Vivre aux Etats-Unis sans maîtriser la langue

Bonjour à toutes et à tous,

Une expatriation est une aventure, d'autant plus si l'on ne maîtrise pas la langue de son pays d'accueil. Nous vous proposons ainsi d'échanger des conseils pour vous aider à surmonter la barrière de la langue aux Etats-Unis.

Est-il possible de vivre aux Etats-Unis sans maîtriser la langue locale ?

Peut-on se sentir intégré sans parler la langue ?

Quelles sont vos astuces pour réussir à se faire comprendre au quotidien ? Quelles sont les réactions les plus courantes de vos interlocuteurs ?

Quelles sont les phrases et expressions utiles à connaître ?

Merci de partager vos anecdotes lors de votre expérience aux Etats-Unis avant de maîtriser la langue,

Priscilla

Aux USA, la langue le plus parlée est certainement l'Anglais, bien que l'Espagnol soit utilisé un peu partout.
A noter que la constitution Américaine ne fait pas état d'une langue officielle en particulier.

Dans la vie de tous les jours, lors des relations avec l'administration ou les hôpitaux, n'importe qui peut demander un interprète.
Dans les grandes villes, on peut passer le code du permis de conduire dans la langue de son choix.

Ici personne ne vous reprochera de ne pas parler Anglais parfaitement. L'important étant de se faire comprendre et de comprendre l'autre et demain sera toujours meilleur qu'hier.

Ne pas parler anglais aux US, oui au début on peut s'en sortir, surtout si on vient d'une communauté présente aux US, mais au bout d'un moment... Vous allez limiter vos options pour des jobs, les sorties aussi (cinéma par exemple), et puis simplement la communication en général, je pense qu'a un moment ne jamais comprendre ce qu'on vous dit c'est usant...

On peut s'en sortir avec un niveau minimum mais c'est toujours mieux d'avoir une compréhension car dans la vie de tous les jours y'aura pas forcément quelqu'un pour vous traduire.

Lorsque je suis arrivée aux US, je pensais que la maîtrise de l'Anglais était indispensable. Mais a l’époque je ne savais pas que je pouvais demander un interprète et j’étais tous les jours dans un milieu cosmopolite donc l'Anglais était la seule langue que nous parlions tous.
Depuis, j'ai découvert que ce n'est pas fondamentalement nécessaire, surtout dans les états avec une population majoritairement issue de l'immigration "récente", Asie, Mexique, Indonésie. Par contre, il faut savoir se créer un réseau dans la communauté dont on est originaire. Bref, si vous parlez Espagnol ou  Mandarin ou Cantonais, je pense que c'est plus facile, encore une fois, dans certains états ou villes.
Par contre, si on a des ambitions professionnelles précises qui impliquent de travailler avec des sociétés d'une certaine taille ou interagir avec des gens a un certain niveau, la je dirais que c'est obligatoire. Et plus on évolue au sein de la boite, plus c'est important car on se trouve souvent face a des gens qui ne connaissent que l'Anglais et peu ouverts a d'autres cultures. En tout cas, maintenant. Dans 10 ans, je pense que ce sera très différent car les nouvelles générations sont plus ouvertes sur le monde.

Concernant l'Espagnol, comme le dit Pescaraplace, non seulement il est utilisé un peu partout mais je trouve de plus en plus, notamment en Californie. A la télé (via internet), a la radio, dans les magasins, il y a fréquemment des pubs ou annonces en Espagnol. Je pense que ce n'est qu'un début et du coup je consulte les offres de cours car parfois je me dis que ce serait plus simple si je parlais un peu Espagnol....
Je me dis aussi que les US sont sur la voie de devenir un pays avec plusieurs langues comme il n'y a pas de langue officielle.

Pour revenir a l'Anglais, mon truc favori quand je ne connais pas le mot en Anglais, je prends le mot en Français et je le prononce a l’Américaine, et 3 fois sur 4, ça marche.... Quand ça ne marche pas, mes interlocuteurs me regardent comme si j’étais une extra-terrestre. Sauf si ce sont mes amis, alors la, ils se marrent et moi aussi. Certains font cas de rien et du coup un peu après, je réalise qu'ils n'ont pas compris mais n'ont pas osé le dire pour ne pas me mettre mal a l'aise. La confrontation n'est pas chose courante et pour beaucoup, ce genre de situation peut être de la confrontation.
Dans ce cas, je passe a la deuxième astuce, j'utilise soit la définition du mot en question avec des mots que je connais, soit je dis ce que ce n'est pas et la en général ça marche. Exemple: si je veux dire "grand" je vais dire "pas petit".

