Attestation de vie

Bonjour à tous,
Quelqu'un pourrait-il nous dire comment obtenir une attestation de vie pour des caisses de retraite françaises ?
A la mairie de Paço de Arcos, il faut absolument faire faire une attestation de résidence (nous en avons déjà une qui date de fin juillet 2018.....) : donc encore embêter des voisins pour qu'ils témoignent que nous habitons bien là, payer 7,50 €, attendre 1 semaine. Et ensuite seulement ils signeront l'attestation de vie. Et la personne nous a dit que chaque fois que nous aurons besoin de ce document, il faudra faire la même chose......
L'ambassade de France ou le consulat ne signent plus ces documents.....
Est-ce pareil partout ?
Merci d'avance à tous

A Albufeira c’est la freguesia qui délivre ce doc. sur présentation de CNI ou Passeport pour un coût faramineux de 2€ moyennant 24 h de délai.
Daniel Régis

Boa tarde.
Pour nous c'est gratuit à la mairie de Conceicão (Tavira) Il suffit de se présenter avec une CNI ou un passeport.
Nous la récupérons dans la journée après signature d'un élu.
Bien cordialement.

Bonjour,
C'est tout simple, à la camara, avec CNI ou passeport et attestation de résidence (c'est la personne elle même qui doit se présenter). C'est gratuit. Des fois on récupère le papier de suite si le "présidente" est là pour signer, sinon le lendemain. Ça marche comme ça a CASTRO MARIM. Et mon conjoint n'a eu aucun retard dans le paiement de sa retraite du privé. Moi je suis fonctionnaire retraitée, on ne me l'a pas demandé. D'autres fonctionnaires peuvent confirmer ou infirmer ? Merci.
Cordialement
ISA 🌺

Faux moi je paie 2 euros a la meme freguesia

Bonjour,
On l'a fait mi août cette année. Tout le monde n'est pas traité de la même façon ???? On est en République pourtant 🤔
Amicalement
ISA 🌺

Merci pour vos réponses.
Nous, à Paço de Arcos, nous avons déposé un document, qu'il faut venir récupérer mercredi prochain, et là seulement, nous aurons une attestation de vie. Et je ne sais même pas s'ils signeront le document de la caisse de retraite le jour même.... Il faudra peut-être encore revenir.......
Aujourd'hui, nous sommes tombés sur une autre personne qui ne nous a fait payer que 3€.....!!!!!
Ce n'est pas le fait de payer (on n'en est pas à 3€ près, heureusement....!!!!),  c'est le fait de la complication pour un simple document à faire signer et le fait que ce ne soit pas la même chose pour tout le monde......

bonjour,
hier je me suis fait faire un certificat de vie à Tavira. on me l'a fait sur place et son cout a été de 0 euros.
il faut dire que je ne suis pas domicilié au Portugal. Si c'avait été le cas, la personne n'aurait pu me le faire et il fallait aller à la freguesia pour en obtenir un, dixit la préposé
cordialement
henrique

Bonjour. Ma caisse m envoie le document vierge et la freguesia le remplit, moyennant 24 heures de délai et 6 euros.

Bonjour,

Lorsque nous habitions Faro nous allions à la fréguésia de notre domicile où nous récupérions notre certificat de vie rempli 4 à 5 jours plus tard, avec un coût de 1€, photocopie incluse.
Nous avons déménagé à Olhao mais dans notre nouvelle fréguésia, changement, il a fallu faire remplir un document avec deux témoins qui devaient attester de notre adresse, pour un coût dont je ne me souviens plus exactement, environ 3€.
Nous avons ensuite pu récupérer notre certificat de vie dûment rempli pour 1,50 €.
Maintenant que nous sommes enregistrés il suffit de donner notre certificat de vie que nous recevons le lendemain rempli et que nous pouvons envoyer sur place.
Les formalités ne sont pas si terrible que cela mais il est vrai que cela peut changer d'une ville à l'autre.
Cordialement

