Conditions et droit du travail en Espagne

Bonjour à toutes et à tous,

Lors d'une expatriation en Espagne dans le cadre professionnel, il est utile de connaître les conditions et le droit du travail de son pays d'accueil. Nous vous proposons ainsi d'échanger sur ce sujet.

Les conditions de travail en Espagne sont-elles standard ou existe-t-il des différences selon le statut (expatrié, détaché, contrat local) ou le type d'entreprise ?

Quelle est la durée légale du travail par semaine ?

Quelles sont les dispositions prévues par la loi pour les droits et la protection des employés (congés, assurance, retraite, salaire minimum, syndicats, etc.) ?

Existe-t-il des groupes ou associations locales permettant aux expatriés de s'informer sur leurs conditions de travail ?

Quelles sont les principales différences avec votre pays d'origine ?

Merci de partager votre expérience,

Priscilla

La loi du travail espagnole est déséquilibrée.
Préavis si employé veut partir.
Pas de préavis en cas de licenciement.
Beaucoup d'avantages aux entreprises, peu aux travailleurs.

Ajabro :

La loi du travail espagnole est déséquilibrée.
Préavis si employé veut partir.
Pas de préavis en cas de licenciement.
Beaucoup d'avantages aux entreprises, peu aux travailleurs.

Le préavis est de 15 jours la plupart du temps que ce soit pour l'employé ou pour les entreprises

Il n'y a pas de préavis dans certains cas : contrat court, période d'essai .... comme en France

Les pays qui ont encore des législation pléthoriques du travail (ceux qui se sont déjà "farcis" un certain code francophone me comprendront  :lol: ) sont... rares... en en général ceux ayant une législation concise fonctionnent mieux, et ce... depuis très, très longtemps  ;)

À noter que - pour prendre un exemple - l'Espagne, avec une population inférieure de 20 Mios, crée, elle, près de 500'000 emplois / an... ce que d'autres - suivez mon regard - sont loin d'obtenir  :cool:

Ayant dans une vie passée aussi été aux USA, là, par exemple, les préavis des deux côtés sont de... 5 minutes, environ  :top:

Au 21ème siècle, il est clair que passer toute sa vie à faire le même boulot dans la même entreprise... c'est du passé  :cheers:

C'est amusant: j'ai été viré 2 fois dans ma vie active, et... cela ne m'a jamais gêné, mais bien au contraire permis de rebondir. Je pense que "la protection" est plus une question de mentalité que de fournir un quelconque avantage à qui que ce soit. Un minimum de sécurité, oui. Pas besoin de plus.

L'Espagne a créé 268 000 emplois en 2017 (un peu plus en 2015 et 2016 mais jamais 500 000, faut arrêter de confondre avec le Mexique)

Après ces boulots, si l'on va dans le détail, souvent ne permettent pas une stabilité, sont occupés par des gens surqualifiés qui de ce fait sont sous payés

En espagnol

2014, + 417'574
2015, + 533'186
2016, + 540'655
2017, + 611'146
Prévisions pour 2018: +/- 480'000

Ceci, états fin décembre, variations des adhérents à la SS espagnole...  Non, je ne confonds pas avec un autre pays  :D

AlainL :

En espagnol

2014, + 417'574
2015, + 533'186
2016, + 540'655
2017, + 611'146
Prévisions pour 2018: +/- 480'000

Ceci, états fin décembre, variations des adhérents à la SS espagnole...  Non, je ne confonds pas avec un autre pays  :D

C'est pas de la création d'emploi ça faut pas mélanger toutes les mesures, il y a des postes qui se libèrent sans se créer (retraite, expatriation, remplacement provisoire...)

Ensuite il faut voir ce qu'il y a en dessous les conditions de vie réelle, notamment ceux qui vivent avec le salaire minimum, les jeunes qui n'arrivent pas à partir de chez leur parents pour raison économique, ceux qui adultes sont toujours obligés de vivre en colocation, la pression sur les emplois qui ne demandent pas de qualification car les gens sont jetables et remplaçables ... Le salaire médian n'augmente quasiment pas et est très faible, le salaire le plus fréquent a même fortement baissé entre 2015 et 2016 ce sont ça les conditions pour beaucoup

Aussi en Espagne la pension de retraite maximale est de 2580€ /mois et le chômage maximum (il me semble corrigez moi si c'est pas ça) est à 1000€/ mois

Tout a fait d accord avec AJABRO

Si je peux me permettre?
La conclusion du lien cité par Alain est (pour les CDI) :
Récord de contratación indefinida (CDI's)
Por último, se firmaron un total de 1.929.250 contratos indefinidos en el conjunto de 2017, el mayor dato de la última década, y un 12,61% más en relación al año anterior. La contratación indefinida a tiempo completo es la modalidad que más creció, con un incremento del 14,42%, mientras que la contratación temporal subió un 7,1%.
Con los datos de diciembre se encadenan 47 consecutivos meses de aumentos en la contratación indefinida, el periodo más largo de incremento de la contratación indefinida de toda la serie histórica.
Donc, d'après moi, très encourageant...

pour la période où j'ai vécu en espagne ,6 semaine,et ayant utilisé aussi les r&b j'ai pu voir que l'emploi n'est pas évident ,mi-temps,artisans tirant la langue malgré un cout de la vie bien inférieur à celui de la france;je n'ai donc pas cherché du travail saisonnier(ramassage des oranges) en vue d'amortir mes frais et faire connaissance avec les locaux

Bonjour...
"En Espagne, 21,5 millions de nouveaux contrats de travail ont été signés en 2017.
Selon le ministère du Travail, il s’agit d’un record historique. Mais 19,6 millions d’entre eux, soit 91 %, étaient des contrats temporaires.
Les contrats temporaires sont, pour beaucoup, de faux contrats, qui limitent la sécurité sociale, annulent la formation et portent atteinte à la dignité.Les chiffres parlent d'eux-mêmes : 25 % de tous les contrats temporaires portent sur une durée de moins d'une semaine. C'est 10 % de plus qu’il y a 10 ans.

cristar :

pour la période où j'ai vécu en espagne ,6 semaine,et ayant utilisé aussi les r&b j'ai pu voir que l'emploi n'est pas évident ,mi-temps,artisans tirant la langue malgré un cout de la vie bien inférieur à celui de la france;je n'ai donc pas cherché du travail saisonnier(ramassage des oranges) en vue d'amortir mes frais et faire connaissance avec les locaux

Ce n'est pas en Espagne qu'il faut venir pour cueillir des oranges.
Non pas qu'il n'y ait pas d'oranges mais parce qu'il y a pléthore de cueilleurs

Nouvelle discussion