Il y a beaucoup d'expressions et elles peuvent changer d'un état a l'autre. Par exemple, si vous êtes dans le Midwest et que l'on vous demande si vous voulez un "Pop", la personne vous demande en fait si vous voulez une boisson gazeuse, appelée Soda presque partout ailleurs. Sur la cote Est les serveurs demandent souvent si on est "all set" ce qui veut dire "vous avez fini?"

Ne pas maitriser la langue est okay pour les jobs sans contact avec le public et peu qualifie. En revanche si vous etes standardiste et que vous devez prendre des coordonnees ou appeler des clients pour organiser un RDV, cela sera problematique. Dans certains quartiers de NYC, en plus de l'anglais, l'espagnol est obligatoire, voire meme le Chinois pour bosser dans un banque a Flushing par exemple. Le francais est rarement utile.

Bonjour

Voici mon expérience pour Miami.
Quand je suis parti y vivre, j'avais de bonnes notions d'anglais (2010).
A Miami, il y a des english centers. A l’époque, pour $5 par trimestre, on avait accès a des cours collectifs, plusieurs fois par semaine.
Cela m'a permis de progresser et de rencontrer des gens, français ou hispaniques.
J'ai postulé très vite dans un magasin d’électronique.
J'avais préparé mon entretien d'embauche via des sites internet.
J'ai été engagé et j'ai pu discuter avec les clients.
Parfois, comme c’était technique, je ne comprenais pas les mots, mais il y  avait toujours un autre vendeur avec moi et comme cela. en moins de 2 mois, je maîtrisais les mots techniques de mon activité.
En parallèle, j'ai voulu apprendre l'immobilier.
Je me suis inscrit au cours pour passer la licence. Comme, encore une fois, ce serait un vocabulaire particulier et inconnu, je lisais le chapitre du jour a étudier, la veille du cours. Comme cela, je saurais plus ou moins de quoi le prof allait parler.
Et cela a bien marche car j'ai eu ma licence au second examen.

On se fait tout un monde de l'anglais, mais finalement c'est une langue qui est beaucoup moins compliquée que le français, qui a beaucoup moins de mots et qui, surtout, reprend pas mal de notre vocabulaire.

Ce qui m'a beaucoup aidé, aussi, c'est la télé.
Alors toutes les émissions et les films, en anglais et sous titres en ANGLAIS.
Au début, j’étais largué car je n'avais pas le temps de lire tous les sous titres, mais a force j'ai fini par y arriver. Il faut lire tout ce qui vous passe sous le nez. Sans la lecture, je n'y serais pas arrivée.
Au final, je suis devenu "courant" et même si je fais des fautes, les gens voient combien d'effort je fais et le reconnaisse.

Concernant l'espagnol, j'ai appris dans la rue.
On commence par des petits mots et on arrive a faire des phrases....

Voila mon expérience, a Miami.
A Miami, la 3eme langue est le français, mais ce n'est pas suffisant pour décrocher un job sans l'anglais ou l'espagnol.

Il est tout a fait possible de vivre au US sans parler anglais. L'espagnol etant courant, ou (par ici) le Russe, les gens ne ressentent pas forcement la necessite d'apprendre l'anglais (exemple: le supermarche ne vends que des produits russes, la caissiere ne parle que russe, les client sont russes ou ukrainien...).
Cela dit, je trouve que c'est dommage car vous passerez a cote de pleins d'occassions, non seulement pour le travail mais aussi au quotidien. Aussi par respect, je trouve qu'il est important de parler la langue du pays d'acceuil.

Une maitrise parfaite de la langue n'est pas necessaire, surtout si vous prevenez votre interlocuteur, les gens apprecient l'effort. La phrase cles de mon pere a chaque debut de conversation avec la serveuse, caissiere etc... " I'm sorry, my english is not good. Can you speak slowly?". Les gens adorent !