A Paço de Arcos, tout dépend sur qui on tombe..... Il y a une dame qui nous a dit qu'il fallait remplir ce document avec 2 témoins, que nous obtiendrons une preuve de vie et que nous pourrions faire signer les 2 certificats d'existence. Lorsque nous sommes allés chercher cette preuve de vie et faire signer les 2 certificats d'existence en notre possession, c'était un monsieur qui nous a dit que nous aurions du donner dès le départ nos certificats, avec leur document........ Du coup, il a appelé sa collègue pour lui dire qu'elle avait commis une erreur.... Normalement, nous devions refaire leur document, ré-embéter nos voisins, etc...... Mais il est allé récupérer le document que nous avions donné, et il nous a dit de revenir mercredi, que nos certificats seraient signés (et il ne nous a rien fait payer en plus....)....... SI tout va bien, nous aurons mis plus de 15 jours pour faire signer 2 papiers....... La dame (qui parle français) a eu l'air de nous dire que nous devrions faire remplir le document avec les 2 témoins à chaque fois (car nous étions déjà enregistrés, quand nous vous eu besoin d'un certificat de domicile. Mais le document datait de fin juillet donc trop vieux selon elle....).
En fait, le tout est de le savoir........ Nous pensions juste que c'était plus simple.....

Óla boa tarde
Pour avoir délivré ce document en France dans le cadre de mon activité professionnelle, je ne vois pas ce que viennent faire les témoins !!!
S'il sagit bien d'un certificat de vie il suffit de se présenter physiquement avec sa pièce d'identité valide (CNIS ou Passeport) à la Fréguesia. (On doit justifier que l'on est vivant c'est tout...) pour éviter à notre caisse de retraite de verser une pension à une personne décédée.
De plus c'est gratuit et fourni dans la journée en ce qui nous concerne sur Conceiçaõ (Tavira)
Bien cordialement.

Voici un courrier transmis par l'intermédiaire de notre Association
"Chers Amis,

Je vous rejoint les deux des deux démarches complémentaires des questions official posees Déjà à l'Assemblée sur Travers les question de l'existence d'et certificats de santé et répandrai Lesquelles des NOUS devrions Avoir en septembre Réponses.

Il is l'assistant Que Prévu de madame Parliamentary Cazebonne, M. Ugo Lopez, en Algarve Vienne CET Pour nous communicate Automne des reponses et faire le de point sur de Demandes.

Mme Cazebonne this année also reviendra Pour nous au courant de Tenir des ses Rencontres avec les Autorités et françaises sur portugaises des questions évoquées LORs CERTAINES de nos réunions entre amis.

Je vous propose de deux à Réfléchir Réinscription nous Que avant la poser pourrions fin de l'année AMELIORER cla verser l'vie de nos compatriotes en Algarve VIVANT.

Par ailleurs, le Site de l'Ambassade et Amélioré was proposent d'Informations D'avantage Bétons Pour Les remplacant, Nouveaux arrivants l'utilisation du livret d'informations aux Français autrefois délivré a au Consulat se inscrire venir: https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/servi … -citoyens/

J'ai encore Insiste sur la changeur de le Nécessité Système des rendez-vous sur voiture obtenus Internet le Système Ne EST PAS actuel aux adapted de transport Sept Heures Aller-Retour l'Algarve DEPUIS, les rendez-vous being en DONNÉS Souvent débuts de Matinee.

Ne hésitez pas à me contacter si vous aviez la Moindre à Demande à notre Députée Effectuer.

