Belles expériences de vie à Madagascar

Je sais que le sujet est récurrent.. mais cela fait un bout de temps qu'on en parle pas trop spécifiquement...
Je pense que cela pourrait aussi un peu remonter le moral de certains visiteurs de notre forum de savoir qu'en effet, des expatriés, quel-qu’ils soient, investisseurs, salariés, retraités ou autres... vivent bien ici... et parfois depuis des années... et ne sont pas les bisounours ou benêts que l'on croit... ou que l'on clame

Les moroses peuvent bien entendu ouvrir un post contradictoire...

Bonjour Lys De Nosy Bé

Félicitation pour l’ouverture de cette discussion,  :top:

Vous pouvez peut être commencé par votre belle expérience de vie à Diégo? 5 ans je crois.

https://www.movehub.fr/wp-content/uploads/2017/03/Madagascar.png
Un résumé (post) par année sera super et très instructif pour nous les Ex-pattes  :par: rêveurs!
Votre expérience de Diego à Nosy Bé….
De plus vous êtes en famille et il n’y a pas beaucoup d’informations sur la vie de tout les jours, par exemple les occupations des conjoints, des jeunes adolescents etc…

<Belles expériences de vie à Madagascar> un beau titre pour un livre  :/  :unsure

C’est beaucoup, j’en conviens mais j’apprécie votre générosité pour toutes les informations dont nous avons bénéficié. (Ainsi que certainement tout les lecteurs de ce forum)

Lecteurs du forum qui deviendront peut être contributeurs actifs!  :gloria
Sur leurs Belles expériences de vie à Madagascar.

http://corporateadventures.mg/wp-content/uploads/2014/04/madagascar-voyage-845x355-873x363.jpg

À la découverte d'une île magique de Madagascar      Mardi 16 octobre 2018

Nos infirmiers préférés se sont dirigés vers une île paradisiaque de l’océan Indien.

L'Île Sainte-Marie appartient à Madagascar et elle fait partie du continent africain. Une escapade dans ce coin de paradis ne serait pas complète sans une excursion avec l'organisme reconnu Cetamada: bateau, plongée, observation de baleines, ne sont que quelques-unes des activités que Catherine et Andrew ont pu apprécier lors de leur passage sur l'île.

https://noovo.ca/medias/IMG_0389.JPG

Sur l'île de Sainte-Marie, ils séjournaient dans un ecolodge fantastique, le Princess Bora, et lors de leurs escales à Antananarivo, «Tana» pour les intimes, ils se sont posés à l'hôtel Relais des Plateaux. Les deux endroits offrent des soins de spa qui nous font vite oublier les nombreuses heures de vol nécessaires pour se rendre.

https://noovo.ca/medias/IMG_0230_181013_161031.JPG

Ce voyage a été possible grâce au soutien d'une superbe agence de voyage basée à Tana, Asisten Travel, qui offrent des itinéraires sur mesure pour tous les goûts! Fun fact: le propriétaire de l'agence a étudié à l'Université Laval et passe encore beaucoup de temps au Québec!

Source:https://occupationdouble.noovo.ca/grece … madagascar

Un résumé par année ? Waouhhh !!!
Bon, déjà j'ai déménagé 5 fois de maison en 5 ans... à Diégo...
Celui de Nosy Bé est le 6ème... et comme j'ai acheté, gageons que je vais rester posée quelques temps... lol !

La devise de ma vie est :
"L'Absolu ne peut être que fugitif !"
Donc, j'ai passé mon existence à rechercher cet "Absolu" et le frisson qu'il procure lorsqu'on l’effleure...
Difficile de me suivre parfois... mais j'ai une petite famille exceptionnelle... une enfant 4X4 qui s'adapte à tout et un mari en OR pur qui ne me dit jamais "non" ! A la rigueur il marmonne "bouafff" quand il ne partage pas tout à fait mes exaltations !! Lol ! Et comme il est mon compagnon depuis presque 2 décennies, gageons qu'il n'est pas aussi malheureux que certains le sous entendaient ici...
Je ne suis pas fantasque, ni hystérique, je suis une passionnée extrême... avec les pieds à peu près sur terre !

Je suis arrivée en France à 12 ans... d'Afrique Noire... et à l'instant où j'ai posé le pied sur cette terre qui devait être celle de mes racines, j'ai su que je n'y resterai jamais...

A 20 ans, j'ai décidé qu'à 50 ans j'arrêterai de travailler pour vivre ce que je voulais sans contrainte... J'ai beaucoup travaillé... j'ai beaucoup investi... j'ai eu la chance de ne pas faire trop d'erreurs et mon mari m'a accompagné dans mon projet lorsque nous nous sommes connus... mon but me tenait contre vents et marées...
A 50 ans, nous avons vendu une grande partie de notre patrimoine et sommes partis pour Madagascar... après y avoir fait plusieurs séjours... mon mari a du faire des aller retour durant 3 ans mais il est ici désormais définitivement... ma fille est au lycée à la Réunion et veut devenir gemmologue pour revenir vivre à Madagascar...

En 5 ans, j'ai réalisé plein de choses et je fourmille encore de projets... je suis devenue fleuriste, pépiniériste et je créé des jardins, des meubles design et de la déco à base de récup...
Pour ceux qui passeraient à Diégo, et qui iraient à la Montagne des français, j'ai réalisé les jardins de la zone d'accueil en reproduisant en miniature la Baie de Diégo... notamment...

J'ai 55 ans et je fais ce que je veux... comme je l'ai toujours fait...
Je ne suis pas venue à Madagascar pour trouver l'amour, ni échapper aux impôts (que je paye toujours en France), ni pour fuir quoi que ce soit...
J'ai 14 salariés  dont 10 qui viennent de Diégo et qui ont voulu me suivre dans mes nouvelles aventures...

Je vis une belle expérience de vie à Madagascar, oui... et mon verre est toujours plus plein que vide...
Pourvu que çà dure !!!

