Mines d'ilménite/zircon au nord de Tuléar

Depuis des années des sociétés d'exploration minière ont fait de la prospection dans la zone de Renobe, à une quarantaine de km. au nord de Tuléar. Les dépôt de minerai sont des meilleurs au monde. Le manque de capital et la chute des prix des matières premières a entravé la réalisation des projets d'exploitation. Depuis quelque mois les choses ont changé. La société australienne Base Resources (capitalisation boursière de 200 Mio. US$) a acheté le projet pour une somme de 75 Mio. US$. Ils ont obtenu le permis de construction dans des délais ultrarapides. Je me demande comment le gouvernement ait pu approuver l'étude sur l'impact environnemental si au moment il n'y a même pas une étude de faisabilité et l'exploration est encore en cours. Evidemment le gouvernement en fonction voulait "arranger" l'affaire avant les élections.

On ne sait pas exactement le moyen de transport de ces sables de minerai, environ 600'000 tonnes d'ilménite et 40'000 tonnes de zircon par an. Le port de Tuléar servirait de point de départ maritime. De Renobe à Tuléar on envisage le transport par camion ou par un conduit de boue liquide. Des chalands transporteraient le matériel aux navires de gros tonnage.
Ces sables de minerai ne sont pas polluantes soi-mêmes, mais la poussière résultante des manipulations est nocives aux poumons. Lieux de transmission sont les dépôt de matériel
à ciel ouvert et lors des transbordements. Les sables brutes seront traitées dans des centrifugeuses, donc il y aura des larges bassins d'eau ce qui augmente le danger de paludisme.

Il y a une forte opposition de coté des populations locales qui craignent la perte de leur maigre subsistance dans la pêche/agriculture. Aussi des risques sanitaires pareils à la mine de Rio Tinto à Fort Dauphin comment dénoncent les ONG. La société minière nie le risque de pollution. Moi, je ne sait pas qui des deux a raison. En tout cas la population déplore que la perte de gains dans l'agriculture/pêche qui est supérieure aux revenues de la mines en forme de prix de vente des terrains et aides sociales et emploi. Rio Tinto conteste la version des représentants de la population. Aussi dans ce cas je ne peut pas juger par manque de vérification des faits. 

Je me demande quel sera l'impact sur la ville de Tuléar pendant la periode de construction de l'usine et des autres installations. Et après le commencement de l'exploitation. 

Probablement on peut comparer les effets à la mine de Rio Tinto à Fort-Dauphin. Eux disposent d'un port près du site minier, tandis que à Tuléar le matériel transite au milieu de la ville jusqu'au port existant.

Peut-ètre quelqu'un du forum connaît la situation à Fort-Dauphin et peut donner des information de première main.

Les prix de l'ilménite et du zircon ont augmenté dernièrement et l'Etat malgache devraient encaisser la somme de 50 Mio. US$ d'impôts par an.

Les 50 millions de dollars que va encaisser l'État Malgache va je l'espère contribuer a amélioré la situation de ce pays.

Comme d'habitude on ne sait pas a quoi va servir réellement cette argent.

Merci de ces infos Madaffine je pense qu'il est intéressant de connaitre d'où provient la richesse d'un pays pour ensuite savoir où va cet argent exactement.

En fait, on peut constater qu'à Madagascar tout va à vau-l'eau.
Je sais par expérience qu'en France avant de réaliser un projet quel qu'il soit il y a une étude d'impact qui est réalisée et on peut trouver le résultat de cette étude d'impact dans les mairies concernées et chaque citoyen y a accès et peut feuilleter librement cette étude réalisée.
Par exemple j'ai été consulté avant la construction d'une voie rapide entre la France et l'Allemagne afin de connaître les variétés rares de la fonge et de la flore sur le tracée et comme sur le relevé que j'ai donné il n'y avait pas d'espèces en voie de disparition ou d'extinction, cela n'a pas eu  de conséquence.

Nouvelle discussion