Patrice  :)

Plutôt d'accord !!!  Amour rime avec argent au Cameroun

Bonsoir,

Pour ma part j'ai trouvé le véritable amour alors que je n'y croyais plus,il suffit de tomber sur la bonne personne sérieuse,de mon coté trouvée par l'intermédiaire d'un autre couple mixte.
Après bientôt 5 ans d'échange sur internet,2 voyages de 1 mois et toute la paperasserie compliqué enfin le certificat vient de sortir,on prévoit le mariage fin décembre ou début janvier.Il faut beaucoup de patience car avons traversé de nombreux déboire de toute sorte.
Bon courage à tous ceux qui veulent arriver au mariage.

n'allez pas trop vite , prenez le temps de vous engager . l’Europe est  un aimant , toutes les filles en rêve : devinez pourquoi ? bon , il y a des bonnes filles moins vénales qui méritent un meilleur avenir ,
beaucoup pensent qu'en Europe , au canada ou au US , l'argent tombe tel la pluie .
Soyez extrêmement prudent , méfiant , et même un peu parano . "une jolie vache déguisée en fleur "

Trouver le véritable amour est difficile que ce soit au Cameroun ou ailleurs.
Il faut, je pense, être clair avec ses propres valeurs, savoir ce que l'on cherche.
Les gens sans valeur et qui ne pensent qu'à l'argent existent partout. Il faut également être bien "seul", célibataire, ne pas chercher quelqu'un pour rompre la solitude et se "contenter" d'une relation peu ou pas satisfaisante.

Là où je ne suis pas d'accord c'est quand on écrit que c'est "culturel" au Cameroun.
Idem pour la dot (voir autre discussion sur le sujet), il faut chercher à comprendre le sens profond de cette pratique avant de la condamner parce que certains l'ont dévoyée et introduit une valeur pécuniaire exorbitante qui normalement n'existe pas dans cette tradition.
A titre personnel je ferai la dot par respect pour la culture de ma future femme (alors qu'elle ne me l'a pas demandé, n'a pas cherché à me l'imposer) et pour les anciens de sa famille.

Pour conclure il doit exister le même pourcentage de "perles rares" au Cameroun que dans tout autre pays du monde. Il faut chercher à trouver une femme, pas une fille...

Pour tout un chacun la relation que l'on a  est toujours avec sa perle rare après c'est au couple qui se forme de construire son histoire sans regarder ce qui se passe chez le voisin.

Strange84 :

Pour tout un chacun la relation que l'on a  est toujours avec sa perle rare après c'est au couple qui se forme de construire son histoire sans regarder ce qui se passe chez le voisin.

Bien dit.

Roybatty et strange sivous nexistiez pas ilaurait fallu vos inventer je vous adore. .
Jadore ce pragmatisme

:)  :gloria  :top:

:cheers:  :D

Bonjour, Il ne faut pas stresse. C'est toujours comme ça mais après tout va bien. Je vous souhaite bon courage.

Excusez moi mais je ne comprend pas comment un problème de connexion peut tuer votre amour. Je crois qu'il y a eu un petit manque de sérieux . Je crois qu'il peut y avoir beaucoup d'option pour palier au problème de communication. Merci

hahahahahhaahhha

:lol:  :lol:  :lol: Hahaha

RoyBatty :

Là où je ne suis pas d'accord c'est quand on écrit que c'est "culturel" au Cameroun.

La question est intéressante ! Le facteur économique est essentiel, mais je dirais quand même qu'il y a une dimension culturelle. Pas tant au sens des traditions centenaires mais plutôt au sens des habitudes de vie et de ce qui est considéré comme socialement acceptable ou inacceptable. De manière générale, je trouve que les camerounais ont un rapport assez décomplexé à l'argent. C'est pourquoi je mettais le rapport amour/argent dans la liste des obstacles culturels, mais, à la réflexion, je concède que l'aspect économique vient certainement en premier.

Par ailleurs, je n'affirme pas - ce serait totalement faux - que l'amour est toujours intéressé au Cameroun. Par contre, l'expatrié qui arrive d'un pays riche s'expose souvent à des malentendus et à des déconvenues (demandes d'argent sous toutes sortes de prétextes plus ou moins fallacieux, etc.), à moins de tomber tout de suite sur la "perle rare", qui au fond n'est sans doute pas si rare que ça, mais qu'on rencontre rarement en premier. D'où le découragement que je décrivais chez beaucoup d'expatriés...

En espérant n'avoir vexé personne (ce n'est pas le but).

Patrice Mmm :
RoyBatty :

Là où je ne suis pas d'accord c'est quand on écrit que c'est "culturel" au Cameroun.

La question est intéressante ! Le facteur économique est essentiel, mais je dirais quand même qu'il y a une dimension culturelle. Pas tant au sens des traditions centenaires mais plutôt au sens des habitudes de vie et de ce qui est considéré comme socialement acceptable ou inacceptable. De manière générale, je trouve que les camerounais ont un rapport assez décomplexé à l'argent. C'est pourquoi je mettais le rapport amour/argent dans la liste des obstacles culturels, mais, à la réflexion, je concède que l'aspect économique vient certainement en premier.

Par ailleurs, je n'affirme pas - ce serait totalement faux - que l'amour est toujours intéressé au Cameroun. Par contre, l'expatrié qui arrive d'un pays riche s'expose souvent à des malentendus et à des déconvenues (demandes d'argent sous toutes sortes de prétextes plus ou moins fallacieux, etc.), à moins de tomber tout de suite sur la "perle rare", qui au fond n'est sans doute pas si rare que ça, mais qu'on rencontre rarement en premier. D'où le découragement que je décrivais chez beaucoup d'expatriés...

En espérant n'avoir vexé personne (ce n'est pas le but).

Ça méritait effectivement ces précisions et je comprends maintenant ce que tu voulais exprimer  :)
J'ai réagi un peu vivement parce que j'ai parfois affaire à des gens qui jugent à l'emporte pièce sans prendre le temps de comprendre. Ce qui n'est manifestement pas ton cas.

Nouvelle discussion