Bravo Lys pour ce parcours peut-être pas toujours aussi lisse qu'on pourrait le supposer... car quand on entreprend c'est parfois aussi difficile que de ramper verticalement le long d'un mur, j'en sais quelque chose car quand j'étais encore jeune, beau et con je me suis mis à mon compte pendant cinq ans et ce n'était pas facile tous les jours.
Ici à Madagascar j'ai bien l'intention de planter mes graines également... plus pour moi car les quatre retraites que je touche me suffisent pour vivre mais plutôt pour mon petit Schtroumpf qui a six ans et qui sait déjà compter jusqu'à dix sans se tromper... donc je ne compterait pas en faire ni un gemmologue ni même un professeur d'Université.
Par contre j'ai réfléchi (oui ça m'arrive parfois) et je me suis demandé ce que les gens auront toujours besoin... même s'ils sont très pauvres. Et j'ai découvert que c'était de la nourriture. Donc j'ai commencé depuis quelques semaines une production de fruits et légumes avec des centaines de jeunes plants qui viennent d'être mis en terre et j'ai l'intention d'acheter également de la viande sur pied à savoir des jeunes zébus afin de constituer un troupeau car de la terre il y en a à revendre ici et j'ai déjà trois hectares près de la maison. En fin de compte, même s'il ne devient pas maraîcher il aura au moins de quoi se nourrir et ne mourra pas de faim quand je ne serai plus de ce monde.
Pour ma part, je trouve beaucoup de satisfactions à semer, repiquer dans des sachets prévus à cet effet puis planter en pleine terre quand les plants sont assez vigoureux.Et comme à Madagascar le soleil est capable de griller de jeunes plants en une seule journée, je tapisse le sol autour des jeunes plants avec des copeaux et de la sciure que je récupère dans les scieries qui ne savent plus quoi faire de ces déchets.
Cette sciure mélangée au compost à plusieurs effets bénéfiques car elle limite l'évaporation de l'eau et se transforme assez rapidement en compost car la sciure mélangée aux copeaux limite également la pousse des "mauvaises herbes".
:top:

Bonjour Lys de beaucoup de jolis coins de Madagascar...
Vous avez déménagé 5 fois à Diego puis donc là à Nosy-Bé.

Étiez vous locataires ou propriétaires de vos logements successifs ?
Vous déménagiez vos meubles à chaque fois ou alors c'étaient des logements meublés ? Ou alors vous avez fait le choix de n'avoir que très peu de meubles ?
J'imagine aussi que vous avez fait "l'ingénierie" de vos déménagements tous seuls, étant donné que çà n'existe pas des déménageurs à Madagascar.

Merci de vos lumières, ainsi que des autres si vous pouvez témoigner de vos aventures... ;)

Bonjour Lys de Nosy Bé

<Un résumé par année ? Waouhhh !!!
Bon, déjà j'ai déménagé 5 fois de maison en 5 ans... à Diégo...>


Notre intérêt est une habitation à Diego avec vue sur l’eau ou vue sur la baie ou bord de l’eau

Il semble que le vent soit moins fort au bord de l’eau, mais en cas de cyclone ? de forte marée? autres?
L’idéal pour moi serait ça : vue de la terrasse....avec une barque sur la plage

https://www.movehub.fr/wp-content/uploads/2017/03/Madagascar.png

Votre expérience des quartiers de Diego?

Bonne journée,
joel

Euhhh...
Donc déjà Joel, je vous rassure... si vous avez l'intention de vivre à l’endroit de la photo (quartier Cure, route de l'Université je suis à 99% sùre !) vous ne tiendrez pas longtemps... que ce soit en bord de plage ou sur les hauteurs, le Varatraza vous rendra la vie impossible 6 mois par an... et  la saison des pluies vous aurez une pluie battante sur vos fenêtre...
C'est de ce coté qu'on s'installe en général quand on arrive à Diégo... face au Pain de Sucre... et que l'on fuit quelques mois après vers des quartiers plus abrités...
J'ai habité 3 maisons sur 5 face au pain de sucre.... je suis du genre tenace, loll... et j'ai fini par me réfugier du coté du quartier de Scama où je n'avais de vue "choisie"... mais un peu plus la paix, moins de poussière, et surtout, pas de vent de face !!!

Ensuite, j'ai choisi de quitter Diégo pour la route d'Abilobé, non loin de l'embranchement de Joffreville... vue sur la montagne des français, joli terrain, très grande maison (mais j'ai toujours de grandes maisons) avec surtout une immense terrasse où je vivais la plupart du temps... les grandes terrasses sont rares à Diégo où la plupart des maisons ressemblent  des coffres forts !

Pour répondre à Papydeb...
Mes 5 logements sur Diégo étaient des locations... vides....
Je suis arrivée avec deux containers pour un total de 120M3... et quasi pas de meubles...
En fait, je n'aime pas les meubles (mon coté "harmonie japonaise")... et j'en ai très peu, hors ceux que je conçois et qui ne sont pas très pratiques pour faire du rangement !!! :(
La quasi totalité de mes containers était composée d'objets de collection (surtout africains... je vis dans un vrai musée), des livres et de la jolie vaisselle... une voiture et une moto de collection... tout notre équipement de plongée sous marine...

A l'origine je devais vivre en site isolé, à 3/4 heure de bateau de Diégo où j'ai acquis un peu plus d'un hectare (foret primaire, crique personnelle) ... une partie de ma maison y est construite...  j'ai du faire un choix il y a quelques mois entre finir cette maison et choisir un autre lieu... et j'ai choisi de partir de Diégo pour Nosy Be...
Je ne pense pas finir ma construction... peut être la transformer en lieu de villégiature... ou pas... j'ai un bail de 92 ans...que je garde...
On verra !!!

J'ai acheté (sous bail emphytéotique), un hectare à Nosy Bé... 99 ans encore... avec une construction inachevée que je transforme actuellement pour qu'elle soit à mon goût... avec d'immenses terrasses et aucune fermeture !!!
Comme je n'aime pas vivre près des autres, je pense acquérir un autre hectare attenant au mien, histoire d'avoir la paix !