Si vous voulez progresser, il y a pas mal de moyen mis a votre disposition, les High School et Community College offrent souvent des ESL Class (English as Second Language) a des prix raisonnable. Parfois meme les Recreation Centers de votre quartier offrent des cours. Pour ma part c'etait une combinaison de ESL Class et les dessins animes pour enfants. La television est un outils a la disposition de tous qui permet d'enrichir votre vocabulaire et d'apprendre un peu de slang et autres expressions courantes.

Stel83 :

Il est tout a fait possible de vivre au US sans parler anglais. L'espagnol etant courant, ou (par ici) le Russe, les gens ne ressentent pas forcement la necessite d'apprendre l'anglais (exemple: le supermarche ne vends que des produits russes, la caissiere ne parle que russe, les client sont russes ou ukrainien...).
Cela dit, je trouve que c'est dommage car vous passerez a cote de pleins d'occassions, non seulement pour le travail mais aussi au quotidien. Aussi par respect, je trouve qu'il est important de parler la langue du pays d'acceuil.

Une maitrise parfaite de la langue n'est pas necessaire, surtout si vous prevenez votre interlocuteur, les gens apprecient l'effort. La phrase cles de mon pere a chaque debut de conversation avec la serveuse, caissiere etc... " I'm sorry, my english is not good. Can you speak slowly?". Les gens adorent !

Si vous voulez progresser, il y a pas mal de moyen mis a votre disposition, les High School et Community College offrent souvent des ESL Class (English as Second Language) a des prix raisonnable. Parfois meme les Recreation Centers de votre quartier offrent des cours. Pour ma part c'etait une combinaison de ESL Class et les dessins animes pour enfants. La television est un outils a la disposition de tous qui permet d'enrichir votre vocabulaire et d'apprendre un peu de slang et autres expressions courantes.

Tous les russes et ukrainiens que je connais parlent anglais parfaitement. Seulement, si ce n;est pas necessaire, ils vont faire comme si ils ne comprenaient pas, tout comme il m'arrive de le faire avec des demarcheurs (je leur repond en allemand ou en francais).
"I'am  sorry, my english is not good. Can you speak slowly?" ne marche pas a NYC. Ils repeteront une fois la question de la meme facon que la premiere fois.

**

Je suis contente d'apprendre qu'il y a des Russes et Ukrainiens qui parlent anglais, je ne savais pas que c'etait possible ! Merci pour l'info ! Mais si vous lisez (attentivement) vous remarquer que je n'ai pas dit qu'il ne parlaient pas, seulement qu'ils n'eprouvent pas la necessite "d'apprendre", car dans leur travail, famille et communaute, l'anglais n'est pas important. Peut etre aurais-je du dire approfondir? Le titre est "la maitrise de la langue", baragouiner 4 ou 5 mots d'anglais ce n'est pas maitriser la langue. Avez-vous des origines russes et/ou ukrainienne pour vous sentir aussi vexe? Peut -etre que vous prenez cela trop personellement ?!

Comme 90% des gens qui parlent une autre langues, sachez que quand les telemarketer appellent on fait tous semblant de ne pas comprendre. Mais vous etes tellement ruse, vous avez du etre le premier a y penser !

Aussi merci de me renseigner que les US sont seulement represente par NYC, donc ce qui ne marche pas a NYC ne marche pas ailleurs?!
D'ailleurs quand mes parents ont visites NYC, a chaque fois leur serveuse est alle chercher le/la collegue qui parlait francais pour pouvoir les aider... ***

Tu es dans quel coin des USA, parce qu'ici sur Sacramento il y a aussi une grosse communauté Russe.
Je n'ai d'ailleurs jamais réussi à savoir précisément par quel moyen ils étaient arrivés à immigrer aux USA.
Autant te dire qu'ils ne sont ni milliardaires, ni des diplômés de grandes écoles. La seule chose que l'on m'a dit c'est qu'ils avaient été sponsorisés par des églises... ce qui me laisse perplexe.

