Vivre au Mexique sans maîtriser la langue

Bonjour à toutes et à tous,

Une expatriation est une aventure, d'autant plus si l'on ne maîtrise pas la langue de son pays d'accueil. Nous vous proposons ainsi d'échanger des conseils pour vous aider à surmonter la barrière de la langue au Mexique.

Est-il possible de vivre au Mexique sans maîtriser la langue locale ?

Peut-on se sentir intégré sans parler la langue ?

Quelles sont vos astuces pour réussir à se faire comprendre au quotidien ? Quelles sont les réactions les plus courantes de vos interlocuteurs ?

Quelles sont les phrases et expressions utiles à connaître ?

Merci de partager vos anecdotes lors de votre expérience au Mexique avant de maîtriser la langue,

Priscilla

Début de réponse, ma réponse :)
Premier séjour en février 2016 sans connaître un seul mot d'espagnol.
Dans les lieux très touristiques, l'anglais vous permet de vous sortir de pratiquement toutes les situations. Encore faut-il le maîtriser (mon cas) car les mexicains des ces zones là le parlent plutôt bien. Il est bcp plus difficile et rare de trouver des mexicains parlant français, même s'il y en a.

Anecdote 1:
Dans un restaurant de quartier, la serveuse ne parlait pas un mot d'anglais, moi, donc, pas un mot d'espagnol. Situation bloquée jusqu'à ce qu'une jeune fille d'environ 25 ans me tape sur l'épaule (j'en ai 50) et me propose de traduire mon anglais en espagnol et l'espagnol de la vendeuse en anglais. Cela montre aussi l'état d'esprit des mexicains sur place, toujours prompts à venir en aide quand ils ont conscience que vous rencontrez des difficultés quelles qu'elles soient.

Second séjour en mai 2017 avec un projet qui se construit d'expatriation. L'anglais encore une fois nous permet de nous en sortir pratiquement partout.

Mais la décision est prise de nous rendre à des cours d'espagnol dès la rentrée 2017, ce que nous trouvons au travers d'une association à 15 minutes de chez nous.

Après 6 mois de cours à raison de deux heures par semaine (le lundi de 9h à 11h), je me rends au Mexique en avril 2018 et m'interdis d'utiliser l'anglais dans les conversations quotidiennes. Et je m'y tiendrais, sauf dans certaines circonstances, longues discussions en soirée avec mon voisin Emilio, pendant 7 semaines où mes acquis, notamment en matière de vocabulaire, trouveront parfois leurs limites. Et Emilio ayant travaillé aux USA, cela s'est bien passé :).
Mes efforts et mon souhait d'abandonner l'anglais au quotidien ont été également très appréciés des gens rencontrés.  J'ai pu me faire comprendre, parfois plus difficilement que d'autres, partout où je suis allé, magasins, institutions, banques etc...

Anecdote 2:
Bon, il y a eu une situation cocasse quand même où, utilisant le mot "pieds" pour signaler dans un magasin qu'il m'en manquait deux sur la livraison d'un lit qui devait en compter 6, la vendeuse et le service clientèle en entier sont partis d'un grand fou rire. En effet, on utilise le mot patte, comme pour les animaux, pour caractériser cette partie du lit. Quand je suis arrivé, la vendeuse a compris ou s'est imaginée qu'il me manquait mes deux pieds, les miens, au bout de mes chevilles. D'où le fou rire :)

Je ne saurais donc que vous conseiller d'apprendre les rudiments de la langue si vos pas doivent souvent vous conduire en ces terres hispanisantes.

Quant à faire une liste des locutions les plus utilisées, je pense que c'est irréalisable mais pourquoi pas si vous vous en sentez le courage et les compétences.

A bientôt
JP

Bonjour

"Est-il possible de vivre au Mexique sans maîtriser la langue locale ?"

Tout est possible. cela dépend aussi de quelle "vie" tu veux vivre au Mexique, si tu es jeune, active, retraitée, sans véritable désir de  se mêler au mexicain comme les gringos

"Peut-on se sentir intégré sans parler la langue ?"

Normalement non mais c'est très subjectif. J'ai connu un retraité français à Mazatlan qui parlait à peine 300 mots avec un fort accent et qui se vantait à chaque coin rue d'être un "pata salada." (habitant de Mazatlan : né en bord de mer  (salée) ) Porque no?

Habituellement NON. Cela dépend vraiment de votre apparence aux Mexicains. Je suis venu ici avec une offre d'emploi en anglais et depuis le PREMIER jour, ils m'ont traité comme "mexicain" et personne ne veut me parler anglais, encore moins m'engager à le leur enseigner (et bien sûr, pas le français.) Je suis même allé à Ville de Mexique, villes frontalières avec les États-Unis (Tijuana et Ciudad Juarez), Cancún, Playa del Carmen et la ville frontalière avec Belize, ancien Honduras Britannique. Et personne ne me parlera plus que l'espagnol, ce qui est une violation de mes droits humains internationaux quand je suis abordé par les "autorités" parce que tout ce que je fais est considéré comme "illégal" (comme faire les poubelles pour les restes de nourriture.) Ils ne croient pas que je ne suis pas un putain de Mexicain, alors je ne demanderai même pas à quelqu'un qui parle anglais d'interpréter pour moi .