J'ai organisé mes divers déménagements toute seule à Madagascar... et celui de Nosy Bé a été le plus ardu car il m'a fallu 6 camions de 20 tonnes pour le mener à mien, plus mon camion perso et mon 4X4... (j'ai déménagé toute ma pépinière)... et il fallait que je le finisse avant les premières pluies car la route sera impraticable...
Mais comme j'ai 14 salariés... je n'ai pas eu trop de soucis de main d'oeuvre...et au final, pas trop d'ennuis avec les camions...
Quelques soucis avec les barges parce qu'une seule fonctionne pour les gros camions...
Mes ultimes affaires devraient arriver en fin de cette semaine... ouf ouf ouf !!!

J'ai toujours été très déçue de mes diverses locations... notamment parce que les propriétaires ne s'occupent pas de leur biens et ne tiennent pas leurs engagements...
J'ai donc vécu en permanence avec des fuites d'eau... ce qui n'est pas le top pour mes livres et mes objets...
Gageons que dans ma nouvelle maison où j'ai pris le problème des futures fuites à bras le corps, je ferai mieux que les autres !!!

Voili Voilà... :cool:

Joel... mon conseil du jour...
Quand vous louez à Diégo... faites une inspection très poussée lors de l'état des lieux... n'hésitez pas à aller sur le toit (vous y découvrirez plein de papier bitumeux décollé car ils ne savent pas le poser)... marquez tout...
N'hésitez pas à demander des engagements des propriétaires écrits, devant le fokontany si possible... n'ayez aucun scrupule à vous plaindre à la moindre occasion... ne laissez rien passer, surtout pas les fuites d'eau !
Vous ne récupérerez jamais vos cautions... c'est un fait... car la mauvaise foi sera de mise avec pas de recours raisonnable en vue !!!

Je suis heureuse d'être à présent chez moi... et je fais craquer mon entrepreneur de Nosy Bé car je ne laisse rien passer... et je ne paye rien d'avance bien entendu !!!

Lys de Nosy Bé :

Joel... mon conseil du jour...
Quand vous louez à Diégo... faites une inspection très poussée lors de l'état des lieux... n'hésitez pas à aller sur le toit (vous y découvrirez plein de papier bitumeux décollé car ils ne savent pas le poser)... marquez tout...
N'hésitez pas à demander des engagements des propriétaires écrits, devant le fokontany si possible... n'ayez aucun scrupule à vous plaindre à la moindre occasion... ne laissez rien passer, surtout pas les fuites d'eau !
Vous ne récupérerez jamais vos cautions... c'est un fait... car la mauvaise foi sera de mise avec pas de recours raisonnable en vue !!!

Je suis heureuse d'être à présent chez moi... et je fais craquer mon entrepreneur de Nosy Bé car je ne laisse rien passer... et je ne paye rien d'avance bien entendu !!!

Euhhh...
Donc déjà Joel, je vous rassure... si vous avez l'intention de vivre à l’endroit de la photo (quartier Cure, route de l'Université je suis à 99% sùre !) vous ne tiendrez pas longtemps... que ce soit en bord de plage ou sur les hauteurs, le Varatraza vous rendra la vie impossible 6 mois par an... et  la saison des pluies vous aurez une pluie battante sur vos fenêtre...
C'est de ce coté qu'on s'installe en général quand on arrive à Diégo... face au Pain de Sucre... et que l'on fuit quelques mois après vers des quartiers plus abrités...
J'ai habité 3 maisons sur 5 face au pain de sucre.... je suis du genre tenace, loll... et j'ai fini par me réfugier du coté du quartier de Scama où je n'avais de vue "choisie"... mais un peu plus la paix, moins de poussière, et surtout, pas de vent de face !!!

Ensuite, j'ai choisi de quitter Diégo pour la route d'Abilobé, non loin de l'embranchement de Joffreville... vue sur la montagne des français, joli terrain, très grande maison (mais j'ai toujours de grandes maisons) avec surtout une immense terrasse où je vivais la plupart du temps... les grandes terrasses sont rares à Diégo où la plupart des maisons ressemblent  des coffres forts !



Merci pour les conseils, je (nous) suis preneur
Votre expérience des quartiers de Diego? vos recommandations?
Avez-vous des infos sur l'agence Diana? ou une autre?

fuites d'eau (plomberie)  ou infiltrations (toiture, enveloppe du bâtiment) ?

Merci, pour votre temps & bonne soirée,
Joel

Voici un exemple: bord de l'eau
http://www.diego-suarez-immobilier.com/wp-content/uploads/2018/05/vente-villa-face-pain-de-sucre-diego-2-500x375.jpg
http://www.diego-suarez-immobilier.com/wp-content/uploads/2018/05/vente-villa-face-pain-de-sucre-diego-1-500x375.jpg


vue sur l'eau, la baie
http://www.diego-suarez-immobilier.com/wp-content/uploads/2014/07/579979-500x333.jpg

ou ça !
http://www.diego-suarez-immobilier.com/wp-content/uploads/2018/02/vente-villa-deux-appartements-diego-suarez-1-500x375.jpg
http://www.diego-suarez-immobilier.com/wp-content/uploads/2018/02/vente-villa-deux-appartements-diego-suarez-3-500x375.jpg