Je peux vous envoyer les copies des correspondances avec notre députée
Pas facile tout cela mais on avance

Cordialement
M Patrice Chedozeau
Président des Copains de Lagos

voir le texte ci dessous:

http://questions.assemblee-nationale.fr … 8482QE.htm

Concernant les certificat d'existence:
Question N° 8482 de Mme Samantha Cazebonne
(La République en Marche - Français établis hors de France )


Texte de la question

Mme Samantha Cazebonne attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur les grandes difficultés que posent aux Français établis hors de France la complexité et l'hétérogénéité des procédures ouvrant droit au versement des pensions à l'étranger. Celui-ci est en effet subordonné à la fourniture, une fois par an, d'un certificat d'existence à faire compléter par les autorités locales, alors qu'il est simplement requis une attestation sur l'honneur aux pensionnés résidant en France, lors de contrôles pratiqués uniquement par sondage. Dès lors, elle s'interroge sur le bien-fondé d'une procédure différente et beaucoup plus contraignante pour les pensionnés non-résidents établis au sein de l'Union européenne, alors que la liberté d'installation qui implique l'application du principe d'égalité de traitement est garantie par les traités européens. Au surplus, la pluralité des régimes et caisses de retraite conduit à multiplier les difficultés rencontrées sur le terrain. La plus choquante est la suspension de la pension lors du départ à l'étranger, en attendant l'envoi d'un certificat d'existence dont les délais de traitement dépassent régulièrement trois mois. De même, l'engorgement de certaines caisses conduit parfois à suspendre abusivement le versement de la pension, faute de traitement dans les temps d'un certificat d'existence pourtant reçu. L'inexistence de formulaires plurilingues dans la plupart des caisses de retraite engendre de fréquentes erreurs de remplissage par les administrations locales. Enfin, l'absence de reconnaissance mutuelle des certificats exigés par les différentes caisses conduit les pensionnés émargeant à plusieurs caisses à de véritables parcours onéreux du combattant. La députée fait remarquer qu'une grande partie des problèmes rencontrés sur le terrain pourrait être facilement résolue par la création de moyens de communication directs (numéro de téléphone et adresse électronique) dédiés aux assurés résidant à l'étranger. Aussi, elle souhaite savoir ce que le Gouvernement envisage, au vu de ces éléments, afin de conduire les différentes caisses d'assurance vieillesse à faciliter la vie de Français retraités établis hors de France, et plus particulièrement au sein de l'Union européenne.

Texte de la réponse
L'article 1983 du code civil prévoit que le titulaire d'une rente viagère ne peut en demander les arrérages qu'en justifiant de son existence. Avant de servir une pension de retraite, les caisses de retraites doivent donc s'assurer que l'assuré est toujours en vie. Pour respecter l'obligation posée par l'article 1983 du code civil, les caisses s'appuient sur les données de l'état civil pour les assurés résidant sur le territoire national. Il appartient aux mairies de déclarer à l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) les décès survenus dans leur commune. Ces déclarations donnent lieu à des échanges d'information quotidiens entre l'INSEE et la Caisse nationale d'assurance vieillesse qui est chargée, pour l'ensemble des organismes de sécurité sociale, de la gestion du système national de gestion des identifiants (SNGI). Ces échanges permettent aux caisses d'avoir connaissance des décès des assurés, et en conséquence de mettre fin au versement de leurs pensions. Pour les retraités français établis à l'étranger, faute de données d'état civil fiables permettant un renseignement automatique du SNGI, les caisses de retraite ont été amenées à développer des contrôles d'existence. En effet, les bénéficiaires de pensions de retraite servies par des régimes de retraite français peuvent continuer à percevoir ces revenus même lorsqu'ils sont établis à l'étranger, sans aucune obligation minimum de séjour sur le territoire national. Ainsi, pour les retraités établis à l'étranger, des certificats d'existence doivent être demandés, les caisses de retraite n'ayant pas connaissance de façon automatisée des décès. La production et l'envoi régulier d'un certificat d'existence par l'assuré est le seul moyen permettant aux caisses de contrôler que le versement de leurs pensions s'effectue toujours à bon droit. La mise en œuvre de cette procédure ne doit cependant pas conduire à alourdir excessivement les démarches mises à la charge des assurés. C'est pourquoi, poursuivant un objectif de simplification des démarches des assurés, l'article 83 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 a prévu que les bénéficiaires d'une pension de retraite versée par un organisme français et résidant hors de France doivent fournir au maximum une fois par an à leurs caisses de retraite un justificatif d'existence. En outre, le décret n° 2013-1156 du 13 décembre 2013 relatif au contrôle de l'existence des titulaires de pensions et d'avantages de vieillesse résidant hors de France a autorisé les caisses à mutualiser la gestion des certificats d'existence, afin d'éviter les sollicitations multiples des assurés. Plus largement, les caisses, et en particulier celles du régime général, travaillent sur la suppression des certificats d'existence pour les retraités résidant dans certains pays de l'Union européenne, par l'intermédiaire d'échanges de données d'état civil. A cet égard, une convention a été signée avec l'Allemagne et des échanges sont opérationnels depuis fin 2015. Des conventions de même nature ont également été signées avec le Luxembourg et la Belgique (2016), l'Espagne (décembre 2017) et le Danemark (janvier 2018). De nouveaux pays sont en cours de raccordement pour 2018 : l'Italie, la Pologne, le Pays-Bas et le Portugal. Ces échanges garantissent une fiabilité optimale en termes de contrôle de l'existence des assurés et représentent une mesure de simplification importante pour les assurés. Ce type d'accord a vocation à être étendu, notamment avec les pays européens où résident près de la moitié des pensionnés du régime général résidant à l'étranger. Lorsqu'il n'est pas possible de recourir à ces échanges de données, le Gouvernement entend développer des outils de dématérialisation et de mutualisation de ces certificats. Un tel projet est engagé sous l'égide du GIP Union retraite (organisme chargé de la coordination des chantiers de mutualisation entre les régimes de retraite) et sera opérationnel mi-2019. Il repose sur un service unifié à l'échelle de l'ensemble des régimes de retraite, afin de mutualiser la réception, l'envoi et de la vérification des certificats d'existence. Cette solution permettra à l'assuré de transmettre, en une seule démarche, son certificat à l'ensemble de ses caisses. Cette simplification répondra ainsi aux demandes des pensionnés d'un régime français résidant à l'étranger tout en améliorant la qualité du contrôle d'existence.