Tu es dans quel coin des USA, parce qu'ici sur Sacramento il y a aussi une grosse communauté Russe.
Je n'ai d'ailleurs jamais réussi à savoir précisément par quel moyen ils étaient arrivés à immigrer aux USA.
Autant te dire qu'ils ne sont ni milliardaires, ni des diplômés de grandes écoles. La seule chose que l'on m'a dit c'est qu'ils avaient été sponsorisés par des églises... ce qui me laisse perplexe.


Je suis dans le nord-Est de l'Ohio, les russes que je connais sont macons, femmes de menages ou fille au pair/baby sitter. Les filles au pair sont arrivees avec des agences (pour travailler dans des familles russes/americains), et souvent se sont mariees avec des citoyens americains par la suite. Pour les autres je ne sais pas trop comment ils sont arrives, certains apres la dissolution du bloc U.R.S.S dans les annees 90, peut-etre en tant que refugies politiques?

Mais je suis d'accord, ils ne sont ni millardaires, ni diplomes de grandes ecoles...

Les russes que je connais sont agent immobilier, travaillent dans des restaurants avec une clientele anglophone, ont fait des etudes,....  Donner un avis different du tien ne veut pas dire agressivite.

stevenmika :

Les russes que je connais sont agent immobilier, travaillent dans des restaurants avec une clientele anglophone, ont fait des etudes,....  Donner un avis different du tien ne veut pas dire agressivite.

Oui c'est ca la beaute des U.S., ce n'est pas partout pareil. Il y a meme des Russes qui deviennent politiciens, architectes etc... Malheureusement parfois on parle en generalite parce que si on faisait du cas par cas on ne s'en sortirai pas. Tu ne dois pas etre familier avec la notion de statistique... J'espere sincerement que pas tout les Russes de ce pays sont macons ou femmes de menage et n'ont pas la maitrise de la langue anglaise...

En parlant de statistique tu peux verifier par toi meme les relations entre niveau d'etude/pays d'origine/profession. Il y a des gens qui dedient leur vie a faire ca, ca s'appellent etre statisticien et c'est un metier.

ussce :

Il y a beaucoup d'expressions et elles peuvent changer d'un état a l'autre. Par exemple, si vous êtes dans le Midwest et que l'on vous demande si vous voulez un "Pop", la personne vous demande en fait si vous voulez une boisson gazeuse, appelée Soda presque partout ailleurs. Sur la cote Est les serveurs demandent souvent si on est "all set" ce qui veut dire "vous avez fini?"

"all set" je pensais pas que c'etait plutot New Yorkais.

Si l'anglais n'est pas necessaire au debut, il est quand meme essentiel pour l'integration avec les anglophones.
De plus, je trouve ca cool de maitriser la langue principale du pays. Et par region ou ville, il y a le jargon qui fait qu'on se sent encore plus integre. A New York, il y a teeeellement d'expressions typiquement d'ici (en plus de l'accent particulier du New Yorkais). Je me rends compte que j'en utilise beaucoup et que les americains non New Yorkais me le font remarquer haha
Je ne dis plus "coffee" mais bien "kawfee" ou un "dawg" et pas "dog"  :lol:
Il est vrai que je parle beaucoup le slang d'ici. Mes amis le parlent tous et ca fait partie de mon langage hors du boulot.
Les fameux "i'm good" "you good"qui veulent dire un millier de choses. Ou encore le mot "mad" pour dire 'very" (i'm mad hungry).
Ou dire "brick" au lieu de "cold" quand on se gele dehors.
Et le fameux "dead ass" qui remplace "are you serious?".
Pour ma part, je ne suis jamais avec la communaute francaise (sauf sur ce forum), je m'eclate a apprendre la parler d'ici, le parler de la rue aussi. Je fais de meme en espagnol (comme je parle le "dominicain" couramment et qu'ici ils sont en majorite).
Ca enrichit et c'est ca que je cherche en vivant a l'etranger!

Et pour rebondir sur ce que disait Stel83. Les New Yorkais sont ainsi, que tu sois aimable ou non... NON ils ne vont pas repeter la phrase plus doucement. Ils repeteront de la meme maniere et a toi de comprendre.
Comme on dit ici "they buggin'!" :lol:

Aussi, a NYC, on reconnais un New Yorkais, car il dit "Houseton" pour "Houston", notamment si un touriste demande ou est Houston Street. La, on sait qu'on a affaire a un touriste.