C'est bien beau les belles vues... mais comme le dit Lys le vent, la pluie et autres embruns peuvent parfois regretter de ne pas être un peu plus ... "abrité". Pour ma part, j'avais construit un petit village comprenant deux bungalows pour les amis, deux garages pour les voitures un abri pour le groupe et le quad, un château d'eau, un atelier et une grande maison avec une terrasse de 16 m² au bord d'un lac de l'autre côté du village avec ma mini jungle qui rengorgeait de plantes mystérieuses comme ces fruits comestibles qui pendaient directement sur les troncs et ressemblaient à des olives mais en grappes.
Quand je me mettais assis au bord du lac avec les pieds dans l'eau des poissons minuscules venaient me chatouiller les orteils. Tous les matins dès les premières lueurs de l'aube, les pêcheurs en pirogue passait non loin de la maison pour aller à la mer éloignée de 200 mètres derrière la dune et quand ils revenaient il suffisait que je leur demande misy loka? et s'ils avaient attrapé un beau thon rouge ou des trois dents ou encore des camarons, ils pouvaient compter sur moi pour le leur acheter car à midi j'avais toujours la table pleine de convives à savoir mes deux ouvriers permanents Tonga et Rasaka,  ainsi que le charpentier Monsieur Emile qui ne travaillait qu'au forfait quand il n'avait pas bu et qui travaillait admirablement le bois et naturellement mama ny cambana avec sa poitrine généreuse qui nous faisait la cuisine et qui ne comprenait pas un mot de français mais était toujours en action avec le sourire et repartait tous les jours avec les restes de la cuisine pour en faire profiter sa tapée de marmots.
C'était la belle vie jusqu'au jour où les vols ont commencé... un convertisseur, le moteur du bateau (un Yamaha tout neuf), la batterie du quad etc. J'ai embauché six gardiens de nuit qui dormaient dans la maison du gardien  au lieu de surveiller pendant que je dormais et qui ont démissionné tous les six quand j'ai ôté le lit dans la maison du gardien...
Comme il y avait une grande maison à vendre en périphérie de la ville distante de 10 km je n'ai pas hésité et j'ai acheté cette maison 50 000 € plantée sur près d'un hectare de terrain et j'ai fais arracher tout ce que j'avais construit près du lac pour en refaire des garages près de la maison que j'ai acheté. Je n'ai laissé sur le terrain en brousse que la trace de mes pas en partant ainsi les voleurs ne pouvaient plus rien emporter.

Voici quelques images des premières constructions que j'ai réalisé près d'un lac puis d'une série d'images de la maison que j'ai achetée également près d'un lac non loin de la mer.
https://preview.ibb.co/eg6VgL/10.jpg
https://preview.ibb.co/ekbkFf/11.jpg
https://preview.ibb.co/iDV1o0/13.jpg
https://preview.ibb.co/m0dbML/14.jpg
https://preview.ibb.co/kz4paf/15.jpg
https://preview.ibb.co/fhKBo0/16.jpg
https://preview.ibb.co/nn8Xvf/1.jpg
https://preview.ibb.co/hub2vf/2.jpg
https://preview.ibb.co/gON9af/3.jpg
https://preview.ibb.co/dYrAFf/4.jpg
https://preview.ibb.co/jnDkgL/6.jpg
https://preview.ibb.co/hOQy1L/7.jpg
https://preview.ibb.co/bOTCT0/8.jpg
https://preview.ibb.co/etPagL/9.jpg

Pour tenter de vous répondre le plus honnêtement possible...
Toutes les maisons que vous me montrez, non seulement je les connais, mais je connais pour la plupart leur propriétaire... même si elles sont en agence... lolll... et dans toutes, ce sera l'enfer... mais c'est le prix de cette vue...il vous faut peut être vous en enlever l'envie après tout... et avoir cette expérience, vent, poussière, pluie... et qui sait, peut être la supporterai vous très bien !

Concernant le bord de plage... sachez que la plage que vous nous montrez est "fadi"... tabu !

Ce n'est déjà pas une plage de sable fin mais une ancienne mangrove avec un sable-boue où l'on s'enlise... très désagréable et il faut faire 500 mètres de marche sur des débris de toute sorte pour avoir l'eau au genoux...
Ensuite, c'est une plage de sacrifices rituels... où l'on égorge à volonté les zébus... vous n'aurez pas un week end tranquille...
C'est aussi une plage où toute la population se réunit régulièrement pour des bains rituels... et de grandes messes... il y a beaucoup de passages...
La saleté de ce bord de mer est repoussante... et en plus il faut faire attention à tout car on ne sait jamais si on ne bouscule pas une offrande... et pas question de faire une promenade avec votre toutou préféré... ils sont interdits... et gare à eux si jamais ils s'échappaient !
Et ne croyez pas aller à la nage au Pain de Sucre... Les courants sont traîtres et l'île est dotée d'un des fadis les plus durs de la région...
Coté sécurité, ce sont des endroits qui attirent la convoitise, bien entendu... mais perso je n'ai jamais eu de soucis... il faut dire que je suis insomniaque et que j'ai aussi 5 chiens !
Comme dans beaucoup d'endroits, Diégo fonctionne par îlots...
J'ai par exemple vécu à Scama, un des quartiers qui a la plus mauvaise réputation à cause de ses bandes de forroches notamment... et je n'ai pas eu de soucis, même en rentrant tard le soir... et je n'étais pas en bord de nationale... En fait, mon pâté de maisons était un îlot de sécurité dans un quartier très difficile...
Difficile donc de vous dire si vous serez en sécurité plus ici que là-bas... mais bon... moi j'ai toujours évité le centre ville, les quartiers périphériques comme Ambalavola, Chicago (un nom bien porté paraît il !!!), les zones des marchés...

Concernant l'agence de Diana... qui est sur ce site et dont je connais bien le responsable, Jean...
Il propose les maisons qu'on lui propose à la location... mais ne sera jamais un intermédiaire entre vous et les propriétaires en cas de soucis ou pour négocier quoi que ce soit...
L'autre agence, je ne la connais pas trop... ils font plutôt de la vente il me semble ou propose des résidences qu'ils construisent eux... dans de petits ensembles... ce qui ne me convient pas... d'autant qu'après quelques temps, en général, les parties communes partent "en sucette"...

Mon conseil du jour :
Ne vous engagez pas de suite dans une location... préférez une location courte durée meublée afin de pouvoir la quitter si une belle opportunité se présente, ce qui ne manquera pas d'arriver car "Tout le monde quitte Diégo"... surtout ceux qui ont les moyens de mettre un, voire des millions d'ariary dans une location...
Fuyez tout ceux qui vous proposent une location en euros !! Déjà ce n'est pas légal et çà en dit long sur la suite... et est de mauvaise augure...

Mettez une annonce à l'Alliance française, au Score et chez Madaoufi (des amis indiens chers à mon cœur)... parlez en autour de vous... et visitez, négociez (tout se négocie à Diégo)... et ne laissez rien passer comme je vous l'ai dit plus haut...
Ne vous laissez pas enfumer par de beaux discours et promesses... les propriétaires et loueurs ne sont pas vos amis... et faites des bails courts... un an...