Bonjour, pour les certificats de vie je m adresse à la poste de Famalicao et contre 2,50 euros et une attente de 4 à 5 jours ,je récupère mon attestation et je l envoie toujours en recommandé au service concerné.

Vous êtes sûr de ne pas avoir parlé de mariage?
Cela justifierait les 2 témoins.  Kkkkkkkkk

Pour répondre à JLMACEFO, je croyais aussi qu'il suffisait de se présenter afin de prouver que l'on est bien vivant, même si, à la limite, nous vivons "sous les ponts"...... Ce n'est pas le cas.
Quant aux 2 témoins, il ne s'agit pas de mariage....... Les témoins doivent attester que l'on vit bien ici ; ils doivent donner leur numéro d'électeur et leur numéro de carte d'identité....... Comme si cela éviter les fraudes.....!!!!!!! La dame nous a dit que c'était parce que nous sommes étrangers.... Les portugais n'auraient pas besoin des témoins......

Bonjour

eh oui, ici au Portugal, il semblerait que les procédures administratives (du moins au niveau local) soient à géométrie variable. Il faut faire avec ...  :whistle:
Chaque freguesia a ses us et coutumes .
Dans notre freguesia nous apportons notre certificat le matin avec juste notre carte d'identité ou passeport, le président le signe pendant la pause de midi et nous le récupérons l'après-midi pour la modique somme de zéro euro .... cqfd
Vous n'avez pas de chance, vous n'avez pas choisi la bonne freguesia pour votre résidence .... :sosad:
La bonne nouvelle est que cette procédure de certificat d'existence avec le Portugal doit enfin disparaitre en 2019 ou 2020 au plus tard, comme cela est déjà le cas pour l'Allemagne, la Belgique et le Luxembourg. (pour les retraités français, je précise)
Boa tarde

bonsoir
normalement les caisses de retraite vous envoient des attestations de vie a faire remplir a la freguesia ou camara de votre lieu de residence et signer par le maire (o prefeito)
amicalement

Nouvelle discussion