Vivre au Costa Rica sans maîtriser la langue

Bonjour à toutes et à tous,

Une expatriation est une aventure, d'autant plus si l'on ne maîtrise pas la langue de son pays d'accueil. Nous vous proposons ainsi d'échanger des conseils pour vous aider à surmonter la barrière de la langue au Costa Rica.

Est-il possible de vivre au Costa Rica sans maîtriser la langue locale ?

Peut-on se sentir intégré sans parler la langue ?

Quelles sont vos astuces pour réussir à se faire comprendre au quotidien ? Quelles sont les réactions les plus courantes de vos interlocuteurs ?

Quelles sont les phrases et expressions utiles à connaître ?

Merci de partager vos anecdotes lors de votre expérience au Costa Rica avant de maîtriser la langue,

Priscilla

Bonjour à tous les futurs expats,

Très bonne discussion que vient d' ouvrir Priscilla.

Evidement, pour avoir des contacts et communiquer avec les locaux, il vaut mieux se débrouiller dans la langue locale.
Cela ouvre beaucoup de portes et de facilités.

Personellement, quand je suis arrivé au Costa Rica, il y a plus de 40 ans, j' ai suivi mon épouse qui avait décroché un job à l' ambassade de Belgique...
Je ne parlais pas un mot d' espagnol.

La première chose que j' ai fait : c' est de m' inscrire et de suivre des cours d' espagnol intensifs pour étrangers.
Je me rapelle, c' était une grosse maison privée, à San Jose, où j' ai passé un mois toute la journée en compagnie, d' européens et d' asiatiques. ( pas de gringos)

A la fin du mois, je me débrouillais très bien avec la langue de Cervantes.
Ceci m' a permis de trouver un job et de me faire beaucoup d' amis...

C' est une coincidence étrange ce nouveau forum car je suis en train de penser à la possibilité de faire une école d' espagnol pour étranger avec logement dans ma propriété. !
Mais ceci n' est pas une pub !

Je conseille à tout le monde d' apprendre et maitriser l' espagnol, c' est pas bien compliqué surtout pour les francophones...

Au plaisir de communiquer,
Christian

Merci pour ce partage
Si votre projet d’école ce concrétise faite moi le savoir
Je suis une futur expatrié
Bonne journée

A quel endroit sesiruraiy ce lieu d intégration. Ce serait une bonne  idée de nous donner  votre page Facebook?

Je confirme que maitriser la langue dans le pays où l' on veut est une chose essentielle.
J' étais la semaine passée en Géorgie (pas les US ! au nord de l' Arménie)
Un pays magnifique et je m' installerais bien volontiers si il n' y avait pas cette barrière de la langue qui nous empêche de communiquer avec la population.
Ceci dit, le pays est à visiter absolument, c' est tout le contraire du Costa Rica :
Les gens sont éduqués, aimables et attentionés sans le moindre intérêt;
La vie est moitié moins chere qu' en France ou en Belgique;
La nourriture y est excellente et variée.
Il y a une grande facilité dans les démarches administratives
Vous pouvez acheter un bien immobilier et avoir vos titres de propriété et résidence en 2 jours !   etc, etc...

Pour en revenir à la langue, je reçois des mails de plusieures personnes intéressées par suivre des cours d' Espagnol. Je réfléchi à l' éventualité de faire cela dans ma propriété de Grecia, j' ai la place et logements mais je dois trouver un professeur et cela demande préparation.

Balthazaar, je suis sur Facebook mais je ne le maitrise pas encore bien, je vais m' y mettre

Je vous tiendrai au courrant.

Christian

Bonjour à tous,

Comme le dit Christian, si l'on souhaite se relocaliser dans un nouveau pays, s'y intégrer, voir y travailler et y élever des enfants, la connaissance de la langue locale est un pré-requis.
Nous avions échangé avec Christian sur l'Asie, principalement la Thailande et le Vietnam.
Lorsque je cherchais encore la destination qui pour mes enfants et moi serait idéale j'avais pensé à la Thailande. Mais comme évoqué dans un post précédent, je ne me voyais pas vivre dans un pays sans en parler la langue.
J'ai des amis et de la famille qui sont la bas depuis plus de 10 ans et qui ne parlent toujours que qq mots. Inimaginable pour moi.
Je savais aussi que je n'allais me mettre au Thaïlandais à 43 ans.
Ceci est encore plus vrai lorsque l'on a des enfants. Les miens, quoique petits parlent 3 langues (fr, esp, ang). Ils sont dans une école internationale, et l'espagnol est leur langue au quotidien. A minima je dois comprendre ce qu'ils me disent.

Après nous connaissons tous ici des gringos qui sont la depuis des lustres et qui en exagérant une peu, ne savent toujours que commander une bière au baron espagnol.

Très bonne idée les cours Christian :-)

C'est un choix.

Cordialement,

Jérôme,

#cactusontheroof

Bonjour à tous,

Difficile de ne pas être d'accord avec les messages précédents! Si vous ne souhaitez pas vivre comme un éternel touriste dans le pays dans lequel vous choisissez de vous installer, il est selon moi indispensable de faire cet effort, d'apprentissage ou d'adaptation.
Lorsque j'ai quitté la France, je me débrouillais déjà plutôt bien, mon espagnol était celui d'Espagne ; après 5 ans passés en Equateur, mon espagnol s'est beaucoup enrichi et transformé (accent, expressions, vocabulaire).
Cela fait 2 ans que je suis au Costa Rica, et mon espagnol a de nouveau évolué. Je trouve cela extrêmement enrichissant au quotidien, avec parfois de gros fous rires à la clef (expressions imagées, même mot au sens différent selon le pays d'Amérique latine!) ;)
En réalité, rien de mieux qu'une bonne plongée dans la vie locale, dans la littérature, cinéma, musique hispanophone pour s'y sentir comme un poisson dans l'eau!

Belle journée à vous!

Nouvelle discussion