Bien à vous
Lys

Roohhh Madagaston... ta maison me fera toujours délirer...
Elles est trop trop craquante...
Je ne tarderai pas à vous mettre des photos de la mienne à Nosy Bé...

Merci beaucoup Lys de Nosy Bé et Gaston de Mahanoro pour toutes ces informations et conseils précieux... <3

Il y a déjà beaucoup faits concrets et détaillés et de chiffres précis qui permettent de bien comprendre. Je note bien les conseils sur le fait de louer ou acheter, ou construire. En effet, c'est une des questions un peu initiales que je me pose actuellement.

Le domaine de Gaston me paraît être un domaine un peu de rêve. Les photos montrent, au delà de l'étalage de ses matériels roulants :D (second degré hein ! ), non seulement la qualité et beauté des aménagements et constructions qui peuvent être faites, mais aussi  comment est organisée la sécurité de l'ensemble... Et quel niveau de précaution il faut prendre...

Nous attendons donc avec impatience les photos de Lys... J'espère vivement qu'il vous reste quelques photos de Diégo, voire beaucoup même, et que vous pourrez nous mettre des photos récentes de Nosy Bé.

Bien que cela dépende bien entendu de la situation géographique, je me demande fortement, à combien revient un hectare de terrain à Madagascar.

Et il me semble qu'un hectare de terrain est un peu un minimum standard pour un expat là-bas... Cela est-il vrai, et est-il facile de trouver un terrain de cette superficie ?

En tous cas, mille mercis... C'est un vrai plaisir utile de vous lire ;)

Ici à Mahanoro j'ai acheté pour mon fils quatre terrains à bâtir à moins de 100 m de chez moi car c'est un coin isolé et tranquille et comme les gens avaient besoin d'argent j'ai profité de l'occasion et je me suis dit que les terrains ça ne mangeaient pas de pain et qu'on pourrait toujours les revendre.
Il y a de l'eau en sous sol à moins de 3 mètres et en haut des terrains il y a du sable blanc pour construire ce qui ne gâte rien. Pour l'instant ce sont les zébus qui rasent les terrains pour les maintenir propre. le lac se trouve à moins de 50 mètres et l'océan à environs deux cents mètres.
Il est possible d'acheter du poisson ou des fruits de mer frais tous les jours au bord de l'océan. Il y a également le canal des Pangalanes à un jet de pierre ainsi que le Mangoro un fleuve avec une embouchure de un ou deux km.
Donc que ce soit les civelles, les bichiques, tilapias ou autres poissons et fruits de mer on est gâté. D'autant que c'est une des régions les plus verdoyantes de la Grande île car il pleut souvent la nuit et le jour il fait beau.
Bien entendu on trouve des terrains à tous les prix mais il faut tomber sur l'occasion et si on ne veut pas débourser des sommes folles, il suffit d'acheter un bout de terrain et d'y construire selon son envie et ses moyens et pour ce faire il suffit d'offrir quelques billets doux au maire et c'est dans la poche... à part dans les grandes villes où c'est naturellement plus compliqué et où il faut un permis de construire en bonne et due forme. D'autant que pour deux ou trois € par jour de travail on trouve de la main d'oeuvre à volonté. Bien entendu il faut être derrière pour contrôler ou pour guider les bonnes volontés.
https://www.expat.com/fr/immobilier/afr … batir.html

Merci de votre réponse Gaston de Mada...

Je ne savais pas qu'on pouvait trouver de l'eau douce à 3 m de profondeur en bord de mer. J'aurais au moins appris quelque chose aujourd'hui.

Concernant la tranquillité, j'entends sécurité, "isolé" peut signifier sécurité. En effet, on ne subit pas la pression démographique environnante. Donc pas de risque de squatérisation, ou d'envahissement rampant de son domaine par la foule des autochtones du coin.

Des gens me disent aussi que "isolé", ce n'est pas sûr, car on pourrait être attaqué par des brigands et personne autour de nous pour nous défendre ou les intimider. Nous serions que quelques personnes, moins que les doigts d'une main, à défendre une grande superficie.

Je ne me souviens plus  :huh:  de votre avis sur le sujet, Gaston de Mada, ou les autres...

En fait j'ai toujours habité en dehors des agglomérations, que ce soit en France ou ici et quand on habite en pleine brousse les voleurs ne préfèrent pas se risquer dans des endroits qu'ils ne connaissent pas bien. A chaque fois que j'ai eu à subir des vols c'était des personnes qui connaissaient très bien l'endroit où j'habitais car ils y travaillaient et avaient donc des repères bien marqués.
Quand bien même que vous habitiez dans un quartier très sécurisé, si votre gardien entend des bruits suspects la nuit qui ne sont pas habituel, neuf fois sur dix il tirera la couverture sur sa tête et ne bronchera pas de peur de recevoir un coup mal placé. :sleep

Magnifique boiserie :top:
https://preview.ibb.co/dYrAFf/4.jpg

C'est le domaine du gentleman farmer de Mahanoro. :cool:  :top:

https://img.scoop.it/Yb3e31WzFL9dOFP2-EEVUDl72eJkfbmt4t8yenImKBVvK0kTmF0xjctABnaLJIm9

Je me garderai bien de pulvériser le moindre produit chimique sur mes plantations. Même l'invasion de mouches blanches sur les feuilles de papayer je les enlève soigneusement avec un peu de vinaigre et si d'autres insectes viennent brouter mes feuilles d'agrumes, que grand bien leur fasse car je garde soigneusement tous les pépins de tous les fruits que je refais germer avec plus ou moins de succès comme par exemple les kakis dont trois noyaux ont germés après un séjour de trois mois dans une glacière en compagnie de boissons fraîches renouvelées chaque jour.

Pour les photos il faudra attendre que je déballe mon gros pc car elles sont dessus... et pour Nosy Bé, que mes travaux soient plus avancés... on est perfectionniste ou pas !!! loll

Pour acheter de grosses superficies, même ici, il faut savoir s'éloigner de la ville (ou alors tomber sur l'occasion du siècle)... Je pense qu'aujourd'hui la norme serait plutôt de 600M2 à 2000 M2... bien trop petit pour mon agoraphobie latente !