Stel83 :
stevenmika :

Les russes que je connais sont agent immobilier, travaillent dans des restaurants avec une clientele anglophone, ont fait des etudes,....  Donner un avis different du tien ne veut pas dire agressivite.

Oui c'est ca la beaute des U.S., ce n'est pas partout pareil. Il y a meme des Russes qui deviennent politiciens, architectes etc... Malheureusement parfois on parle en generalite parce que si on faisait du cas par cas on ne s'en sortirai pas. Tu ne dois pas etre familier avec la notion de statistique... J'espere sincerement que pas tout les Russes de ce pays sont macons ou femmes de menage et n'ont pas la maitrise de la langue anglaise...

En parlant de statistique tu peux verifier par toi meme les relations entre niveau d'etude/pays d'origine/profession. Il y a des gens qui dedient leur vie a faire ca, ca s'appellent etre statisticien et c'est un metier.

On a même une premiere dame slovène qui a suivi un parcours migratoire similaire à celui de tes nanas russes qui se sont mariées à un américain.   ;)

Bonjour à toutes et à tous,

J'ai dû mettre de côté quelques posts hors sujet. Veuillez nous concentrer sur le sujet initial de cette discussion.

Merci,
Christine

Bonjour a tous, je suis a Las Vegas et meme si l espagnol est beaucoup usite l anglais est incontournable. J avais de bonnes notions de grammaire  conjugaison et vocabulaire mais c est insuffisant il faut habituer l oreille. Au bout de 4 mois je commencais a faire de legers progres. La television le cinema sont de tres bons vecteurs pour travailler la comprehension et la future maitrise de la langue. Cela dit un conseil apprener une centaine de phrases par coeur et vous vous en sortirez quasiment partout. Demande : Ma femme et moi souhaitons entrer en contact avec des francais  de Las Vegas. Contactez moi sop. Un grand MERCI.  Bye. See you soon guys.

KAVAC :

Bonjour a tous, je suis a Las Vegas et meme si l espagnol est beaucoup usite l anglais est incontournable. J avais de bonnes notions de grammaire  conjugaison et vocabulaire mais c est insuffisant il faut habituer l oreille. Au bout de 4 mois je commencais a faire de legers progres. La television le cinema sont de tres bons vecteurs pour travailler la comprehension et la future maitrise de la langue. Cela dit un conseil apprener une centaine de phrases par coeur et vous vous en sortirez quasiment partout. Demande : Ma femme et moi souhaitons entrer en contact avec des francais  de Las Vegas. Contactez moi sop. Un grand MERCI. Bye. See you soon guys.

A Parhump il y a la boulangerie qui est tenue par une famille Française.
Son nom c'est O Happy Bread.
Address: 1231E E Basin Ave #7, Pahrump, NV 89060.
Phone: 775 455 0478.

Bonjour et merci Pescaraplace nous y sommes alles il y a 2 semaines. Ce fut super sympa. Ce sont des gens adorables...

pour ma part, je ne connais pas l'anglais que je n'ai pas appris a l'école non plus.
avec mon épouse nous parlons français et cela plait beaucoup aux américains.
nous apprenons l'anglais dans une église ou des bénévoles donnent des cours gratuitement et cela me permet de connaitre un tout petit peu l'anglais.
je m'efforce à connaître les mots clé qui me serve pour la vie courante , pour acheter du pain, je dis simplement le mot "bred" et cela suffit à me faire comprendre.
bien sur avec les cours je commence à construire des phrases, mais cela m'ennuie un peu, d'autant plus que la prononciation est assez difficile, et quand je prononce des mots en anglais, certains ne comprennent pas et ne cherchent pas à comprendre , mais c'est une minorité. Les américains en général se mettent à notre niveau et on plaisir a nous rendre service.
La France et sa culture  plaisent  beaucoup aux américains
depuis que nous sommes ici, nous n'avons jamais eu de problème pour la vie courante, sauf si nous devions 
faire les démarches administratives, pour cela nous avons notre fille qui a fait sa vie ici.
en règle générale nous n'avons pas de problème avec les contacts

Yes i think so...
see you and enjoy !

Great Soul

Nouvelle discussion
connection to localhost:9312 failed (errno=111, msg=Connection refused)