Bonjour à tous,
Pour moi, il est préférable de connaitre les bases d'une langue, quel que soit le pays.
Le langage des signes, c'est bien pour les vacances mais pour vivre dans un autre pays, il faut faire l'effort de parler la langue. JP du 83 l'a fait, lui, il a pris des courts d'espagnols et il a eu raison.
Ce n'est pas une obligation mais c'est quand mieux de se faire comprendre, même si on galère au début, plutôt que de faire des gestes qui ne seront presque toujours pas compris.
Sachez pour terminer que votre intégration sera bien meilleure si vous parlez espagnol à un mexicain et que vous lui dites que vous êtes français. Ils aiment bien les français, en tout cas, beaucoup plus que les maçons qui construisent le mur à la frontière.

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. A+

PKENNEDY 1990

Excuse moi, mais je ne comprends pas bien ta réponse . Tu pourrais être plus clair

Bonjour à tous!

Je ne suis encore jamais allée au Mexique, mais c'est en projet pour 2019. Je me permets tout de même de donner mon avis sur la question, qui vaudra sans doute pour toutes les destinations.

Partir dans un pays sans y connaître la langue, ou au mieux l'Anglais, c'est bien pour les vacances ou du temporaire sur un court séjour. Si l'on parle de s'installer dans le pays, je pense qu'il faut avoir un certain vocabulaire de base au moins... Vous allez vivre dans un nouveau pays, s'intégrer à la population, à l'environnement, à la culture (...) passe par l'apprentissage de la langue.

Comme dans n'importe quel pays, les locaux apprécient que vous fassiez l'effort de parler leur langue même si ce n'est pas parfait ^-^ J'ai pu en faire l'expérience en Espagne il y a quelques années. Pour commander à boire ou à manger dans le restaurant de l'hôtel je faisais l'effort de parler en Espagnol avec notre serveur. Ça lui faisait plaisir et j'ai même eu droit à un compliment parce que je parlais plutôt bien pour quelqu'un qui ne connaissait pas la langue. Tout le monde était content au final ^-^


Bonne continuation à tous  :cheers:

Bonjour stephiz je m appelle gilles de toutes façons si je voudrais vivre au Mexique je parle l espagnol parce que je suis souvent allé en Amérique latine notamment le Mexique il y a assez longtemps ce n'est pas trop un problème pour moi en plus ma grand mère était espagnole

Ça m'aigrit  de constater que des gens pensent s'expatrier sans s'etre donné la peine de faire quelconque effort  pour faire les premiers  balbitiments  dans la langue d'un pays qu'on dit vouloir nous expatrier. 

On a requis mon aide à plusieurs reprises pour un gars qui voulait se servir de moi pour payer mon cher. La dernière. qu'il est venu me demander comment ça lui couterait pour réparer les pots cassés.  Je lui ai repondu de faire ses valises. Les propriétaires  étaient bien contents.

Novembre s'en vient il va en arriver encore un couple qui pensent nous faire une faveur de nous demander de traduire et que les proprios sont heureux de louer leur apparts.  Y a-t-il réellement une différence avec ceux qui vivent au nord de la frontière qui sont constamment pris en dérison sur ce forum tout en reduisant le même patern.

Je suis d'accord avec vous.

Bonjour, personnellement, mon épouse et moi avons commencé à voyager les Amériques en 1986.
Dès ce premier voyage de 10 jours, nous avions pris un cours de base pour pouvoir communiquer avec les locaux (voyage a Cumaná au Venezuela village assez pauvre et période de mini révolution car inflation majeure mais pas comme aujourd'hui).

Après d'autres voyages annuels en touristes et petits cours d'espagnol (centre communautaire) et vu notre projet de vie (retraite au Mexique) nous avons décidé de retourner à l'université (UQAM) pour apprendre l'espagnol de façon complète.

Nous sommes en accord avec "escondido" relativement au gens du nord qui demande notre service de traduction, nous, nous refusons et leur offrons d'installer une application sur leur téléphone ou tablette (https://diccionario.reverso.net). Toutefois, résidant avec des voisins et amis mexicains, nous sommes ouverts à les aider lorsqu'ils ont affaire avec des néophytes de la langue.

Adios y buen dia a todos, GyC.

Bonjour,

Je trouve qu'il est normal d'apprendre la langue du pays où l'on vie.
C'est un signe de respect et d'intégration.
Pour avoir des cours gratuits sur, il y a "duolingo" sur PC , android, smartphone,..
Je fête aujourd'hui 15 minutes/jour depuis 2 ans sans aucune interruption.
Bien à vous

Nouvelle discussion