Mon terrain d'un hectare en site isolé à Babaomby est idéalement situé entre deux ravines qui le délimitent... si j'avais voulu je pouvais acheter 200 hectares... mais bon... même moi je sais "être un peu raisonnable"!  :D ... Ceci dit... tous les terrains autour de moi ont été vendus à des belges qui n'ont jamais mis les pieds à Madagascar il y a une dizaine d'années... sur plan... et sont inconstructibles, loll...
Seul le mien sort du lot avec ses 100 mètres de bord de mer, son rocher "observatoire à baleines)... et est en dehors des éboulis...
Il y a beaucoup d'eau douce... d'ailleurs on voit les résurgences de sources quand on se promène sur le plateau "herbeux" dans 30 cm d'eau...

A Nosy Bé, pour avoir des terrains aussi importants que le mien il faut savoir s'éloigner de la ville...
Je n'ai pas choisi le bord de mer... Pour avoir déjà vécu une grosse alerte au Tsunami à Tahiti (qui bien heureusement s'est bien finie) je veille toujours à m'éloigner un peu de la plage ou d'avoir une belle hauteur à proximité (ce qui fait bien rire mon mari, mais bon, on a les phobies qu'on peut !!! ahahah).
Ensuite, le bruit des vagues peut devenir lancinant à force et bord de plage sous entend passages, piques niques des familles le week end...
Mon terrain est situé idéalement sur une petite colline à 1 km à vol d'oiseau d'Ambatoloka... derrière des champs de cannes à sucre... je vois la mer sur 90° et l'île de Madagascar au loin... J'y ai des manguiers centenaires et plein de sortes de fruitiers... de l'espace pour ma pépinière, planter mes fleurs...
Je construis des maisons aussi pour les ouvriers venus de Diégo avec moi... je gage qu'à 10, si nous sommes attaqués, ils nous défendront... mais bon pour attaquer une propriété aussi "habitée"... il faut avoir un vrai objectif ou un réaliser un contrat...
Je ne crois pas être un objectif... un de mes voisins "lointain" à 3 hummers et une propriété entièrement électrifiée... je le crois plus tentant que moi !
Quant à faire l'objet d'un contrat... loll...euhhh... je dirai que pour l'instant, je ne crois pas gêner ceux qui pourraient en mettre un sur ma tête... en tout cas pour l'instant !

A Tahiti ma maison n'avait pas de clés...
J'avais 3 chiens qui dormaient dans la maison dont un dans ma chambre...

Ici j'ai 2 clés... pour notre chambre et celle de ma fille... ce sont les seules fermetures...
Mes 5 chiens seront la nuit sur ma grande terrasse "cuisine, salle à manger, salon, bibliothèque..."
Qui z'y viennent !!! :lol:

madagaston :

Je me garderai bien de pulvériser le moindre produit chimique sur mes plantations. Même l'invasion de mouches blanches sur les feuilles de papayer je les enlève soigneusement avec un peu de vinaigre et si d'autres insectes viennent brouter mes feuilles d'agrumes, que grand bien leur fasse car je garde soigneusement tous les pépins de tous les fruits que je refais germer avec plus ou moins de succès comme par exemple les kakis dont trois noyaux ont germés après un séjour de trois mois dans une glacière en compagnie de boissons fraîches renouvelées chaque jour.

Pour les mouches blanches, tu peux pulvériser aussi du "savon de Marseille" (sans javel) mélangé à de la cendre blanche... ou mettre de la glue sur le tronc de tes papayers... Ce sont les fourmis qui élèvent les cochenilles...
A la saison des pluies les cochenilles disparaissent, sauf sous les feuilles de cocotiers qui les protègent... si tu veux moins de cochenilles, il te faut enlever tous tes cocotiers... mais bon !!!!

Moi non plus je n'utilise aucun produit chimique, même réputé "bio"... à cause de mes abeilles... et parce que je compte sur la résistance de mes plantes avant tout !

Merci Lys pour le conseil, je vais mettre le savon de Marseilleu (avé l'accent) sur la liste de courses de ma femme qui va aller en début de semaine prochaine faire les courses au supermarché (à 520 km aller-retour). Ben quoi? il faut assumer quand on vit dans la brousse et voici le message que je viens d'envoyer à Jean pierre notre financier belge qui m'a envoyé un mail avec une histoire de la BCE qui va prendre conseil chez BlackRock – 6 300 milliards de dollars sous gestion dans 100 pays – c'est un fonds d'investissement privé, le plus gros au monde, dont le siège est aux Etats-Unis.
Heureusement que j'ai 100 kg de viande sur pied
                                                 dans mes clapiers
                                  Que je produits mes choux
                      ce qui vaut plus que tous les bijoux
          Et si les autres sont obnubilés par l'argent 
     J'ai l’immense bonheur de cultiver mon arpent

https://si2.photorapide.com/invites/photos/2018/10/19m039.jpg

Une photo de mon terrain en site isolé à Babaomby à 3/4h de bateau de Diégo...
Là le bord de plage avec au fond le rocher observatoire à baleines....

https://si2.photorapide.com/invites/photos/2018/10/19i0mk.jpg

Autre vue, du chemin qui descend de ma maison... Diégo est au fond sur la gauche...

Mais c'est un vrai paradis Lys... il n'y a plus qu'à...
Ici le bord de mer est plutôt agité et il n'est pas question de vouloir y nager car on y risquerait sa vie je crois... en tout cas l'idée ne me viendrait pas d'essayer.
D'ailleurs ce ne serait pas la première fois qu'un pauvre pêcheur y laisse sa vie en essayant de se battre contre vents et marées. Mais il y a des jours aussi où l'océan est un peu plus calme et la mer est d'émeraude.

Heureusement que j'ai 100 kg de viande sur pied
                                                 dans mes clapiers
                                  Que je produits mes choux
                      ce qui vaut plus que tous les bijoux
          Et si les autres sont obnubilés par l'argent 
     J'ai l’immense bonheur de cultiver mon arpent

Il faut de la bouteille pour comprendre ce que vous dites Gaston de Mada...
Quand on est encore jeune et qu'on a la chance d'être friqué, on veut gagner encore plus... Devenir un Bill Gates... Et les banquiers et autres financiers nous proposent d'investir, dans des affaires mirobolantes et rentables... En fait ils nous plument jusqu'au slip...

A titre personnel, j'ai perdu beaucoup, beaucoup d'argent comme çà... Je les ai traînés en justice... Je n'ai rien récupéré... Et même les enquêteurs et juges en rougissaient de se retenir de pouffer de rire, quand je témoignais du comment je me suis fait arnaquer...

Après moultes péripéties, totalement hors sujet ici, j'en conclus qu’effectivement, c'est cultiver moi même mon propre arpent que j'ai à faire. C'est une image pour moi. Ce n'est pas aussi étincelant que les promesses des rois de la finance, mais je sais que j'y récolte les fruits de mon propre travail, et j'en sors aussi et surtout le bonheur de l'avoir fait moi-même.

C'est pour cela d'ailleurs que je vais aller à Mada, non pas pour investir, mais pour m'investir...

Waou c'est magnifique !  :heart:
Ca change des posts habituels, merci  :top:

Merci beaucoup Lys de Diégo et Nosy Bé pour vos rares et belles photos... de vos terrains :D !

Ce qui est rare et beau de surcroît est cher, mais cela nous donne déjà une bonne vision concrète de la réalité.

Je retiens bien les conseils... Pas trop proche de la plage du fait du bruit des vagues, des promeneurs, et des risques liés aux tsunamis. Oui, certains peuvent croire qu'il n'y aura pas de tsunami de leur vivant, mais si çà arrive avant votre mort, eh bien vous êtes foutus !

Assez loin de la ville pour avoir une suffisante superficie... Oui, car une grande superficie en ville, je ne sais pas où çà se trouve raisonnablement sur cette terre. Et une grande superficie proche de la ville, je pense que c'est très difficilement défendable. Risques d'envahissement rampants, du fait de la démographie, regards curieux de la foule de passants au début, regards qui deviendront pour certains envieux, voire pire par la suite. Non Lys, vous n'êtes pas agoraphobe, vous êtes expérimentée !

Ce que je trouve admirable chez vous c'est que vous soyez venue à Nosy Bé avec vos 10 ouvriers. Bien entendu ce sont déjà des ouvriers qualifiés, vous avez vos hommes, et c'est aussi du social. Admirable je dis !

Ce que je voudrais aussi atteindre un jour, c'est votre organisation, ainsi que celui de Gaston je crois, où vous ne semblez pas habiter dans un bunker. Je trouve caractéristique sur les Hauts Plateaux, ces maison entourées de murs qui se prétendent plus infranchissables que la ligne Maginot, et des grilles métalliques sur toutes les portes et fenêtres. Sur des photos des années 1970, ce genre de choses n’existaient pas.

Question Lys de Nosy Bé, votre propriété de Diégo, vous l'avez vendue ou vous en gardez la propriété sans plus l’occuper ?

Et puis, vous répondez à mes questions bien sûr si vous le voulez bien, à titre de curiosité, votre voisin qui a plusieurs Hummers, est-ce un Malgache politicien de Tana, ou est-ce un Européen qui débarque avec des millions de dollars ? Non pas pour le "cibler" :D, mais juste pour comprendre un peu mieux les typologies de comportement des personnes à Madagascar. ;)

Merci, et pardon, c'est un peu long tout çà ;)

En parlant de gains et d'argent,
Pour ma part, j'ai "joué" 200 € à la bourse en achetant des options d'actions Mastercard et Weyerhauser chez E-toro le 06 septembre de l'année dernière.
Puis j'ai revendu pour 46,95 € le 16 février de cette année puis 153,04 € le 3 mai, puis 178,00 € le 3 mai également et enfin 95,40€ le 08 mai et il me reste encore disponible 27,41$ que je leur laisse en cadeau car ayant eu beaucoup de chance en pratiquant l'effet levier 5x et sachant qu'à chaque retrait que j'effectuait E-toro prenait une commission de 25$. Donc j'ai regarni mon compte Paypal de 473,39 € au total. Et je ne recommencerai plus jamais ainsi je ne pourrai rien perdre. Chacun peut tenter la chance un jour mais si on gagne une fois, il faut savoir qu'il ne faut pas se prendre pour un génie car les lois du hasard n'ont rien à voir ni avec son intelligence ni son instruction et  il n'y a que l'investissement personnel qui peut nous apporter satisfaction et parfois même du bonus.
Ma femme a eu moins de chance que moi car elle a acheté en même temps trois oies et un jars et naturellement une des oies a pondu de gros œufs mais un boa énorme a, selon elle, gobé ses œufs... :sosad:

Papy auriez-vous confié vous aussi votre argent à une certaine Madame Chantal qui avait une agence de change?
Car de nombreux vazaha on perdu beaucoup d'argent en plaçant leur € et je ne crois pas qu'ils recommenceront car le système à la Madof a désormais peut de chances d'attirer de l'argent... même à Madagascar.

Mon voisin qui a les 3 Hummer (un rose bonbon pour sa femme, un blanc et un noir) est un vazaha, très sympa au demeurant... Chambres d'hôtes de luxe, Catamaran pour des croisières... je crois qu'il est aussi partie prenante du golf de Nosy bé...

Papy Deb... sachez que j'ai extrêmement de mal à envisager de vendre un de mes biens, surtout s'il y a de la terre autour... pas de soucis avec les apparts qui ont toujours juste été de purs investissements...
Mon mari n'a pas ce genre d'attachement à un lieu ou un bien... mais comme il fond si je pleure :sosad:  :heart: !!!
Quand j'ai vendu ma villa sur les hauteurs d'Ajaccio, çà a été un vrai drame... et d'ailleurs je l'ai vendue, moins chère, à un couple d'amis... en leur recommandant de "beaucoup l'aimer"...
Donc non, mon terrain de Babaomby n'est pas à vendre à priori... même si je pense sincèrement que je ne pourrai pas poursuivre ma construction inachevée.. la distance qu'il y a entre Diégo et Nosy Be m'en empêchera...
Et puis construire pour quoi ? Pour un ou deux week end par an ?
Ce sera le plus grand renoncement de ma vie... mais au moment de faire le choix ultime, oui j'ai abandonné ce projet pour un autre plus viable... et qui sera plus accessible l'âge venant...

Ma fille n'aime pas trop ce terrain... une ado n'a pas la passion des isolats... mais qui sait... j'aurai peut être un petit enfant qui l'aimera !
Il me faudrait une autre vie !!!

Dès que je récupère ma tour je pourrai mettre d'autres photos de Babaomby...
J'ai une relation particulière avec ce terrain... une de mes amis m'a dit un jour en le visitant qu'il me ressemblait !!! Étonnant non ?

Non Gaston, je n'ai pas eu le bonheur :D de connaître Madame Chantal, ni Madame Claude d'ailleurs ;) :D. Quand je me suis fait avoir, j'étais loin de penser à m'expatrier à Mada ou ailleurs. j'ai été ciblé, peut-être des fuites et complicités dan ma propre banque à Paris, par des gens du type de loups de Wall Street. Qui prétendaient avoir créé un start up financière à Londres, et qui avait donc des produits d'investissement innovants et extrêmement rentables et patati et patata étincelants, bref...

Je sais maintenant que je ne vais pas "investir" mon capital en le confiant à quiconque qui le ferait fructifier. Que ce soit des banquiers de Paris, Londres, New York, Hong- Kong ou que n'en sais-je... Que ce soit des entreprises locales, qui arrivent à monter des affaires en quelques semaines, allant de domaines très variées et simultanées, comme la vanille, les pierres, les terrains, entreprises localisées à Madagascar, Congo, Brésil, et autre pays exotique.

J'investirai moi même en m'investissant sur place... Sur place même, pas à distance. Et si çà marche, et je sais que çà prendra du temps et beaucoup de transpiration (sous le soleil des tropiques ;) ) je serai content et heureux. Et si çà marche pas, j'aurais au moins essayé. Et j'aurais au moins gagné le plus important, c'est le bonheur d'avoir agi par moi-même.
Et si vraiment çà ne marchait pas du tout, et je n'y crois pas, eh bien, j'aurais consommé mon capital en le dépensant pour vivre, pour poursuivre mon rêve (de créer et faire fructifier quelque chose), vivre comme un retraité, que de toutes les façons je deviendrai un jour... Un jour peut-être, dans l'exotisme...

mais comme il fond si je pleure :sosad:  :heart: !!!

...

Ça me fait rire... Et c'est tout mignon en même temps... Il est heureux, vous êtes heureuse Lys, et inversement...  :top:

J'arrive...  :lol:

LaurenceL :

J'arrive...  :lol:

Ben tu le sais ma tite Laurence, tu es ici chez toi....  :kiss:

PapyDeb :

mais comme il fond si je pleure :sosad:  :heart: !!!

...

Ça me fait rire... Et c'est tout mignon en même temps... Il est heureux, vous êtes heureuse Lys, et inversement...  :top:

Et vice et versa, loll !!! ;)

Hier soir avec mon mari nous avons bien rigolé dans mon projet d'installation de meubles dans notre nouvelle maison... nos deux seules armoires vont finir dans la cuisine pour y ranger de la vaisselle... va falloir transformer la penderie !
Comme je le faisais remarquer à mon tendre époux... avec le temps à Madagascar mon dressing s'appauvrit et comme il y a toutes les chances que cela s'aggrave avec le temps, nous trouvons un nouvel usage pour ces armoires esseulées.... :lol: vu que j'ai encore de beaux restes de vaisselle (dont nous nous servons très peu aussi il est vrai... me faisait il très justement remarquer à son tour !)...

Avec le temps, à Madagascar, nous finissons par nous débarrasser du superflu (presque... j'ai encore des résistances), des oripeaux ramenés de nos anciennes existences ailleurs...
Je crois que finalement, si je devais recommencer mon déménagement aujourd'hui avec mon vécu à Madagascar, il ferait la moitié de l'initial...
Bon ben, en attendant, va falloir que je trouve des solutions pour tout ranger... et c'est pas du tout gagné... :/

Moi aussi je mène la vie en rose à Madagascar:
Arth-rose
név-rose
cir-rose
fib-rose
ostéopo-rose

Voilà quelques nouvelles du front de mon aménagement à Nosy Be et les premières photos de mon joli domaine...
Tout est en travaux, maison et jardin... et çà change d'heure en heure...
Mais je garde bon espoir malgré ce jour la livraison de fenêtres qui avaient 5 cm en trop, pfffff.... :sick
[img]https://si3.photorapide.com/invites/photos/2018/10/268s8h.jpg[/img]

https://si3.photorapide.com/invites/photos/2018/10/26hh1m.jpg

https://si3.photorapide.com/invites/photos/2018/10/26qber.jpg

https://si3.photorapide.com/invites/photos/2018/10/26u6vv.jpg

le grillage que vous voyez a été posé pour mes chiens afin qu'ils ne divaguent pas sur tout le terrain et ailleurs, notamment ma pépinière...

Et à la demande générale, des bouquets de ma création

https://si3.photorapide.com/invites/photos/2018/10/26bgxg.jpg

https://si3.photorapide.com/invites/photos/2018/10/26gdk3.jpg

https://si3.photorapide.com/invites/photos/2018/10/26tuz5.jpg

https://si3.photorapide.com/invites/photos/2018/10/26wdxb.jpg

https://si2.photorapide.com/invites/photos/2018/10/26u61q.jpg

Voili voilààààà ;)

Malgré des images petites, le bouquets sont d'une magnificence mes amis !   :o  :kiss:

Les photos du domaine en construction montrent une certaine préparation, voire planification.

Moi, dans mon (petit) domaine en France, j'avais fait construire ma maison sur le terrain, et ce n'est qu'à ce moment là que je me suis rendu compte que pour compléter le tout, il fallait aménager le terrain et créer un jardin. Ce qui fut fait rapidement, mais en deuxième phase quand même ! ;)

Nouvelle discussion